Athéisme : l'homme debout. Vivre sans Dieu et sans religion  >  Votre espace Livre d'or > décembre 2005, page 6


Livre d'or et de cendres

Décembre 2005, page 6

>>>   Début du livre d'or et de cendres      



Vos textes sont en rouge foncé, ceux de atheisme.free.fr en noir.
Ils sont classés du plus récent au plus ancien.
Une ligne horizontale partielle
signifie que le texte de dessus répond à celui de dessous.


janus / 19/12/05 - 15:55

décidément t'as rien compris sur l'intérêt de la bible ! On t'as dit 100 fois que ce livre ne se veut pas un livre historique ! ce qui compte, c'est le message, le sens de ces textes ! et oui, pour la bible, il faut se poser la question : "qu'est-ce que cela veux dire ?" Pose la toi et si tu es honnête, tu aura une foule de réponses qui viendrons. Les détails historiques, qu'ils soient vrais, faux, décalés...ON S'EN FOU ! ces détails sont importants au niveau du sens, mais ne cherche pas à trouver des preuves de leur véracité, ça t'éloigne de l'essentiel !

La liste serai longue pour donner le nombre d'universités qui ont été crées par les papes, notament en France ! alors dire que l'Eglise est contre l'enseignement et a fermé les écoles de philo, c'est monstrueux! sans elle, toutes les grandes universités d'aujourd'hui n'existeraient pas ! dois-je te rappeller que presque tout les grands chercheurs que l'on loue aujourd'hui dans les écoles laïques étaient des chrétiens ? dois-je t'apprendre que tous les monuments, grandes oeuvres d'art, en literrature, architecture, peinture, musique, etc, nous les devons à des chrétiens, à des personnes profondéments croyantes ?

Quant à la philosophie Chrétienne, ne t'en dépaise, elle est considérée comme la plus profonde et la plus riche, la plus complète de toutes les philosophies existant aujourd'hui.

T'es gentil, mais tu n'es pas du tout objectif quand à l'apport positif de l'Eglise dans tout le monde occidental depuis 2000 ans !
(Cyrille / 20/12/05 - 10:07)


à (Cyrille / 17/12/05 - 11:36)
C'est quoi qui est faux?
C'est comme ça que tu justifies la destruction de la science et de la philosophie antique? Qui sont les véritables bases de notre civilisation moderne au niveau politique et scientifique.
tu te moques du monde.
Je te signale que le l'empire romain chrétien n'a pas duré beaucoup plus longtemps que l'empire soviétique, faut dire que les chrétiens étaient plus omnibulés par leur chasse à un ennemi interieur qu'ils ont décrété (tous ceux qui n'avaient pas le même point de vu qu'eux) que de lutter contre les invasion barbares. Donc déjà à ce moment là l'Eglise avait un bilan globalement négatif, et ne l'a pas beaucoup amélioré aprés.

Et la question du sens est une question purement subjective, et puis un pourquoi n'a pas forcément de réponse, et ce n'est pas celle qui fait progressé l'humanité et ce n'est pas à l'école d'enseigner des dogmes d'une institution totalitaire qui a combattu tout débat d'idée une fois au pouvoir, ce qui montre qu'elle avait peur de la vérité, sinon elle auriat laissé ouvert les écoles de philosophie.
Quant à ton discours sur la différence entre l'école privée dans les main de l'Eglise et l'école publique, c'est du plus risible vu l'amour de la vérité que l'Eglise a montré depuis 1800 ans, c'est sûr l'enseignement sur la bible ne dit pas la vérité, à cause du politiquement correct il n'est pas dit que la bible n'est qu'une livre à but politico-religieux, ce n'est pas un livre fiable pour enseigner l'histoire du peuple juif et décrire le début de notre ère.
(janus / 19/12/05 - 15:55)


à janus / 16/12/05 - 20:29

"quand l'Eglise est devenue la religion d'Etat de l'empire romain elle a détruit toutes les autres religions en interdisant le culte et l'accés aux temples sous peine de mort, elle a fait fermer tous les lieux de culture qui distillaient un vrai savoir, qui quand ils enseignaient des mythes les enseignaient comme tels, du coups l'empire romain a régressé au niveau de la civilisation, les gens sont devenus analphabètes sauf les prêtres etc ... "

ceci est completement faux ! elle a simplement changé la réponse à la question primordiale qu'on se pose en tant que scientifique après s'être demandé "qu'est-ce que c'est ?"

