Athéisme : l'homme debout. Vivre sans Dieu et sans religion  >  Votre espace Livre d'or > octobre 2005, page 4


Livre d'or et de cendres

Octobre 2005, page 4

>>>   Début du livre d'or et de cendres      



Vos textes sont en rouge foncé, ceux de atheisme.free.fr en noir.
Ils sont classés du plus récent au plus ancien.
Une ligne horizontale partielle
signifie que le texte de dessus répond à celui de dessous.


à (fabius499@hotmail.com / 17/10/05 - 21h44)

tiens ton dieu aussi doit me foudroyer, bon dis lui qu'il est sur file d'attente, zeus, thor et enlil sont en attente depuis longtemps.
(janus / 18/10/05 - 23h05)


Bande de malades, si dieu vous choppent ca sera 2 coups de foudre dans le derrière, c'est moi qui vous l'dit!
(fabius499@hotmail.com / 17/10/05 - 21h44)


La définition de DevNull est assez jolie, je l'ai déjà entendue formulée à peu près comme cela. Mais je ne crois pas que tous les croyants soient prêts à croire en quelque chose d'aussi vague. Après une telle explication qui, on est d'accord, nie l'intervention de Dieu avant des multitudes de phénomènes et hypothèses, alors en quoi croire ? Plus rien ne matérialise ce responsable de la matière ?
Et ça rejette aussi la légitimité des religions et de leur message, puisque celui ci est excessif et infondé n'est ce pas ? Etant donné tous ces phénomènes qui n'apparaissent pas dans les livres sacrés. Alors c'est un déplacement de l'idée de dieu, d'origine religieuse, vers une hypothèse de dieu, d'origine scientifique. C'est un glissement très malsain je trouve.

La croyance est un héritage culturel, comme le refus du cannibalisme. On en efface pas les traces du jour au lendemain, camarades athées. On y arrivera pas et croyez moi, on a pas fini d'être considérés comme pathétiques.
(Guardigan / 17/10/05 - 19h27)


Michel Onfray est à la philosophie ce que Steevy est au journalisme
(qqun d'autre / 17/10/05 - 19h16)


A Alessandro di etc. (18/10 11h21)
Tu réponds à des choses que je n'ai jamais dites. Tu es tellement aveuglé... je suis croyant certes, mais pas catholique. La colère t'envahit, et tu mélanges tout. Eglise catholique et Foi ne font pas qu'un.
Et puis en voilà assez des raisonnements à même pas 2 euros. Bien que je m'en foute (vu le niveau de débat par moments), j'estime qu'on ne peut condamner tous les croyants, même catholiques, sous prétexte que certains hommes d'Eglise ont commis des actes de barbarie par le passé (que je ne nie pas et que je n'ai jamais nié). Ce n'est pas parce que les cannibales n'étaient pas catholiques, que je vais en déduire que tous les non-catholiques sont cannibales, n'est-ce pas ?
Le pb n'est pas d'être croyant ou athée. Le pb est de vouloir imposer sa croyance ou sa non croyance. Ce n'était pas un mystère, si tu m'avais bien lu, tu aurais compris. Tu serais surpris (vu la teneur de tes messages à mon propos) de savoir que je condamne aussi certains comportements croyants (en l'occurrence, il y a certains messages dans ce sens que j'ai laissés sur ce site). Et bien sûr, je condamne le fait d'imposer des dogmes, de faire des guerres au nom de Dieu etc.
Finalement, tu es potentiellement quelqu'un de dangereux, tu m'agresses uniquement parce que mon pseudo est « la Foi », alors que tu ne me connais pas, tu ne sais pas ce que je pense, ce que je fais ou ne fais pas. C'est à cause de ce genre de comportements qu'il y a des excès.
Tout espoir n'est peut-être pas perdu. Que la raison qu'il te reste, peut-être, enfouie sous tes préjugés (que tu as eu sur moi, c'étaient de ceux là dont je parlais), se réveille et t'amène à plus de calme, de prudence, et de discernement.
(La Foi / 19/10/05 - 20h16)


