Athéisme : l'homme debout. Vivre sans Dieu et sans religion  >  Vos contributions    > L'interview du siècle


L'interview du siècle

Mahomet et le temporel...


par Crab  -  27/12/2009




Les textes publiés dans Vos contributions (rouge foncé) ne représentent que l'opinion de leurs auteurs.




Historique, un événement sans précédent...

Un événement sans précédent.
Mahomet, pour la première fois depuis le VII siècle accepte de participer à une interview que lui avais proposé Changelejeu.

Paradis Terrestre: Le lieu choisi pour l'entretien se situe à la maison de l'Athéologie dans le salon des lumières.

MA- Mahomet
CH- Changelejeu

CH-
Mahomet merci d'avoir accepter mon invitation, en ce début du XXI siècle, la tendance est à un peu plus de transparence, malgré de nombreuses embûches la démocratie gagne peu à peu du terrain, qu'en pensez-vous ?

MA-
Aujourd'hui, il y a prescription et je peux donc vous dire que j'étais par nature et par l'éducation que j'avais reçu un homme excessivement jaloux.

CH-
Je ne pensais pas que vous aborderiez d'emblée "les sentiments" que vous ont inspiré les femmes.

MA-
C'est pourtant pour vous les athées un point qui particulièrement retient toute votre attention, n'est-ce pas ?

CH-
C'est exact !

MA-
Ce qui fut déterminant dans le développement de ma "pensée" tout en me causant quelques petits troubles de la personnalité c'est mon amitié avec le deuxième calife Omar qui ne cessait pas de m'inquiéter sur la duplicité des femmes.

CH-
Cela se ressent dans la plupart des versets figurant dans le coran, n'est-ce pas ?

MA-
[Gros rire] Oui, mais ne me dites pas que vous prenez tout cela bien sérieusement ?

CH-
C'est l'objet même de l'entretien que je vous ai proposé, beaucoup de gens pensent que vous leur avez transmis une révélation…

MA-
[Gros rire] Cela m'amuse beaucoup … [suit un très gros rire]

CH-
Comme vous le savez à notre époque cela n'est pas sans poser quelques problèmes.

MA-
J'imagine, mais de toute façon, nous les hommes nous ne comprendrons jamais rien aux femmes, c'était une raison suffisante pour que avec Omar nous décidions dans la rédaction finale de faire en sorte d'assurer la suprématie de l'homme sur la femme.

CH-
Franchement Mahomet, ce n'était pas vraiment une innovation, cela est dit dans deux monothéismes avant vous.

MA-
C'est l'étudiant d'un rabbin qui me l'avait soufflé à l'oreille [rire] entre hommes "on se comprend vite", les femmes il faut tout de suite leur mettre le point sur les i.

CH-
Voyez-vous, c'est exactement ce que hier me disait mon concierge.

MA-
Il est musulman ?

CH-
Non.

MA-
Vous deviez lui dire d'aller voir Malek CHEBEL.

CH-
Pourquoi ?

MA-
Parce que comme amuseur public il est vraiment très bien, il dit qu'il a trouvé des lumières dans l'islam.

CH-
Et c'est vous qui dites cela ?

MA-
Qu'est-ce que je risque ? A présent je peux tout dire.

CH-
Oui c'est vrai, mais tout de même à l'époque,vous n'y étiez pas allé de main morte.

MA-
Je vous l'accorde tout ceux qui ne pensaient pas comme moi, je leur faisais couper la main.

CH-
Aujourd'hui cette tradition se perpétue dans quelques régions du monde musulman, cela ne vous inquiète pas ?

MA-
Non et j'apporte pour preuve que votre gouvernement a nommé pour la première fois dans l'histoire de votre pays un secrétaire d'Etat à la diversité.

CH-
Que voulez-vous dire ?

MA--
Ah vous Changelejeu "on" peut dire que vous n'êtes pas vraiment prophète, enfin très touristique votre pays, surtout dans les municipalités tenues par les Vert, verra débarquer des touristes du monde entier rien pour filmer les exécutions.

CH-
N'est-ce pas là un peu de cynisme de votre part ?

MA-
Quand l'islam est dans le fruit, le Vert ne peut mûrir [gros rire]

CH-
Je ne suis pas loin de partager votre point de vue, mais revenons au point de départ dites-moi pourquoi avoir voulu spolier le femmes ?

MA-
Franchement Changelejeu c'est à se demander ce que vous avez en tête … ?