en effet, après cette question, tous être humain normal doit se demander "qu'est-ce que cela veut dire ?" ..seulement aujourd'hui, il est considéré comme malsain de se poser cette question. cela pourrait arriver à des conclusions que l'on rejete à priori. c'est bien ce que fait l'école laïque. J'ai passé ma scolarité en école libre jusqu'à la fin de la 6ème, puis je suis arrivé dans le public, le laïque. Et bien j'ai vite vu la différence, cet espèce de flou arstistique laissé sur les questions essentielles qui ont besoins d'un vrai raisonnement, d'une vraie réponse ! ha on en bouffé des connaissances, et encore, de moins en moins, les programmes s'allègent, s'allègent pour ne pas que l'on ai une trop grande culture générale! (des fois que l'on s'aperçoive que l'on nous raconte des bétises)! mais ces connaissances n'aboutissent à rien ! on a une tête bien pleine, mais pas bien faite ! et en plus tout est fait pour tourner en dérision l'Eglise, les catholiques. Ne me dit pas que c'est faux, j'en ai fait les frais !! et ma petite soeur qui est à présent dans le même école subit la même chose. Elle rentre le soir en nous sortant des injures contre le pape dites par ses profs, des contre vérités flagrantes sur l'histoire, la Bible, l'actualité..! alors mince, l'école est contre la religion, elle n'est pas neutre !
(Cyrille / 17/12/05 - 11:36)


à (Cyrille / 15/12/05 - 18:53)

un dogme totalitaire? tu ne sais même pas ce que veulent dire ces deux mots.
en voici un de dogme totalitaire :
"en dehors de l'Eglise point de salut"

Des livres qui détruisent la pensée des autres : la Bible, le CoranCoran, l'Index librum et nombreux livres écrits par des religieux.
Pour preuve quand l'Eglise est devenue la religion d'Etat de l'empire romain elle a détruit toutes les autres religions en interdisant le culte et l'accés aux temples sous peine de mort, elle a fait fermer tous les lieux de culture qui distillaient un vrai savoir, qui quand ils enseignaient des mythes les enseignaient comme tels, du coups l'empire romain a régressé au niveau de la civilisation, les gens sont devenus analphabètes sauf les prêtres etc ...

Il faut arrêter de fumer des pages de bible le matin, les écoles, les lycées et les universités n'enseignent pas l'athéisme, l'enseignement est neutre au niveau religieux, mais c'est sûr que pour un intégriste comme toi, neutre c'est trop athée.
"toutes les affirmations se valent" n'est pas dans le langage de l'athéisme rationaliste car justement il considère que les affirmations irrationelles ne valent pas les affirmations qui reposent sur des évidences et la logique.
(janus / 16/12/05 - 20:29)


à tous les athées !

je suis sûr que vous approuverez ce que dit Daniel / 13/12/05 - 09:28 :
"je vous écoute amis croyants, quelles sont les "vérités" Athées ? Nos dogmes (arf ), nos livres "prêt à penser", nos églises ...?"

les vérités athées, il n'y en a pas ! sauf une ; "Dieu n'existe pas" qui est un dogme totalitaire par exellence ! des livres à penser, aucun exepté ceux qui détruise la pensée des autres !
des Eglises athées ? Tout les lycées, écoles, universités laïques, neutres, sans confession dans lequelles ont transmet à nos enfants l'horreur de formuler des phrases affirmatives avec un point final à la fin ! sauf, bien entendu, si cela vas dans le sens de : "Dieu n'existe pas" "il n'est pas possible d'avoir de certitudes" "la vérité est plurielle et toutes ses affirmations se valent" : relativisme et sceptississme en gros.

