Athéisme : l'homme debout. Vivre sans Dieu et sans religion > Citations   > Thèmes >  Laïcité



Citations :   Laicité




"La République ne reconnaît, ne salarie, ni ne subventionne aucun culte."
(Article 2 de la loi du 9 décembre 1905)

"La religion est une affaire entre chaque homme et la divinité."
(Pierre Bayle / 1647-1706)

"L'Eglise ne reconnaît qu'une sorte de laïcs : les siens."
(Carl Dubuc / Les doléances du notaire Poupart)

"Il est temps de dire que la laïcité ne peut être cantonnée à un mode d'organisation sociale. Elle est porteuse d'un idéal, celui de l'individu-citoyen qui sait qu'il n'y a de savoir-vivre collectif que dans la confrontation librement débattue de convictions individuelles. Celui, également, de la durée assumée au travers de l'affirmation d'une aptitude permanente à tirer des leçons de l'histoire les éléments de construction d'un présent acceptable et d'un futur qui conserve sa place au rêve."
(Jean-Michel Ducomte / La laïcité)

"La laïcité, c'est la disponibilité universelle du patrimoine humain, c'est la loi qui veut que chaque homme soit maître de son bien et que son bien se trouve partout où il y a des hommes."
(Robert Escarpit / 1918-2000 / Ecole laïque, école du peuple)

"Il faut refouler l'ennemi, le cléricalisme, et amener le laïque, le citoyen, le savant, le français, dans nos établissements d'instruction, lui élever des écoles, créer des professeurs, des maîtres..."
(Léon Gambetta / 1838-1882)

"La bonne foi est une vertu essentiellement laïque, qui remplace la foi tout court."
(André Gide / 1869-1951 / Journal 1889-1939 / 13 décembre 1927)

"L'Etat chez lui, l'Eglise chez elle."
(Victor Hugo / 1802-1885 / Discours / 1850)

"La loi de séparation, c'est la marche délibérée de l'esprit vers la pleine lumière, la pleine science et l'entière raison."
(Jean Jaurès / 1859-1914)

"La laïcité ne nous a pas été donnée comme une révélation. Elle n'est sortie de la tête d'aucun prophète; elle n'est exprimée dans aucun catéchisme. Aucun texte sacré n'en contient les secrets, elle n'en a pas. Elle se cherche, s'exprime, se discute, s'exerce et, s'il faut, se corrige et se répand."
(Claude Nicolet)

"La laïcité comme respect de toutes les religions, c'est la porte ouverte aux surenchères religieuses. Il n'est pas dans la nature du judaïsme d'être prosélyte, on naît juif ou on ne l'est pas. Le christianisme n'a plus les moyens d'être prosélyte - encore qu'il reprenne du poil de la bête avec les succès engrangés par l'islam, ce qui lui donne des idées...
En revanche - je renvoie à la lecture du Coran, pas à l'ouï-dire médiatique sur l'islam, mais au Coran et à sa lecture plume à la main -, il est dans la nature de l'islam d'être prosélyte et conquérant. Que les médias le veuillent ou non, c'est dans le texte, confirmé par les hadiths et la biographie du Prophète.
A quoi bon une laïcité respectant toutes les religions face aux revendications théocratiques consubstantielles à l'esprit prosélyte ?"

(Michel Onfray / né en 1959 / "Le tribal fait désormais la loi", Marianne, /24/11/2014)

"La laïcité est une valeur essentielle, avec ce souci de la liberté de conscience et de l’égalité de tous les hommes, qu’ils soient croyants, athées ou agnostiques. L’idéal laïc n’est pas un idéal négatif de ressentiment contre la religion. C’est le plus grand contresens que l’on puisse faire sur la laïcité que d’y voir une sorte d’hostilité de principe à la religion. Mais c’est un idéal positif d’affirmation de la liberté de conscience, de l’égalité des croyants et des athées et de l’idée que la loi républicaine doit viser le bien commun et non pas l’intérêt particulier. C’est ce qu’on appelle le principe de neutralité de la sphère publique."
(Henri Pena-Ruiz, philosophe / septembre 2003)

"L’esprit critique va de paire avec la liberté de conscience. C’est une valeur essentielle de la laïcité."
(Henri Pena-Ruiz, philosophe / septembre 2003)

"Trop souvent les hommes ont tendance à privilégier ce qui les divise. Avec la laïcité, il faut apprendre à vivre avec ses différences dans l’horizon de l’universelle, sans jamais oublier qu’on a des intérêts communs en tant qu’homme."
(Henri Pena-Ruiz, philosophe / septembre 2003)

"Que l'école reste ouverte à tous, qu'elle fasse profession d'élever l'esprit à la liberté de jugement, qu'elle n'impose aucun autre message particulier que celui de liberté d'une instruction émancipatrice suppose une application stricte de la laïcité. Ceci n'implique nullement la rupture du dialogue avec les religieux. Je n'ai jamais été anticlérical au sens réactif du terme, mais chacun doit rester à sa place. Si la religion est une démarche spirituelle, je ne vois pas pourquoi elle doit avoir des privilèges temporels."
(Henri Pena-Ruiz / Interview pour le Journal L'Humanité / 11/12/2003)

"La laïcité n'est pas un particularisme accidentel de l'histoire de France, elle constitue une conquête à préserver et à promouvoir, de portée universelle."
(Henri Pena-Ruiz / "Laïcité et égalité, leviers de l'émancipation", article du Monde Diplomatique / février 2004)

"La laïcité ne confond pas non plus l'idéal d'une libre discussion avec la généralisation du relativisme : la distinction entre croyance et connaissance doit être bien marquée, sauf à inaugurer un nouveau type d'obscurantisme, et à faire le lit de nouvelles tyrannies."
(Henri Pena-Ruiz / "Oser réaffirmer la laïcité", article de Libération / 23 avril 2004)

"Quand l'Etat se sépare de l'Eglise, il n'y a pas pour l'Etat de mauvaise séparation et il n'y en a pas de bonne pour l'Eglise. C'est toujours des puissances temporelles que les religions ont reçu la nourriture. Séparées, elles languissent et meurent ?"
(La revue "L'Action" / 6 juillet 1905)


Voir la page d'accueil sur la laïcité


Athéisme : l'homme debout. Vivre sans Dieu et sans religion   Accueil Citation    Haut de page    Contact   Copyright ©