A la Foi!17/10 9h32
Attention la Foi fait ses mystères...("ramassis de préjugés"...tu veux sans doute évoquer l'attitude de l'Eglise envers les homosexuels, les noirs, Harry Potter ou le rock'n roll...?..."ce que je voulais démontrer" t'appelle çà une démonstration, toi? tu parles de quoi là?..."là n'est pas le problème" alors, il est où ton problème?).
Occulter le triste passé de l'Eglise catholique et puis quoi encore, qu'elle demanderait pardon cela ne suffirait pas à effacer toutes les atrocités qui ont été commises en son nom! Va dans ton Eglise, demande à voir un prêtre ou ton évêque et de demande lui de faire une messe pour tous les meurtres qu'a commise ton Eglise durant deux millènaires... le repentir n'est il pas l'un des sept sacrements de l'Eglise catholique? Eglise pêcheresse s'il en est!
Demande pardon et prie pour les crimes qui sont encore aujourd'hui commis au nom de Dieu.
A moins que tu ne penses que tous ces crimes ne sont pas réels et ne sont que des "préjugés".
Alessandro Di Jacomo, mon pseudo dont je me sers était avant une personne bien vivante, Alessandro est devenu ma raison de combattre ainsi que des millions d'hommes comme lui assassiné sur l'autel parce qu'il n'était pas conforme à la foi, à TA FOI, j'ai repris son nom pour ne pas qu'il soit oublié par des gens comme toi, pour ne pas qu'il devienne un "préjugé" selon ton mot!!!!
Alessandro Di Jacomo a été brulé vif par le Vatican et ses sbires au nom de la Sainte-Inquisition voulu par le Très-Haut... mais évidemment pour toi cela n'est sans doute qu'un préjugé!Alessandro d.J.
La Foi tu suintes l'eau bénite, va donc voir à Lourdes si Marie y fait toujours de la figuration et prie pour les affligés, les handicapés, les vieillards... car si ton dieu existe il est responsable de tout cela, il a en tout cas une responsabilité morale, lui si tout puissant, faut il qu'il soit vraiment revanchard (pour une pomme!) et borné pour ne pas agir! quel drôle de Père!! quel salaud oui!! Descartes.
(Alessandro di Jacomo et Descartes / 18/10/05 - 11h21)


A Descartes et Alessandro

Du calme. Vous me parlez de choses que j'ignore, vous semblez me connaître et connaître mon mode de vie. Mais relisez mes messages et relisez le vôtre. Ce n'est qu'un ramassis de préjugés, et cela démontre ce que je voulais démontrer.
Athée ou croyant, là n'est pas le pb.
(La Foi / 17/10/05 - 09h32)


[X...jolies paroles, mais sans rapport avec l'objet du site...X]
(sylvain save / 16/10/05 - 20h17)


A Jackalope
Je suis parrain 3 fois et agnostique, j'ai fait une recherche sur le parrainage, une thése m'a plu:
Aprés la grande peste de 700 et des brouettes, il y eu des quantités énormes d'enfants orphelins. L'église d'autrefois, plus pragmatique que maintenant eu l'idée d'adjoindre un parrain dont le rôle serait de se substituer aux parents en cas de décés.
Régulièrement, je fais un journal pour mes trois filleules pour leur présenter ma façon de voir le monde.
Le parrainage qu'il soit chrétien ou républiquain est toujours une bonne action civique.
Rien n'est plus stupide que l'intolérance, notre combat ne passe passe-t-il pas par un grand pragmatisme et une grande tolérance ?
Mes filleules m'ont surnommé "super-parrain" car elles savent, qui je suis, ce que je crois et "I'm a little bit proud about..."

Tous à la manif du 10 décembre pour défendre la laïcité !
(Jean-pierre / 16/10/05 - 19h43)


http://fr.wikipedia.org/wiki/Solipsisme

C'est lien pour une définition plutot clair du solipsisme que l'on m'avait demandé, il y a déjà quelque temps (désolé du retard).

Autrement je pense qu'il n'est en effet pas simple de convaincre un croyant de l'inexistence de Dieu de même que convaincre un athée pure et dure comme moi de son existence reste laborieux.

