Athéisme : l'homme debout. Vivre sans Dieu et sans religion  >  Votre espace Livre d'or > avril 2005, page 15


Livre d'or et de cendres

Avril 2005, page 15

>>>   Début du livre d'or et de cendres      



Vos textes sont en rouge foncé, ceux de atheisme.free.fr en noir.
Ils sont classés du plus récent au plus ancien.
Une ligne horizontale partielle
signifie que le texte de haut répond à celui du bas.


à No Pasaran 26.04,
Entre nous, je ne suis (des verbes être et suivre) ni la presse en général, ni Bush, ni des imams, ni Sharon & Co. Pour ce qui est de la morale et de la censure, je crois que toute idéologie (même l’athéisme) implique une certaine morale, et certaines censures ; il est vrai que la morale catholique est dogmatique et exigeante, à tel point que nul ne peut s’y conformer absolument, que certains saints...
En se préservant soi-même, en sachant prendre un pas de recul, on évite le sentiment d’oppression si contraire à l’homme. L’esprit critique n’est rien d’autre que ça : savoir en tout temps, en tout lieu, et face à n’importe quel discours, rester vigilant à ce qui est dit, et ne jamais oublier ses propres convictions ; savoir discuter les points de désaccord, et, avec la pratique, savoir déceler les failles des argumentaires (il y en a toujours) ; bref : ne jamais se laisser séduire par de belles paroles.
Après la rage, on s’aperçoit -- du moins moi me suis-je aperçu -- que nul discours ne m’oppressera tant que je saurai l’écouter, le comprendre, et le détailler avec un esprit vif.
Et vous le savez comme moi : les belles paroles existent dans tous les camps.
Bon-week-end
(patrick / 28/04/05 - 13h58)


Patrick - Si ! Vous attentez à ma liberté, chaque jour. La presse en général, vos discours moralisateurs (pour les autres pas pour vous), des débiles comme W, des prècheurs muslims, des juifs accaparant des terres au nom d'une religion, des interdictions (ou tentatives) de publicité, film, affiche, enquêtes...
Vos religions sont envahissantes, infantilisantes et décérébrantes. Vous n'êtes pas "avertis" de votre vie après la mort : vous êtes conditionnés pour y croire la nuance est de taille. Et vous ne pouvez rien comparer, un des termes de la comparaison vous manque ! Discours vraiment débile et hors de tout raisonnement. Vos religions sont une insulte à l'homme. "Tu retourneras en poussière" point final.
(No Pasaran ! / 26/04/05 - 12h03)


à No Pasaran,
"Ne touchez pas à ma liberté" est devenu une vieille rengaine: on n'y touche pas, sois tranquille.
"Si votre au-delà est si beau que faites vous encore ici ?"
et pourquoi nous hâterions-nous? être avertis de la vie après la mort n'est pas une façon de nous consoler de nos petites misères d'ici-bas; nous voyons la vie d'ici très différemment; mais nous ne comparons pas ce qui n'est pas comparable.
(patrick / 25/04/05 - 19h19)


Sur ce site, les discours formatés des croyants m'évoquent une marche dans un terrain marécageux envahi de brumes. Les pieds s'enfoncent, englués, attirés par une succion qui alourdit, emprisonne. Les chaussures sont boueuses, lourdes, sales. Des exhalaisons putrides et nauséeuses envahissent les narines. On se prend à souhaiter parvenir enfin sur une terre ferme, loin de ces hypocrites fanges sanieuses qui veulent vous retenir, vous aspirer, vous confondre en leur sein putrescent.
Vos discours m'em..., ils sonnent le faux, le creux, le mensonge, le robotisé. Je n'ai pas besoin de votre "amour", de vos "vérités", de votre "foi" de vos "lumières". Ne touchez pas à ma liberté, ne m'imposez pas vos croyances débiles. Et surtout mettez des préservatifs pour ne pas vous reproduire !! Si votre au-delà est si beau que faites vous encore ici ?
(No Pasaran ! / 24/04/05 - 13h52)


A vox populi : intéressant certes, mais la phrase qui suit est tellement pathétiquement risible...: "Il n'y a pas de hiérarchie, de système pyramidal ni de "pape" à la tête, et encore moins d'un homme couronné d'un tiare de diamants et d'or, dans laquelle sont écrits ces mots: VICARIVS FILII DEI, ce qui signifie "remplaçant du Fils de Dieu". Pour nous protestants, c'est tout simplement un blasphème et la preuve en est l'addition des chiffres (schéma ci-dessous) romains qui composent ce titre: 666, c'est à dire le nombre de la Bête, selon Apocalypse 13"

La preuve par la numérologie, tiens donc...la religion n'a pas fini de m'étonner ;-)

Enfin, cette page est très intéressante quand même dans le sens où elle exprime un point de vue moins médiatisé. Si quelqu'un a la même chose pour les orthodoxes cela peut être aussi instructif à lire.
(Sylvain Menouillard / 24/04/05 - 12h31)


Vous voulez rire un bon coup ? Allez sur un site protestant bien allumé...
http://www.bethel-fr.com/afficher_texte.php?id=800.1
Vous y verrez la bête et les contestations...
(Vox populi / 23/04/05 - 22h25)


Le sens du monde est-il l'amour ?

