Athéisme : l'homme debout. Vivre sans Dieu et sans religion  >  Votre espace  > Citations d'internautes > 2005 2e tr.


Citations d'internautes - 2ème trimestre 2005


Début des citations d'internautes et formulaire pour proposer la vôtre.




"La religion, c'est l'échappatoire de ceux qui sont trop lâches pour se reconnaître responsables de leurs propres destinées."
(Sans pseudonyme / 29/06/05 - 20h51 / Auteur : Jean-Paul Sartre)

"Le plus barbare des hommes c'est quand même ALLAH."
(VIVE LE SURHOMME / 24/06/05 - 18h22 / Auteur : ATEF/ANNABA/ALGERIE)

"La religion est l'antithese de la vie."
(enzonero / 21/06/05 - 09h59 / Auteur : Nietzsche)

"Ce que les gens craigne le plus c'est pas la mort elle meme."
Mais le fais d'etre oublier.
(Hatsuki Sasuke / 14/06/05 - 02h05 / Auteur : inconnu)

"Le disciple croit qu'il peu tout aprendre
Le chevalier croit qu'il peu tout enseigner
Le seigneur croit qu'il a tout apris
Le Maitre Lui Apprend toujours"
(Hatsuki Sasuke / 14/06/05 - 02h04 / Auteur : inconnu)

"Le seul point commun à toutes les religions ? C'est la collecte d'argent !"
(meyerolf@netplus.ch / 11/06/05 - 10h50 / Auteur : Inconnu)

"Car lorsqu'une Connaissance traditionnelle prend la forme d'une religion, avec son cortège de doctrines, de cultes compliqués, de clergés tout-puissants, la pureté de la tradition s'altère au profit des croyances imposées et des lois religieuses qui sont les points d'appui de l'autorité cléricale.Alors ce qui était symboles devient histoires positives, les "Qualités" divines deviennent pour le peuple des idoles; alors les prêtres prennent la place de Dieu et s'arrogent le droit de dominer les consciences.Ainsi s'épuise la puissance mystique d'une Révélation lorsque, par analyse et complications, la religion s'éloigne et dévie de la pure Révélation initiale. Ainsi peut s'expliquer la dégénérescence d'un clergé lorsqu'il assume encore un pouvoir périmé avec le culte de sanctuaires que l'Esprit n'habite déjà plus... "
(Gnôti Seauton / 05/06/05 - 08h41 / Auteur : Isha Schwaller de Lubicz / HER-BAK "Disciple")

"Les trois monothéismes, animés par une même pulsion de mort généalogique, partagent une série de mépris identiques : haine de la raison et de l'intelligence ; haine de la liberté ; haine de tous les livres au nom d'un seul ; haine de la vie ; haine de la sexualité, des femmes et du plaisir ; haine du féminin ; haine des corps, des désirs, des pulsions. En lieu et place de tout cela, judaïsme, christianisme et islam défendent : la foi et la croyance, l'obéissance et la soumission, le goût de la mort et la passion de l'au-delà, l'ange asexué et la chasteté, la virginité et la fidélité monogamique, l'épouse et la mère, l'âme et l'esprit. Autant dire la vie crucifiée et le néant célébré..."
En philosophie, il y eut jadis une époque "Mort de Dieu". La nôtre, ajoute Michel Onfray, serait plutôt celle de son retour. D'où l'urgence, selon lui, d'un athéisme argumenté, construit, solide et militant.
(JL Tours / 01/06/05 - 15h42 / Auteur : Michel Onfray / Traité d'athéologie)

"L'avez-vous reconnu ? C'est Adolf Hitler, le Führer. Un catholique exemplaire méritant sa place aux côtés des saints du Christianisme, des canonisés, des missionnaires, des papes et cardinaux les plus tristement célèbres. Soutenu par le Vatican et catapulté au pouvoir grâce aux voix des partis catholiques, il se donna pour mission d'appliquer à la lettre certains préceptes du Christianisme. La phrase « Dieu est avec nous » écrite sur le ceinturon de chaque soldat, il ne restait plus qu'à éradiquer le peuple Juif qui avait "tué Jésus"... Avec la bénédiction de l'Église Catholique Romaine. R.T."
(JL Tours / 30/05/05 - 20h21 / association Fabula)

