Athéisme : l'homme debout. Vivre sans Dieu et sans religion > Citations > Thèmes > Loi > 4/4



Citations :   Loi

Page 4/4




"Si la loi du matérialisme était la vraie loi, tout serait éclairci. Le "pourquoi" du phénomène serait ramené au "comment"."
(Arthur Schopenhauer / 1788-1860 / Le monde comme volonté et comme représentation, 1919)

"Mon frère s'en prend à deux jeunes mariés de sa connaissance et catholiques :
"O vous! Qui nagez aujourd'hui dans le stupre, avec la sanction des hommes et de Dieu! Misère! Les religions et les lois n'ont de service que l'estampillage du crime et de l'immoralité!"

(Louis Scutenaire / 1905-1987)

"Et une Église, qui n'a pas de place pour les libres penseurs, que dis-je ? qui n'inculque pas et n'encourage pas la Libre Pensée, en croyant d'une façon absolue que la pensée, réellement libre, doit, en vertu de sa propre loi, conduire au sein de l'Église, n'a pas d'avenir dans la culture moderne."
(George Bernard Shaw / 1856-1950 / Sainte Jeanne / 1923)

"L'homme juste et libre est celui qui connaît la vraie raison des lois."
(Baruch Spinoza / 1632-1677)

"Il n'y a point de droit naturel : ce mot n'est qu'une antique niaiserie. Avant la loi, il n'y a de naturel que la force du lion, ou le besoin de l'être qui a faim, qui a froid, le besoin en un mot."
(Stendhal / 1783-1842 / Le Rouge et le Noir / 1830)

"Un seul miracle suffirait à rendre inopérante la rationalité scientifique en brisant l'universalité immuable des lois naturelles et celle du principe de causalité immanente qui régit l'univers des phénomènes. Darwin, en cela encore héritier des matérialistes du XVIIIe siècle est l'un de ceux qui, profondément, l'ont compris."
(Patrick Tort, philosophe / Science et vie / déc 2003/janv. 2004)

"La théologie occidentale - écrit Arthur Penrhyn Stanley, Lectures on the history of the Eastern Church - est essentiellement logique dans sa forme et se base sur la loi; la théologie orientale est rhétorique dans sa forme et se base sur la philosophie. Le théologien latin est le successeur de l'avocat romain; le théologien oriental du sophiste grec. Et toutes les élucubrations prétendues rationnelles ou logiques à l'appui de notre soif d'immortalité, ne sont qu'avocasserie et sophistique."
(Miguel de Unamuno / 1864-1936 / Le sentiment tragique de la vie / 1912)

"[Ironie à propos du fidèle agenouillé: ]... je vis honnêtement, j'obéis à la loi religieuse, quand elle ne me gêne pas trop, et avec d'autant plus de zèle que j'ai grand peur d'aller rôtir dans les flammes éternelles, j'obéis aussi à la loi humaine, quand il n'y a pas moyen de faire autrement, et parce que j'ai la frousse du gendarme."
(Clément Vaulet, dit Clément Vautel / 1876-1954 / Mon curé chez les riches)

"Pourquoi Dieu ferait-il un miracle ? Pour venir à bout d'un certain dessein sur quelques êtres vivants ! Il dirait donc : "Je n'ai pu parvenir par la fabrique de l'univers, par mes décrets divins, par mes lois éternelles, à remplir un certain dessein ; je vais changer mes éternelles idées, mes lois immuables, pour tâcher d'exécuter ce que je n'ai pu faire par elles." Ce serait un aveu de sa faiblesse, et non de sa puissance. Ce serait, ce semble, dans lui la plus inconcevable contradiction."
(François-Marie Arouet, dit Voltaire / 1694-1778 / Dictionnaire philosophique)

"Qu'est-ce que la tolérance ? C'est l'apanage de l'humanité. Nous sommes tous pétris de faiblesses et d'erreurs ; pardonnons-nous réciproquement nos sottises, c'est la première loi de la nature."
(François-Marie Arouet, dit Voltaire / 1694-1778 / Dictionnaire philosophique)

"Nous pouvons aussi nous demander comment une loi dont les premiers principes furent établis il y a plus d'un millénaire, et dont la substance n'a pas évolué depuis, pourrait encore être d'actualité au XXe siècle. La charia ne reflète que les conditions sociales et économiques des premiers abbassides et on l'a conservée sans tenir compte des développements ultérieurs de la société. ...aussi longtemps que nous penserons que le Coran est éternellement vrai et qu'il apporte une réponse à tous les problèmes du monde moderne, il n'y aura aucun progrès. Les principes contenus dans le Coran sont antithétiques au progrès moral."
(Ibn Warraq / Pourquoi je ne suis pas musulman / 1999)

"Les militants islamistes n'ignorent pas que l'islam est incompatible avec les principes de la Déclaration Universelle des Droits de l'Homme. Ils se sont réunis à Paris en 1981 pour rédiger une Déclaration Islamique des Droits de l'Homme qui occulte toutes les libertés qui contredisent la loi islamique. Plus préoccupant encore est le fait que sous la pression des États musulmans, l'article 18 de la Déclaration des Nations-Unies a été révisé en novembre 1981. La liberté de religion et le droit de changer de religion ont été supprimés et seul le droit d'avoir une religion fut conservé."
(Ibn Warraq / Pourquoi je ne suis pas musulman / 1999)

"La nature totalitaire de l'islam n'est nulle part plus apparente que dans le concept de Jihad, la guerre sainte, dont le but final est de conquérir le monde entier et de le soumettre à la seule vraie religion, à la loi d'Allah. (...). Les musulmans ont le devoir de se battre et de tuer au nom d'Allah."
(Ibn Warraq / Pourquoi je ne suis pas musulman / 1999)

"Toutes les autres lois qui ont succédé à celle de Moïse, j'entends les lois des Chrétiens, ne sont appuyées que sur cette Bible dont l'original ne se trouve point, qui contient des choses surnaturelles et impossibles, qui parle de récompenses et de peines pour les actions bonnes ou mauvaises, mais qui ne sont que pour l'autre vie, de peur que la fourberie ne soit découverte, nul n'en étant jamais revenu. Ainsi, le peuple, toujours flottant entre l'espérance et la crainte, est retenu dans son devoir par l'opinion qu'il a que Dieu n'a fait les hommes que pour les rendre éternellement heureux ou malheureux. C'est là ce qui a donné lieu à une infinité de religions."
(inconnu / Livre des trois imposteurs / chapitre II. parag. IX / 1721)

"Or, comme on a de peine à se résoudre de passer d'une loi à une autre et comme la plupart des esprits sont difficiles à ébranler en matière de Religion, Jésus-Christ, à l'imitation des autres novateurs, eut recours aux miracles qui ont toujours été l'écueil des ignorants et l'asile des ambitieux adroits."
(inconnu / Livre des trois imposteurs / chapitre III, parag. XIV / 1721)


>>> Début des citations sur la loi


Athéisme : l'homme debout. Vivre sans Dieu et sans religion   Accueil Citations    Haut de page    Contact   Copyright ©