[X...hors sujet...X]
Bravo et merci !
(Cyrille / 15/12/05 - 18:53)


A Guardigan / 15/12/05 - 18:32

Salut Guardigan,

Tu me trouves inhumain et terrifiant, c'est triste. Et puis d'abord M'sieur, faudrait que tu me dises pourquoi ! Rassure moi, c'est pas parce que j'ai envie d'aimer toujours plus, de garder un coeur d'enfant et que je partage ça avec toi ? Je trouve que tes propos sont d'une dureté inhumaine et terrifiante (je blague ; t'inquiète, je sais bien que t'es humain, comme moi :)!) Ouaiiiiis :) :) :)

Je suis chrétien, c'est ma plus grande joie et tu vois quand je lis ici la description des chrétiens, je me demande si vous en avez déjà rencontré ; pas des personnes qui le sont par culture (même si je ne me permettrais jamais de juger la foi de personne) mais des personnes qui vivent de l'amour du Christ. Les fruits portés sont tout autre que ce que vous craignez, l'inverse même. C'est même énorme tellement c'est beau.

Dis moi, dans une vision purement athée, en quoi c'est terrifiant quelqu'un (que tu crois en plus être un niais) qui essaye d'aimer les autres ? Mes ami-e-s athées, j'en ai beaucoup et je tiens beaucoup à eux, disent plutôt qu'un ami catho c'est sympa, pratique disent les plus joueurs, et certains le sont même devenus.

Voilà, je peux pas partager plus long, mais le c?ur y est :) Bon Noël à tous ;)
(Fran6 / 16/12/05 - 18:26)


Ooooh, pov' petit Lou qui sait tout est persécuté par le méchant webmaster ! Encore un martyr de cette belle religion, qui venait nous transmettre la vérité et qui va finir crucifié par des athées virtuels.

Je trouve le jeune un peu... culotté de faire ce genre de reproches aux athées. Moi je vis en pleine campagne et je passe mes vacances dans le Loir-et-Cher, et rien ne me permet pour autant de croire sereinement que dieu existe.
Bon, quand j'écoute Fran6, je serais même plutôt convaincu du contraire. Il est tellement inhumain et terrifiant, j'ai pas l'impression que son opinion soit recevable.
Par contre le jeune est désespérement humain, et borné, et un peu perdu on dirait. Je ne sais pas comment tu fais pour croire en dieu et lui pardonner toutes ces tares qu'il nous a transmise, dont celle qui te pousse à venir te ridiculiser ici en insultant tes "frères" au nom de ton "christ" tout d'amour.

A tous les fidèles, référez vous à l'épisode des marchands du temple : "ah ouiii, si Jésus l'a fait, alors c'est bien"
je suis bien d'accord avec Adri, c'est vraiment n'importe quoi ces croyants contradictoires. Pas un pour rattraper l'autre, ils se contredisent entre eux, encore moins coalisés que les athées.
(Guardigan / 15/12/05 - 18:32)


Mot d'enfant : Discussion le 22 décembre entre ma fille, 7 ans, et la gardienne de l'immeuble, 60 ans, catholique polonaise avec le portrait de JP2 au dessus de son lit :
La gardienne (qui me sait mécréant): Sais-tu ce que c'est Noël ? Sais-tu que c'est la naissance de Jésus qui est mort sur la croix et est revenu d'entre les morts pour pardonner nos offenses ?
Ma fille : 'Oui, oui, je sais, et je suis pour lui.'
La gardienne, étonnée : Ah, bon ?
Ma fille : 'Oui, Jésus était un sage qui donnait des ordres, et l'ordre qu'il a donné, c'est qu'on doit s'aimer, alors je suis d'accord, je suis pour lui. Mais qu'il est re-né après sa mort, qu'il a marché sur l'eau... tu crois quand même pas ça, tu crois plus à la magie, à ton âge !'
(jmf / 15/12/05 - 18:07)


A mi-e-s A T : Si un croyant vous demande votre position sur la religion, répondez : "Dieu m'a fait la grâce de ne pas croire en Lui. Je L'en remercie tous les jours !"
(jmf / 15/12/05 - 17:40)


A propos de l'antagonisme entre science et religion.
Il y a confusion ici aussi, assez souvent. L'antagonisme est plutôt entre Eglise romaine, catholique et apostolique (cf Galilée, Giordano Bruno ...) et Science, version positivisme style Comte.
Chacune de ces entreprises prétend ou découvrir, ou révéler des Vérites éternelles et absolues.
L'histoire a montré que leurs prétentions sont excessives. TOUT est un mot bien trop grand pour être en entier révélé par les évangiles ou pour être découvert par les 'savants'.
D'ailleurs, Julian Jaynes (in 'la naissance de la conscience, PUF) montre bien la filiation entre ces deux entreprises.