L'univers est-il sans pitié ou bien est-ce un foyer d'amour ? Il n’y a pas de solution moyenne. Il faut opter.
Tout me dit qu'il est sans pitié - des étoiles les plus lointaines jusqu'à cette foule qui s'agite dans la rue.
Qu'il soit un foyer d'amour, c'est ce que croient ces quelques vieilles clairsemées à la messe du matin. Ont-elles raison contre l'évidence des choses ? Et si elles avaient raison, comment ne le saurait-on pas ? Pourquoi l'amour - ce foyer d'amour - se cacherait-il ? L'amour n'a jamais supporté de rester caché : n'est-il pas élan, rayonnement, baiser ?
[X...trop long...X]
Je regarde les vieilles dévotes immobiles dans la nef vide.
Et puis je me tourne vers la rue ou gronde un trafic brutal.
Gigantesque oscillation.
Je reviens à moi, au pays des compromis et des demi-mesures. J'invoque le réel comme s'il était un foyer d'amour et je m'y comporte comme s'il était sans pitié. D'un côté les oraisons et les paroles, de l'autre la pratique. Imposture, impardonnable mensonge !
Hélas ! Comment accorder ces deux morceaux de moi-même ? Comment choisir ? Comment même avoir envie de choisir lorsque l'option, quelle qu'elle soit, va nous bouleverser l'existence ?
(quelqu'un / 23/04/05 - 22h09)


à Homo Sapiens Sapiens,
"La religion n'a comme unique objectif que de détruire l'esprit critique de l'homme". vous êtes bien optimiste de croire qu'à elle seule, une religion peut y parvenir. une certaine dose d'esprit critique se trouve en chacun, la question importante est plutôt: comment l'appliquer au mieux, et aussi: vis à vis de quoi faut-il faire preuve d'esprit critique? réponse possible: vis à vis de tout; êtes-vous d'accord avec ça? ne craignez rien: je ne vous ferai pas le coup de l'arroseur arrosé; simplement: croyez-vous qu'on puisse donner l'esprit critique à quelqu'un? pourquoi croyez-vous qu'il faille faire preuve d'esprit critique? pensez-vous vraiment qu'il vous sera impossible de concilier connaissance de la foi et esprit critique? croyez-vous que vous avez plus d'esprit critique que votre voisin, et que la preuve en est que vous ne croyez pas?
il y a bien d'autres signes de l'esprit critique que la mécréance; et d'ailleurs, il en va de l'esprit critique comme de la connaissance pour Pascal: celui qui la recherche pour la montrer la gâche aussitôt. à méditer (si si: vous pouvez)
(patrick / 25/04/05 - 19h29)


à Esprit Saint 23/4
Grands mots vides de sens,procès d'intention, syllogismes de pacotille: la totale en deux épisodes.
Questions simples: c'est quoi la Vérité? Qui a défini que l'Amour est constructif ? Ou as tu trouvé que l'athéisme a pour objectif de "détruire la religion en l'homme".
Et si tu essayais une fois, rien qu'une fois, juste pour voir comment ça fait, de réfléchir tout seul, au lieu de ressasser la litanie des lieux communs à géométrie variable.
(Sain d'Esprit / 24/04/05 - 21h20)


à Saint Esprit

La religion n'a comme unique objectif que de détruire l'esprit critique de l'homme. Ce qui va contre le principe même de l'amour et est donc intrinsèquement mauvais.
(Homo Sapînes Sapiens / 24/04/05 - 09h27)


L'Amour doit par définition agir de façon constructive.. il doit édifier, construire. C'est pourquoi l'athéisme qui n'a comme unique objectif que de détruire la religion en l'homme va contre le principe même de l'amour et est donc intrinsèquement mauvais..
(L'Esprit Saint / 23/04/05 - 22h07)


"la vérité vous rendra libre".

car être libre c'est agir en fonction du bien et du mal, donc pour toute personne normal, c'est de agir dans le sens du bien.. Ce bien ne peut-être autre chose qu'en rapport direct avec la Vérité, la réalité.. même si cette vérité est parfois dure et humiliante.C'est pourquoi agir librement, c'est agir dans la vérité.

