Athéisme : l'homme debout. Vivre sans Dieu et sans religion  >  Votre espace Livre d'or > août 2005, page 5


Livre d'or et de cendres

Août 2005, page 5

>>>   Début du livre d'or et de cendres      



Vos textes sont en rouge foncé, ceux de atheisme.free.fr en noir.
Ils sont classés du plus récent au plus ancien.
Une ligne horizontale partielle
signifie que le texte de dessus répond à celui de dessous.


A Héraclius (17/8)
Il faut lire ce qui j'a écrit et ne pas déformer mes propos.
Par exemple je signe Vert SOLIDAIRE et pas solitaire
Je n'ai pas parlé de la mégalomanie DU croyant, mais DES croyants. Et je pensais avoir suffisamment développé pour être précis.
Je reprends donc.
LES CROYANTS en un dieu qui les aurait créés à son image sont mégalos en ce sens qu'ils considèrent l'homme comme la pièce maîtresse de l'univers, et que tout a été créé autour de lui et pour lui.
Autre temps, autres mœurs, … autres armes, et surtout autre rapport de forces. La Télé "aux ordres" remplace avantageusement les croisades: voir le battage fait autour de JM des cathos. Les églises ne savent plus comment enrayer l'hémorragie de fidèles. Elles doivent commencer d'abord par tenter de les conserver…
Les religions ne sont pas les sources exclusives des maux de l'humanité, mais elles en ont toujours été les complices, les prétextes, les alibis. La St Barthélemy n'est qu'un exemple, parmi tant et tant d'autres, de la collusion entre la politique et la religion. De notre jour encore les exemples sont légion.
Les hommes n'ont pas BESOIN de religion pour s'entre tuer… mais ça aide: une manière de vaseline en quelque sorte.
(Un Vert Solidaire / 22/08/05 - 12h37)


A Vert Solitaire :
Éhé, elle va me suivre longtemps cette erreur de destinataire....
C’est vrai, pour l’instant, je n’ai pas beaucoup discuté du fond, tout simplement parce que la forme, celle que je voyait le plus souvent dans ce livre d’Or, m’énervait.
Je la trouvais, et la trouve toujours d’ailleurs, trop dogmatique, parfois moqueuse, trop absolue. Mais bon, je suis ton conseil et je ne m’attarde pas dessus.
Je reviens sur la mégalomanie supposée du croyant :

Je ne pense pas que croire en dieu me permette d’escamoter des phénomènes que je ne comprend pas. En croyant en Dieu, j’admet qu’il peut exister des choses invisibles, des choses qui échappent à la science. Je ne me sent pas assez puissant pour pouvoir donner une explication à ce que je ne comprend pas et je ne vois nulle mégalomanie là dedans.
Peut-etre y en aura-t-il dans ceci :
Je crois en dieu car l’homme me semble trop complexe, trop unique pour être réduit à un animal évolué.
Certes, c’est peut-être de la mégalomanie que de croire en l’Homme, mais je préfère cette attitude à celle qui consiste à faire de l’homme un éphèmère et minuscule insecte, perdu au milieu de l’univers .
On me rétorquera peut-être que cet « amour de l’Homme » n’a pas empéché les Chrétiens de s’entretuer tout au long de notre histoire, mais je répondrai « Autres temps, autres mœurs », car sinon, comment expliquer que les chrétiens d’aujourd’hui n’ont pas encore « saint-Barthélémyser » tous les athés ?
Ce que je reproche aux discours athés publiés ici, c’est d’avoir une vision trop naïve de l’histoire, de faire de la religion l’unique source de tous les maux qu’a connu l’humanité.
Malheureusement, la réalité est souvent plus compliquée, et c’est méchamment sous-estimer l’homme que de lui enlever toute initiative personnelle.
C’est comme si (et je reprend une boutade écrite précedemment- que certains on pris au mot-) comme si j’imputais à Darwin les crimes colonialistes, sous prétexte que les colonisateurs se sont servis de son « struggle for life » pour légitimer leurs appétits !
C’est insensé, évidemment.
[XXX Trop long XXX]
(Heraclius / 17/08/05 - 21h02)


A un Vert Solidaire

Qui vous a dit que tous les croyants prenaient la Bible à la lettre? Ces textes peuvent être interprétés, mais surtout il n’est pas nécessaire d’y croire pour croire en Dieu. En attendant je vous invite à lire mon message général. Peut-être découvrirez vous que vous ne parlez que d’une sous population, certes importante, de croyants.
(La foi / 17/08/05 - 19h47)