Pour les scientifiques, il n'y a pas vraiment de problème : ils peuvent prendre comme objet de leurs études la naissance des religions, le besoin de sacré, l'utilité sociale des commandements, etc... Selon que leur spécialité se situe en Histoire, Anthropologie, Sociologie, Archéologie, etc...

Pour les fidèles, ils peuvent toujours estimer que la religion a pour objet l'étude et la propagation de la Parole Divine (ce qu'Il a dit), alors que la science s'occupe d'étudier Son Oeuvre (ce qu'Il a fait).

Et pour nous, simples mortels, accordez-vous plus d'importance à ce que fait votre prochain, ou à ce qu'il dit ? (Surtout quand ces dires ont été rapportés à travers de très nombreux intermédiaires peu fiables...)
J'ai emprunté cet argumentaire à Henri Atlan (en simplifiant et résumant).
La solution à ces apparents paradoxes est en grande partie dans les développements actuels de la pensée complexe (voir l'oeuvre de ce même H. Atlan, I. Prigogine, et en sociologie, bien sûr E. Morin).
(jmf / 15/12/05 - 16:36)


A tous les illuminés fréquentant ce site, j'aimerais dire ceci: Vous vous plaignez d'être censurés, mis à l'écart? alors sachez que vos messages stéréotypés, nous apparaissent comme des spams envoyés par des machines programmées et dont il faut se défaire par un logiciel anti-spams.
Je pense que vous bénéficiez de la mansuétude de notre webmaster et vous devriez l'en remercier.
Les messages d'un Benoît Vitse du 08/12/05 ou de Dihaw Mihas du 09/12/05 retiennent par contre toute notre attention, parce que relatant des faits, ne se contentant pas de tourner à vide dans l'imaginaire. Je n'ai retenu que ces deux parce que récents, il y en a bien sûr beaucoup d'autres.
L'autre jour j'ai demandé à ma belle-fille ce qu'elle pense d'un cerveau qui se mord la queue? elle me répondit, "ben, il tourne en rond et ça doit lui plaire" et un milliard de cerveaux qui font de même? aussi sec "c'est une partouze".
(André Burger. / 15/12/05 - 15:38)


En réponse aux réponses à mes messages. Je ne répondrais plus à ceux qui me font dire ce que je n'ai pas dit. Apprenez à lire avant de réagir de façon pulsionnelle.
Je n'ai jamais dit que Martin Luther King était cité dans la bible, ni que sa phrase en était tirée. l'essentiel de mon message est de montrer que la bible n'est pas une bonne source d'inspiration pour qui veut avoir avec les autres des relations d'amour fraternel.

Je n'ai jamais dit non plus que je voulais 'énerver' quiconque, mais par contre, 'déranger' des certitudes, oui.
La question n'est pas, à mon avis, celle de l'existence ou de l'inexistence de Dieu. Mais celle de sa façon d'être. Je prétends qu'il existe comme les autres créations culturelles humaines.
Tu sembles sous-estimer la créativité humaine. Nous avons été capable de mettre au point des choses aussi abominables que les camps d'extermination et aussi géniales que la vaccination ou la Joconde.
Si tu es croyant, ce manque de confiance dans les capacités d'inventivité de la créature de dieu que nous serions est une limite à ta foi !
Quant à l'Amour, il n'y en a guère dans les manifestations furieuses du dieu de colère de l'ancient testament, ni à la même époque ou s'écrivait la bible, dans l'Ilyade voici environ 2800 ans.
Cette idée d'amour est née plus tard, en particulier grâce à la reine Sapho sur l'île de Lesbos.
Je pense que les nombreux illuminés de l'époque qui n'ont pas repris cette invention ont été oubliés. Jésus et plus tard les rédacteurs des évangiles ont exploité cette idée, moderne pour l'époque, et c'est ce qui a fait leur succès.
Je ne veux pas rentrer dans la comptabilité des morts et des bienfaiteurs de l'humanité, mais je suis prèt à parier que ceux qui prétendaient être guidés par l'amour divin n'ont fait ni mieux ni pire que ceux qui disaient agir par un amour de leurs prochains sans référence à quelque dieu que ce soit.
(jmf / 15/12/05 - 15:09)


à Le Jeune

Cher jeune... Tout d'abord, nous ne sommes pas "onfrayistes". Il me semblait que quelqu'un te l'avais déjà dit sur ce forum. Mais apparament tu n'as jamais rien compris, et ce n'est pas aujourd'hui que l'intelligence et la réflexion seront tes qualités!

