Athéisme : l'homme debout. Vivre sans Dieu et sans religion  >  Votre espace Livre d'or > avril 2005, page 11


Livre d'or et de cendres

Avril 2005, page 11

>>>   Début du livre d'or et de cendres      



Vos textes sont en rouge foncé, ceux de atheisme.free.fr en noir.
Ils sont classés du plus récent au plus ancien.
Une ligne horizontale partielle
signifie que le texte de haut répond à celui du bas.


à Alessandro,
tu as mis le doigt sur exactement ce qui nous oppose: l'existence de Dieu n'est pas à prouver, ni à invalider... on ne la vérifie pas comme on vérifie l'existence de l'eau, ou d'un site athée...
Bien sûr, ça ne t'étonnera pas que je te dise que selon moi, on peux vérifier sa présence auprès de chacun de nous; mais là n'est pas la question ici. Ce qui nous oppose, c'est que pour toi, le fait que Dieu puisse n'être qu'une hypothèse te pousse à ne pas t'intéresser plus à Lui; tu préféreras peut-être les espèces sonnantes et trébuchantes, comme les guerres, les maladies, les famines (qui, elles, sont immédiates et frappantes).
Pour moi, que l'existence de Dieu ne puisse pas être démontrée, ça me rend parfois la vie difficile, mais pas impossible; pour moi, ce qui compte avant tout c'est: et si elle se vérifiait, cette fameuse hypothèse?
Eh bien crois-moi, si elle se vérifiait, je ne sais pas si ce serait merveilleux ou terrible...
En attendant, il ne passe pas une minute sans que j'y pense, et je le vis comme une recherche passionnante, pas toujours évidente; jamais comme un carcan, au contraire, car penser et sentir la présence d'un être dont l'existence échappe aux preuves tangibles, ça fait appel à de l'intuition, à des connaissances, à des sensations, à des méditations, à la prière, à des constats sur le long terme, etc.
(patrick / 21/04/05 - 14h14)


à Ravachol,
certes, Aristote n'avait pas tout découvert (heureusement: ça rendrait vaine toute recherche...).
Les découvertes récentes nous permettent entre autre de clarifier ou de remplacer les connaissances héritées du passé. Par exemple, il est devenu très rare de croire que c'est Dieu qui détruit une moisson pour punir telle personne, p.ex.
Libre à toi de penser que les méconnaissances du philosophe (en physique ou en anatomie) invalident toute sa pensée. Tant que tu es conscient que c'est un choix que tu fais, et pas une conséquence logique...
(patrick / 21/04/05 - 14h03)


à Cyrille / 19/04/05 - 19h56
Il faut mettre de l'ordre dans tes idées mon gars. Tu es catho ou bouddhiste ? Tu crois à l'éternité de l'âme et aussi à la réincarnation ?
Et en même temps aux horoscopes, à Germaine Tessier, aux lémuriens du mandarom, aux extra-terrestres de Raël... bref tu crois en tout sauf en toi puisque tu renonces à penser par toi même.
Tu devrais essayer rien qu'une fois. Si tu savais comme c'est bien d'avoir ses propres idées !

Et effectivement, je pense aussi qu'avant : rien, après : rien.
Ca fout la trouille ?
Alors continue de te rassurer avec tes contes et légendes de Gallilée et tes fables de [XXX]. Mais lache nous un peu. Si tu comptes faire des adeptes, tu t'es trompé de site !
(Soye / 20/04/05 - 22h43)