Héraclius
D'abord je n'ai jamais dit que je pratiquais l'humilité. Je ne me suis jamais agenouillé devant personne, sauf pour porter secours.
Je retire "humanisme" et le remplace par "solidarité humanitaire"… c'est vrai que les mots en "isme" font un peu doctrinaire.
En revanche je ne vois pas ce qu'il peut y avoir de dogmatique à inviter les croyants à ne plus observer notre biotope à travers des verres déformants. Je n'oblige ni ne menace personne: je propose (et ne fais aucune quête après).
La mégalomanie des croyants ne saurait être "retournée" comme tu le dis. Car non seulement les athées ne refusent aucune hypothèse d'étude, mais ils acceptent qu'une idée les dépasse sans se croire obligés de fabriquer une réponse intellectuellement (j'ai failli dire "paresseusement" mais je me suis repris) confortable.
Quant à la richesse et à la sérénité du débat, elles n'attendent que des argumentations auxquelles tu ne nous as pas jusqu'ici, habitués, préférant l'anathème, des ripostes de cour d'école., des "c'est pas moi c'est toi".
Et parfois même tu te trompes d'interlocuteur…
(Un Vert Solidaire / 16/08/05 - 17h02)


A La foi du 15/08/2005
A force de vous tortiller dans tous les sens vous en arrivez presque à blasphémer.
Certes les athées ne détiennent pas de Vérité sur les origines du monde et de la vie, et ils ne l'ont jamais prétendu.
Mais les croyants, pour des motivations qui leur sont propres, se sont cru obligés d'en inventer une: Dieu.
Je vous remercie de constater avec moi que le créationnisme n'est pas prouvé; mais irez vous jusqu'à contester qu'il est affirmé dans les évangiles. Je cite de mémoire: "Au commencement dieu CREA le ciel et la terre". (Première journée) …. Dieu CREA les êtres humain à sa propre ressemblance (sixième journée).
A moins qu'il ne s'agisse là que d'une erreur de transcription ou de traduction perpétuée depuis plus de 4000 ans, nous avons bien là une affirmation sans preuve. Les croyants sont donc, par culture et par dogme, créationnistes, et ce, sans aucun rapport avec l'acceptation ou la réfutation de la théorie de l'évolution.
J'ai nié des FAITS? Moi? Lesquels s'il vous plait?
(Un Vert Solidaire / 16/08/05 - 16h21)


A la foi
Tu écris " les croyants (en Dieu) ne détiennent pas la vérité sur l’origine du monde, mais les athées non plus c'est un fait "
Si tu le reconnais toi même, que nous n'avons ni les croyants ni les Athées la réponse, alors pourqoi en inventée une ? et surtout pourquoi CROIRE ?
Ce que les athées disent humblement c'est qu'ils ne SAVENT PAS , mais les croyants eux, préfèrent inventer une belle histoire, car ils ne peuvent accepter le fait de rester sans réponses... et si tu veux savoir pourquoi ils ne peuvent rester sans réponses, je t'invite à lire le dernier Sciences et Vie ;-))

Tu dis aussi : " lors par pitié, ne mélangez pas tout. Bush est croyant, ne diabolisez pas tous les croyants pour autant ! Le « vous » que vous employez est beaucoup trop globalisant. "

heuuu...tu as du rater un épisode, mais 80% de la population mondiale est croyant !!
(DANIEL / 16/08/05 - 11h20)


A Un Vert Solidaire:

"Et, par pitié, ne déformez pas les propos de ceux qui ont la gentillesse et la patience de tenter de vous faire ouvrir les yeux sur les réalités du monde. Sans spéculation, sans intérêt personnel, par pur humanisme"

Pour oser accuser les croyants de manque d'humilité aprés une tirade pareille, il faut être sérieusement atteint.

nous faire ouvrir les yeux sur les Réalités de ce monde ?
Et tu t'affirmes humaniste aprés une prise de position aussi dogmatique ?

Quant à cette bonne vieille accusation de mégalomanie, elle est facilement retournable; On peut l'imputer aux athées, qui refusent d'envisager quelque chose qui leur échappe en partie.
Comme ils sont manifestement tout aussi incapables de concevoir un débat serein et enrichissant.
(Heraclius / 15/08/05 - 18h50)


A un Vert Solidaire

Je ne sais pas si je suis concerné (propos sur l’humilité) mais vous invite à lire mes messages. Je le ai écrit aussi sans spéculation ni intérêt personnel, simplement pour remettre des choses à leur place sur la croyance : les croyants (en Dieu) ne détiennent pas la vérité sur l’origine du monde, mais les athées non plus. C’est un fait. Vous critiquez ceux qui nient les faits (beaucoup de croyants le font il est vrai), alors ne les niez pas à votre tour. Et ce n’est pas parce que l’on dit que la théorie de l’évolution n’est pas prouvée, ce qui est un fait, que l’on est créationniste. Le créationnisme non plus n’est pas prouvé.