Et tu annonces sans vergognes que "l'erreur" de Michel Onfray (encore faut-il que cela soit une erreur...) est délibérée. Comment le sais-tu?

L'amour n'est pas LE plaisir, mais UN plaisir, tout comme le sexe, la bonne bouffe, et toutes les bonnes choses!!

Crois-tu vraiment en l'image d'un dieu jardinier qui plante un pommier dans un jardin? Déjà, la facilité de l'aprentissage par l'ingestion d'une pomme n'est autre qu'une force symbolique, et uniquement cela. OSE affirmer le contraire. Ose...
Et c'est comme interdire à un enfant ignorant les choses de la vie (ce qu'étaient Adam et Eve, finalement, puisque sans connaissances, nous sommes ignorants)! L'enfant n'a pas de notions de bien et de mal. Tout comme Adam et Eve. Il ne sait pas qu'il peut faire le mal aux autres, ou même le bien. Et notre société fabrique ses enfants, les modèles, pour qu'une fois adulte, ils se comportent de façon pré-définie. La société a les criminels qu'elle mérite...

Tu annonces sans reconnaitre quoi que ce soit: "Qui a dit qu'il n'y avait rien ailleurs avant la création? "
J'ai la réponse: la BIBLE très cher, c'est la BIBLE qui annonce cette débilité scientifique.

Le prix de la justice est à trouver dans les erreurs de justice du monde de l'homme. Et ce qu'il ne sait pas rendre parfaitement sur terre, l'homme le rejette dans le ciel, dans dieu. Dieu est tout ce que l'homme aimerait être. La religion, d'ailleurs, est un des prix les plus sévères que la justice ait pu couter à l'humanité.

Et dieu créa le pommier de la connaissance. Et dieu indiqua à Adam et Eve que l'apport de connaissance que la pomme de ce pommier pratique est mal. Donc dieu prone l'ignorance, "bénis soient les simples d'esprit, le paradis leur appartient". Glorifier l'ignorance pour ne pas se voir désavouer par la science humaine. Mais malheureusement (pour elle), la religion n'a pas su faire avec ce principe humain qu'est la volonté de savoir.

"Pff les gars réfléchissez plus loin encore et dépassez le bout de votre nez, allez a la campagne, sortez de vos villes, oubliez votre haine de votre père terrestre qui vous névrose au point de rejeter votre Dieu!"
[X...trop long...X]
(le mécréant / 15/12/05 - 15:06)


Soye,
on (le mécréant et moi) a cherché des bannières, mais on ne vous a pas trouvé, nous étions en queue de cortège, avec la FA (qui entre nous avait des autocollants vachement sympa).

Le jeune,
ce que tu appel "idées simpliste", j'appelerais ça seules idées necéssaire à la vie en société, qu'as tu contre le plaisir et le bonheur pour tous,tu te sent frustré au point de ne pas vouloir le mériter ? Je ne répondrais pas au reste de ton message, car c'est du prosélytisme, et j'aime pas ça .

Adri,
qu'est ce que dieu, moi, je ne le sais pas, les livres pseudo-inspirés parlent de sa manière d'être, qui est en effet ce que tu dis, mais dieu n'existe pas, il n'a même pas été créé par l'homme dans son ensemble, mais par quelque illuminés qui de nos jours finiraient à l'asile.
(Ni dieu ni maitre fammag.canalblog.com (attention, commentaires modérés sévèrement) / 15/12/05 - 12:54)


audrey / 15/12/05 - 00:16
Audrey, bosse la grammaire si tu veux devenir philosophe...
;)
(Soye / 15/12/05 - 23:07)


je trouve ce site très amusant ...
Les propos sont quelques fois très juste pour les citations et marante pour ce qui est des blagues.
Bravo à l'artiste qui a mis en page ce chef d'oeuvre...
signer une future philosophe de 16 ans.
(audrey / 15/12/05 - 00:16)