à Cyrille!
Défini les termes que tu emplois s'il te plait.
"changement d'ordre d'intelligence"??.
Tu crois en un "Etre d'Amour Suprême", c'est bien! continu, je suis très heureux pour toi, si çà te plait. En ce qui me concerne je suis incroyant et libéré de toutes ces fadaises de bondieuseries superstitieuses. Avant d'être un mécréant, un hérétique, j'ai longtemps été un type qui comme toi voulait croire aux conneries du catéchisme et autres révélations et mystères, qui comme toi cherchait des justifications, des auteurs, des explications...la raison, la lucidité m'a fait venir là où je suis maintenant. Tu parles de "paresse" pour les incroyants, lorsque tu auras suivi le chemin que j'ai suivi avec une recherche et une véritable remise en question de mes croyances, préjugés, de ce que l'on m'avait inculqué depuis tout jeune alors tu pourras dire que tu es quelqu'un qui n'est pas paresseux, pour l'instant et surtout si tu es croyant parce que dans ta famille des gens le sont, laisse moi te dire que tes croyances sont conformes et le conformisme des idées et des croyances c'est beaucoup de paresse intellectuelle...
Merci pour ton Augustin appelle le saint si tu veux, moi je trouve que par ailleurs il devait être un gros c.. pour lui avoir écrit certaines choses qui n'ont rien avoir avec la sainteté. Le catholique qui a fait condamner Giordano Bruno à être brûlé a lui aussi été proclamé "saint"!
Souvent je vais encore lire les messages des croyants sur les forums, c'est effrayant de lire ce qu'ils écrivent! Il est inutile de vouloir les délivrer de leur secte abominable tant le conditionnement et l'auto-suggestion de leurs prières sont écrasant. Sachant à quoi j'ai échappé, je décide maintenant de lutter contre cette secte (et les autres aussi!) malfaisante, criminogène et attentatoire aux libertés des hommes.
En ce qui concerne celui que tu appelles le Père (antropomorsphisme)ou dieu, si tu veux nous apporter la preuve de son existence rationnelle à l'aide de Thomas d'Aquin et d'Aristote, ne te gène surtout pas, fais le, ne t'en prive pas!
(Alessandro / 20/04/05 - 13h20)


Homo Sapiens Sapiens

"Tu nais. Tu vis. Tu meurs. Avant rien. Après rien"

en es-tu sûr à 100% ??
Moi, ce que je voie, c'est que chaque être vivant qui naît est issu d'un autre et que chaque être vivant qui meurt permet à d'autres de se développer... Il y a donc quelque-chose avant et quelque-chose après...

Après, au niveau de l'origine de tout, et de la fin de tout, savoir ce qui vient avant et ce qui vient après, le définir, c'est un autre problème.
"Tout ce qui n'est pas par soi est par un autre"
Y a t-il un seule être vivant dans l'univers qui soit né, ai vécu et soit mort indépendament de TOUT le reste?? Je crois que la réponse est non...
(Cyrille / 19/04/05 - 19h56)



A Patrick 18/04/05

Concernant Aristote, ne pas quitter son fauteuil est naturellement une image.
Quand au 16 siècles, je me suis mal exprimé, tout le monde aura compris que je voulais parler du 16 ième siècle, siècle où l'édifice imaginaire d'Aristote commença a se fissurer sérieusement, pour finalement s'écrouler.
Je vous concède que certains bavardages sont arrivés jusqu'à nous, et vous remercie pour les informations fournies.
(Poussière d'étoiles / 19/04/05 - 18h45)


Homo Sapiens Sapiens,
et tous ceux qui m'ont vertement réprimandé pour avoir dit ce que je pensais sans hypocrisie...

L'invalidation d'une loi physique ou le fait de la compléter ne change en rien les questions métaphysiques qui en découlent..

Si Aristote avait eu nos moyens en matière d'expérience il n'aurait pas changé sa conclusion : un être d'Amour Suprême à l'origine de ces lois..

Je trouve que c'est plutôt vous qui êtes enfermés dans un obscurantisme boueux car dès que vous vous trouvez devant ce qu'Aristote appelait un "changement d'ordre de l'intelligence" vous vous arretez.
Le fait qu'on ne puisse pas connaître Dieu suffit pour vous faire dire que c'est qu'il n'existe pas. Vous ne chercherez pas plus loin.. peut-être par paresse..

Toutefois si un mot vous a choqué dans ce que j'ai pu dire, je m'en excuse.
(Cyrille / 19/04/05 - 12h23)


patrick / 18/04/05 - 14h12

Merci...!
(Cyrille / 19/04/05 - 11h56)


a Cyrille.
"Qui peux le démontrer?? Toi sans doute?? alors vas-y !!"

Rien que pour un probleme aussi basique que la chute des corps Aristote s'est completement fourvoyer. Pourtant une journne a experimenter ses dires lui aurait prouver son tort.
http://phys.free.fr/reponse/reponse1.htm

La notoriete d'une personne ne prouve pas son talent. L'esprit critique doit etre un reflexe vis a vis de toute affirmation. Peu en importe la source.

La raison vaincra.
(Homo Sapiens Sapiens / 18/04/05 - 21h22)


a Cyrille.
"C'est la théorie du néant.. C'est gai!!"

