Athéisme : l'homme debout. Vivre sans Dieu et sans religion > Citations > Thèmes > Penser > 3/3



Citations :   Penser

Page 3/3




"La critique de la religion détrompe l'homme, afin qu'il pense, qu'il agisse, qu'il forge sa réalité en homme détrompé et revenu à la raison, afin qu'il gravite autour de lui-même, c'est-à-dire autour de son véritable soleil. La religion n'est que le soleil illusoire, qui gravite autour de l'homme tant que l'homme ne gravite pas autour de lui-même."
(Karl Marx / 1818-1883 / avec Engels, Critique de "La philosophie du droit" de Hegel, 1844)

"Depuis que l'homme pense, depuis qu'il sait dire et écrire sa pensée, il se sent frôlé par un mystère impénétrable pour ses sens grossiers et imparfaits, et il tâche de suppléer, par l'effort de son intelligence, à l'impuissance de ses organes. Quand cette intelligence demeurait encore à l'état rudimentaire, cette hantise des phénomènes invisibles a pris des formes banalement effrayantes. De là sont nées les croyances populaires au surnaturel, les légendes des esprits rôdeurs, des fées, des gnomes, des revenants, je dirai même la légende de Dieu, car nos conceptions de l'ouvrier-créateur, de quelque religion qu'elles nous viennent, sont bien les inventions les plus médiocres, les plus stupides, les plus inacceptables sorties du cerveau apeuré des créatures. Rien de plus vrai que cette parole de Voltaire : "Dieu a fait l'homme à son image, mais l'homme le lui a bien rendu.""
(Guy de Maupassant / 1850-1893 / Contes et nouvelles, La Horla)

"L'ennemi numéro 1 de tout État est l'homme qui est capable de penser par lui-même sans considération pour les superstitions et les sophismes de la pensée unique. Presque inévitablement il parviendra alors à la conclusion que l'État sous lequel il vit est malhonnête, insensé et insupportable, ainsi si cet homme est idéaliste il voudra le changer. S'il ne l'est pas, il témoignera suffisamment de sa découverte pour générer la révolte des idéalistes contre l'État."
(Henry Louis Mencken / 1880-1956)

"Je suis convaincu, maintenant, que nul grand progrès dans le sort de l'humanité, n'est pas possible tant qu'il ne se fera pas un grand changement dans la constitution fondamentale de ses manières de penser."
(John Stuart Mill / 1806-1873 / Autobiographie / 1873)

"Il est vraisemblable que le principal crédit des miracles, des visions, des enchantements et de tels effets extraordinaires, vienne de la puissance de l'imagination agissant principalement contre les âmes du vulgaire, plus molles. On leur a si fort saisi la créance qu'ils pensent voir ce qu'ils ne voient pas."
(Michel de Montaigne / 1533-1592 / Essais, 1.21)

"Quand l'immortalité de l'âme serait une erreur, je serais très fâché de ne pas la croire. Je ne sais comment pensent les athées. (J'avoue que je ne suis point si humble que les athées.) Mais, pour moi, je ne veux point troquer (et je n'irai point troquer) l'idée de mon immortalité contre celle de la béatitude d'un jour. Je suis très charmé de me croire immortel comme Dieu même. Indépendamment des vérités révélées, des idées métaphysiques me donnent une très forte espérance de mon bonheur éternel, à laquelle je ne voudrais pas renoncer."
(Charles de Secondat, baron de la Brède et de Montesquieu / 1689-1755 / Mes pensées)

"Chaque fois que j'ai souhaité m'entretenir avec un vendeur d'arrière-monde juif, chrétien ou musulman - ils vendent les mêmes tapis -, je n'ai rencontré que des gens doués d'une bonne mémoire, mais qui la plupart du temps mettent leur intelligence sous le boisseau... Mémoire des lieux communs enseignés et écrits dans la chair de leur enfance ; et refus de penser pour mieux entretenir leurs illusions."
(Michel Onfray / né en 1959 / La philosophie féroce / 2004)

"Il semble bien qu'il existe deux types d'hommes: en poussant les choses à l'extrême, il y a ceux qui pensent que tout événement survenant dans le monde a une cause et une finalité, et ceux qui croient que Dieu joue aux dés et que les événements sont tous parfaitement aléatoires. Les déterministes ont du mal à accepter le côté aléatoire de certains événements, parce que leur esprit refuse le désordre, l'absence de cause. La plupart des gens sont naturellement enclins au déterminisme, par besoin de sécurité; ce qui les incite à rechercher les "raisons" pour lesquelles les choses arrivent, même si ces raisons sont parfois extrêmement "tirées par les cheveux"."
(Heinz Pagels / 1939-1988 / L'Univers Quantique)

"J'ai toujours été intact de Dieu et c'est en pure perte que ses émissaires, ses commissaires, ses prêtres, ses directeurs de conscience, ses ingénieurs des âmes, ses maîtres à penser se sont évertués à me sauver. [...]
Et je m'en allais, là où ça me plaisait, là où il faisait beau même quand il pleuvait, et quand, de temps à autre ils revenaient avec leurs trousseaux de mots-clés, leurs cadenas d'idées, les explicateurs de l'inexplicable, les réfutateurs de l'irréfutable, les négateurs de l'indéniables, je souriais et répétais : "C'est pas vrai!" et "C'est vrai que c'est pas vrai!".
Et comme ils me foutaient zéro pour leurs menteries millénaires, je leur donnais en mille mes vérités premières."

