Athéisme : l'homme debout. Vivre sans Dieu et sans religion  >  Vos contributions    > Dieu est un fonctionnaire


Dieu est un fonctionnaire


par Philippe Sion  -  20/12/2016




Les textes publiés dans Vos contributions (rouge foncé) ne représentent que l'opinion de leurs auteurs.




Le rapprochement n'est pas immédiat, mais assez étonnant si l'on y réfléchit bien :

1 - Dieu a un emploi à vie :

Il a été titularisé vers -1.4.10^10, ce qui fait un sacré bail. Que faisait-il avant, personne ne le sait.
Mais je veux bien parier sur le sujet : Il ne faisait rien. (Forcément puisque rien n'existait - même pas lui ?).
Il a bossé au début (pendant sa période de stage), et a designé tout l'Univers, en 6 jours.
Plus fort que S+arck (pas Tony, l'autre).
Puis une fois qu'il a été titularisé définitivement, il s'est mis au repos (tout aussi définitif lui aussi - on en reparle).
Emploi à vie disais-je donc.
Car un peu partout sur Terre, la religion a été inventée. Par besoin.
Par besoin de parler à quelqu'un quand il n'y a personne, de pouvoir demander l'impossible à quelqu'un quand personne ne peut rien pour vous, pour avoir l'espoir de vivre éternellement (même si ça doit être drôlement emmerdant), etc...
Ces religions ont nommé ce Dieu (et d'autres), au plus haut poste possible.
Et tel un fonctionnaire, il est indéboulonable, quoi qu'il fasse.
Maladies, guerres, famines, il n'est responsable de rien et reste toujours à son poste pour ceux qui l'y ont placé.
Les croyants de tout poil passent leur temps à prier pour obtenir qui l'argent, qui la santé, qui la réussite...et sont généralement ignorés.
Eux ou leurs proches, malgré toutes leurs "bonnes actions" et leur présence assidue aux célébrations diverses et variées, finissent par avoir le cancer et être emportés, alors que d'autres mauvaises herbes perdurent...
Et pourtant, ils continuent encore d'y croire.
Et Dieu, protégé par son statut "divin", est toujours à son poste, alors qu'il mériterait pourtant d'être licencié pour incompétence professionnelle (en plus depuis qu'il y a la rupture conventionnelle il n'y aurait rien de plus facile !).

2 - Dieu coûte cher à ceux à qui il est censé rendre service :

Impossible de compter le nombre de monuments érigés à sa gloire, l'argent et les vies engloutis pour les bâtir, les offrandes de toutes sortes dont se sont privés ses agneaux pour espérer quelque chose en retour...
Ceux qui profitent réellement de ces richesses sur Terre ont pour seul travail de l'excuser en permanence en ramenant à l'Homme la responsabilité de tout ce qui se passe de mal ici-bas (car lui bien sûr il n'y peut rien (pourtant je croyais qu'il était tout-puissant)), et en lui attribuant tout ce qui se passe bien, alors que personne ne l'a jamais vu travailler !

3 - Absentéisme au travail :

Car ce corollaire de l'emploi à vie (ou quand l'excès d'absentéisme ne conduit même pas au licenciement) s'applique aussi à ce "fonctionnaire" là, mais en pire :
Personne ne l'a jamais vu à son poste, mais tout le monde continue à lui demander des trucs, dont il ne s'occupe jamais !
Et tout le monde est content !
Incroyable mais vrai...

4 - Aucune notion d'efficience :

Malgré donc les sommes colossales et le temps dépensé pour lui par ses ouailles, le service rendu est très loin d'être à la hauteur : Lui non plus ne connaît pas la notion d'efficience, tout comme la Fonction Publique...
Il coûte donc bien cher aux croyants de tous ordres en temps et en argent comparativement au travail qu'il veut bien faire...
Si j'étais méchant, je dirais même que 0 divisé par beaucoup ça ne fait pas grand-chose, mais ce n'est pas mon genre...

Je finirais bien en disant que certains le représentent même pour imager tout cela avec un gros zéro au-dessus de la tête, mais là ça serait presque blasphémer... Donc je m'abstiendrai ! ;-)


Philip Sion
Site personnel : http://philipsion.blogspot.fr/



Voir les pages d'accueil sur Dieu et Humour




Athéisme : l'homme debout. Vivre sans Dieu et sans religion   Vos contributions    Haut de page    Contactcontact   Copyright ©