Bravo. Tu as tout compris. Tu nais. Tu vis. Tu meurs. Avant rien. Après rien. Ceci est valable pour toi, pour moi, pour la Terre, pour l'Univers. Pour la matière. pour l'antimatière.

En tant qu'athee je l'accepte comme une froide vérité. Je n'ai pas bessoin d'une quelconque transcendance. Le néant ne m'effraie pas. Il me conforte dans ma vie quotidienne : j'ai la chance de pouvoir appréhender un monde qui a jailli de nulle par et qui disparaitra. Je suis là au bon moment. Quel bonheur!

Grandis. Accepte ta condition humaine. Cesse de geindre.

La raison vaincra.
(Homo Sapiens Sapiens / 18/04/05 - 21h17)


à poussière d'étoile,
à l'époque d'Aristote, on ne s'asseyait pas dans nos fauteuils profonds, mais sur la place publique, en grec Agora, pour y débattre. à l'époque déjà, il y avait des sophistes (beaux parleurs), des hédonistes (qui ne croient qu'en le plaisir)... bref: les débats étaient chauds.
Aristote est connu pour avoir fondé l'école péripatéticienne, ainsi nommée parce que ses élèves demandaient leur avis aux autres philosophes, mais aussi aux gens dans la rue, pour connaître leur avis, leur intuition.
beaucoup plus tard, on a appelé "armchair philosophers" les philosophes qui ne se fondent que sur la raison et les règles d'inférence pour écrire des articles, ou se faire une opinion.
Aristote vivait en 330 avant J.C., si j'y ajoute 16 siècles, j'arrive au 13è siècle de notre ère, à l'époque à laquelle, après avoir retrouvé les textes antiques, on redécouvrait la pensée du grand philosophe. Thomas d'Aquin, notamment, s'inspira de sa puissante logique pour repenser la théologie, et il vivait au 13è siècle. aujourd'hui encore, sa Somme Théologique est reconnue comme un morceau de la pensée humaine.
d'où vient cette affirmation que les thèses d'Aristote ont durées 16 siècles, quand on sait que rares sont ses erreurs, et que la philosophie contemporaine se borne à approfondir les découvertes qu'il a faites?
bonne semaine
(patrick / 18/04/05 - 14h12)


à Cyrille,
Aristote est bien le chouchou des théologiens! Le théologien Thomas d'Aquin a eu pour objectif de concilier la pensée d'Aristote avec le christianisme et a apporter des preuves de l'existence de dieu.
Cependant Kant nous a bien montré que l'on ne pouvait apporter aucune preuve de l'existence d'un dieu, les questions métaphysiques relèvent d'abstractions, de concepts, des idées...ce sont des fictions, des hypothèses.
par ailleurs, le dieu d'Aristote n'a rien de commun avec celui des chrétiens, il s'agit du dieu des philosophes, une hypothése pour expliquer le monde à une époque où la civilisation et les connaissances balbutiaient, même si la civilisation grecque peut être considérée comme l'une des plus grande...
Le dieu des philosophes n'a pas beaucoup de ressemblances avec le dieu d'abraham de moïse et de jésus!
Pour discuter des concepts et pensées des anciens, il faut aussi appréhender leur monde et ne pas vouloir introduire leur conception du monde dans le notre, leur vision du monde est forcément différente de la notre.
La religion est une réponse humaine à ce que nous ignorons. Des questions métaphysiques, la plus ininteressante est bien celle de l'existence d'un dieu, il s'agit là d'une pure fiction qui empoisonne l'esprit des hommes depuis des millénaires et les a souvent empêcher de progresser. Il faut remettre dieu à sa place ; à savoir ; celle d'une hypothèse rien de plus!Il n'y aura jamais de preuves pour montrer l'existence ou la non existence d'une fiction, on aurait autant de difficultés à prouver l'existence de Zeus ou d'Apollon ou de la Fée des Contrées Magiques ...peu importe l'objet et son emballage le reste n'est que conditionnement, abus de croyances, boniments, escroqueries, bondieuseries et auto-lavage de cerveau...