Je pense qu'appliquer la maïeutique socratique est un bon moyen pour communiquer avec un croyant: tout d'abord lui demander de définir clairement Dieu (c'est déjà très rare qu'il y arrive) puis d'étudier en profondeur avec lui le contenu de sa définition jusqu'à arriver à des paradoxes et à plusieurs raisonnements par l'absurde.

C'est bien plus efficace que d'argumenter rationnellement et directement contre l'existence de Dieu... Comment en effet argumenter sur un concept qui n'est même pas concevable? Nietzsche a comparé Dieu au Néant... En etant de son avis, comment débattre sur la possible existence du néant?
(Andy G. / 16/10/05 - 19h42)


A Descartes et Alessandro di Giacomo / 17/10/05 - 12h20

"sans doute sont ils tous les trois catholiques, emprisonnés depuis leur enfance par leur croyance, leur crédo... le lavage de cerveau que subissent les enfants lors du catéchisme ou l'éducation religieuse reçu dans leur famille font que ces mêmes enfants devenus adultes ne raisonnent plus"

tu parles ici des personnes qui sont nées dans un environnement catholique et qui ont donc cette éducation.. Mais sais-tu seulement si les auteurs dont tu parles en font parti ?
Voir la suite de cette réaction sur la page des réactions au Traité d'athéologie de Michel Onfray.
(abaonfray / 18/10/05 - 11h21)


à Abaonfray.
On aimerait aussi savoir qui sont ces écrivains? sans doute sont ils tous les trois catholiques, emprisonnés depuis leur enfance par leur croyance, leur crédo...le lavage de cerveau que subissent les enfants lors du catéchisme ou l'éducation religieuse reçu dans leur famille font que ces mêmes enfants devenu adultes ne raisonnent plus, qu'ils n'arrivent pour ainsi dire pas à se départir de leur conviction religieuse, engoncés dans les affirmations péremptoires et non vérifiables de la Bible qui leur offre la protection du Père, leur crédulité fait peine à voir, sont ce des intellectuels?.... bof, ce sont surtout des conservateurs de la pensée la plus archaïque qui soit! Ils n'ont certainement pas le courage d'un Onfray qui clame haut et fort son athéisme, son hédonisme et sa liberté.
Voir la suite de cette réaction sur la page des réactions au Traité d'athéologie de Michel Onfray.
(Descartes et Alessandro di Giacomo / 17/10/05 - 12h20)


à abaonfray / 16/10/05 - 16h08
C'est clair, le bouquin d'Onfray excite beaucoup les curaillons et je m'en réjouis.
Il fallait s'attendre à ce que les plus énervés commettent des ouvrages pour tenter de ridiculiser le traité d'athéologie. C'est un dessein ambitieux, mais pourquoi pas ?
Franchement, ça m'en chatouille une sans réveiller l'autre et mon credo restera : "Religion, piège à [XXX]" !!!
(Soye / 16/10/05 - 22h14)


Les contradicteurs d'Onfray réagissent :
Trois ouvrages soulignent l'absence de rigueur de la pensée de l'auteur du "Traité d'athéologie", et la tentation démagogue à laquelle il succombe

--"L'anti-traité d'athéologie, le système Onfray mis à nu" de Matthieu Baumier, Presses de la Renaissance, 243 p., 17 ?.
--"Dieu avec esprit, réponse à Michel Onfray" d'Irène Fernandez, Philippe Rey, 158 p., 14 ?.
--"Le nouvel antichritianisme" de René Rémond, entretiens avec Marc Leboucher, DDB, 150 p., 18 ?.
Voir la suite de cette réaction sur la page des réactions au Traité d'athéologie de Michel Onfray.
(abaonfray / 16/10/05 - 16h08)