Pour ce qui est de la politique et du rôle des religions, comme je l’ai déjà dit rien n’empêche un croyant d’être proche d’un athée. Chez les croyants, les populations sont variées : peut-on comparer Spinoza et un Ayatollah Khomeyni ? Alors par pitié, ne mélangez pas tout. Bush est croyant, ne diabolisez pas tous les croyants pour autant ! Le « vous » que vous employez est beaucoup trop globalisant.
(La foi / 15/08/05 - 11h42)


Aux marchands de salades assaisonnées aux saintes huiles.
Il faut avoir un sacré culot pour affirmer, comme vous le faites, que vous êtes les apôtres de l'humilité, les dispensateurs de l'amour , les chevaliers du respect et les détenteurs de LA vérité.
Comment pouvez vous vous prétendre humbles alors que toute votre théorie fait de vous, homme fils de dieu, le centre de l'univers. Pourquoi vous obstinez vous à véhiculer l'idée créationniste qu'il y a un point de départ. Cela vous rassure? Et s'il y a départ, il y a arrivée. C'est quoi l'objectif final du créateur: le jugement dernier? Bien, et après?
Votre mégalomanie ne peut admettre la fugacité de la présence humaine sur terre, à l'échelle cosmique. Bien des espèces ont disparu de la terre, qui étaient autrement armées que nous. Des milliers d'autres sont encore à découvrir. Et de plus, nous sommes les seuls qui détruisons en conscience les conditions de la vie sur notre planète. A l'image de G.W .Bush, l'auto proclamé très croyant, qui privilégiera toujours le business et le profit immédiat au respect de la vie et du futur de ses propres enfants.
Amour et respect? Vous qui êtes les héritiers de tous les bénisseurs de guerre, de tous les colonisateurs de civilisation, de tous les destructeurs d'autres croyances au nom de vos irrespectueuses et arrogantes certitudes. Vous, politiques ou religieux, qui mettez des uniformes sur le dos des enfants, qui créez des catégorisations artificielles, des mycéliums de racisme, en assurant vos ouailles qu'ils sont les plus beaux, les meilleurs, les plus forts, les Elus…
Vivez librement vos croyances avec discrétion et respect pour ceux qui ne les partagent pas. Ne dilapidez pas les deniers publics pour vos rassemblements. (1.500.000 euros de l'Europe pour les JMJC.).
Et, par pitié, ne déformez pas les propos de ceux qui ont la gentillesse et la patience de tenter de vous faire ouvrir les yeux sur les réalités du monde. Sans spéculation, sans intérêt personnel, par pur humanisme.
(Un Vert Solidaire / 14/08/05 - 17h48)


A David Mohamed DUPONT,
Je crois que mon dernier message n'est pas très clair. Je n'ai fait de l'humour que sur deux lignes (celle avec les clap clap clap) sinon, j'étais très sérieux. Pour ce qui est de la remise en question des athées je n'ai pas d'impression, mais juste des observations qui d'ailleurs ont une explication.
Ce que je veux dire, c'est que, en tout cas en comparaison entre les chrétiens et les athées ou non-croyants, les chrétiens ont la Bible qui est là pour les remettre en question. Mais qu'ont les athées ?
Contrairement à ce que les gens pensent souvent, la Bible n'est pas là pour dire aux chrétiens rester tels que vous êtes. Elle critique. Paul par exemple critique très fermement les chrétiens de son époque et même sa propre façon de vivre. La Bible nous pousse à nous améliorer.
Aussi dans un autre sens elle rassure car elle dit aux chrétiens que si on a la foi alors on est sauvé. Mais avoir la foi signifie savoir reconnaitre son état de pécheur et vouloir suivre la Parole de Dieu fermement.
Par contre, je ne nie pas qu'un athée se remette souvent en question sur sa façon de voir le monde. Je n'ai pas réellement d'opinion à ce sujet.
(Adrien / 23/08/05 - 13h41)