(Alessandro / 18/04/05 - 11h47)


A Cyrille 17/04/05

Einstein disait "Deux choses sont infinies, l'univers et la bêtise humaine, pour l'univers je n'en suis pas sûr".
Pour en revenir à Aristote, en astronomie il considère l'univers comme sphérique et fini, la terre étant placé en son centre. La terre se meut vers le bas, le feu vers le haut. Le mouvement terrestre est linéaire mais non perpétuel. Les cieux se meuvent de manière naturelle et infinie suivant un mouvement circulaire complexe etc...
Thomas d'Aquin s'est beaucoup inspiré d'Aristote et de Platon, nous voyons que le résultat n'est pas très concluant.
Pour le reste je m'économise l'effort de traiter quiconque de con, ainsi chacun pourra s'apprécier soi-même.
Pour te rassurer au sujet de ma vie, et du plaisir prit, après plus d'un demi-siècle vécu, je t'en souhaite autant.
(Poussière d'étoiles / 17/04/05 - 23h40)


Cyrille / Aristote.
Essayez de lire "the world of Null-A" d'Alfred Eton Van Vogt - 1948. Ça vous détendra et nous aussi.
(Epicure de moustique / 17/04/05 - 23h14)


À Cyrille / 17/04/05 16h58
Soit tu as un manque de culture manifeste, soit tu éludes parce que cela t'arranges dans ton argumentation.
Pour ne prendre que deux exemples:
- Au niveau de la physique Galilée lui a mis un sacré coups quand même, non ?
- Au niveau de la classification des animaux c'est Buffon qui cette fois mettra à mal les théories d'Aristote.

Et puis que penser de sa connaissance de l'anatomie humaine quand il pretendait "le coeur est le siège de la conscience et le cerveau ne sert qu’à refroidir le sang".

Maintenant il est clair que tu peux tout à fait ignorer ces faits et te complaire dans un immobilisme inhérent aux croyants, mais ne viens pas nous "chanter la messe".
(Ravachol / 17/04/05 - 21h58)


à Poussière d'étoiles,
Qui sait que ce qu'Aristote a dit est faux?? Qui peut le démontrer?? Toi sans doute?? alors vas-y !!

Tu prends vraiment les gens pour des cons!! C'est ce que je remarque le plus souvent chez les athées : ils nient tout ce qu'avancent les croyants mais n'ont aucune réfléxion construite derrière. Ils détruisent mais ne construisent rien. C'est la théorie du néant.. C'est gai!!

Vous êtes des prétencieux, des orgueilleux phénoménaux!!
Evidément tu vas me dire que c'est moi le prétentieux, mais comme d'habitude, tu diras ce qui te passe par la tête sans regarder plus loin que le bout de ton nez..
Cet orgueil, je le vois en vous par rapport aux milliers de gens qui depuis des millénaires réfléchissent à cela et que vous ballayez d'un revers de main avec mépris.

Personnelement, je suis toujours très géné devant une grande personnalité qui a des valeurs aux antipodes des miennes parce que je me dis toujours qu'elle a peut-être pensé à quelque-chose que je ne sais pas, je ne la prends pas pour une andouille, loin de là!!
Et si malgré cela je ne me suis jamais "converti", c'est parce que ça vaut aussi pour les personnes croyantes.. Je ne pense pas "t'es con, c'est moi qui ai raison". Toi c'est ce que tu fais dans ta prétention à tout savoir.

Et bien je te souhaite bien du plaisir dans la vie..

Alors... Aristote??
(Cyrille / 17/04/05 - 16h58)


A Cyrille 16/04/05

Nous savons que le philosophe Aristote s'est planté sur toute la ligne, rien de ce qu'il a dit n'est vrai, justement parcequ'il raisonnait dans le vide, sans quitter son fauteuil.
Ses élucubrations ont résistées 16 siècles, et les tiennes?
(Poussière d'étoiles / 17/04/05 - 11h51)


Je voudrai dire à tous les athées qui pensent que les croyants partent du fait que Dieu existe pour raisonner..

Aristote en partant de constatations terre-à-terre irréfutables est arrivée à l'idée d'un être Suprème, un Acte d'Amour suprême à l'origine de tout et qui est la raison de tout.. Or ceci est la définition même du Dieu des chrétiens.. et cela se passait plusieurs siècles avant Jésus-Christ..
St Tomas d'Aquin a refait le même raisonnement au XIIème siècle..
C'est donc que l'homme peut par la raison avoir une idée de Dieu et savoir qu'il est là..
Et jusqu'à preuve du contraire, ces deux philosophes (parmis d'autres) n'étaient pas idiots !!