Donc "la vérité vous rendra libre".
(l'Esprit Saint / 23/04/05 - 22h00)


J'espère que si dieu existe ce soit une femme, il aura beaucoup de boulot pour juger les hommes, tenez vous à carreau
(sioul 3 FJL / 23/04/05 - 21h15)


Tous les hommes et les animaux du monde sont égaux, dommage quelques uns ont inventé les armes et les religions pour se faire entendre. La femme est l'avenir de tous les hommes sans quoi ils ne seraient pas ; les femmes devraient donc, partout dans le monde etre respectées comme des divinités.
(sioul 3 ; FJL / 23/04/05 - 21h12)


m.sis / 23/04/05 - 19h34
Génial ! L'image est bien trouvée.
Heuuu... et qu'est-ce qu'on fait ensuite accroché à mi-falaise à sa branche ? On sèche sur place ?
Etre athée c'est vivre loin de l'attirance des précipices !
(Soye / 27/04/05 - 21h50)


croire en dieu, c'est comme inventer une branche salvatrice quand on tombe dans un précipice.
(m.sis / 23/04/05 - 19h34)


Après le New Age, le Next Age
(Sans pseudonyme / 23/04/05 - 19h17)


Claude P, j'ai vu ça ce soir !
Je désespère de l'humanité.
Aller embrasser et prier une tache d'humidité !!!
En tous cas, si des syndicats d'initiative recherchent des idées pour animer leur village...
Un peu de peinture sur une maison, la télé, un zeste de curé et le tour est joué ! Par contre, c'est un truc qu'on ne peut plus arrêter !!
La mairie de Chicago ne peut même plus colmater la fuite !!
Allez, positivons... Avec un peu de chance ce sont les égouts qui fuient et les croaillants qui vont embrasser cette tache s'en tireront avec une bonne chiasse divine !
(Soye / 24/04/05 - 23h01)


LCI - Insolite...
"La vierge serait apparue dans un tunnel de Chicago. C'est ce que prétendent plusieurs dizaines de croyants américains. A les en croire, il n'y a aucun doute. Pour d'autres, plus sceptiques, il ne s'agit que d'une tache d'humidité. Les croyants affluent depuis lundi espérant apercevoir la Vierge et pouvoir toucher la tache miraculeuse. Le tunnel est devenu un lieu de culte et de prière. On y dépose bouquets de fleurs, bougies, drapeaux américains et portraits de JP2 en hommage à cette apparition divine."
Comment l'interpréter ?
La religion dans un tunnel ! La Vierge perd les eaux ! La Vierge et la tache originelle. Vierge et tunnel, quel beau symbole freudien.
On n'est pas près de voir la lumière !
(Claude P. / 23/04/05 - 18h06)


à Patrick ! mais quand allez vous comprendre que les directives du pape nous laissent indifférents à partir du moment où ces directives sont adressées aux catholiques, elles ne concernent que les cathos et ceux qui veulent bien y souscrire! les cathos pratiquant représentent 8 % de la population française, ils sont donc très minoritaires.
LE DISCOURS de l'Eglise sur la modernité on le connait, mais le catholicisme n'a rien à imposer ni ordre moral, ni évangélisation forcée. Son idéologie passéiste, réactionnaire et ses préceptes moraux d'un autre temps concernent les catholiques exclusivement et pas le reste de la population qui n'en a rien à faire ((parcequ'ils sont soit d'une autre confession (musulmans, protestants, boudhistes...) soit athées ou indifférents)). Le pape n'a donc rien à imposer par des voies officielles ou officieuses concernant l'avortement, l'homosexualité, le divorce et les croyances en général...
(Alessandro / 25/04/05 - 23h41)


