Athéisme : l'homme debout. Vivre sans Dieu et sans religion > Citations   > Thèmes >  Esclavage



Citations :   Esclavage




"C'est par croire que les hommes sont esclaves. Réfléchir, c'est nier ce que l'on croit."
(Emile Chartier, dit Alain / 1868-1951 / Propos sur la religion, L'homme devant l'apparence, 19 janvier 1924)

"L'existence de Dieu implique l'abdication de la raison et de la justice humaine, elle est la négation de l'humaine liberté et aboutit nécessairement à un esclavage non seulement théorique mais pratique."
(Mikhaïl Bakounine / 1814-1876 / Fédéralisme, socialisme et antithéologisme / 1867)

"Dieu étant le maître, l'homme est l'esclave. Incapable de trouver par lui-même la justice, la vérité et la vie éternelle, il ne peut y arriver qu'au moyen d'une révélation divine. Mais qui dit révélation, dit révélateurs, messies, prophètes, prêtres et législateurs inspirés par Dieu même ; et ceux là une fois reconnus comme les représentants de la Divinité sur la terre, comme les saints instituteurs de l'humanité, élus par Dieu même pour la diriger dans la voie du salut, ils doivent nécessairement exercer un pouvoir absolu. Tous les hommes leur doivent une obéissance illimitée et passive, car contre la Raison divine il n'y a point de raison humaine, et contre la Justice de Dieu il n'y a point de justice terrestre qui tienne. Esclaves de Dieu, les hommes doivent l'être aussi de l'Eglise et de l'Etat, en tant que ce dernier est consacré par l'Eglise."
(Mikhaïl Bakounine / 1814-1876 / Dieu et l'Etat / 1882)

"Si Dieu est, l'homme est esclave ; or l'homme peut, doit être libre, donc Dieu n'existe pas.
Je défie qui que ce soit de sortir de ce cercle ; et maintenant qu'on choisisse."

(Mikhaïl Bakounine / 1814-1876 / Dieu et l'Etat / 1882)

"Dieu est, donc l'homme est esclave. L'homme est intelligent, juste, libre - donc Dieu n'existe pas. Nous défions qui que ce soit de sortir de ce cercle..."
(René Barjavel / 1911-1985 / La faim du tigre / 1966)

"L'idée de Dieu et les religions sont source et maintien de l'ignorance, de l'abrutissement, par conséquent de l'esclavage et de la misère."
(Louis-Auguste Blanqui / 1805-1881)

"En reconnaissant que de tels hommes [ignorants, bornés, incultes et simples d'esprit] sont dignes de leur Dieu ils [les chrétiens] montrent bien qu'ils ne veulent et ne savent gagner que les niais, les âmes viles et imbéciles, des esclaves, de pauvres femmes et des enfants."
(Celtus, dit Celse / IIe siècle ap. JC / Discours véritable)

"[Qui sont ces Juifs pour justifier pareille arrogance ?] : des esclaves échappés d'Egypte en fugitifs, qui n'ont jamais rien fait de remarquables et n'ont jamais compté ni pour le nombre, ni pour la considération."
(Celtus, dit Celse / IIe siècle ap. JC / Discours véritable)

"Au nom du passé et de l'avenir, les serviteurs théoriques et les serviteurs pratiques de l'HUMANITÉ viennent prendre dignement la direction générale des affaires terrestres, pour construire enfin la vraie providence, morale, intellectuelle, et matérielle; en excluant irrévocablement de la suprématie politique tous les divers esclaves de Dieu, catholiques, protestants, ou déistes, comme étant à la fois arriérés et perturbateurs."
(Auguste Comte / 1798-1857 / Cours philosophique sur l'histoire générale de l'Humanité / 19 octobre 1851)

"Le protestantisme esclavagiste, capitaliste, commerçant et industriel était plus âpre encore et plus hypocrite que le catholicisme."
(Robert Escarpit / 1918-2000 / Lettre ouverte à Dieu / 1966)