Toutes les croyances sont fausses par définition, quand je dis "je crois" c'est que je ne sais pas. L'astrologie est également une croyance qui génère un chiffre d'affaire de millions d'euros si pas plus, elle est doublement fausse. Non seulement les astres ne peuvent avoir un quelconque pouvoir sur notre avenir, de plus les signes du zodiaque auxquels il est fait référence en fonction de votre date de naissance sont faux.
Je suis né le 10 Mai et le signe officiel est "Taureau".
Les douze signes du zodiaque, matérialisés par les douze constellations que semble parcourir le soleil en une année sont en fait treize, il manque Ophiucus. J'ai vérifié la position du soleil au jour de ma naissance, et bien mon signe est "Bélier" donc décalé d'un mois.
Du temps de Ptolémée, il y a plus de 2000 ans, les signes correspondaient, mais depuis plusieurs siècles à cause du mouvement de précession de la terre, nous ne naissons plus sous les signes donnés par les charlatans que sont les astrologues. Voilà où mènent les croyances. Et ce n'est pas fini.
(André Burger. / 16/10/05 - 11h38)


Je voudrais préciser ma pense sur le concept de Dieu. Je ne rentrerais pas dans le débat des miracles que quiconque croient ou non, a chacun ça croie ;), ni celui du paradis ou de l’enfer, de la résurrection ou tout autre concept religieux. Juste le concept de Dieu.
Déjà, Dieu, c’est un concept flou, pour la simple raison que ce concept ne peut avoir de définition. Définir quelque chose implique d’identifiée ses limites. Le concept de Dieu n’en ayant pas ( et c’est la l’une de ces particularités d’ailleurs ;) ), Dieu n’a pas de définition possible. L’humanité n’a pu, ne peut et ne pourras que paraphraser pour essayer d’être asymptotique à ce que ce concept pourrait être si notre system nerveux central n’était aussi limité dans ces interactions avec notre environnement..
Il existe deux opinion générique sur le sujet de la création’ le monde a été créée (scientifiquement le Big Bang) ou a toujours existé (scientifiquement le Big Bang Oscillant (Big Bang/Big Crunch), le Big Bang Plat ou Statique, le Stationnaire sans Big Bang Originel). Si vous faite partie des défenseurs de la seconde opinion, mes arguments ne feront aucun poids’ je suis profondément certains que l’univers a été créé’ mais ce n’est pas une preuve d’exactitude pour autant ;).
Dans le cas contraire, le Big Bang a construit l’univers, mais qui a construit le Big Bang . Le Big Bang viendrait, grasse a une particularité de notre univers qui est l’énergie du vide, de la transformation d’énergie en lumière, puis matière / anti matière (quark pour les intime ;) ) qui elle-même s’annihiler pour redevenir énergie. De l’interaction des particules en création destruction constante, il se produit une accumulation de certaines particules ayant certaines caractéristiques. Il se construit alors les 1er éléments fondateur de la matière baryonique, soit le neutron, le proton et l’électron, ainsi que leur opposé.
Ce que je viens d’exposer est l’une des versions les plus communément admise par les scientifiques de la création de l’univers. Maintenant, je suis un philosophe a ma manière et je me demande ce qui a bien pus permettre l’énergie du vide. Cela nous pousse à descendre le plus possible vers le début du Big Bang. C’est une évidence scientifique que de chercher, trouver et dépasser les limites. Il y’a toujours une nouvelle limite qui est toujours franchit par la science. Si nous utilisons le principe mathématique des limites en plus ou moins l’infinie, nous pouvons nous dire de façon raisonnable qu’il devrait y avoir un point constant en moins l’infinie, considérant le 0 comme le Big Bang. Ceci nous donne un point imaginaire permettant de construire de nouvelle théorie, au même titre que le nombre imaginaire i qui au carré est égal a ‘1. Ce point imaginaire, comme toute chose identifiée par l’homme doit être étiquette par un nom. Ce nom a été adopté dans les premiers temps des religions : Dieu (+ toutes ces traductions).
Etre croyant implique de croire en l’existence de ce point imaginaire, non pas d'adhérer à une religion. L'acceptation d'une religion est simplement une forme de respect envers ce point original qui permet de tout construire par la suite.
(DevNull / 16/10/05 - 10h58)


