Athéisme : l'homme debout. Vivre sans Dieu et sans religion  >  Vos contributions    > Libertés et Islam


Les libertés fondamentales en terre d'islam

... et en particulier au Maroc


par Abderrahim  -  21/03/2007




Les textes publiés dans Vos contributions (rouge foncé) ne représentent que l'opinion de leurs auteurs.




En Islam, la musique, la danse et le divertissement sont des pêchés sont donc illicites. Quant aux rencontres hommes – femmes , la consommation du vin et l'adultère sont réprimés en terre d'islam et cette répression varie entre l'arrestation, l'emprisonnement ou les mauvais traitements infligés aux personnes concernés, voire la peine de mort en cas d'adultère dans certains pays musulmans où la charia islamique est appliquée à 100% comme en Iran, Arabie saoudite, Soudan, Pakistan, Afghanistan, Bangladesh, Yémen, etc.

Mais dans les pays dits modérés comme le Maroc, la charia islamique est partiellement appliquée comme dans le cas de:
  • Jeûne de ramadan qui est obligatoire et imposé par la force à tous les citoyens marocains sous peine d'emprisonnement et de la torture par la police.

  • Consommation du vin qui est sous conditions; elle ne doit pas être en public, elle doit être dans des cantines ou des boites de nuits, …

  • Rencontres hommes/femmes ou garçons/filles réprimées de temps en temps dans toutes les villes et tous les villages du pays et surtout à la ville d'Agadir où la poli procède quotidiennement à l'intimidation de dizaines de couples en demandant la présentation de l'acte de mariage sous peine d'emprisonnement et de l'amende.
A Khénifra, la police procède de temps en temps à de telles intimidations des couples depuis des dizaines d'années, récemment en janvier et février 2007, la police avait procédé à l'arrestation des lycéens et lycéennes qui avait organisé des suprises-parties et qui avaient été détenus pendant plusieurs jours et ensuite avaient été présentés au tribunal et condamnés à la prison et à l'amende.

C'est les cas de la fille Nadia une lycéenne de 19 ans, piégée par un officier de police le commissaire Hicham. Nadia était entrain de faire le ménage chez elle lorsque vers 19 heures d'un soir de début de février 2007 une fille l'avait invité en urgence à une soirée entre adolescents du lycée, Nadia était partie à la hâte en pyjama, dès qu'elle est entrée à la maison où se tiendrait la surprise-partie la police était alertée et arrivait immédiatement pour interpeller tout le monde. Nadia avait été détenue en garde à vue pendant 3 jours puis présentée au tribunal de Khénifra à un juge islamiste qui veille sur le respect de la charia islamique dans le pays, heureusement son avocat l'avait bien défendue en s'appuyant justement sur le fait qu'elle ne savait pas qu'elle y avait une soirée puisqu'elle était allée en pyjama. Nadia avait été condamnée à 3 mois de prison avec sursis et une amende de 5000 dirhams après avoir passé 9 jours de détention.

En terre d'islam, que ce soit en pays modérés ou en pays radicaux, les droits de l'homme sont bafoués et les libertés fondamentales n'existent pas.


Abderrahim



Voir la page d'accueil sur l'islam et le Maroc


Athéisme : l'homme debout. Vivre sans Dieu et sans religion   Vos contributions    Haut de page    Contactcontact   Copyright ©