"Les religions et leurs préceptes moraux peuvent-elles être tenues pour responsables et instigatrices des atrocités que commettent des hommes en leur nom ? A contrario, ces célèbres humanistes chrétiens sont-ils guidés par leur coeur ou par cette morale religieuse qu'ils revendiquent? Mais de quelle morale s'agit-il? De quelle moralité parlons-nous ??"
Quelle lamentable erreur; Quelle négation de l'Humanité; Quelle démission de la raison que de croire que la foi en Dieu rendrait l'Homme bon et sage !!!
(JL Tours / 30/05/05 - 20h19 / association Fabula)

"L'athéisme attaque le Christianisme avec une dénonciation contre Jésus-Christ et l'Église catholique qui a défendu une imposture basée sur de faux documents, tels que la Bible et les Évangiles, avec la violence de l'Inquisition et le plagiat obtenu avec Satan, les exorcismes et autres superstitions. L'auteur après avoir démontré de façon indiscutable que les faits présentés comme vrais et historiques par les " Saintes Écritures" sont en réalité des faux, en premier parmi ceux-ci ceux inhérents la figure de Jésus-Christ qui a été construite sur la figure d'un certain Jean de Gamala, fils de Judas, termine le livre avec une dénonciation-querelle contre les ministres de l'Église Catholique pour abus de la crédulité populaire (art. 661 C.P.) et pour substitution de personne C.P.). "
(JL Tours / 30/05/05 - 20h18 / association Fabula)

"La pornographie et la prostitution sont directement liées à la répression du Sexe et de l'Erotisme effectuée par l'Eglise Catholique : L’interdiction par l’Église de suivre une vie sexuelle pratique et spontanée selon les lois de la nature, y compris celles qui déterminent les tendances homosexuelles lesbo et gay, est la manifestation la plus évidente de l’obtusité et de l’obscurantisme de sa morale.
(JL Tours / 29/05/05 - 19h39 / association Fabula)

"L'Islam ne donne pas de liberté à la femme ; les lois coraniques ne lui laissant aucune possibilité d'émancipation au sein de la société. Et si des femmes ont un rôle certain dans beaucoup de sociétés islamiques - où la religion constitue la barrière la plus redoutable à la libération de l'esprit, à la justesse du discernement et à la liberté d'expression - c'est bien malgré l'Islam qu'elles l'ont obtenu."
Saluons le courage de ces femmes qui résistent, malgré les lourdes sanctions qu'elles encourent, contre cette arme redoutable qu'est l'Islam pour réfréner les envies d'émancipation.
(JL Tours / 29/05/05 - 19h37 / association Fabula)

" Le besoin d'appartenance si bien comblé par l'Islam devrait libérer l'individu pour se réaliser, or il n'en est rien. Fierté culturelle islamique, subjectivité nourrie par des mythes trop fragiles pour résister à l'objectivité et à la comparaison : la science et la beauté du Coran, la sainteté du prophète. Critiquer ceux-ci sera pris pour une attaque personnelle de son identité, aucun musulman n'avouera en public qu'il a lu, quelque part, un livre plus beau et mieux écrit que le Coran ; il est bien plus facile d'avouer n'avoir pas encore lu le Coran, ou n'avoir jamais rien lu d'autre..."
(JL Tours / 29/05/05 - 19h36 / site Fabula)

"Le Prophète a dit : "Ne lapidez pas l'adultère qui est enceinte jusqu'à ce qu'elle ait accouché de son enfant." ...
Après la naissance, elle a été poussée dans un fossé, enterrée jusqu'à la hauteur de sa poitrine, et le prophète a commandé qu'ils la lapident. Khalid est venu avec un caillou qu'il a jeté à sa tête, et le sang a jailli, puis il l'a maudite. Le prophète doux a prié sur elle et elle a été enterrée.
(...) "Les cailloux ne doivent pas être trop petits ou la mort ne peut pas s'en suivre. Ni les cailloux ne doivent être trop grands ou la mort peut venir trop rapidement"
(JL Tours / 29/05/05 - 19h34 / site Fabula)

"La Vrai morale est celle dans laquelle l'être est librement convaincu, pas menaçé par des livres jugés Divin."
(StygianHeart / 24/05/05 - 16h40 / Auteur : StygianHeart / Ma Raison)

"Le monde est un enfer dont chaque moment est un miracle."
(AGNOS / 20/05/05 - 21h48 / Auteur : ,? / ,?)

"La religion musulmane est la seule qui permette à une femme d'épouser un homme marié."
(agnos. / 20/05/05 - 21h45 / Auteur : ? / ?)

