Athéisme : l'homme debout. Vivre sans Dieu et sans religion > Citations > Thèmes > Poésie > 2/2



Citations :   Poésie

Page 2/2




"Ils sont à table
Ils ne mangent pas
Ils ne sont pas dans leur assiette
Et leur assiette se tient toute droite
Verticalement derrière leur tête."

(Jacques Prévert / 1900-1977 / Paroles - La Cène)

"… mais le pape l'interrompt
Ah! Foutez-moi la paix à la fin
je ne suis tout de même pas arrivé à mon âge et à la haute situation pour me laisser emmerder par un malheureux petit libre penseur de rien du tout
venu je ne sais d'où
Je ne suis pas libre penseur dit le veilleur
je suis athée
Hein quoi dit le Saint-Père
et l'autre dans le tuyau de son oreille
l'autre se met à gueuler
Allo allo Saint-Père vous m'entendez
athée
A comme absolument athée
T comme totalement athée
H comme hermétiquement athée
é accent aigu comme étonnement athée
E comme entièrement athée
pas libre penseur
athée
il y a une nuance"

(Jacques Prévert / 1900-1977 / Paroles - La crosse en l'air [feuilleton])

"Dieu est un grand lapin
il habite plus haut que la terre
tout en haut là-haut dans les cieux
dans son grand terrier nuageux.

Dieu est aussi un prêteur sur gage
un vieil usurier
il se cache dans une bicoque
tout en haut de son mont de piété
et il prête à la petite semaine
au mois au siècle et à l'éternité.

Dieu est aussi un grand voyageur
et quand il voyage pas moyen de le faire tenir en place
il s'installe dans tous les wagons
et il descend dans tous les hôtels à la fois
à ces moments-là
tous les voyageurs marchent à pied
et couchent dehors

Dieu est aussi une grosse dinde de Noël
qui se fait manger par les riches
pour souhaiter la fête à son fils.
Alors les coudes sur la sainte table
le Diable regarde Dieu en face
avec un sourire de côté et il fait du pied aux anges
et Dieu est bien embêté."

(Jacques Prévert / 1900-1977)

"Houp ! La mort au nez ridicule
Les fait sauter [les dieux] comme des chats
Tout ça gambille, gesticule
Dans de suprêmes entrechats […]
Dieux du Nord, du Midi, du Centre,
Tous ceux que la peur inventa,
Depuis les idoles à ventre,
Jusqu’au cloué du Golgotha."

(Jean Richepin / 1849-1926 /Les Blasphèmes, Chahuts célestes)

"Il est un Dieu, qui rit aux nappes damassées
Des autels, à l'encens, aux grands calices d'or;
Qui dans le bercement des hosannas s'endort,
Et se réveille, quand les mères, ramassées
Dans l'angoisse, et pleurant sous leur vieux bonnet noir
Lui donnent un gros sou lié dans leur mouchoir!"

(Arthur Rimbaud / 1854-1891 / Le Mal)

"Je ne crois pas en Dieu, j'abjure et je renie
Toute pensée, et quant à la vieille ironie,
L'Amour, je voudrais bien qu'on ne m'en parlât plus."

(Paul Verlaine / 1844-1896 / Poèmes saturniens)

"Si je croyais en Dieu
Je serais heureux
De rêver au jour où je verrais dans le ciel
Un ange en robe blanche
Par un clair dimanche
Descendant vers moi dans un chariot doré
Dans un bruit d'ailes et de soie
Loin de toute la terre
Très haut, je verrais se lever devant moi
L'aube d'un jour sans fin
La brûlante lumière
Le bonheur éternel
Si je croyais en Dieu

Mais j ai vu trop de haine
Tant et tant de peine
Et je saisis mon frère, qu'il te faudra marcher seul
En essayant toujours
De sauver l'amour
Qui te lie aux hommes de 'a Terre oubliée
Car tout au bout du chemin
Une faux à la main
La mort, en riant, nous attend pas pressée
Aussi mon ange à moi
Je le cherche en ce monde
Pour gagner enfin ma part de joie
Dans ses bras"

(Boris Vian / 1920-1959 / Sermonette / 1958)

"Il est une affaire sur terre
Plus importante que Dieu :
Que personne ne crache le sang,
Pour que des gens vivent mieux."

(Hector Roberto Chavero dit Atahualpa Yupanqui / 1908-1992 / El Canto del viento)

"Mais ce mot Enfer, dans sa signification naturelle, n'exprime autre chose qu'un lieu bas et creux, que les poètes ont inventé pour opposer à la demeure des habitants célestes, qu'ils ont supposée haute et élevée. Voilà ce que signifient exactement les mots infemus ou infemi des Latins, ou celui des Grecs, qui entendent un lieu obscur tel qu'un sépulcre, ou tout autre lieu profond et redoutable par son obscurité. Tout ce qu'on en dit n'est que l'effet de l'imagination des Poètes ou de la fourberie des Prêtres ; tous les discours des premiers sont figurés et propres à faire impression sur des esprits faibles, timides et mélancoliques ; ils furent changés en article de foi par ceux qui ont le plus grand intérêt à soutenir cette opinion."
(inconnu / Livre des trois imposteurs / chapitre IV, parag. VI / 1721)

"Or, il est certain que cette âme, étant de même nature dans tous les animaux, se dissipe à la mort de l'homme, ainsi qu'à celle des bêtes. D'où il suit que ce que les Poètes et les Théologiens nous disent de l'autre monde est une chimère qu'ils ont enfantée et débitée pour des raisons qu'il est aisé de deviner."
(inconnu / Livre des trois imposteurs / chapitre V, parag. VII / 1721)


>>> Début des citations : Poésie


Athéisme : l'homme debout. Vivre sans Dieu et sans religion   Accueil Citations    Haut de page    Contact   Copyright ©