Athéisme : l'homme debout. Vivre sans Dieu et sans religion > Revue de Presse > Par pays > Belgique

Belgique

Revue de presse


En quelques lignes, l'essentiel d'une sélection* d'articles de la presse écrite
(*) L'exhaustivité n'est pas recherchée.
Si un article qui vous paraît important a été omis, signalez-le



Codes couleur :
En noir : synthèse la plus objective possible des articles ou des points paraissant importants.
En rouge foncé : citation ou extrait de l'article. Titre en gras.
En mauve : commentaire ou appréciation particulière de "atheisme.free.fr"


Les enseignants belges face à la radicalisation islamiste (Françoise Germain-Robin)
L'Humanité - 18 mai 2016

"Djihadisme. Des mesures sont prises en Belgique pour détecter les jeunes musulmans susceptibles de se laisser embarquer dans l'aventure du djihad et les en dissuader.
Les événements de ces derniers mois en ont apporté une tragique confirmation, la Belgique est l'un des bastions du djihadisme en Europe (1). Les autorités ont mis longtemps à mesurer l'ampleur du phénomène?: il a fallu attendre février?2015 et le procès de Sharia4Belgium pour voir ce réseau de recruteurs, actif depuis 2010, traduit en justice et plusieurs de ses membres condamnés.
Désormais, on tâche de détecter les candidats au départ en incitant les familles à signaler tout changement de comportement chez leurs enfants. Les enseignants jouent un rôle fondamental dans cette prévention en participant à des cellules de déradicalisation dans les communes touchées par une montée de l'islam radical, comme Molenbeek ou Schaerbeek. L'un d'eux, professeur de religion dans l'enseignement catholique, explique?: "?Dans certaines classes, j'ai jusqu'à 98?% d'élèves musulmans. Les cours de religion catholique sont obligatoires, mais les familles préfèrent cela à l'école laïque."[...]
Le centre de recherches Etopia, auteur d'un rapport sur le radicalisme en Belgique, donne sa "?recette de la radicalisation?: de la religion, de l'identité, de l'indignité et de l'indignation?". Un mélange détonant que l'on trouve dans ces communes où se sont entassées des générations issues de ces travailleurs marocains achetés au royaume chérifien dans les années 1960, quand on avait besoin de bras pour les usines et pour les mines. Usines et mines ont fermé. Restent, le long du canal de Charleroi où ils s'étaient installés, leurs descendants. Beaucoup sont chômeurs et ont renoncé à trouver leur place dans cette société où les filières de la drogue ont remplacé les péniches de charbon.?"
[...]
http://www.humanite.fr/les-enseignants-belges-face-la-radicalisation-islamiste-607398


Après 20 ans d'enquête, la scientologie reste autorisée en Belgique (avec AFP)
L'Express - 11 mars 2016

"La justice belge a rejeté ce vendredi l'ensemble des poursuites qui menaçaient la branche belge de l'église de scientologie depuis 18 ans. Elle pourra donc exercer légalement.
C'est l'issue d'une enquête ouverte il y a presque 20 ans. La justice belge a rejeté ce vendredi l'ensemble des poursuites à l'encontre de la branche de l'Eglise de scientologie implantée sur son territoire et représentée par deux associations. Considérée comme une secte dans plusieurs pays mais reconnue comme religion aux Etats-Unis, où elle est née, la scientologie risquait une interdiction chez nos voisins d'outre-Quiévrain.
Son église belge et le Bureau européen pour les droits de l'homme, une émanation à Bruxelles du siège américain de l'Eglise de scientologie, étaient poursuivies comme personnes morales, aux côtés de onze de leurs membres. Tous étaient visés par des charges allant de la "fraude" au façonnement d'une "organisation criminelle", en passant par la "pratique illégale de la médecine", la "violation de la vie privée" et l'"extorsion"."
[...]
http://www.lexpress.fr/actualite/monde/europe/apres-20-ans-d-enquete-la-scientologie-reste-autorisee-en-belgique_1772571.html


Belgique. L'islamophobie, un désert de perspectives (Le Soir)
Courrier International - 18 décembre 2015