à E.P.,
où avez-vous lu que les religions parlent toutes de tolérance et de respect?
l'hindouisme parle du cycle des réincarnations jusqu'au nirvana; le judaïsme parle du respect des commandements divins; l'islam, j'ignore quel est son point, et s'il y en a un; le christianisme parle de l'amour de son prochain venant sublimer les commandements de l'Ancien Testament, et comme meilleur accès à l'amour de Dieu.
Pour moi, la différence est nette entre amour et tolérance : j'aime un homme, une femme; je tolère une idée, un comportement.
Tolérer, ça signifie accepter momentanément un nuisible état des choses, parce qu'on ne peut pas faire autrement : on remet à bientôt la résolution des questions concernant la lapidation des femmes, par exemple, parce qu'on ne sait pas ce qu'on pourrait faire concrètement dès aujourd'hui pour l'empêcher (sinon en débattre); voici un cas de tolérance.
Ainsi, on ne peut pas tout tolérer, car ça voudrait dire qu'on ne ferait absolument plus rien pour améliorer quoi que ce soit. il y a une dangereuse confusion que l'on fait facilement: confusion entre une attaque personnelle et une attaque idéologique. Pour vous donner un exemple, il se peut que je sois en désaccord avec votre idée selon laquelle il faut rechercher la jouissance difficile (sic) de la vie; il se peut que je me mette à vous opposer une autre vision du monde, dans laquelle la joie et le plaisir découlent d'autres comportement que leur recherche. de là, nous pourrions discuter des heures. allez-vous penser que je vous attaque personnellement? vous auriez raison de me traiter d'intolérant si je refuse d'accepter votre idéologie épicurienne; mais cette intolérance ne touche pas votre personne (pour moi, qu'est-ce que ça change, que vous vous fourvoyiez?, c'est votre problème, notre problème, sitôt que je m'y mêle).
Je crois que le respect ne s'acquiert pas sans amour, et vice-versa, et je crois aussi qu'il est difficile d'aimer; mais s'il est mauvais d'être trop intolérant, la tolérance n'est pas un bien en soi.
(patrick / 24/04/05 - 15h16)


Je suis athée et ne détient pas de vérité aucune.

La seule certitude à laquelle je m’accroche c’est que je suis sur terre pour vivre ma vie du mieux possible avec mes imperfections innombrables et avec le plus de raisons possibles et accessibles à mon niveau d’homme.

Pour moi, le carcan de tout dogmatisme réduit et contraint cette déjà difficile jouissance de la vie.

Avec cela et contrairement aux trois religions monothéistes qui soumettent l’humain aux névroses les plus cruelles, je ne pense pas tuer ou blesser qui que ce soit.

Je ne me pose pas en missionnaire de l’athéisme, ce n’est pas un ordre ni une vérité, encore mois une croyance, par contre j’ai le désir de répondre à quiconque considère cet état comme une faille ou un manque de savoir.

Une des nombreuses ambiguïtés de toutes religions étant de parler de tolérance et de respect là ou elle a démontré dans l’histoire qu’elle n’en n’avait pas.
(E.P. / 23/04/05 - 14h47)


à Un visiteur / 23/04/05 - 10h40,
ce que tu dis est très juste.
il me semble que c'est justement parce que nous sommes dans le même bateau que nous communiquons. bien sûr le vent souffle, aussi certains messages sont-ils emportés dans le vide
(patrick / 24/04/05 - 14h48)


Que de généralités dans certains messages...

AUX ATHEES : Souvent vous vous emballez. Ce n’est pas parce que les religions polluent parfois notre vie, que Dieu n’existe pas (je n’en déduis pas pour autant qu’il existe) . Ne mélangez pas tout, ne faites pas de généralités simplistes alors que vous combattez les intolérances de certains religieux. Votre combat est politique. Il est de ce point de vue respectable. Mais posez vous la question de savoir pourquoi aucun adulte ne croit au père Noël (il n’y a pas débat la dessus même si tout existe) et pourquoi beaucoup croient en Dieu.
[X...X]
A TOUS : ne mettez pas les gens dans des camps, les athées d'un côté, les croyants de l'autre. Nous sommes tous dans le même bateau.
Tirez des leçons de vos conflits, ne restez pas campés sur des positions de principe.
Paradoxalement, pour éprouver un sentiment de compassion, il faut savoir ce qu'est l'intolérance. C’est pour cela qu’elle existe, mais ne tombons pas dedans. Prenons le temps de sentir les vrais éléments du bonheur. De trouver en nous même, ce pour quoi nous sommes faits et pas faire ce que d’autres nous disent de faire.
Le monde est plein de malheurs, alors relevons nos manches, et montrons que nous n’y contribuons pas. Commençons par mettre de l’ordre en nous-mêmes. Commençons par être heureux, heureux d’avoir du travail à faire pour que tout cela s’améliore. Ce qui importe, c’est le bilan que nous ferons de nos actions au moment de notre mort.
N’oublions jamais : les malheurs extérieurs ne sont que les reflets des malheurs intérieurs. Et comme disait Jésus en train de mourir sur la croix : « Père, pardonnez leur, il ne savent pas ce qu’ils font ».
Il était malheureux pour ses bourreaux, pas pour lui…le bonheur est à l’intérieur, pas à l’extérieur.
(Un visiteur / 23/04/05 - 10h40)


>>>   Suite du livre d'or et de cendres


Athéisme : l'homme debout. Vivre sans Dieu et sans religionAthéisme : l'homme debout. Vivre sans Dieu et sans religion   Votre espace   Début Livre d'or      Haut de page   Contactcontact Copyright ©