André, je ne t'ai même pas remercié pour cette bière que tu m'as offerte !
Mais je pense que nous aurons maintenant l'occasion d'en boire d'autres !
Nous aurions aussi aimé rencontrer d'autres compagnons... et le webmestre que nous savions présent dans la foule !
A la prochaine manif peut-être ?
(Soye / 14/12/05 - 22:13)


En réponse à Daniel, daté du 13/12.
Savez-vous qui a crée Dieu?
Réponse: l'Homme. Pourquoi, à votre humble avis, est il guerrier, sanglant, méchant, pervers, sadique, anthropomorphe, égoïste, terrible...et à la fois miséricordieux, bon, doux, généreux, barbu, beau, grand, fort, parfait, blanc, masculin, omnipotent, omniprésent, omniscient?
A votre avis, tous ces qualificatifs, les emploie-je pour Dieu ou pour son inventeur? Pour les deux peut être? oui c'est vrai, car Dieu ressemble étrangement à l'image que son inventeur se donne de lui même, ainsi qu'à l'ensemble des attributs dont il aimerait se voir doté. Hegel affirmait que l'Homme avait un besoin viscéral d'étendre son moi-intime sur l'exterieur, comme un enfant. Alors, Dieu ne serait il pas ce débordement sur l'exterieur, cette pulsion expansionniste de l'esprit humain, indéfiniment mégalomane? A réfléchir, mais c'est un avis personnel.
(Adri / 14/12/05 - 20:13)


Bonjour tout le monde,
Encore une fois, j'ai eu le droit à la "régulation" sous pretexte que mes propos concernaient plutôt des questions d'éthique. Il s'agissait plutôt de propos scientifiques qui venaient rectifier les erreurs grossières de Janus en embryologie. Il n'est décidément pas bon de dire la vérité sur ce site mais bon c'est la règle du "jeu" !!
Au passage Daniel, tu dis et tu répètes que l'athéisme n'apporte aucune vérité, cela signifie t'il que tu n'affirmes que des inepsies (attention les mots ont un sens !), ceci dit il me semblait tout de même que vous affirmiez que Dieu n'existe pas (n'est ce pas là une vérité pour vous ?).
Pour finir je suis bien d'accord avec vous concernant le Pére Noël qui n'est qu'un triste mensonge entretenu par des adultes soi disant responsables, destiné à faire acheter mais surtout à éloigner les enfants dès le plus jeune âge du Christ (cela devrait vous réjouir, voyez que ce Père Noël a pour vous de bon côté !)
Cordialement :)
(Lou / 14/12/05 - 18:27)


La politique à long terme du Vatican : Comme il existait un tandem JP II/Ronald Reagan, il existe désormais un tandem Benoît XVI/Georges Bush. L'église catho espère que la croissance démographique hispanique lui permettra de devenir rapidement majoritaire aux USA et de devenir la religion officielle du nouvel empire. Elle se propose aussi d'exclure l'islam de l'Europe pour faire entrer le continent dans la "guerre des civilisations".
Nous voyons là que les actions politiques et diplomatiques du Vatican sont d'une extraordinaire continuité dans le temps, toujours avec les plus puissants du moment, quitte à s'allier avec "satan", pourvu que l'imposture perdure.
Les médias vaticanes (aidés en cela par les médias nationaux et régionaux) ont depuis longtemps forgés le mythe d'une adhésion de la papauté aux droits de l'Homme, alors que ceux-ci restent condamnés par leurs textes officiels. Ainsi à l'occasion de ses multiples voyages, JP II fut qualifié de "pèlerin des droits de l'Homme".
En réalité, le Magistère catho rejette la notion de "droits de l'Homme et du citoyen", issue de la révolution française.
La duplicité des monseigneurs dorés sur tranche se dévoile de plus en plus. Nous y reviendrons.
(André Burger. / 14/12/05 - 16:17)


A ni dieu ni maitre / 14/12/05 - 11:32

Bonjour ni dieu ni maître (je vais finir par plus t'écrire qu'à mes ami-e-s proches ;) !),

J'ai bien compris que pour toi l'amour n'existe que comme combinaisons chimiques, de même que la personne humaine. Mais je veux partager avec toi ma joie du fait que l'amour c'est beaucoup plus que des attractions chimiques ! Deux personnes qui se rencontrent ce sont deux beaux mystères qui se découvrent. L'amour n'est pas du domaine de la pulsion ; il est du domaine tout beau de la volonté, et c'est pas de l'hypocrisie, c'est de l'exercice de la liberté.

