Athéisme : l'homme debout. Vivre sans Dieu et sans religion  >  Revue de Presse  >  Par pays > Corée du Sud

Corée du Sud

Revue de presse


En quelques lignes, l'essentiel d'une sélection* d'articles de la presse écrite
(*) L'exhaustivité n'est pas recherchée.
Si un article qui vous paraît important a été omis, signalez-le



Codes couleur :
En noir : synthèse la plus objective possible des articles ou des points paraissant importants.
En rouge foncé : citation ou extrait de l'article. Titre en gras.
En mauve : commentaire ou appréciation particulière de "atheisme.free.fr"


Quand des nonnes rappent des prières bouddhistes (avec AFP)
Le Nouvel Observateur - 19 juillet 2014

"En Corée du sud, un concours de prières bouddhistes façon rap et hip hop était organisée pour séduire les jeunes.
Des nonnes qui rappent et des moines qui chantent, c'est possible : ce jeudi 17 juillet la principale organisation bouddhiste de Corée du Sud a organisé un concours de prières inédit.
Plus de 300 moines et nonnes se sont pressés dans un temple de Séoul pour prendre part à la compétition. Les participants, de jeunes moines pour la plupart, ont chanté des invocations, tirées des écritures bouddhistes, ou des prières "freestyle" de leur composition. [...]
Le bouddhisme, autrefois religion dominante en Corée, est dépassée désormais par le christianisme, évangélique le plus souvent.
Pour le Vénérable Yin-Mook, l'un des plus hauts responsables de l'ordre bouddhiste Jogye et un des juges de la compétition, les écritures doivent être rendues plus accessibles à la jeune génération."

http://tempsreel.nouvelobs.com/l-histoire-du-soir/20140719.OBS4205/quand-des-
nonnes-rappent-des-prieres-bouddhistes.html


Corée du Sud. Tout le monde ne pleure pas sur le sort des otages (Chon Kyong-ung)
Courrier International – 2 au 22 août 2007 (2/3 de page)

"Les 23 Sud-Coréens retenus par les talibans étaient venus en Afghanistan comme missionnaires évangéliques. A Séoul, cette affaire ravive la lutte sourde qui oppose les Eglises protestantes et une part de l’opinion publique."
Extrait : "Que pense aujourd’hui la population coréenne ? L’opinion publique semble avant tout remontée contre les évangéliques. Alors que la presse a déclaré qu’il ne s’agissait pas de missionnaires, mais de simples humanitaires, les internautes s’en sont pris à l’Eglise et aux victimes, aveuglées selon eux par le désir d’évangéliser, au point que la Maison bleue [présidence de la République] a dû intervenir pour calmer le jeu. Pourquoi tant de reproches à l’adresse de ces malheureux compatriotes ? Introduit en Corée après le traité de 1882 avec les Etats-Unis, le protestantisme a connu une expansion fulgurante aux alentours de la guerre de Corée [1950-1953]. Le puritanisme et le messianisme ont accompagné la modernisation du pays et contribué à maintenir de bonnes relations avec le monde occidental, représenté par les Etats-Unis. Or, depuis quelque temps, les Eglises protestantes font l’objet de critiques dans le pays. Les temples sont accusés de se livrer à une concurrence exacerbée pour attirer toujours plus d’adeptes au lieu de venir au secours des plus pauvres. Les plus extrémistes de ces protestants détruisent les statues de Tangun [fondateur légendaire de la Corée] et du Bouddha, diabolisent les autres religions et arrêtent les passants dans les rues pour leur inculquer une conception simpliste du christianisme : "Si tu crois en Jésus, tu vas au paradis, sinon en enfer"."


Ces évangélistes sud-coréens missionnés en terre d’islam (Michel Temman)
Libération – 1er août 2007 (1/6 de page)

Les 23 otages sud-coréens, enlevés en Afghanistan par les talibans, vivent pour leur compatriotes un "véritable chemin de croix". Leur tragédie est une très grave crise pour l’Eglise protestante de la Corée du Sud.
"Ce sont des humanitaires mais, avant tout, des fidèles. Tous appartiennent à l’Eglise Saemmul (littéralement "source") de Pundang, ville nouvelle apparue dans la grande banlieue de Séoul dans les années 90. L’émoi est d’autant plus grand que la Corée du Sud est le troisième pays chrétien d’Asie - continent qui abrite des dizaines de millions de protestants."
Extrait : "Durant l’été 2006, bravant tous les risques, les Eglises protestantes sud-coréennes ont réussi à envoyer quelque 2 000 évangélistes à Kaboul, chacun muni d’un visa de touriste, invités par un "Institut pour la culture et le développement asiatique", d’obédience protestante. L’information a été confirmée depuis par un responsable du ministère des Affaires étrangères afghan. Les riches Eglises sud-coréennes ne sont pas qu’influentes en leur pays. Elles disposent d’efficaces relais dans le monde entier." [...]
"De nombreux médias sud-coréens rappellent que les 23 volontaires ont bravé les mises en garde répétées des autorités de Séoul sur les risques de telles évangélisations. Sans remettre en cause leurs dogmes et pratiques, des Eglises évangéliques commencent ces derniers jours à s’interroger sur les périls de telles missions."[...]


Corée - L’Eglise protestante en état de crise (Kwon Hyok-ryul)
Courrier International - 24 au 30 août 2006 (1/2 page)

"Jadis fer de lance du combat pour la démocratie, aujourd’hui proche des évangéliques américains, elle joue désormais la carte d’un conservatisme dur. Et perd peu à peu ses fidèles." [...]
"Les spécialistes des religions expliquent cette tendance conservatrice par le sentiment de crise provoqué par la défection des fidèles. Estimant que la tendance progressiste au sein de la société sud-coréenne, accélérée par les mouvements de citoyens depuis la démocratisation entamée en juin 1987, secoue sa base sociale, cette Eglise se montrerait encore moins tolérante et plus agressive."



Athéisme : l'homme debout. Vivre sans Dieu et sans religion   Accueil Revue de presse    Haut de page    Contact   Copyright ©