"Depuis les attentats à Paris, les actes antimusulmans s'aggravent dans de nombreux pays, et notamment en Belgique qui a vu sa commune Molenbeek consacrée "base arrière du djihadisme".
Les attentats parisiens du 13 novembre attisent un esprit de revanche malsain. C'est l'un des enseignements du rapport rédigé par le Collectif contre l'islamophobie en Belgique que nous publions en primeur.
Les attaques contre les musulmans ne se sont pas multipliées au cours des dernières semaines. Mais elles charrient soudainement une violence aussi absurde que disproportionnée. Voiles arrachés, tentatives d'écrasement, coups... Des Belges et des non-Belges de confession musulmane font les frais d'une justice arbitraire qui procède bien souvent de la bassesse de l'âme, jamais de la nécessité de faire place au droit. [...]
Depuis les attentats new-yorkais du 11 septembre 2001, les musulmans font régulièrement les frais d'une stigmatisation qui aboutit à importer chez nous des tensions lointaines. Comme si l'adhésion à une religion et à une culture imposait à ses adeptes de partager une même culpabilité."
[...]
http://www.courrierinternational.com/article/belgique-lislamophobie-un-desert-de-perspectives


Le Vatican sous pression après les confessions d'un évêque pédophile (avec AFP)
L'Express - 16 avril 2011

"Les autorités religieuses belges exigent que le Saint-Siège prenne des sanctions contre l'ancien évêque de Bruges.
Le dégoût provoqué en Belgique par l'impunité dont bénéficie un ancien évêque convaincu de pédophilie éclabousse le Vatican. Le Saint-Siège est prié par les évêques du royaume de le punir sous peine de ruiner leurs efforts pour regagner la confiance des fidèles.
Exfiltré par le Vatican dans une communauté religieuse en France pour faire pénitence et se faire oublier, l'ancien évêque de Bruges, Roger Vangheluwe, 74 ans, a choqué la Belgique en accordant jeudi et vendredi des entretiens à des chaînes de télévision. Il y a confessé avoir abusé de deux enfants et minimisé ses actes, décrits comme "un jeu", "une sorte d'habitude".
La retraite obligée demandée par le Vatican "n'est pas une punition, mais une période de réflexion", a-t-il en outre affirmé, se vantant de nombreux témoignages de soutien, notamment de communautés religieuses.
"Le Vatican doit prendre une réelle sanction", s'est insurgé Mgr Guy Harpigny, évêque de Tournai, chargé du dossier sur la pédophilie dans l'Eglise catholique belge. "Beaucoup attendent une réduction à l'état laïc, voire une exclusion de l'Eglise", a-t-il déclaré."
[...]
http://www.lexpress.fr/actualite/monde/le-vatican-sous-pression-apres-les-confessions-d-un-eveque-pedophile_983561.html


Pédophilie : le pape dénonce les perquisitions en Belgique (avec AFP)
Le Nouvel Observateur - 27 juin 2010

"Benoît XVI estime que les perquisitions effectuées dans le cadre d'une enquête sur des cas de pédophilie ont été menées de manière "surprenante et déplorable".
Le pape Benoît XVI a critiqué, dimanche 27 juin, les perquisitions effectuées "avec certaines modalités surprenantes et déplorables" par la police belge dans des locaux de l'épiscopat local, dans le cadre d'une enquête sur des cas de pédophilie. (...)
Mandatés par le parquet de Bruxelles, des enquêteurs ont perquisitionné le jeudi le palais épiscopal de Malines, au moment où s'y déroulait une réunion des évêques. Les policiers étaient à la recherche de documents, notamment de courriers entre des victimes présumées de prêtres pédophiles et les autorités catholiques."

http://tempsreel.nouvelobs.com/actualite/societe/20100627.OBS6236/
pedophilie-le-pape-denonce-les-perquisitions-en-belgique.html


Pédophilie en Belgique: la justice s'en prend à l'Eglise catholique (AFP)
Libération - 24 juin 2010

"La justice a frappé au cœur de l'Eglise catholique de Belgique, confrontée depuis deux mois à des scandales de pédophilie, en perquisitionnant jeudi le siège même de l'institution à la suite de nouvelles accusations d'abus sexuels visant des ecclésiastiques.
Une trentaine d'enquêteurs et de policiers ont investi le palais épiscopal de Malines, au nord de Bruxelles, siège de l'archidiocèse de Malines-Bruxelles et "chef-lieu" de l'Eglise catholique de Belgique.
Les enquêteurs recherchaient des documents ou toute autre forme de preuve pouvant "étayer ou non" des "accusations dénonçant des abus sur mineurs commis par un certains nombre de gens d'Eglise", a expliqué à l'AFP un porte-parole du parquet de Bruxelles, Jean-Marc Meilleur."
[...]
http://www.liberation.fr/monde/0101643322-pedophilie-en-belgique-la-justice-s-en-prend-a-l-eglise-catholique