à Adrien 20/8
Méprisant avec persistance.
Ceci est un constat, pas une attaque…
Comment qualifier autrement ton jugement sur ma capacité à comprendre ou non la profondeur de ta pensée, la subtilité de ton humour…ou la clarté de ton message?
Ce qui est important, ce n'est pas tellement que tu sois méprisant, tu es libre, mais que tu ne t'en rendes pas compte puisque tu t'en défends. Faut il y voir les conséquences d'une éducation? D'une culture?
Pour ce qui est de la remise en question des athées, tu as des "impressions"…et nous la certitude que rien n'est jamais définitivement acquis: pour nous, la remise en question est la corollaire à nos conceptions.
Un athée ne peut pas être doctrinaire, pas plus qu'un croyant ne peut être libre-penseur.
(David Mohamed DUPONT / 22/08/05 - 11h45)


A David Mohamed Dupont,

Maintenant c'est moi qui suis méprisant. La meilleur défense c'est l'attaque. En tout cas, il me semble que tu n'avais vraiment pas compris, donc je ne vois pas où est le mépris. Non, je ne fait pas le coup de la persécution, c'est juste une remarque, j'aime pas trop etre pris pour un crétin, même si ...
A propos de la remise en question effectivement la généralisation n'est pas obligatoire, mais j'ai eu affaire à des athées qui ne connaissent pas la remise en question à beaucoup de reprise. Donc je pense que la généralisation est vrai pour une grande partie des athées, mais c'est juste une impression générale.
Bref, je ce que je veux dire c'est qu'un chrétien qui lis réellement la Bible sérieusement est obligé de remettre en question sa façon de vivre régulièrement. Mais il y a aussi ceux qui sont rassurés par un pretre ou pasteur qui leur parle dans le sens du poil ... hum ! Tu as peut-etre raison finalement ...

woua ta vu mon sens de la remise en question !! je vais jusqu'à concéder le fait que tu a peut-etre raison ! je m'applaudis : clap clap clap. :-)

Pour le deuxième point, je ne parle pas de remise en question de questions fondamentales, mais de la façon de vivre : ce qui est bien, ce qui est mal, ce qui faut changer, améliorer pour être en accord avec Dieu.
(Adrien / 20/08/05 - 15h16)


à David Mohamed Dupont / 17/08/05 - 13h59 :
Je crois qu'il y a eu une méprise : je croyais que vous fustigiez tous les gens tolérants alors qu'en fait vous dites ne pas supporter ceux qui VEULENT SE DONNER le genre tolérant. Etant donné qu'il m'apparaît que tolérer c'est avoir le courage et la gentillesse d'accepter une chose qui nous est désagréable, je ne comprenais pas ce que je jugeai être du mépris à leur égard. La tolérance authentique n'est ni le mépris ni la condescendance. Cependant, vous remarquerez que l'expression de la tolérance est semblable à l'expression de la condescendance, bien que ces deux mots me semblent être des antonymes. La différence fondamentale ne se situant qu'à l'interieur de l'individu même, donc n'est pas visible, il est facile de faire passer l'un pour l'autre.
(Crovax / 18/08/05 - 14h53)


A Crovax 16/8
Le monde dans lequel je ne suis pas "cloîtré" (la connotation religieuse était-elle voulue?...) est aussi le votre: c'est le nôtre. Dans ce monde, ni franchement joli ni totalement pourri, nous sommes appelés à faire des choix. Pour ma part j'ai choisi d'être artisan actif de mon destin.
Je me trompe peut être mais la différence fondamentale que je trouve entre acceptation et tolérance procède de cette option: accepter est un choix d'acteur; tolérer ou se résigner me parait plus une attitude de victime.
Quelqu'un qui "tolère", n'accepte pas: il supporte, il endure, ... ou il condescend.
Je sais que j'ai une définition étroite de cette notion, mais elle a rétréci au spectacle navrant de ce qu'en font tant de "bien pensants".
Je peux et je sais accepter quelque chose qui m'est désagréable. J'accepte et je combats.
Pouvez-vous préciser le sens de votre phrase sur mon supposé mépris pour le malheur des autres.
Restons sur le plan des idées je vous prie.
Je n'éprouve de mépris pour personne.
De l'amitié? Oui! ….De l'amour? Oui! ….De la haine? Oui! ….De l'indifférence? Oui!
Du mépris jamais.
Et puis, comme disait je ne sais plus qui: "la tolérance? Il y a des maisons pour çà". (:-})
(David Mohamed DUPONT / 17/08/05 - 14h58)


