Athéisme : l'homme debout. Vivre sans Dieu et sans religion  >  Votre espace Livre d'or > janvier 2005, page 6


Livre d'or et de cendres

Janvier 2005, page 6

>>>   Début du livre d'or et de cendres      



Vos textes sont en rouge foncé, ceux de atheisme.free.fr en noir.
Ils sont classés du plus récent au plus ancien.
Une ligne horizontale partielle
signifie que le texte de haut répond à celui du bas.


Pour Claire:

Tu sembles bien connaître Dieu. Tant mieux pour toi. Mais moi, je ne le connais pas, et je ne sais pas ce qu'il peut bien penser ou ressentir à nôtre égard. Et dans le fond, je m'en contre-fiche. N'ayant pas de preuves de l'existence de Dieu, je peux très bien m'en passer. C'est un principe qu'on appelle le rasoir d'Occam et qui est très efficace pour garder les idées claires et dépourvues de tout balast inutile.
(Raskolnikov / 24/01/05 - 18h41)


Coucou,
Voici une petite réflexion qui me vient à la lecture de tout ça (fort intéressant d'ailleurs). Ce qui suit n'a pas pour but d'influencer dans un sens ou dans l'autre c seulement une réflexion concernant la souffrance qui semble être le point qui pose le plus de problème.
Il y a, à mon sens, plusieurs type de souffrances : Il y a la souffrance qui est dû à notre faute, (nous représentant l'humanité), genre les guerres, les conflits douloureux, certaines maladies. Si Dieu existe et qu'il nous laisse libre... ça s'explique.
Il y a les blessures faites par l'Eglise à de (très) nombreuses personnes : prêtres maladroits, pension de bonnes soeurs aigries, deuil mal accueilli par l'Eglise... C a mon sens dommage de s'éloigner de Dieu à cause de l'Eglise car si elle est imparfaite, elle n'est pas Dieu sur terre... (cf. témoignage de Stéphane T 18/01, attention je n'excuse pas le prêtre)
Et enfin, il y a la souffrance inexplicable (catastrophe nat., maladie, décès d'innocents...) Cette souffrance est absurde, cad elle n'a pas de sens. Je crois pas que Dieu, s'il existe, soit responsable, il nous laisserait libre et permet cette souffrance. Il ne la veut pas, je pense même qu'on pourrait dire qu'il souffre avec nous. Elle prend peut être un sens dans la prière (offrande) mais pour comprendre cela, il faut bcp prier parait il...
avis aux amateurs.
(claire / 22/01/05 - 20h57)


La religion a été inventée, il y a longtemps, pour que le conjoint survivant puisse consoler les enfants qui accompagnent leur mère ou leur père au lieu de sépulture.
(king paul / 22/01/05 - 19h27)


Re: (WG / 22/01/05 - 14h25)
Quand elles ne dérivent pas, les religions, elles font quoi?
(MagicFingers / 24/01/05 - 16h42)


Faut-il condamner les dérives des religions ou la Religion ?

Les dérives des religions sont dues à leur part humaine qui recherche le pouvoir.
(WG / 22/01/05 - 14h25)


A Revisio_catho Tu essaies de faire passer quel message là ?
Athéisme = révisionnisme c'est ça?
On nie l'évidence de la parole de dieu ?
Bien à vous.
(Ambroosaac / 23/01/05 - 14h27)


Bonjour,
L'oppinion de "Revisio_catho", du 22/01/05, m'a effrayé. Visiblement, cette personne se trompe de site. On ne peut que lui conseiller d'aller traîner sur internet du côté de la mouvance nazie. A moins que ce ne soit qu'un désespéré, prisonnier de sa misère mentale, et en mal de points de repère, auquel cas, nous devrions peut-être essayer de l'aider.
(king paul / 23/01/05 - 13h59)


A Révisio_catho.

Je pense que vous vous êtes trompé de site, allez plutôt voir du coté des nazillons et surtout révisez votre cour d'histoire.
Einstein a dit un jour:"Deux choses sont infinies, l'univers et la bêtise humaine, pour l'univers je n'en suis pas sûr".
(André Burger. / 23/01/05 - 12h20)


???
(atheisme.free.fr / 22/01/05 - 20h15)



Bonjour,
Je me demande si je n'aurais pas quelque chose en commun avec vous. En effet, après sérieuse étude de la question, je me sens profondément révisionniste. Mais c'est interdit, il y a des lois pour nous obliger à croire aux chambres à gaz etc...
Croyez-vous à ces fables ? Merci.
Vive la vérité !
(Revisio_catho / 22/01/05 - 11h44)


Nous sommes un arbre qui tombe dans une forêt, sans personne pour nous voir. Nous sommes sans importance pour l'Univers. Parce que nous sommes seul(jusqu'à preuve du contraire)!
(darksid_1 / 21/01/05 - 21h13)


Arrêtez de vous prendre la tête, on vit, c'est ça qui compte, même si on ne sait pas vraiment pourquoi on vit!
(SittingBrownSwan / 20/01/05 - 20h36)