CH-
Mais dites-moi ?

MA-
Enfin vous ne suivez pas, c'est à se demander si réellement vous avez lu le coran.

CH-
Mais oui.

MA-
Bien, mais c'est bien parce que c'est vous, comment voudriez assurer la suprématie de l'homme sur la femme en leur laissant l'indépendance financière et les mêmes droits qu'aux hommes en matière d'héritage.

CH-
Après tout ce temps cela ne vous interpelle toujours pas ?

MA-
Oh moi vous savez, à présent ce n'est plus vraiment mon problème il y a bien longtemps que je me suis retiré de la vie politique.

CH-
Savez-vous j'entendais hier à la T V un "intellectuel" marocains dire que les trois plus importants chefs religieux de son pays avaient fait un énorme scandale en déclarant que dans le cadre du mariage tout était permis, l'islam autorisait le plaisir sexuel.

MA-
Ça, c'est bien les marocains, l'islam leur est parvenu de bouche à oreilles et après la traversée de chacune des frontières, c'est un peu comme les moines copistes chrétiens, bonjour les transformations, les retraits ou les ajouts. [Rire]

CH-
Oui … ?

MA-
Moi je suis clair et j'avais très précisément fait rédigé "Vos épouses sont pour vous un champ de labour; allez à votre champ comme vous le voulez et œuvrez pour vous-mêmes à l’avance".

CH-
"allez à votre champ comme vous le voulez et œuvrez pour vous-mêmes à l’avance", dites-vous, ne craignez-vous pas qu'il y ait là comme une incitation au viol conjugal ?

MA-
Mais pas du tout. La polygamie permet de laisser se reposer les femmes à tour de rôle.

CH-
Pourquoi n'avez vous pas envisagé de laisser les hommes se reposer en instituant par exemple parallèlement la polyandrie ?

MA-
Changelejeu, l'égalité des droits, vous plus que tout autre, vous le savez bien que Omar et moi nous n'en voulons pas.

CH-
Omar ne joue plus lui non plus de rôle politique et vous le rendiez en partie responsable de la tournure finale du coran, n'y aurait-il pas là matière à une remise en question ?

MA-
Écoutez Omar et moi n'étions pas aussi misogyne qu'on veut bien le dire, souvenez vous du verset 33.50/ K; "Il ne t'est pas permis de prendre d'autres femmes que celles que tu as, ni de les échanger contre d'autres, quand même leur beauté te charmerait, à l'exception des esclaves que peut acquérir ta droite. Dieu voit tout".

CH-
Oui, même une deuxième version de ce verset dit sensiblement la même chose; (33.52 / U) "Il ne t'est plus permis désormais de prendre [d'autres] femmes, ni de changer d'épouses, même si leur beauté te plaît; - à l'exception des esclaves que tu possèdes. Et Allah observe toute chose". Donc pour vous il n'a rien là de misogyne ?

MA-
Nous les hommes avons toujours su imposer notre différence, et nous aimons les femmes beaucoup plus que vous semblez le savoir, la preuve que nous ne leur voulons que du bien le (4.3 / K) vous le dit clairement, "Si vous craignez d'être injustes envers les orphelins, n'épousez que peu de femmes, deux, trois ou quatre parmi celles qui vous auront plu. Si vous craignez encore d'être injustes, n'en épouser qu'une seule ou une esclave. […]"

CH-
C'est à la carte pour le bon plaisir des hommes, eux ont le choix.

MA-
Dans la langue de la Mecque le mot choix ne concerne pas la femme.

CH-
Oui c'est très clair, si vous le voulez bien que pensez-vous du prosélytisme de Tarik Ramadan ?

MA-
C'est le chouchou de Omar depuis qu'il a proposé un moratoire sur la lapidation...et mieux encore depuis qu'il est invité à la télévision par des Laurent Rouquié pour dire du mal de ceux qui le critique hors présence de ses contradicteurs cela donne envie à Omar de présenter le journal télévisé.

CH-
A mon avis il y parviendra sans trop de mal, les enquêtes d'investigations se cantonnent désormais aux témoignages de citoyens internautes publiés sur la toile.

MA-
Je ne manquerais de le dire à Omar.

CH-
Notre Président Sarkozy a dit qu'il ferait tout pour lutter contre l'islamophobie, selon vous fait-il ce qu'il dit ?