"Enfin, dans la revue La Réponse,publiée par l'Abbé Duplessy, chanoine de Paris, on nous apprend (octobre 1922) que l'Église «n'a pas à rougir de la responsabilité d'avoir institué l'Inquisition». S'il s'est produit des abus, ce fut malgré elle ; elle essaya toujours de les combattre ! ! ! "
«D'ailleurs, en admettant la torture, l'Église avait pour but d'arracher les aveux qui amèneraient l'amendement du coupable et finalement lui sauveraient la vie. Elle procédait, somme toute, comme le chirurgien qui ampute un membre pour sauver le corps ; avant l'anesthésie, ces opérations étaient une torture véritable ; on n'y recourait pas moins, dans une intention analogue à celle de l'Église, qui, ayant en vue beaucoup plus la conversion des accusés que leur châtiment, acceptait de «blesser» le corps pour lui épargner d'être «tué».
Ainsi s'exprime le subtil abbé Duplessy. Quelle habileté dans le raisonnement et quelle souplesse dans la façon de présenter les choses...
(JL Tours / 16/05/05 - 22h29 / L'idée libre,brochure n°72,1923)

"A Séville, les Inquisiteurs firent construire un épouvantable four, destiné à cuire quatre hérétiques à la fois : le Quémadero.Les malheureux étaient enfermés à l'intérieur et ils périssaient lentement, par une combustion lente et affreuse !
Et ces gens-là se réclamaient de Jésus et de la morale évangélique ! ! !"
(JL Tours / 16/05/05 - 22h27 / L'idée libre,brochure n°72,1923)

"Croire en Dieu équivaut à se tuer. La foi n'est qu'un mode de suicide."
(le tristement célèbre / 15/05/05 - 19h57 / Auteur : Louis scutenaire)

"Du 5 janvier 1481 au 2 août 1483, les Inquisiteurs espagnols avaient brûlé 2.778 personnes vivantes et 2.698 en effigie ; ils avaient condamnés 23.352 individus à des peines diverses Ñ et les biens de tous ces condamnés, même les plus modestes, avaient été «raflés»."
(JL Tours / 14/05/05 - 13h18 / L'idée libre,brochure n°72,1923)

"Tout être individuel ou collectif, ayant droit à l'existence, a toujours le droit et souvent le devoir de défendre sa vie contre ceux qui l'attaquent. Or, tel était le cas de l'Église, instituée de Dieu et gardienne du dépôt de la révélation. Les hérétiques, en faisant du prosélytisme, propageaient l'erreur, séduisaient les faibles, trompaient les ignorants, causaient la perte des âmes, créaient ainsi à la mère commune de tous les fidèles, des devoirs comparables à ceux d'un père et d'une mère vis-à-vis de leurs enfants que des assassins massacreraient sous leurs yeux. L'Église employa d'abord la persuasion pour éloigner les meurtriers des âmes ; et les moyens de persuasion demeurant impuissants, elle eut recours aux peines spirituelles, et ces peines ne suffisant pas encore, elle prit un moyen plus efficace : l'Inquisition. La conservation de ses enfants était à ce prix..."
(JL Tours / 14/05/05 - 13h10 / L'idée libre,brochure n°72, 1923)

"Le bien des âmes exigeait qu'on vous tenaillât les chairs avec des pinces rougies au feu, qu'on vous torturât de mille façons sadiques, qu'on vous arrachât la langue et qu'on vous crevât les yeux !

Les catholiques ont vraiment des façons charmantes de soigner les âmes de leurs "frères" !"
(JL Tours / 14/05/05 - 13h08 / L'idée libre,brochure n°72, 1923)

"L'Inquisition est la conséquence logique de tout le système orthodoxe. L'Église, quand elle le pourra, devra ramener l'Inquisition, et si elle ne le fait pas, c'est qu'elle ne le peut pas. Car enfin pourquoi cette répression serait-elle aujourd'hui moins nécessaire qu'autrefois ? Est-ce que notre opposition est moins dangereuse ? Non, certes. C'est donc que l'Église est plus faible. On nous souffre parce qu'on ne peut pas nous étouffer. Si l'Église redevenait ce qu'elle a été au moyen-âge, souveraine absolue, elle devrait reprendre ses maximes du moyen-âge, puisqu'elle avoue que ces maximes étaient bonnes et bienfaisantes. Le pouvoir a toujours été la mesure de la tolérance de l'Église. En vérité ceci n'est point un reproche : cela devrait être. On a tort de tourmenter les orthodoxes sur l'article de la tolérance. Demandez-leur de renoncer à l'orthodoxie, à la bonne heure ; mais ne leur demandez pas, en restant orthodoxes, de supporter l'hétérodoxie. Il s'agit là pour eux d'être ou de n'être pas."
(JL Tours / 14/05/05 - 12h58 / L'idée libre,brochure n°72, 1923)