à Adrien 15/8
De quel mépris parles-tu? Ou as-tu trouvé une once de mépris dans l'une quelconque de mes interventions? Jamais je n'ai méprisé une conviction. JAMAIS.
Tu n'oserais tout de même pas me faire le coup de la persécution ?...
En revanche, je te trouve un peu disons … méprisant… quand tu prétends que je ne comprend pas ce que tu écris.
Mon pseudo je ne l'ai pas choisi pour "faire" tolérant ou anti-raciste: Je l'ai choisi avec un brin d'ironie pour illustrer le fait que d'une option monothéiste les croyants aient pu recevoir d'un dieu UNIQUE, donc COMMUN, trois lectures d'un message inspiré et trois religions concurrentes pour ne pas dire adverses.
Pour ce qui est de l'idée que tu as des athées et de leur non remise en question de leurs façons de vivre et d'agir: une réponse en deux questions:
1°- Que sais-tu de ma façon de vivre et d'agir? Et quoi de plus hasardeux que cette généralisation sur une population qui n'écoute aucun dogme et qui se contente de vivre sereinement dans le respect des règles humaines de notre société.
2°- Comment peux tu estimer que nous ne nous remettions pas en question alors que nous sommes en perpétuelle recherche de réponses à nos question existentielles, nous qui à l'inverse des croyants refusons les arguments sans preuve. Nous qui à l'inverse des croyants n'avons pas reçu le jour de notre baptême, toutes les réponses politiquement et religieusement correctes.
(David Mohamed Dupont / 17/08/05 - 13h59)


à David Mohamed Dupont / 14/08/05 - 13h41 :
Si l'acceptation c'est accepter, alors la tolérence c'est se résigner. Quelle est la différence entre accepter et se résigner? Simplement celui qui se résigne, qui est tolérant, accepte une chose qui lui est désagréable. Donc vous méprisez ceux qui ont la malchance d'avoir certaines choses qui leur déplaît... Ce serait plutôt à eux de vous mépriser étant donné qu'on dirait que vous êtes cloîtré dans un monde genre "tout le monde il est beau tout le monde il est joli".
(Crovax / 16/08/05 - 21h33)


à (David Mohamed Dupont / 14/08/05 - 13h41)
Bien vu, j'apprécie la différence entre tolérance et acceptation. merci
(Athéisme-citoyen / 15/08/05 - 15h27)


A David Mohamed Dupont,
Ce que t'a pas compris, c'est qu'en parlant de ceux qui font genre tolérant je parlais de toi qui a un nom faisant sans doute allusion à de l'anti-racisme.
Pourtant quand on voit certains propos d'un extremisme intolérable (mais toléré ici) on se rend compte que le racisme ne concerne pas forcément le fait d'être noir, blanc ou jaune mais aussi d'être chrétien, musulman ou athée. Quand je vois la façon dont tu me parlais avec mépris juste parce que je suis chrétien...
Ca me renforce dans l'idée que par définition un athée est quelqu'un qui ne sait pas remettre en question sa propre façon d'agir et de vivre, mais seulement celle des autres. Les athées ne sont pas seuls à etre comme ca, mais c'est très caractéristique chez eux.
(Adrien / 15/08/05 - 13h22)


A propos de la Tolérance:
Je ne suis pas tolérant, je méprise la TOLERANCE, telle qu'elle est communément pratiquée. Je lui préfère l' ACCEPTATION . Tolérer, pour moi, c'est n'accepter que du bout des lèvres, avec condescendance, avec distance, voire même avec un certain mépris.
Je ne supporte pas ceux qui veulent se "donner le genre tolérant", comme l'a dit Adrien il y a quelques jours. Tels ces généreux bénévoles chrétiens (et çà c'est du vécu… bien que je me garde de toute généralisation) qui tolérèrent de partager un repas avec LEURS pauvres, mais pas la même table…
Qui parlait de l'ODEUR des cités??? N'est-ce pas le même qui est allé baiser avec sa femme l'anneau papal.
Tolérance et compassion. Que de tartuferies on commet en votre nom!!!
S'agissant d'opinions, de religions, de philosophies; j'en ACCEPTE l'existence dans toutes leurs diversités sous réserve de réciprocité.
Et je combats celles qui me paraissent néfastes avec autant de virulence que je défends leur droit à s'exprimer.
(David Mohamed Dupont / 14/08/05 - 13h41)


