Athéisme : l'homme debout. Vivre sans Dieu et sans religion  >  Vos contributions    > USA : nouvelle guerre entre Bible et science


USA : nouvelle guerre entre Bible et science


par Exhine  -  13/04/2012




Les textes publiés dans Vos contributions (rouge foncé) ne représentent que l'opinion de leurs auteurs.




Aux Etats-Unis, dans le Tennessee, le gouverneur s'apprête à signer la loi, adoptée par la chambre basse et le Sénat de cet Etat, autorisant les enseignants à remettre en cause le Darwinisme.

Le mouvement chrétien ultra-conservateur "tea party", à l'origine du projet de loi s'oppose aux scientifiques dans cet Etat du sud ou les républicains détiennent les majorités parlementaires. Bill Haslam, le gouverneur issu de cette mouvance, devrait promulguer la loi. Le texte voté précise "Les professeurs doivent être autorisés à aider leurs élèves à comprendre, critiquer et étudier objectivement les points forts et les faiblesses des théories scientifiques existantes".

Hedy Weinberg (responsable de l'organisation de défense des droits civils) s'indigne "Ce texte de loi est très habile dans sa formulation, mais le véritable objectif est d'injecter des explications non-scientifiques comme le créationnisme et le dessein intelligent dans l'enseignement de la science à l'école publique en tentant de susciter des doutes sur la théorie de l'évolution". De nombreuses associations la soutiennent et marquent une opposition ferme à la promulgation de cette loi. Parmi ces associations on trouve le groupement des professeurs de science du Tennessee, l'Institut américain des sciences biologiques et l'Association américaine pour l'avancement de la science (AAAS).

La guerre entre les défenseurs de la laïcité à l'école publique et les chrétiens conservateurs, n'est pas une nouveauté dans le Tennessee. Déjà en 1925, un professeur de biologie s'était vu condamné à 100 dollars d'amende pour avoir enseigné le darwinisme, dans le fameux "procès du singe", comme l'avaient baptisé les journalistes de l'époque. C'est seulement en 1968 que la Cour suprême a jugé anticonstitutionnelle l'interdiction d'enseigner la théorie de l'évolution, au nom de la séparation de l'Eglise et de l'Etat. Les enfants ont dû attendre 1987 pour que la Haute Cour juge contraire à la Constitution l'obligation de l'enseignement du créationnisme, parce qu'elle revenait à imposer une croyance religieuse dans l'éducation publique.


Exhine



Voir la page d'accueil sur le créationnisme et la science




Athéisme : l'homme debout. Vivre sans Dieu et sans religion   Vos contributions    Haut de page    Contactcontact   Copyright ©