Vous avez une prétention qui me laisse pantois parfois.
(Cyrille / 16/04/05 - 17h54)


à Marius / 18/04/05 et Cyrille

HA HA HA !!! Elle est bonne celle-ci. Vous êtes de la même boutique et même pas foutus de vous comprendre !!
Super votre religion d'amour et de compassion qui réunit les hommes autour d'un même dieu !!!
Vous imaginez à plus d'un milliard le bordel que vous êtes capables de mettre sur cette planète ?!
(Soye / 20/04/05 - 22h48)


à Marius / 18/04/05 - 16h49

Quand je dit que Dieu n'est pas un courant de pensées, je veux dire que pour nous les croyants, c'est une réalité au même titre que le monde.. Le monde n'est pas un courant de pensées non plus.. Ce n'est pas une mode.

De plus au dela de l'hypothèse, les vies de tout les grands saints, les miracles auxquels personne ne veux croire parce qu'ils n'en ont jamais vus de visu constituent une preuve qui confirme l'hypothèse..non? ce n'est peut-être pas suffisant pour vous.. et c'est normal, car Dieu nous a créés libres. C'est à dire que l'on peut le voir si on le veut nous devons aller vers lui, il ne s'imposera pas à nous car alors nous ne serions plus libres, ce serai une dictature..
(Cyrille / 19/04/05 - 20h24)


A cyrille,
Un peu de respect pour les croyants. Quelle prétention tu as, quelle arrogance: qualifier Dieu d'escroquerie ... tu vas te faire bénir par les tenants de la foi ...
Nous, les non croyants, nous préférons dire que Dieu est une Hypothèse.
Mais nous on réfléchit avant de parler.
Tu affirmes que Dieu n'est pas un courant de pensée.
Prouve le ...j'attends...
(Marius / 18/04/05 - 16h49)


L'atheisme est une manière de voir les choses, si ce n'est le monde, particulière vu qu'elle est minoritaire et peu connue, alors n'en faisons pas une secte ou un militarisme sinon on sortirait d'une religion à une autre sans dieu : cad c pas ça le but
(karim, tunisie / 16/04/05 - 16h10)


Soye / 17/04/05 - 23h43

je suis tombé sur ce fameux traité d'athéologie à la fnac.. j'ai passé une heure à le parcourir..et je me suis dit OUF!! ça va une bétise pareille ne pourra pas faire de mal..les absurdités qu'il énonce sont tellement énormes qu'on est tenté de le refermer rageusement et de l'acheter rien que que pour le foutre au feu..toute la pile si c'était possible!
Tout est faux, rien n'est prouvé et en fait de traité d'athéologie, cette "Somme" ne parle d'athéologie pure que dans quelques lignes en début de livre.. car l'athéisme ne serait rien sans toute la formidable religion et qu'il tente de détruire..car c'est son unique raison d'être : détruire la religion en générale..90% de ce traité descend (très mal) ce que dit et à fait la religion. tu enlève tout les mots ayant un rapport avec la religion de son texte et tu te retrouve avec trois ou quatre pages sans queue ni tête!!
voilà, c'est ça l'athéisme :la destruction.
Desctruction de l'homme en fin de compte, pas seulement de la religion, car l'homme est un animal religieux par nature.. cela lui sert à s'élever, à grandire..
(Cyrille / 23/04/05 - 21h50)


Tout ce que je peux faire, c'est vous retransmettre vos adresses e-mail, si au préalable vous me les avez envoyées.
(atheisme.free.fr - 21/04/05 07h35)



A Athéisme-Citoyen et Alessandro
Attend, Athéisme-Citoyen, te sauve pas !
On a encore plein de chose à se raconter. Les gars, je préfère causer avec vous qu'avec cyrille, me laissez pas seul avec cet illuminé !!
Ce que je voulais dire, et je l'ai retrouvé dans le livre de Onfray, c'est qu'on imagine et qu'on vit notre athéisme dans le cadre de notre préformatage (épistémè) judéo-chrétien. Et c'est de ça qu'il faudrait que nous sortions.
Nous ne devons pas construire notre action comme les curés ont construit leur empire.
Alessandro, bien entendu, je suis fou de rage devant le prosélytisme de la calotte, mais je m'interdis d'utiliser leurs armes : la peur, l'endoctrinement des jeunes enfants, la menace, les manoeuvres secrètes de l'O.D. (qui ont bien réussi, notons le au passage, dans l'élection de papa schultz !).
Les croyants sont profondément convaincus de la véracité de leurs fables. Ce n'est pas en haranguant les foules que nous les ferons changer d'avis. Quant à leur montrer l'inanité de leurs inventions, n'en parlons même pas. Ils les fabriquent eux-mêmes !

