Athéisme : l'homme debout. Vivre sans Dieu et sans religion > Citations   > Thèmes >  Hérésie



Citations : Hérésie, hérétique




"Tuez-les tous, car Dieu saura reconnaître les siens !"
(Arnaud Amalric, abbé de Citaux, le légat du pape lors de la prise de Béziers en 1209... pour ne pas avoir à trier entre les hérétiques et les "bons" chrétiens / 1150-1225)

"Ce qu'on a appelé "liberté de conscience", au long de l'Histoire, c'est la liberté, pour les insatisfaits du culte officiel massivement majoritaire dans un certain pays, de pratiquer une religion différente, généralement simple version légèrement déviante du culte officiel, à proprement parler : une hérésie.
Il n'a jamais été question de liberté de conscience pour les non-croyants. Quand le protestantisme version Calvin se fut imposé à Genève comme religion dominante, le simple soupçon d'athéisme vous conduisait au bûcher plus sûrement que la persistance dans la religion catholique, devenue à son tour "hérésie".
Aujourd'hui encore, surtout hors de France, ne pas croire en une version quelconque de Dieu est proprement impensable. L'athée est regardé avec une certaine répugnance, comme une espèce de monstruosité, d'ébauche humaine inachevée à qui il manque une faculté essentielle."

(François Cavanna / 1923-2014 / Lettre ouverte aux culs-bénits)

"Chacun n'est-il pas l'hérétique de l'autre ?"
(François Cavanna / 1923-2014 / La hache et la croix)

"Les hérésies m'ont toujours semblé très curieuses pour l'étude de la psychologie humaine. Cela répond au besoin qu'ont les hommes de limiter la dose d'absurde qu'ils consentent à croire."
(Rémy de Gourmont / 1858-1915 / Épilogues / 1923)

"Ceux qui approuvent une opinion l'appellent opinion; mais ceux qui la désapprouvent l'appellent hérésie."
(Thomas Hobbes / 1588-1679)

"Toutes leurs conceptions de Dieu, du dieu maladroit qui rate et recommence les premiers êtres, qui écoute nos confidences et les note, du dieu gendarme, jésuite, avocat, jardinier, en cuirasse, en robe ou en sabots, puis, les négations de Dieu basées sur la logique terrestre, les arguments pour et contre, l'histoire des croyances sacrées, des schismes, des hérésies, des philosophies, les affirmations comme les doutes, toute la puérilité des principes, la violence féroce et sanglante des faiseurs d'hypothèses, le chaos des contestations, tout le misérable effort de ce malheureux être impuissant à concevoir, à deviner, à savoir et si prompt à croire, prouvent qu'il a été jeté sur ce monde si petit, uniquement pour boire, manger, faire des enfants et des chansonnettes et s'entre-tuer par passe-temps."
(Guy de Maupassant / 1850-1893 / Sur l'eau, 1888)

"Si Jésus revenait sur terre, les chrétiens les plus fanatiques se chargeraient de le crucifier comme hérétique."
(Henri Mertz, poète alsacien / Au siècle des hommes sans tête)

"Ce qu'il y a de meilleur dans les religions, ce sont leurs hérétiques."
(Friedrich Nietzsche ? / 1844-1900)

"Raison ? (dit Janotus [de la Sorbonne]). Nous n'en ferons point céans. Traîtres malheureux vous ne valez rien. La terre ne porte point gens plus méchant que vous êtes. Je le sais bien : ne clochez pas devant les boiteux. J'ai exercé la méchanceté avec vous. Par la rate dieu, j'avertirai le Roi des énormes abus qui sont forgés céans, et par vos mains et menées. Et que je sois ladre, s'il ne vous fait tous vifs brûler comme bougres, traîtres, hérétiques et séducteurs ennemis de dieu et de vertu."
(François Rabelais / 1484-1533 / Gargantua / 1534)

"Christianisme : hérésie de la religion juive."
(Jules Renard / 1864-1910 / Journal - 5 décembre 1903)

"L'humanité déploie une ingéniosité admirable dans l'art d'inventer de faux problèmes pour n'avoir pas à affronter et résoudre les vrais, combattant les hérésies plutôt que la disette ou les famines, chassant les sorcières plutôt que combattant la peste, persécutant les juifs plutôt que desserrant les pièges de l'économie."
(Claude Roy / 1915-1997 / L'ami lointain)

"Pas sceptique, hérétique à mon hérésie."
(Louis Scutenaire / 1905-1987 / Mes inscriptions, 1943-1944)

"L'hérétique n'est point celui qui brûle dans la flamme, mais celui qui allume le bûcher."
(William Shakespeare / 1564-1616)

"Il faut être un fieffé ignorant pour attendre du Vatican qu'il récupère son retard et comprenne "les aspirations du monde". C'est méconnaître cette évidence très constante du christianisme qu'il ne connaît qu'une histoire, celle de son propre dogme. Mais quand ce dogme n'est plus à même de générer des hérésies, il se fige dans la raideur de la mort et ses prédicateurs deviennent ses thuriféraires."
(Alain Tête / Contre Dieu / 1996)

"Philosophiquement les romantiques s'arrêtent au déisme; ils gardent un absolu et un idéal; ce ne sont plus les dogmes rigides du catholicisme, c'est une hérésie vague, l'hérésie vague, lyrique d'Hugo et de Renan, qui mettent Dieu partout et nulle part. Les naturalistes, au contraire, vont jusqu'à la science, ils nient tout absolu, et l'idéal n'est pour eux que l'inconnu qu'ils ont le devoir d'étudier et de connaître; en un mot, loin de refuser Dieu, loin de l'amoindrir, ils le réservent comme la dernière solution qui soit au fond des problèmes humains. La bataille est là."
(Emile Zola / 1840-1902 / "Le Figaro" du 17 janvier 1881)


Voir la page d'accueil sur la religion


Athéisme : l'homme debout. Vivre sans Dieu et sans religion   Accueil Citation    Haut de page    Contact   Copyright ©