La Flandre interdit le port du foulard islamique dans les écoles publiques (AP)
Le Nouvel Observateur - 11 septembre 2009

"Le Conseil de l'enseignement de la région Flandre, en Belgique, a interdit vendredi le port du voile islamique dans les écoles publiques à partir de l'année prochaine.
Cette décision interdit "le port de tous signe religieux et philosophiques", à l'exception des cours de religion, dans tous les établissements publics de la région Flandre."
[...]
http://tempsreel.nouvelobs.com/depeches/20090911.FAP2820/?xtmc=religion&xtcr=18


En Belgique, le voile d'une députée régionale alimente le débat sur la laïcité (Jean-Pierre Stroobants)
Le Monde - 25 juin 2009

"La tolérance à l'égard du voile islamique, la neutralité de l'Etat, le vote "ethnique", le génocide arménien : la prestation de serment d'une jeune élue d'origine turque au Parlement régional de Bruxelles a relancé de nombreux débats en Belgique. Mahinur Özdemir, âgée de 26 ans, avait indiqué qu'elle porterait un hidjab pour sa première apparition dans l'assemblée où elle a été élue le 7 juin, sur les listes du Centre démocrate humaniste (CDH), un parti d'inspiration chrétienne.
Elle a tenu parole, mardi 23 juin, malgré les polémiques sur le sens de son geste et des rumeurs indiquant qu'elle pourrait renoncer à son mandat suite, notamment, à une plainte déposée contre elle pour "négationnisme". Un "comité citoyen" affirme qu'elle aurait nié la réalité du génocide arménien de 1915, contredisant, au passage, la position de son parti.
Mahinur Özdemir est, quoi qu'il en soit, devenue la première députée voilée d'Europe, hormis une élue espagnole de la ville autonome de Ceuta, en Afrique. Mlle Özdemir affirme qu'elle porte le hidjab depuis l'âge de 14 ans et que cela résulte d'une décision personnelle. Cette diplômée en administration publique aimerait, affirme-t-elle, être jugée moins sur son apparence et davantage sur ses projets - pour l'emploi et la cohabitation entre les générations."
[...]
http://www.lemonde.fr/archives/article/2009/06/24/en-belgique-le-voile-d-une-deputee-regionale-
alimente-le-debat-sur-la-laicite_1210739_0.html


La polémique sur le voile à l'école ravivée en Belgique (Jean-Pierre Stroobants)
Le Monde - 23 avril 2009

"La polémique sur le port du foulard islamique dans les écoles belges, un sujet jamais vraiment réglé, est relancée après un récent arrêt du Conseil d'Etat. La juridiction administrative saisie, depuis 2005, d'une plainte déposée par le Mouvement contre le racisme, l'antisémitisme et la xénophobie (MRAX) a estimé, le 17 mars, que des établissements ne pratiquaient aucune discrimination en interdisant le voile. Et, qu'au contraire, c'est ce voile qui pouvait être, en lui-même, discriminatoire.
Le MRAX protestait contre le règlement intérieur de deux écoles secondaires de Wallonie. Ces textes interdisent le port de "tout couvre-chef, tout signe ostensible d'appartenance politique ou religieuse" par les élèves. Ce choix avait été avalisé en 2005 par la ministre socialiste de l'éducation francophone (ce département a été scindé dans les années 1980).
Pour le MRAX, de tels règlements ne visent en fait que les élèves musulmanes et portent atteinte à leurs libertés. "Faux", a objecté le Conseil d'Etat, en estimant au passage que le MRAX avait d'autant moins de raison d'agir que la décision des écoles concernées ne contrevenait pas à son objet social - la lutte contre les discriminations - mais le confortait."
[...]
http://www.lemonde.fr/archives/article/2009/04/22/la-polemique-sur-le-voile-a-l-ecole-ravivee-en-belgique_1183890_0.html


L'islam, première religion à Bruxelles dans vingt ans (Stéphane Kovacs)
Le Figaro – 21 mars 2008 (1/4 de page)