Mais je vous propose de poursuivre ce débat en direct sur nos messageries.
(Le webmestre connaît-il un moyen de nous les échanger sans qu'elles tombent dans le domaine public ?)

(Soye / 20/04/05 - 23h07)


à Soye / 17/04/05 et à ceux qui ont répondu à mon appel.
O.K j'arrête mes phantasmes, n'en parlons plus.
J'ai lu Michel Onfray, je l'ai même vu lors d'un débat à Toulouse. Certes intelligent et brillant mais franchement, un Traité d'athéisme qui ne parle que des religions!
En plus il fait campagne pour le NON, dans l'attente sans doute d'un spermatozoïde de Charlemagne ou de Napoléon pour réunifier l'Europe à l'ombre de la croix. Obélix va!
Bye bye et merci
(Athéisme-Citoyen / 19/04/05 - 15h53)


à Soye,
Pour l'essentiel je suis d'accord avec toi sauf lorsque tu dis que les croyances comme l'athéisme appartient à la sphère privée, tu as raison sur la forme, mais dans la réalité oubli tu le prosélytisme des religions et des sectes et l'influence de l'irrationnel et du paranormal dans notre société!?
Je n'ai pas l'intention de me cacher derrière les quelques sites internet et les quelques associations athées et rationnalistes existant en France et dans le monde. C'est justement parce que les gens ne s'engagent pas suffisamment dans ce genre de cause que les religions et les sectes prospèrent, elles prospèrent sur le terreau de l'ignorance et de la peur. Montrer que l'on existe, c'est déjà un premier pas! "Les associations athées représentées par un petit nombre de personnes n'ont pas un poids déterminant pour la divulgation de l'athéisme comme cela devrait être." (cette phrase est de Cascioli lui même dans une réponse qu'il m'a fait dans un mail.) Je vis dans une région (3 départements) où il n'y a que des Eglises, des temples, des Témoins de Jéhovah, des sons de cloches, des calvaires...et aucune association athée et rationnaliste, cela démontre qu'il y a du "boulot sur la planche"!
(Alessandro / 19/04/05 - 12h40)


à athéisme-citoyen.
sais tu qu'un peu plus, je devenais moi aussi un croyant!la puissance du dieu est d'une force incroyable, ou peut être est ce celle du diable? puisque je suis devenu athée pour la forme et agnostique si je fais de la philosophie.
J'ai ouvert les yeux que très recemment, l'idée de dieu et celle de la religion est plaisante!
athée oui il faut l'être et le dire très fort, nous ne le dirons jamais assez fort!
La manipulation est au coin de la rue et dieu essaie par de multiples méthodes de nous prendre dans ses filets.
Je me sens libre aujourd'hui, et j'ai presque envie de pleurer pour notre humanité toujours soumise, toujours en esclavage. Leur maîtres sont ces dieux , ce merveilleux et ce besoin d'irrationnel emprisonné dans notre cerveau depuis la nuit des temps....Il nous faut donc exister pour éviter les retours de flammes des autodafés et autres bûchers des inquisiteurs de toutes sortes toujours à l'affût...
Une pétition, oui pourquoi pas? peut être aussi faudrait il agir pour que les manuels d'histoire de nos enfants ne mentionnent que les faits historiques et non pas les fables...
andré burger, alessandro di Giacomo a lui aussi été brulé par l'Eglise catholique pendant la Très Sainte Inquisition voulu par l'Esprit Saint, merci mon dieu pour avoir fait bruler au non de ta sainte Eglise catholique apostolique et romaine Alessandro di Giacomo...il devrait exister une absence de prescription pour ce genre de crimes!
Marie, mère de notre dieu de pacotille, priez pour lui alesandro di Giacomo, assassiné par ton église pècheresse!
(Alessandro D G / 18/04/05 - 12h08)


Athéisme-Citoyen / 16/04/05
Ton message m'intéresse mais me laisse en même temps dubitatif.