Bonjour... j'ai lu avec attention le contenu sur l'Islam de ce site. Il est très bien fait, dans les limites de ce que j'en ai lu, et je pense que j'aurais pu trouver ce site indispensable avant ma conversion. L'argumentaire utilisé est d'un cartésianisme exemplaire comme je les aime. Ce site me permet de détruire à tout jamais la vue du dieu que vous chasser. Je recommande à tout le monde de lire ce site, et de réfléchir :D.
Je suis française de père français et mère française, convertie à l'Islam il y a un an et demi. Je n'ai vu qu'un égarement dans la définition de ce que vous détestez.
(DevNull / 16/10/05 - 08h00)


Bonjour, ton site est très interessant, bien que je l'ai plus survolé qu'approfondi. Je suis toujours assez étonné quand je vois/rencontre/échange avec des croyants. Je me demande pourquoi et comment ils font. Cette faille de naïveté me laisse pantois, et je ne sais pas comment réagir, puis je leur faire confiance? Ne sentent-ils pas qu'ils peuvent agir, réflechir par eux-mêmes? Merci pour ce site que je parcourrais plus en détail pour essayer de trouver des réponses à mes questions.
(Philippe / 15/10/05 - 23h51)


Religions, sécularisation et santé de la société :
une étude statistique montre que la croyance en dieu et la pratique religieuse, ne sont pas du tout les garantes d'une bonne santé de la société.

(en anglais)
http://moses.creighton.edu/JRS/2005/2005-11.html
(janus / 15/10/05 - 23h12)


à (Cyrille / 16/10/05 - 11h28)
si tu lisais ce à quoi tu réponds tu lirais que la substance du pain n'est pas changée, donc que effectivement la transubstantation c'est une histoire pour gogo.
tu es bien naïf de croire tout ce que l'église dit.
(janus / 19/10/05 - 23h03)


cher André Burger. / 15/10/05 - 19h03

et bien sûr toi tu es assez naîf pour suivre ce philosophe sans même chercher à savoir ce que dit l'Eglise à ce propos..!
La transsubstanciation et un terme philosophique. "à travers la substance" Ce qui veut-dire que la pain a toujours les apparences du pain, mais sa substance est changée..
cherche dans des dictionnaires philosophiques chrétiens avant de dire que l'Eglise nous prend pour des gogos..
(Cyrille / 16/10/05 - 11h28)


Georges Gamow, grand physicien russe des années trente et vulgarisateur émerite, doué, curieux de tout dès son plus jeune âge, avide de juger par lui-même, montrant une aversion des poncifs d'autorité sous toutes leurs formes, intrigué par la transsubstantiation (Concile de Trente en 1563) voulût en avoir le coeur net.
A l'âge de 12 ans, utilisant son microscope pour mettre à l'épreuve le dogme de l'eucharistie, le pain devient-il chair? Le vin devient-il sang?
Un beau matin il trempe un morceau de pain dans du vin puis prélève un bout de sa propre chair... qu'il garde au frais. puis il alla communier à la messe en s'arrangeant de garder un peu de pain tempé dans du vin dans la bouche. Il court à la maison pour y comparer les trois échantillons, mais ne trouva aucune différence entre les morceaux de pain, ni de ressemblance entre eux et le morceau de chair.
Cette expérience assez naïve et incomplète, suffit à le détourner de la religion et bien plus tard son sens critique, et son rationalisme le poussera à fuir son pays devant l'orthodoxie marxiste.
(André Burger. / 15/10/05 - 19h03)


à (qqun / 15/10/05 - 11h56)
"...font la part des choses entre ce qui est bon pour les hommes et ce qui ne l'est pas"

Si tu permets, j'aimerais décider par moi-même de ce qui est bon pour moi et de ce qui ne l'est pas.