"La raison ne peut qu'être l'esclave de la passion."
(David Hume / 1711-1776)

"Dans les faits l'idée de Dieu aide à tenir le peuple en esclavage."
(Vladimir Ilitch Oulianov, dit Lénine / 1870-1924 / Oeuvres complètes)

"Si j'étais Dieu, je ne permettrais pas aux hommes de s'agenouiller devant moi. Je leur demanderais de se tenir debout, de me faire face, de me regarder les yeux dans les yeux, de me traiter en égal, de me parler comme un frère parle à son frère. Il n'y a pas de raison pour qu'ils s'humilient en ma présence, puisque c'est moi qui les ai faits ce qu'ils sont. Serait-ce moi qui aurais mis en eux la bassesse de leurs prosternations ? N'aurais-je créé que des esclaves ? Sur quel autre que moi, rejaillirait la honte ?"
(Maurice Maeterlinck / 1862- 1949 / Devant Dieu)

"Un culte dominant, des prêtres ex professo, mènent droit à l'esclavage et à la misère. La religion est un alliage funeste aux bonnes moeurs : la nature n'a jamais ordonné de prêtres, mais elle a gravé dans le coeur des enfants ce précepte ineffaçable : tu honoreras ton père. Ainsi donc, n'ayez d'autres temples que la maison paternelle."
(Sylvain Maréchal / 1750-1803 / Dame Nature à la Barre de l'Assemblée Nationale / 1791)

"Tous les esclavages se tiennent ; et les hommes accoutumés à déraisonner sur les dieux, à trembler sous leurs verges, à leur obéir sans examen, ne raisonnent plus sur rien."
(Jean Meslier / 1664-1729 / Testament)

"Se faire sa propre opinion, n'est déjà plus un comportement d'esclave."
(Jean-Jacques Rousseau / 1712-1778)

"Ceux-là seuls qui se prosternent comme des esclaves devant la réussite peuvent trouver que l'efficacité est admirable indépendamment de l'accomplissement auquel elle tend."
(Bertrand Russell / 1872-1970 / Pourquoi je ne suis pas chrétien / 1927)

"Le mépris pour les choses du monde, le pardon des injures, l'indifférence pour l'esclavage ou la liberté, la soumission au joug des hommes, sous prétexte que c'est le bras de Dieu qui l'appesantit, tout cela n'est pas l'Evangile, mais un travestissement théocratique."
(Antoine de Saint-Just / 1767-1794 / L'esprit de la révolution)

"Les fruits du christianisme ? Guerres de religion, boucheries, croisades, inquisition, extermination des indigènes d'Amérique et introduction des esclaves africains pour les remplacer."
(Arthur Schopenhauer / 1788-1860)

"C'est aux esclaves, non aux hommes libres, que l'on fait un cadeau pour les récompenser de s'être bien conduits."
(Baruch Spinoza / 1632-1677 / L'Ethique)

" [...] la religion est l'esprit d'une économie qui fonde son contrat d'exploitation sur la pérennité d'un mandat céleste et renouvelle sans cesse le totalitarisme en le combattant avec les armes de l'esclavage."
(Raoul Vaneigem / né en 1934 / De l'inhumanité de la religion / 2000)

"Rappelons-nous encore que les derniers serfs de France appartenaient aux moines de l'Abbaye de Saint-Claude (Jura) et les derniers esclaves de l'Amérique du Nord aux missionnaires catholiques et protestants.
Du reste, ce qu'il y a de certain, c'est que le Jésus des chrétiens n'a jamais eu un mot de protestation contre l'esclavage, au contraire, il estime que lorsque l'esclave a fait ce que le maître lui a commandé, celui-ci ne lui doit aucune reconnaissance. (Luc XVII 9-10)"

(Charles Vaudet / Le Procès du Christianisme / 1933)



Athéisme : l'homme debout. Vivre sans Dieu et sans religion   Accueil Citation    Haut de page    Contact   Copyright ©