J'ai l'impression que tu fais un mélange entre athéisme, défense de la laïcité et anticléricalisme*.
Par exemple, lorsque tu parles de l'athéisme en tant que croyance... tu me fais hurler !!!
L'athéisme est une lucidité retrouvée, débarrassée justement de la gangue des croyances qui nous écrasent depuis des siècles.
L'athéisme est un comportement intime, une manière de privilégier le rationnel et de refuser les histoires infantilisantes des religions.
L'athéisme est une force qui permet de vivre debout et d'accepter, sans se mentir, l'inacceptable idée de notre finitude.
L'athéisme, comme la croyance, appartient à la sphère privée. C'est une affaire entre soi et soi.
Qu'on ait besoin d'échanger entre athées est évident. On le fait d'ailleurs en utilisant ce site. Mais je n'imagine pas de participer à la création d'un parti ou d'un lobby des athées !

De plus, si c'est juste pour débattre avec les croaillants qu'on croise sur ce livre d'or... franchement, il y a mieux à faire !
On peut rêver d'interlocuteurs plus amusants que des gens qui acceptent sans sourciller et à la virgule près un dogme vieux de 2000 ans et plus.
Nos petits échanges quotidiens avec eux montrent que la chose offre finalement peu d'intérêt.

Pour ce qui est de l'anticléricalisme et de la défense de la laïcité, il me semble que ce courant de pensée possède déjà de nombreux lieux d'expression.

Des Libre Penseurs aux hérétiques du Léman, Brights, rationalistes, comité laïcité république, cercle zététique, gauche républicaine... les rassemblements citoyens, laïques, anticléricaux, foisonnent.

Certes, nous devons tout faire pour protéger la République et nos enfants de la puissance de la calotte, mais pour ce qui me concerne, je ne ressens pas le besoin de créer une couche supplémentaire.

Je ne pense pas non plus que la pensée laïque et anticléricale soit absente du débat politique. Il faut renforcer son influence c'est clair, mais pourquoi ne pas le faire en rejoignant un groupe existant ?
Intégrons celui qui convient le mieux à nos aspirations et offrons lui notre énergie.

P.S. : je ne nie pas non plus la fabuleuse invention des dieux pour l'asservissement de l'humanité !

* Le "Traité d'athéologie" de Michel Onfray est une pure merveille pour clarifier tout ça !
(Soye / 17/04/05 - 23h43)


Cher Athéisme-Citoyen,

Si Dieu est, il a toujours été et il sera toujours. donc ce n'est pas une invention avec un début et une fin. Ou bien c'est une escroquerie depuis le début, ou bien ça a toujours été vrai.

Dieu n'est pas un courant de pensées..
(Cyrille / 16/04/05 - 17h37)


Athéisme citoyen.
Ok pour la première partie : groupe de débat.
(Claude P. / 16/04/05 - 17h17)


A tous et en particulier mes interlocuteurs habituels (André Burger. - Soye - Alessandro di Giacomo - Claude P.)
C'est un comble, je crois prêcher dans le désert!

N'est-il pas possible de constituer un (petit) groupe pour débattre et définir ce que pourraient être nos convictions positives communes?
A partir de quoi nous nous mettrions en quète de personnalités qui accepteraient de "parrainer" une pétition pour la reconnaissance de l'athéisme en temps que croyance avec des droits républicains au même titre que les religions déistes.
Je n'imagine pas que l'on puisse expliquer, à nos enfants, à lécole laïque, l'histoire de religions sans nous.
Je n'accepte pas que nous ne représentions un groupe de pensée absent des débats politiques.
Nous devons exiger nos droits, rien que nos droits, mais tous nos droits.
Je ne nie pas la fabuleuse invention des dieux dès l'origine de l'humanité.
Mais l'homme moderne doit savoir pourquoi et comment et resituer ce phénomène dans une période historique, avec un début et une fin.
C'est possible, j'en suis convaincu. Les "non croyants" constituent un groupe important dans la société et ils ne doivent plus être ignorés.
Inutile de bavaser sur l'inexistence et les duperies des religions.
IL NOUS FAUT EXISTER.
(Athéisme-Citoyen / 16/04/05 - 10h26)


>>>   Suite du livre d'or et de cendres


Athéisme : l'homme debout. Vivre sans Dieu et sans religionAthéisme : l'homme debout. Vivre sans Dieu et sans religion   Votre espace   Début Livre d'or      Haut de page   Contactcontact Copyright ©