Athéisme : l'homme debout. Vivre sans Dieu et sans religion  >  Vos contributions    > De la dignité et des attributs vestimentaires...


De la dignité et des attributs vestimentaires...


par Crab  -  27/06/2009




Les textes publiés dans Vos contributions (rouge foncé) ne représentent que l'opinion de leurs auteurs.




La communauté :
"L'absence de communauté nationale est facteur de guerre civile, tant que les citoyens ne partagent pas les mêmes valeurs de civilisation."Aristote.

La diversité non !
C'est l'expression de l'hypocrisie chère à la plupart de ceux qui se proclament antiracistes ou défendeurs des droits de l'homme.
Dans un même pays pourrait-on laisser des parties de populations pratiquer la lapidation, le mariage forcé, assassiner des homosexuels, la polygamie, l'excision, l'esclavage domestique, le viol conjugal au nom du devoir... Etc.???
Bien sûr la réponse est non; sauf pour ceux qui n'ont pas compris, que c'est l'assujettissement des consciences par le clan (communautés ethniques) qu'il faut mettre en cause.(1)

Les différences oui ! :
Des différences naissent le mixage social "vivre des liaisons" ou choisir de vivre en couple (voire marié) sans se préoccuper de savoir si l'autre est croyant ou incroyant. Cela se nomme accepter la vie. C'est cela une société de personne cultivées.

La "collaboration" en France.
Imaginez ce que peuvent penser les démocrates, les laïcs et les incroyants qui vivent dans les pays de dictatures ou pays de pseudos démocratie (comme l'Iran) où la religion est prédominante et y est interdit toute indépendance d'esprit.
Que peuvent-ils bien penser du coup de poignard que la caste politique de notre pays, il y a de cela quelques années, leur a infligé en n'interdisant pas purement et simplement le port du voile ?
Une lueur de raison semble poindre après l'évocation de la burqa ; les applaudissements nourris du Sénat.

Charabia :
Je rêve, il ne faudrait pas entend on dire stigmatiser les musulmans en interdisant le port ou les attributs prétendus religieux dont s'affublent des femmes.
Pseudo prescription religieuse dont que nous savons qu'il n'en est rien, mais je l'ai suffisamment décrit par ailleurs, masque d'un projet de société ennemi de la Culture.
Est-il besoin de rappeler ce qu'est l'hydre islamique dont l'une de ces tentacules (l'iranienne) dans l'actualité montre son visage sans voile ?

Protéger les tout petits : [RÀGD]
Donc pour ne pas stigmatiser les musulmans faudrait-il les traiter comme des petits enfants ?
Mais quelle insulte à l'égard de ceux laïcs d'entre eux qui aspirent à la démocratie.
Ne vaudrait-il pas "mieux protéger" ceux-là des musulmans hommes et femmes laïcs, de les aider à combattre ces voilées "volontaires" soldates de l'anti-révolutions nuisibles à toutes les autres femmes (notamment, dans l'actualité les iraniennes) ?
N'est-ce pas cautionner une nouvelle collaboration, dans un pays, notre pays qui servait d'asile politique aux femmes qui avaient justement pu fuir les islamistes ?

Mais de quels enfants parlons nous ? De chœur ?
Ceux du produit selon le discours OBAMAQUABANTESQUE, l'ange Gabriel nouveau, ou de celui qui condamne les actions violentes en rendant hommage au courage des manifestants ?
Ne jamais oublier la position de l’UOIF et de Boubakeur, lors de la fatwa de Salman Rushdie.
Ne jamais oublier également leur position lors de l’affaire des caricatures.
La condition des femmes, leur désir de devenir autonomes et libres, pour eux n'est rien ; l'important c'est d'être au plus proche de l'idéologie des ayatollahs.


Crab.


(1) Une de mes amies me rapportait, que pendant près de quatre ans elle croisait régulièrement une jeune musulmane; du premier jour ou l'un de ses deux fils est entré à l'école maternelle elle la vit avec la tête couverte du tchador et depuis elle ne la plus jamais vu sans...


Voir la page d'accueil sur l'islam


Athéisme : l'homme debout. Vivre sans Dieu et sans religion   Vos contributions    Haut de page    Contactcontact   Copyright ©