Après avoir lu le livre d'or, je me permets de rajouter qu'il est pour moi inutile de s'acharner à prouver des choses improuvables (ça vaut et pour les croyants et pour les athées) mais qu'il faut bien se poser la question d'un point de vue critique. Comparer sa propre conception du juste du bien (comparable avec droit de l'homme dit naturel) avec celle donnée mot pour mot par dieu dans la bible ainsi que par ses prétendus représentants terriens! Le débat serait donc: et si dieu était contre nous? (TRUC DANS LE GENRE)
(sandra / 19/01/05 - 13h05)


a Sandra
Tu dis : "la religion vise un idéal à essayer d'atteindre".
Je te réponds, oui peut-être. Mais a-t-on nécessairement besoin de religion pour chercher un idéal forcément moral ? Là je te réponds non.
Une amie qui a travaillé quelques années aux USA m'expliquait que là-bas, le meilleur CV n'a de valeur que si tu peux le compléter avec la signature d'un curé, ou d'un pasteur, ou de tout autre clerc qui atteste que tu es un bon croyant. Peu importe ta croyance (et elles sont innombrables là-bas à avoir pignon sur rue) pourvu que tu en aies une. Pour un Américain, croyance = moralité et athéisme = dépravation.
Bien entendu, je suis loin de partager cette idée très manichéenne !

Tu dis aussi que "l'athéisme n'implique rien". Si : l'athéisme implique que nous acceptions sans crainte aucune la perspective de notre fin prochaine et que nous l'affrontions à main nue.
Ou plutôt c'est parce que nous acceptons l'idée de la mort en nous passant de ce médicament de confort qu'est la religion que nous pouvons être athées.
De plus il y a un énorme avantage à être athée : pas de religion = pas d'accoutumance = pas de dépendance = pas de soumission.
L'athéisme est l'une des formes les plus achevées de la liberté.
(Soye / 20/01/05 - 00h15)


à sandra
Une des valeurs de la religion est la liberté?
Combien de fois est mentioné le mot liberté dans le coran ou la bible ?
Par rapport à tous les textes qui imposent des contraintes ?
La notion de liberté est incompatile avec les notions de dogmes et traditions religieuses.
Dans les religions la notion de liberté est illusoire.
Si la liberté était une valeur des religions les plus grands despotes comme hitler et napoléon n'auraient jamais recommandé la religion pour le peuple. La religion est un instrument de pouvoir pas de liberté.
Je ne parle pas des opinions et philosophies personnelles ici des croyants mais bien des religions en tant que système avec leurs dogmes, leurs hiérarchies et leurs livres sacrés dont certains recommandent des peines de mort pour des crimes sans victimes comme l'adultère et l'apostasie.

Etre athée est bien plus difficile que d'être croyant car tu n'as pas tout la structure, la sécurité et le réconfort que peut apporter la religion, bref tout ce qui fait l'attrait des religions même si c'est parfois inconscient.
D'ailleurs c'est bien l'argument qu'opposent des croyants au fait de devenir athée, "la peur du vide".
(janus / 19/01/05 - 21h50)


BONJOUR!!!
Très bien votre site, il permets une certaine discussion sur le sujet très controversé qu'est la religion, j'ai bien aimé lire les arguments de tout le monde, de voir notre grande diversité d'esprit... CE que j'ai à dire sur vos arguments de démolition de dieu: "Ce que promet la religion est trop beau pour être vrai
Les promesses répondent trop facilement à nos aspirations (éternité, revoir les êtres chers disparus, pardon, "70 vierges" …). Elles correspondent trop aux désirs profonds de l'homme pour ne pas avoir été imaginées par lui."
Nos aspirations peuvent être fondées sur la base de ses promesses...

"Pour se sentir libre
Ne pas se soumettre aux illusions, à un dogme quelconque."
On peut être libre et croyant, une des valeurs développées dans la religion est la liberté!
"Par humanisme
Prendre conscience qu'il est plus important de mettre l'homme et l'avenir de l'humanité au centre de nos préoccupations que l'illusoire (Dieu)."
Il ne faut pas généraliser les religions, on peut être croyant et accorder beaucoup d'intérêt a la vie sociale actuelle, aux questions posées elles aussi par les athés! dans ce sens la religion est une grande preuve d humanité...

"Par méfiance vis à vis des solutions de facilité
Il est plus difficile d'être athée que croyant".
Tout A FAIT FAUX, l'athée l'est par choix, par conviction, le croyant pareil!!!
L'athéisme au contraire n'engage a rien, n'implique rien; la religion vise un idéal à essayer d'atteindre, elle n'est pas vide de substance.
Je pense que vos arguments ne sont pas recevables du moins pas tous, quand on veut prouver quelque chose, on y arrive toujours...je ne sais pas si dieu existe, je ne le saurai jamais, mais je n'aime pas son histoire à travers les ages, la façon dont la religion a été utilisée, la bible aux milles facettes (qu'on peut retourner dans tout les sens), mais surtout cette cruauté de dieu lui-même et son mépris envers la gente féminine qui ne l'oublions pas a causé la chute de l'homme...alors je suis agnostique? athée sans preuve? la seule chose dont je suis sure, c'est que si dieu existe, je ne l'aime pas...
(sandra / 19/01/05 - 12h51)


>>>   Suite du livre d'or et de cendres


Athéisme : l'homme debout. Vivre sans Dieu et sans religionAthéisme : l'homme debout. Vivre sans Dieu et sans religion   Votre espace   Début Livre d'or      Haut de page   Contactcontact Copyright ©