MA-
[Gros rire] Il n'y a que des marocains pour croire cela, sinon où irait-il passer ses vacances depuis qu'il est en froid avec Obama, mais je l'aime bien quand même.

CH-
Pouvez-vous m'en dire plus ?

MA-
Oui pour avoir choisi Yves Guéno pour conseiller.

CH-
Guéno ?

MA-
Comme moi Le petit Guéno n'a pas une bonne estime des noirs.

CH-
Je ne vous suis pas …

MA-
Nous les arabes musulmans nous avons su parfaitement entrer dans l'histoire, nous avons pratiqué plus longtemps et en plus grande quantité que vous la traite des esclaves. Nous on est TRÈS fort pour ça. [Rire].

CH-
Et cela vous fait rire ?

MA-
Écoutez Changelejeu, nous "on" est des malins, savez-vous ce que nous avions trouvé pour déporter les noirs ?

CH-
Ah, cela je ne l'ai pas oublié; "qu'un noir musulman parce qu'il est noir ne peut pas être un bon musulman".

MA-
Je comprends mieux ce que me disait le ministre de la censure algérien à votre sujet mais je tenais néanmoins à faire votre connaissance.

CH-
Que voulez-vous le Président Bouteflika comme la majorité des dirigeants arabe préfère parler de la colonisation, dites-moi ne vous sentez-vous pas un peu responsable du faible développement de ces pays ?

MA-
Non pas vraiment pourquoi me dites vous cela ?

CH-
Ce sont de nombreux algériens qui le disent, les gouvernants en s'appuyant de plus en plus sur les islamistes, l'Algérie parmi les premiers devient toujours plus un État policier, n'y voyez-vous pas là cause première de déstructuration des citoyens, de désordres publics de toutes natures et des difficultés à développer leurs pays ?

MA-
C'est Omar qui va être content, les peuples doivent être matés sinon livrés à eux même ils s'empresseraient de tout désacraliser.

CH-
Si je vous suis bien, vous devez approuver l'action que mènent l'Algérie et le Pakistan à l'ONU pour obtenir une loi interdisant le blasphème et la critique des religions.

MA-
Oui tout à fait et en France je compte pour faire pression sur l'opinion publique, sur Christine Boutin et François Bayrou et de quelques déviants socialistes.

CH-
Votre analyse est intéressante mais depuis que Charlie-Hebdo à gagné le procès qu'il fallait absolument gagner une loi en ce sens est devenu impossible, mais dite-moi que pensez-vous de Nadine Morano ?

MA-
Ne me parlez pas de cette femme, elle prétend comme le roi Dagobert que les musulmans naissent avec sur la tête une casquette disposée à l'envers.

CH-
N'êtes vous pas injuste envers elle, n'est-elle pas après tout influencée par l'islam de France ?

MA-
Vous plaisantez c'est encore un coup des marocains.

CH-
Des marocains ?

MA-
Je sais bien que la France a elle aussi ses Jésuites qui étaient [ou sont encore ?] très spécialisés mais dans le coran je suis clair, mettre sa casquette à l'envers ne signifie pas "prends moi par derrière", vous comprenez ?

CH-
Ce que vous me dites explique parfaitement le tollé provoqué dans les milieux professionnels de l'antiracisme, mais j'insiste c'est injuste Nadine par opposition à Christine pensait avoir trouvé là quelques lumineuses lentilles dans l'islam de France.

MA-
Vous êtes bien indulgent avec les femmes.

CH-
Ah bon, vous trouvez ?

Entre dans la pièce Gabriel le conseiller en communication de Mahomet. Il lui parle près de l'oreille. Mahomet se lève et s'excuse; " Je dois me rendre en Suisse, pour remette de l'ordre car la communauté musulmane n'accepte toujours pas le verdict d'Allah, c'est grave Allah pourrait se fâcher à nouveau contre eux et ce serait me dit-on bien pire que l'interdiction de construire des minarets".

CH-
Une dernière question, que craignez-vous ?

MA-
Le NON des Suisses voulut par la volonté de Allah, ces musulmans désavoués ils sont certes vexés, mais je commence à bien les connaître, comme Henri IV rien que pour les banques Suisse je les crois capables de se reconvertir dans la religion catholique.

CH-
Vous êtes tout excusé et surtout bon courage.


Crab.



Voir la page d'accueil sur l'islam


Athéisme : l'homme debout. Vivre sans Dieu et sans religion   Vos contributions    Haut de page    Contactcontact   Copyright ©