Non, finalement les JMJ ne sont pas financés par l'Europe. A moins que j'ai loupé un épisode! ;)

http://www.ulb.ac.be/cal/presse/prisesdeposition/petitions/rejetdelamendement0573.html
(Raskolnikov / 14/08/05 - 18h26)


Principe de laïcité oblige, le parlement européen alloue 1 500 000 euros à l'église cathos pour les JMJ de Cologne.
Le "C" de cathos qui est omis dans ce sigle est donc significatif, cet oubli nous montre une fois de plus, la duplicité, la rouerie du vatican, mais également de nos politiques.
Pour être corret, il faudrait allouer la même somme aux musulmans européens pour tourner autour d'un caillou à la Mecque, et aux Juifs européens pour se taper la tête contre le mur des lamentations à Jerusalem.
Il est évident que nos gouvernements préfèrent financer les croyances que les connaissances.
(Poussière d'étoiles / 13/08/05 - 12h16)


à Phil
Il n'y a rien à attendre de ce pape avec tout ce qu'il a déjà dit ou écrit.
Entre le message conservateur qu'il a délivré depuis de nombreuses années et le message d'amour et de paix, il faut faire un choix, mais prononcer les deux en même temps c'est de l'hypocrisie.
(janus / 14/08/05 - 20h15)


à Phil
Les Grenouilles de bénitier, qui tentèrent en vain, et au grand désespoir de ma famille, de me faire prendre des vessies pour des lanternes, affirmaient doctement: "On n'adore que Dieu".
(Un visiteur amusé / 14/08/05 - 13h41)


à Phil / 13/08/05 - 09h54
JMJC s'il te plait !
Le C de catho est toujours oublié. Tous les jeunes ne sont pas des ravis, loin de là. La plupart sont équilibrés et sains d'esprit.
Vous ne perdrez donc jamais cette sale habitude de vouloir vous accaparer le monde ?
Quand au message de paix de papa schultz, je ne suis pas persuadé qu'un ancien des jeunesse hitlériennes et potentat de l'opus dei soit le mieux placé pour le diffuser.
(Soye / 14/08/05 - 10h40)


Vour feriez mieux d'écouter les messages de paix et d'amour du pape aux JMJ 2005 de Cologne au lieu de vous répandre en stériles critiques.
"Nous sommes venus l'adorer !"
(Phil / 13/08/05 - 09h54)


Crovax / 13/08/05 - 15h52
Vu à la télé : un reportage sur un petit bled de l'Hérault où les curés se mettaient à deux pour bénir des chevaux, des chiens, des chats et même un crocodile...
Mais tant que ça graine à la quête... !!!
(Soye / 17/08/05 - 22h28)


à Soye / 12/08/05 - 23h37 :
Un chrétien va voir son curé et lui dit :
-Bonjour mon père, j'ai quelque chose à vous demander!
-Bonjour mon fils, demandez moi donc!
-Voila .. je voudrais faire baptiser mon chien!
-Comment mon fils! C'est intolérable, les chiens n'ont pas commis le péché originel!
-Je vous payerai 100 euros!
-Ah non n'essayez pas de me corrompre!
-Je vous payerai 1000 euros si vous baptisez mon dobermann!
-Ah!.. Ben si c'est un dobermann alors ca change tout!
(Crovax / 13/08/05 - 15h52)


Incroyable !!!
Je croyais que les curés avaient déjà tout inventé pour pomper l'argent des ravis, je me trompais !!!
Un article du Monde (http://www.lemonde.fr/web/article/0,1-0@2-3214,36-679325@51-678794,0.html) présente "Cathomobile".
Pour 3 euros (seulement !) vous recevrez 9 SMS dans la journée pour vous rappeler de prier. Comme le dit fort justement l'article du Monde : "Bernard Gindre (le concepteur du truc) sait que tout homme normal muni d'un téléphone portable a quelques minutes à perdre, chaque jour, dans un bus, une salle d'attente ou un embouteillage."

Quelques minutes à perdre !!!
Et aussi quelques euros à jeter par les fenêtres pour le plus grand bien de l'église catholique, apostolique, romaine et financière !!!
Vivement la livraison d'eau bénite par Canadair, la confession par internet et l'Indulgence en 24 heures chrono sur CDiscount.
Y a du fric à se faire les gars !!!
(Soye / 12/08/05 - 23h37)


>>>   Suite du livre d'or et de cendres


Athéisme : l'homme debout. Vivre sans Dieu et sans religionAthéisme : l'homme debout. Vivre sans Dieu et sans religion Votre espace   Début Livre d'or   Haut de page   Contactcontact Copyright ©   English