Athéisme : l'homme debout. Vivre sans Dieu et sans religion > Citations   > Thèmes >  Métaphysique



Citations :   Métaphysique




"Les religions métaphysiques qui ne se salissent pas les mains avec des préoccupations bassement humaines sont aussi vendables qu'une voiture sans moteur."
(Pascal Boyer / Et l'homme créa les dieux)

"Éduque ta raison, tu n'as rien d'autre.
N'admets pour provisoirement acceptable que ce que ta raison estime dûment démontré.
Laisse de côté les questions sans réponse.
Fuis la métaphysique."

(François Cavanna / 1923-2014 / Lettre ouverte aux culs-bénits / 1994)

"Les métaphysiciens sont beaucoup plus obsédés par le besoin de se persuader de l'existence de Dieu, que par Son existence à proprement parler."
(Lev Chestov / 1866-1938 / L'Apothéose de l'inconsistant : essai de réflexion adogmatique)

"L'agnostique ni ne croit ni ne croit pas : il doute, il s'interroge, il hésite, ou bien il refuse de choisir. Il coche la case "sans opinion" du grand sondage métaphysique ("croyez-vous en Dieu ?")."
(André Comte-Sponville / né en 1952 / Dictionnaire de philosophie)

"A l'éternelle triple question toujours demeurée sans réponse : "Qui sommes-nous ? D'où venons-nous ? Où allons-nous ?" je réponds : "En ce qui me concerne personnellement, je suis moi, je viens de chez moi et j'y retourne"."
(Pierre Dac / 1893-1975 / Les Pensées / 1972)

"Je trouve symptomatique que, de la même façon que les scientifiques ne recherchent plus à mettre la main sur l'âme des choses, ils n'ont pas pour objet d'étude "la Vie", mais, par exemple, des processus biochimiques. De leur point de vue, qui est aussi le mien, "la vie", ça n'existe tout bonnement pas !!! C'est un raccourci sémantique, support à mysticisme, mais c'est un concept dont il n'y a rien à faire. On ne peut en déduire ni généralités sur "la matière vivante", ni conséquences éthiques, ni métaphysique, ni rien du tout. Autant le jeter à la poubelle et passer à autre chose !"
(Charles Darwin / 1809-1882)

"A tout considérer, un métaphysicien ne diffère pas du reste des hommes autant qu'on croit et qu'il veut qu'on croit. Et qu'est-ce que penser ? Et comment pense-t-on ? Nous pensons avec des mots ; cela seul est sensuel et ramène à la nature. Songez-y, un métaphysicien n'a, pour constituer le système du monde, que le cri perfectionné des singes et des chiens. Ce qu'il appelle spéculation profonde et méthode transcendante, c'est de mettre bout à bout, dans un ordre arbitraire, les onomatopées qui criaient la faim, la peur et l'amour dans les forêts primitives et auxquelles se sont attachées peu à peu des significations qu'on croit abstraites quand elles sont seulement relâchées.
N'ayez pas peur que cette suite de petits cris éteints et affaiblis qui composent un livre de philosophie nous en apprenne trop sur l'univers pour que nous ne puissions plus y vivre."

(Anatole France / 1844-1924 / Le jardin d'Epicure, 1894)

"Si nous prenons en main un volume quelconque, de théologie ou de métaphysique scolastique, par exemple, demandons-nous : Contient-il des raisonnements abstraits sur la quantité ou le nombre ? Non. Contient-il des raisonnements expérimentaux sur des questions de fait et d'existence ? Non. Alors, mettez-le au feu, car il ne contient que sophismes et illusions."
(David Hume / 1711-1776 / Enquête sur l'entendement humain /1748)

"Il en est de la métaphysique comme des religions. Personne (ou chacun) n'aime que la sienne."
(Joseph Joubert / 1754-1824 / Carnets)

"Des concepts sans matière sont vides."
(Emmanuel Kant / 1724-1804)

"La métaphysique consiste à essayer de prouver l'incroyable en faisant appel à l'inintelligible."
(Henry Louis Mencken / 1880-1956 / Minority Report / 1956)

"Quand l'immortalité de l'âme serait une erreur, je serais très fâché de ne pas la croire. Je ne sais comment pensent les athées. (J'avoue que je ne suis point si humble que les athées.) Mais, pour moi, je ne veux point troquer (et je n'irai point troquer) l'idée de mon immortalité contre celle de la béatitude d'un jour. Je suis très charmé de me croire immortel comme Dieu même. Indépendamment des vérités révélées, des idées métaphysiques me donnent une très forte espérance de mon bonheur éternel, à laquelle je ne voudrais pas renoncer."
(Charles de Secondat, baron de la Brède et de Montesquieu / 1689-1755 / Mes pensées)