Que tu soies incapable de la faire pour toi et que tu décides de déléguer ce pourvoir à d'autres me semble être logique pour un lobotomisé. Tu es sous curatelle de l'Eglise ?
Grand bien te fasse. Surtout à ton portefeuille !!!
Mais dis moi un peu : d'où tes clercs tirent-ils une quelconque légitimité qui leur permettrait de décider pour les autres ?
(Soye / 16/10/05 - 22h42)


Franchement, je suis très content que l'Eglise n'écoute pas directement et ne dise pas oui à tout ce que les plus farfelus tels que vous souhaitent qu'elle fasse.. ça la détruirai tout de suite.
Je suis très content que les évèques s'enferment en synode pour discuter et ne demandent rien à personne ! Ils écoutent le monde, mais font la part des choses entre ce qui est bon pour les hommes et ce qui ne l'est pas. Ils ne disent pas "oui" comme des imbéciles qui s'inclinent devant la masse manipulée par les pouvoirs publics et les élites. C'est la garantie de la conservation de la Vérité et de la stabilité de cette Vérité proclamée par l'Eglise.. C'est déjà assez le boxon depuis Vatican II où l'Eglise s'est protestantisée.
(qqun / 15/10/05 - 11h56)


A (Tellaire / 19/10/05 - 15h39),
J'avais mal compris ta remarque, mais avoue que c'était ambigu.
Là tu rentres dans un sujet bien compliqué, car il est difficile de se faire juge de Dieu simplement parce qu'il est au-dessus de toute intelligence. Je n'essaie pas d'éviter le problème et de justifier n'importe quelle volonté de Dieu aveuglément. Ce que Dieu fait sur terre je peux essayer de le justifier, même si parfois on ne sait pas pourquoi Dieu fait certaines choses. Il est tout à fait normal que nous ne comprenions pas tous ce que Dieu fait.
Mais je vais tout de même essayer d'expliquer pourquoi un tel chatiment. Il faut comprendre que dès l'origine, dès Adam et Eve, la punition d'un péché c'était la mort. Sauf que Dieu a fait grâce à l'homme et a permis qu'un animal meurt à la place de l'homme. Malgré cela l'homme est devenue mortel depuis le péché originel. Puis il y a eu le sacrifice de Jésus...
Donc en faisant cela, Dieu condamne les hommes pour tous les péchés de leur vie, sauf pour ceux qui ont été justifiés et qui ont cru. Le monde après la mort, est un tout autre monde dans lequel le moindre péché est très grave. Par exemple, les anges qui se sont rebellés n'ont aucun moyen de se faire pardonner. Me demande pas pourquoi, c'est comme ca.
De même, l'homme qui ne confesse pas ses péchés est considéré comme rebel à Dieu.
Donc, soit le Dieu de la Bible n'existe pas et on s'en fiche puisque c'est pas vrai, soit il existe et dans ce cas on ne peut que admettre les yeux fermés puisqu'on en sait rien étant donné qu'on peut pas vérifier.
Mais le tout n'est pas de savoir si ces choses sont vrais, le tous est de savoir si le Dieu de la Bible existe. Je le crois donc j'ai admis ce qui va avec et qu'on peut pas vérifier.
Ca peut sembler cruel, mais il me semble clair que Dieu le fera plutôt avec tristesse et qu'il y a pas moyens de juger Son acte. Il le fait parce qu'il est juste.
(Adrien / 22/10/05 - 11h16)


à Adrien, (18/10/05 - 21h14)
Et oui, le verbe est au "Futur", et il ne peut pas être à un autre temps que le "Futur" puisque Jésus annonce le sort qu'il réserve à ceux qui ne lui seront pas fidèles.
J'ai bien compris que c'est votre dieu, et pas un homme, qui condamne à la crémation: celui que vous affirmez être plein d'amour et de compassion et qui détruit par le feu ceux qui tenteraient de lui résister.
Alors, nous qui n'en avons rien à battre de lui, pouvez vous nous dire le sort qu'il nous réserve? Dans sa grande mansuétude bien sur.
Je suis ravi que vous découvriez enfin, et que vous reconnaissiez en public, sur ce forum, que, je vous cite, "C'est Dingue ce qu'on peut faire dire à la bible". Nous n'avons jamais rien affirmé d'autre?
Et ne tordez pas le cou à mes propos: contrairement à ce que vous me faites dire, j'ai écrit que:
"Vos guides ne vous ont JAMAIS demandé de comprendre MAIS de croire et d'obéir".
Vous avez le droit de trouver RIDICULE une la CITATION INTEGRALE des évangiles qui me sert d'argument, mais par respect pour les croyants, vous devriez garder pour vous ce jugement de valeur sur ce qu'ils pensent être la transcription de la parole divine.
(Tellaire / 19/10/05 - 15h39)


