Athéisme : l'homme debout. Vivre sans Dieu et sans religion > Citations   > Thèmes Animal > 1/3



Citations :   Animal

Page 1/3




"Pauvres petits que nous sommes, avec le poids de notre corps animal et nos idées trop courtes, allons-nous nous mêler de gouverner ce vaste univers. "Dieu sait bien ce qu'il fait." Les malheurs de l'honnête homme ? Le triomphe du méchant ? L'inégalité ? L'injustice ? La guerre ? Ce sont des désordres d'un instant, qui ne comptent guère en regard des sanctions éternelles."
(Emile Chartier, dit Alain / 1868-1951 / Propos sur la religion, La vraie foi, 11 mars 1913)

"Considérez le chien apprivoisé, implorant une caresse, un regard de son maître; n'est-ce pas l'image de l'homme à genoux devant son Dieu."
(Mikhaïl Bakounine / 1814-1876 / Fédéralisme, socialisme et antithéologisme / 1867)

"Si Dieu avait eu besoin d'être adoré, il n'eut créé que des chiens. Le chien est bien plus apte de l'homme à l'amour. Un chien affamé, battu, jeté à l'eau par son maître, s'il en réchappe reviendra gémir d'amour à ses pieds. Voilà bien le fidèle tel que le rêve les Eglises."
(René Barjavel / 1911-1985 / La faim du tigre / 1966)

"Vénération: n. f. L'attitude spirituelle d'un homme envers un dieu, et d'un chien envers un homme."
(Ambrose Gwinett Bierce / 1842-1914 / Le Dictionnaire du Diable)

"- Pourquoi ne croyez-vous pas en Dieu ?
- C'est comme si vous me demandiez pourquoi je ne crois pas au crocodile volant."

(André Breton / 1896-1966 / cité par G. Legrand dans "André Breton en son temps" / 1976)

"Les mille-pattes croient que Dieu les a faits à Son image."
(François Cavanna / 1923-2014)

"C'est bien connu: dans les périodes d'inquiétude générale, l'animal humain perd les pédales, rejette - plus encore qu'à l'accoutumée - les arguments de sa raison et plonge à corps perdu dans les tentations de l'irrationnel rassurant et exaltant. La crédulité s'engraisse sur le désarroi comme la mouche verte sur la charogne."
(François Cavanna / 1923-2014 / Lettre ouverte aux culs-bénits)

"Affirmer à une espèce animale, en l'occurrence la nôtre, qu'elle n'est qu'en apparence semblable aux autres par son aspect et la matière dont elle est faite, mais qu'elle possède, elle, une chose essentielle et sublime, immortelle de surcroît (vas y voir !), que les autres créatures de chair et de sang n'ont pas, que cette entité invisible est son véritable "moi" qui survivra à tout, le reste n'étant que vase provisoire, vile dépouille vouée à la putréfaction, et que cette "étincelle divine" la rend non seulement supérieure à toute espèce vivante, mais surtout différente en essence car procédant de la nature même de Dieu, ce qui lui donne droit de vie et de mort sur tout ce qui vit, quelle trouvaille ! C'est là le bon vieux coup de la race élue..."
(François Cavanna / 1923-2014 / Lettre ouverte aux culs-bénits)

"L'homme : un animal qui fait des dogmes."
(Gilbert Keith Chesterton / 1874-1936 / Poète et écrivain anglais / Hérétiques)

"L'athéisme est une forme d'humilité. C'est se prendre pour un animal, comme nous sommes en effet, et nous laisser la charge de devenir humains."
(André Comte-Sponville / né en 1952 / Présentation de la philosophie)

"[...] toi aussi à qui je pense et qui a cru en Dieu jusqu'au bout de ton cancer, tous, nous sommes fauchés, un jour, par le croche-pied de la mort imbécile et les droits de l'homme s'effacent devant les droits de l'asticot."
(Pierre Desproges / 1939-1988 / Réquisitoire contre Jean-Marie Le Pen / 1982)

"Pour être un membre irréprochable parmi une communauté de moutons, il faut avant toute chose être soi-même un mouton."
(Albert Einstein / 1879-1955 / Comment je vois le monde / 1934)

"Rien ne prouve que vous [Dieu] ne soyez pas un petit éléphant rose né de ma gueule de bois métaphysique."
(Robert Escarpit / 1918-2000 / Lettre ouverte à Dieu / 1966)

"A l'état de nature, l'homme est un loup pour l'homme."
(Thomas Hobbes / 1588-1679 / Léviathan / 1651)

"Dans la nature, l'homme est l'animal le plus démuni: seule l'organisation sociale lui permet de survivre."
(David Hume / 1711-1776)

"Tout au long de l'Origine des espèces, Darwin insiste sur les imperfections de structure et de fonction du monde vivant. Il ne cesse de souligner les bizarreries, les solutions étranges qu'un Dieu raisonnable n'aurait jamais utilisées. Et l'un des meilleurs arguments contre la perfection vient de l'extinction des espèces. On peut estimer à plusieurs millions le nombre des espèces animales vivant actuellement. Mais le nombre des espèces qui ont disparu après avoir peuplé la terre à une époque ou une autre doit, d'après un calcul de G.G. Simpson, s'élever à quelques cinq cents millions au moins."
(François Jacob / 1920-2013 / Le jeu des possibles / 1981)


>>> Suite des citations : Animal



Athéisme : l'homme debout. Vivre sans Dieu et sans religion   Accueil Citation    Haut de page    Contact   Copyright ©