(Jacques Prévert / 1900-1977 / Choses et autres)

"... je souscris à l'apparence de mortalité; je pense que la mort est bien la mort, et n'en appelle à aucune réalité cachée; je crois que lorsque l'on tombe, c'est tout de bon, et qu'on ne se relèvera pas tout à l'heure comme font les acteurs sur le théâtre."
(Jean Rostand / 1894-1977 / Ce que je crois)

"Ceux qui croient en un Dieu y pensent-ils aussi passionnément que nous qui n'y croyons pas, à son absence?"
(Jean Rostand / 1894-1977 / Pensées d'un biologiste)

"Honnête homme ou vaurien, qu'importait cela, pourvu que j'allasse à la messe? Il ne faut pas croire, au reste, que cette façon de penser soit particulière aux catholiques, elle est celle de toute religion dogmatique où l'on fait l'essentiel, non de faire, mais de croire."
(Jean-Jacques Rousseau / 1712-1778 / Les confessions / posthume, 1782)

"L'église primitive, il y a deux mille ans, a attribué une impureté originelle à l'acte sexuel. Mais le fait qu'une opinion est restée en l'honneur pendant plusieurs siècles ne prouve nullement qu'elle ne soit pas complètement absurde. A la vérité, la bêtise de l'immense majorité des hommes nous incline plutôt à penser qu'une opinion répandue a plus de chances que les autres d'être idiote."
(Bertrand Russell / 1872-1970 / Le mariage et la morale)

"Il y en a qui croient, il y en a qui doutent, il y en a qui pensent. Je suis de ceux qui pensent : je pense que je crois que je doute."
(Louis Scutenaire / 1905-1987 / Mes inscriptions, 1943-1944)

"Les hommes se trompent en ce qu'ils pensent être libres et cette opinion consiste en cela seul qu'ils sont conscients de leurs actions, et ignorants des causes par lesquelles ils sont déterminés."
(Baruch Spinoza / 1632-1677 / L'Ethique, Livre II)

"L'homme est une merveilleuse curiosité ... il pense qu'il est le chouchou du créateur... et qui plus est, il croit que le créateur l'aime; qu'il est passionné par lui : qu'il se lève la nuit pour l'admirer; qu'il le protège et qu'il le sauvegarde des mésaventures. Il lui adresse des prières et il pense qu'Il l'entend. N'est-ce pas là une idée pittoresque ?"
(Mark Twain / 1835-1910 / Lettres de la Terre)

"Donc, défense de dire tout haut ce que l'on pense, d'attaquer la religion établie; au contraire, il faut la respecter ostensiblement, la protéger et même la pratiquer, assister aux offices, mêler ses prières à celles des fidèles et contribuer au maintien de la foi.
Tel est le plan d'hypocrisie et de mensonge suivi actuellement par tous les gouvernements sans exception. De telle sorte que l'on en arrive ainsi à la théorie des deux morales : l'une, pour les esprits cultivés, incroyants dans l'intimité de leur conscience, mais pieusement crédules pour leurs actes extérieurs, l'autre, pour ceux que Thiers appela, la "vile multitude". A celle-là, défense de raisonner et d'y voir clair, même pour ses éléments primaires supérieurs."

(Charles Vaudet / Le Procès du Christianisme / 1933)

"Nos prêtres ne sont pas ce qu'un vain peuple pense : Notre crédulité fait toute leur science."
(François-Marie Arouet, dit Voltaire / 1694-1778 / Oedipe, IV, 1)

"Nous pouvons aussi nous demander comment une loi dont les premiers principes furent établis il y a plus d'un millénaire, et dont la substance n'a pas évolué depuis, pourrait encore être d'actualité au XXe siècle. La charia ne reflète que les conditions sociales et économiques des premiers abbassides et on l'a conservée sans tenir compte des développements ultérieurs de la société. ...aussi longtemps que nous penserons que le Coran est éternellement vrai et qu'il apporte une réponse à tous les problèmes du monde moderne, il n'y aura aucun progrès. Les principes contenus dans le Coran sont antithétiques au progrès moral."
(Ibn Warraq / Pourquoi je ne suis pas musulman / 1999)

"Si vous voulez savoir ce que Dieu pense de l'argent, regardez les gens à qui Il en donne."
(Pensée irlandaise)

"Quand le rabbin prie, c'est à son intérêt qu'il pense."
(Proverbe juif)


>>> Début des citations : Penser


Athéisme : l'homme debout. Vivre sans Dieu et sans religion   Accueil Citations    Haut de page    Contact   Copyright ©