A (Tellaire / 17/10/05 - 20h09),
Dieu nous demande de comprendre, de croire et d'obéir... Tu as sorti une merveilleuse illustration de mon message du 16.
A croire qu'on est de meche.
(Adrien / 18/10/05 - 21h14)


A (Tellaire / 17/10/05 - 20h09),
Tu décodes très mal.
Dis-moi, tu nous arrives de quel siècle ?
Le verbe est au futur, et puis c'est pas l'homme qui condamne, c'est Dieu.
C'est dingue ce qu'on peut faire dire à la Bible ...
lis plutôt ce passage, c'est plus clair :
épitres aux Galates 5.22
Mais le fruit de l'Esprit, c'est l'amour, la joie, la paix, la patience, la bonté, la bénignité, la fidélité, la douceur, la tempérance;

Ca fait bien longtemps qu'on brule plus les mécréants et à juste titre. D'ailleurs bien souvent les mécréants dont vous parlez et qui ont été brulés, c'était des protestants. Comme quoi cet argument est ridicule.
(Adrien / 18/10/05 - 10h42)


A Adrien (16/10/05 - 10h17)
Qu'y a-t-il à COMPRENDRE dans la bible?
Vos guides ne vous ont jamais demandé de comprendre mais de croire et d'obéir.
Je viens de relire l'Evangile selon St Jean, pour me détendre.
Amusant...
Sauf peut être le paragraphe 6 chapitre XV, ou le gentil Jésus déclare, après la cène. (Mais peut être avait il trop bu?)
"Si quelqu'un ne demeure pas en moi, il sera jeté dehors comme un sarment inutile: il sèchera, et on le ramassera pour le jeter au feu, et il brûlera."
Que je décode ainsi en langage contemporain:
"Les mécréants au Bûcher"
Oh! Ouiiiiii?. Dieu est AMOUR
(Tellaire / 17/10/05 - 20h09)


A (Tellaire / 15/10/05 - 10h42),
Vous êtes vraiment des marrants vous les athées, vous comprenez rien à la Bible, mais vous pensez la comprendre. Vous vous moquez de nous sans vous rendre compte à quel point vous êtes pathétiques.
(Adrien / 16/10/05 - 10h17)


A Adrien (13/10).
Et oui...
Dieu l'a voulu ainsi: à son image.
(Tellaire / 15/10/05 - 10h42)


A La foi (14/10/05 - 22h58)
Quelles conclusions???
Que les religions ne se contentent pas d'être inutiles: elles sont criminelles.
Et il y a, encore de nos jours, des pouvoirs théocratiques ou doctrinaires qui le démontrent.
(Tellaire / 15/10/05 - 10h49)


Mais oui Daniel, il y a eu l'inquisition, personne ne le nie. Est-ce vrai aujourd'hui en France ?

Il ya eu aussi la "chasse aux sorcières communistes" aux USA, il ya aussi eu des barbares athées anthropophages...
Quelles conclusions doit on en tirer à votre avis ?
(La Foi / 14/10/05 - 22h58)


La science n'a pas réponse à tout, on ne démontre pas la morale par A+B, mais la religion n'explique rien, elle ne fait qu'entretenir le délire collectif.

Si croire consiste à se persuader de quelque chose d'infondé, à quoi bon tergiverser ? Personne ne prouvera rien, puisque ceux qui croient ne demandent aucune preuve, et donc que ceux qui ne croient pas sont sans armes face à eux. Et s'il y a une nouvelle lutte... vae victis.
(Guardigan / 14/10/05 - 18h38)


>>>   Suite du livre d'or et de cendres


Athéisme : l'homme debout. Vivre sans Dieu et sans religionAthéisme : l'homme debout. Vivre sans Dieu et sans religion Votre espace   Début Livre d'or   Haut de page   Contactcontact Copyright ©   English