Éviter la souffrance, c'est chouette ! Aimer, c'est le top. Aimer, c'est pas (je pense à l'euthanasie ou à l'avortement, ou aux handicapés) supprimer le problème, c'est faire passer son plaisir APRÈS celui des autres, "aimer c'est tout donner et se donner soi-même" disait Ste Thérèse.

Tu n'es pas dans mon coeur, mais moi j'y suis. Aussi surprenant ou incompréhensible que cela puisse te paraître, je te promets que je n'ai jamais senti en écrivant ici que de l'amitié pour vous mes frères et soeurs en humanité, athées ou non, du fond du coeur, et pour rien au monde je ne voudrais vous blesser exprès (ou pas). Je viens partager avec vous l'amour reçu de Dieu, c'est le cadeau que je vous dois, et vous êtes libre de le refuser.

Et que cela ne nous empêche pas d'avoir de vrais dialogues comme ce que nous partageons depuis des semaines maintenant :) C'est assez formidable. Merci d'ailleurs !
(Fran6 / 15/12/05 - 21:44)


Fran6,
Quand comprendras-tu que pour un athée la notion de "dieu" créateur et amour n'existe pas. L'amour est un sentiment humain, une sécrétion d'endorphine, en aucun cas je ne le place dans un quelconque souffle divin, ni dans le coeur qui n'est autre qu'une pompe à sang. On ne peut pas aimer tout le monde (à moins que d'être hypocrite), il y a forcément des gens que nous trouvons détestables, non pas parce qu'ils le sont, mais parce qu'ils sont incompatibles avec nous, alors permet moi de ne pas croire en ton message d'amour. Ainsi, je n'appellerais jamais ami ou frère quelqu'un que je ne connais pas . En tant qu'athée, je préfère respecter mon prochain en lui évitant la souffrance .
(ni dieu ni maitre / 14/12/05 - 11:32)


A roméo Joan
Je suis actuellement a la même faculté de théologie dont tu as été viré. Tu es resté quoi... Un an? J'aimerais discuter avec toi! écris a rudubu@hotmail.fr

Chers Onfrayistes.
Je suis surpris de constater les réactions suscitées par mon léger message du 09/12/05
En effet l'erreur d'Onfray est grossière, mais ce n'est pas par inatention ou erreur comme vous le présentez, c'est délibéré.

Allez vous donc continuer a vous défiler derrière votre brouillard d'idées simplistes?
Sortez de chez vous et vous verrez que l'amour n'est pas le plaisir, que la justice n'est pas le bonheur de tous: Le coupable doit être condamné et l'innocent innocenté.
Dieu est injuste? (cf Janus 12/12)
Pourquoi a t'il mis le fruit défendu en Eden?

Crois tu que l'histoire de toutes choses commence avec la création de la terre? Qui as dit qu'il n'y avait rien ailleurs avant la création? ne crois tu pas que ce qui se passait ailleurs n'a pas pu déterminer les choix de Dieu sur terre? ou alors tu crois comme certains fous du moyen-age que la terre et l'homme sont le centre de toutes choses y compris du système solaire et du temps, de l'histoire?

Bande de [XXX], Ne savez vous donc pas que la liberté a un prix, et sa première manifestation est au moins PAR LE CHOIX!!!

Dieu créa Adam et EVE bons, la liberté étant bonne faisait partie des meubles, d'où la possibilité de choisir entre manger ou pas manger du fruit.

Pff les gars réfléchissez plus loin encore et dépassez le bout de votre nez, allez a la campagne, sortez de vos villes, oubliez votre haine de votre père terrestre qui vous névrose au point de rejeter votre Dieu!
(Le jeune / 14/12/05 - 11:07)


>>>   Suite du livre d'or et de cendres


Athéisme : l'homme debout. Vivre sans Dieu et sans religionAthéisme : l'homme debout. Vivre sans Dieu et sans religion Votre espace   Début Livre d'or   Haut de page   Contactcontact Copyright ©   English