"Il ne faut pas répondre à tous ceux qui parlent avec tant de fanfaronnade de ce que leur métaphysique a de scientifique; il suffit de farfouiller dans le paquet qu'ils dissimulent derrière leur dos; si l'on réussit à le défaire quelque peu, on amènera à la lumière, à leur plus grande honte, le résultat de ce scientifisme: un tout petit bon Dieu, une aimable immortalité, peut-être un peu de spiritisme, et certainement tout l'amas confus des misères d'un pauvre pécheur et de l'orgueil du pharisien."
(Friedrich Nietzsche / 1844-1900 / Opinions et sentences mêlées)

"Les théistes ont fort à faire en contorsions métaphysiques pour justifier le mal sur la planète tout en affirmant l'existence d'un Dieu à qui rien n'échappe.
Les déistes paraissent moins aveugles, les athées semblent plus lucides."

(Michel Onfray / né en 1959 / Traité d'athéologie / 2005)

"Il y a des gens qui dansent sans entrer en transe et il y en a d'autre qui entrent en transe sans danser. Ce phénomène s'appelle la Transcendance et dans nos régions il est fort apprécié."
(Jacques Prévert / 1900-1977 / Spectacle / 1951)

"[quand la science sera infinie], Dieu alors sera complet, si l'on fait du mot Dieu le synonyme de la totale existence. En ce sens, Dieu sera plutôt qu'il n'est: il est in fieri, il est en voie de se faire. Mais s'arrêter là serait une théologie fort incomplète. Dieu est plus que la totale existence, il est en même temps l'absolu. Il est de l'ordre où les mathématiques, la métaphysique, la logique sont vraies, il est le lieu de l'idéal, le principe vivant du bien, du beau et du vrai. Envisagé de la sorte, Dieu est pleinement et sans réserve; il est éternel et immuable, sans progrès ni devenir."
(Ernest Renan / 1823-1892 / Dialogue et fragments philosophiques)

"Gardons-nous d'imaginer des tendances aux progrès, des principes directeurs, des élans vitaux ou autres entéléchies : là où l'ombre persiste encore dans le royaume de la science, on doit se défier avant tout de l'"obscure clarté" qui tombe des métaphysiques."
(Jean Rostand / 1894-1977 / L'homme)

"Ce n'est pas la science qui se détourne de la métapsychie, mais la métapsychie qui fuit la science, comme elle fuit le grand jour."
(Jean Rostand / 1894-1977 / L'homme)

"Les temples et les églises, les pagodes et les mosquées, dans tous les pays, à toutes les époques, dans leur magnificence et leur grandeur, témoignent de ce besoin métaphysique de l'homme qui, tout-puissant et indélébile, vient aussitôt après le besoin physique."
(Arthur Schopenhauer / 1788-1860 / Le Monde comme volonté et comme représentation, 1819)

"Le thème essentiel de la métaphysique est, chez les philosophes appointés, l'explication des rapports de Dieu avec le monde; les commentaires les plus étendus de ces rapports remplissent leurs manuels. Ils se croient avant tout appelés et payés pour éclaircir ce point. Et il est amusant de voir avec quelle profonde sagesse et quelle érudition ils parlent de l'absolu, ou Dieu; ils prennent alors une attitude des plus sérieuses, comme s'ils savaient réellement quelque chose à ce sujet..."
(Arthur Schopenhauer / 1788-1860 / Parerga)

"Mettons à la fin de presque tous les chapitres de métaphysique les deux lettres des juges romains quand ils n'entendaient pas une cause : N.L., non liquet, cela n'est pas clair."
(François-Marie Arouet, dit Voltaire / 1694-1778 / Dictionnaire philosophique)

"Je conclurai que je dois me méfier à plus forte raison de toutes mes idées en métaphysique ; que je suis un animal très faible, marchant sur des sables mouvants qui se dérobent continuellement sous moi, et qu'il n'y a peut-être rien de si fou que de croire avoir toujours raison."
(François-Marie Arouet, dit Voltaire / 1694-1778 / Dictionnaire philosophique)


Voir la page d'accueil sur Dieu
Voir la page d'accueil sur la philosophie et la religion



Athéisme : l'homme debout. Vivre sans Dieu et sans religion   Accueil Citation    Haut de page    Contact   Copyright ©