"Aujourd'hui, un tiers de la population est musulmane et les jeunes générations sont plus pratiquantes.
La capitale européenne sera musulmane dans vingt ans. C'est du moins ce qu'affirme une étude publiée la semaine dernière dans le quotidien La Libre Belgique. Près d'un tiers de la population de Bruxelles étant déjà musulmane, indique Olivier Servais, sociologue à l'Université catholique de Louvain, les pratiquants de l'islam devraient, en raison de leur forte natalité, être majoritaires "dans quinze ou vingt ans". Depuis 2001, Mohamed est, chaque année, et de loin, le premier prénom donné aux garçons nés à Bruxelles.
"Il faut relativiser ces chiffres, insiste Mahfoud Romdhani, député socialiste et vice-président du Parlement francophone bruxellois. Les immigrés de pays musulmans ne sont pas tous musulmans ! Moi-même, je suis de culture musulmane, mais agnostique." Olivier Servais se veut d'ailleurs prudent sur les projections à long terme, Bruxelles subissant des flux de population importants en tant que capitale de l'Union européenne."
[...]


En Belgique, le combat contre le créationnisme s'organise (Jean-Pierre Stroobants)
Le Monde – 8 février 2008 (1/8 de page)

"L'université publique de Gand (RUG), en Belgique, va allouer un budget de 200 000 euros à l'un des professeurs de son département de philosophie afin qu'il lance un programme d'information sur la théorie de l'évolution. Johan Braeckman, par ailleurs spécialiste de l'écologie humaine, a quatre ans pour contrer la progression des idées créationnistes qui seraient déjà partagées par quelque 20 % de la population flamande. Aucune initiative du genre n'est annoncée dans la communauté francophone.
Des spécialistes issus de plusieurs universités ont souligné, à la fin de 2007, les dangers d'une extension des idées créationnistes suite à la large diffusion, notamment dans les lycées et l'enseignement supérieur, d'un prétendu Atlas de la création qui contestait les théories de Darwin sur l'évolution. Un reportage de la chaîne publique flamande VRT a illustré récemment l'opposition de plus en plus nette de jeunes étudiants, notamment de confession musulmane, à la théorie sur l'origine des espèces enseignée par leurs professeurs de biologie."
[...]



Belgique. Darwin "persona non grata" (Grégoire Pinson)
Marianne - 17 au 23 décembre 2005 (1/2 page)

Comme aux Etats-Unis, des professeurs de biologie sont inquiets de voir "l'offensive des catholiques ultras, secondés par les sectes protestantes, pour imposer le credo créationniste à leurs élèves". Cette fois-ci, c'est plutôt du côté des Wallons, de l'évêque Léonard et de l'association "Belgique et chrétienté" que l'on veut chasser les "les insanités évolutionnistes".


Un curé belge risque la prison pour... blasphème
Marianne - 15 au 21 octobre 2005 - (25 lignes)

Belgique. Pour inciter les fidèles à se poser des questions sur leur foi, le curé de Notre-Dame de Lourdes, à Jette, avait cru bien faire en accueillant l'exposition "Irreligia" (Irreligion) d'un groupe de polonais. Une association catholique a porté plainte pour blasphème. Le curé risque 6 mois de prison. Parmi les oeuvres, on trouvait : "un confessionnal construit en Lego, des reliques ornées de croix gammées, un portrait de la Madone criant "De l'argent !"..." et des femmes fort dévêtues.


Un ex-pasteur calviniste marié est ordonné prêtre en Belgique (Sophie de Ravinel)
Le Figaro - 1er juillet 2005 - (1/4 de page)

Belgique. Patrick Balland est un ancien pasteur calviniste de Genève, converti au catholicisme dans les années 90. Marié et père de quatre enfants, il a été ordonné prêtre à Namur après que Jean-Paul II lui ait accordé une dispense de célibat.
Le cas n’est pas unique; plusieurs dizaines d’hommes mariés provenant de l’Eglise Anglicane sont ordonnés prêtres catholiques en Grande-Bretagne; mais c’est une première pour un prêtre francophone.
La question du célibat des prêtres provoque régulièrement un débat au sein de l’Eglise catholique. Pour le cardinal Georges Cottier, théologien de la maison pontificale, ce serait "un "désastre" si l’on perdait "cette grande richesse" du célibat". Pour lui, il faut étudier le dossier, mais "à la manière de l’Eglise, en prenant son temps".



Athéisme : l'homme debout. Vivre sans Dieu et sans religion   Accueil Revue de presse    Haut de page    Contact   Copyright ©