"Rien de plus affreux n'exista jamais que l'Inquisition catholique !
Les supplices les plus barbares inventés par les tyrans Assyriens ou par les potentats de l'Afrique pâlissent à côté des forfaits qui ont été commis par l'Église, à l'aide du Saint Office,pour terroriser l'humanité et la maintenir sous le joug !
Tous les historiens impartiaux se sont élevés contre ces actes monstrueux.
Nous estimons qu'il n'est pas superflu d'attirer à nouveau l'attention publique sur l'Inquisition. Non dans un but de haine sectaire, mais au contraire pour ouvrir les yeux de ceux qui réfléchissent. Tout homme doit comprendre que l'intolérance et le fanatisme sont néfastes, parce qu'ils aboutissent aux pires violences, aux pires tyrannies.
L'Église catholique est essentiellement intolérante. Cela découle de ses principes mêmes. Elle prétend représenter Dieu sur la terre. Elle affirme avoir reçu de lui la puissance suprême et détenir l'absolue vérité. "Hors de l'Église, pas de salut !", voilà sa formule".
(JL Tours / 14/05/05 - 12h53 / L'idée libre,brochure n°72, 1923)

"C'est connu, Eve n'avait pas de pomme d'Adam."
(Sans pseudonyme / 10/05/05 - 17h18 / Auteur : Jaques Prévert)

"De ces détrousseurs inhumains,
L'Eglise bénit les sacoches,
Et leur Bon-Dieu nous tient les mains,
Pendant que l'on vide nos poches."
(Claude P. / 10/05/05 - 16h54 / Auteur : Eugène Pottier / Jean Misère - 1871)

"Le plus lâche des hommes c'est.... ALLAH "
(VIVE LE SURHOMME / 10/05/05 - 12h55 / Auteur : ATEF / MOI)

"La religion est devenue dangereuse pour l'homme lorsqu'elle s'est transformée en monothéisme universel et sa première 'version' est le christianisme, sa seconde l'islam ... pourquoi dangereuse ? simplement car le fait d'accoler ces deux mots occupe la totalité de l'espace de la pensée et toute vue alternative se retrouve de fait au mieux tolérée en attendant une conversion à l'Unique au pire exterminée avec son porteur !"
(Les fondements / 09/05/05 - 16h25)

"Lorsqu'il transforma l'eau en vin les spectateurs ébahis en conclurent qu'il y avait bien là la preuve qu'il était un dieu et le transmirent aux générations suivantes."
De nos jours un illusionniste n'oserai même pas présenter un numero aussi simpliste devant un public, tant il est connu.
(Clair Voyant. / 07/05/05 - 05h34)

"Étoile qui roule
de bourbier en charnier
quelle vérité résiste à la rouille?
quelle certitude opposer à la gangrène?
Dieu est inconnaissable
et l'idée de perfection une blessure
ouverte dès l'origine
plaie jamais guérie
[...]
(darksid_1 / 07/05/05 - 00h02 / Auteur : Olivier Morel extrait du poème 48 / Feu sous la neige)

"Ce qui est affirmé sans preuve peut être nié sans preuve."
(Athée 1er / 04/05/05 - 17h24 / Auteur : Euclide (-300))

"Sachant que le coût de la visite s'élève à 1,6 millions d'euros (La Croix, 17/08/04), que 300 000 pèlerins étaient attendus et qu'une participation de 10 euros par pèlerin était demandé (Le Figaro, 12/08/04), calculez le bénéfice espéré par l'épiscopat."
Sachant que la somme effectivement collectée s'élève à 185 000 euros (La Croix, 17/08/04), calculer le nombre de "participants", financièrement parlant.
Sachant que la Conférence des évêques de France annonce la présence de 300 000 pèlerins (Libération, 16/08/04), quelle est la contribution moyenne du pèlerin.
Que peut-on en conclure ? Est-il possible de répondre au dilemme posé par Le Canard enchaîné du 18 août : "soit le pèlerin était rare, soit il était radin"?
(JL Tours / 04/05/05 - 16h33)

"C'est des nations qui vous entourent que tu prendras ton esclave et ta servante qui t'appartiendront, c'est d'elles que vous achèterez l'esclave et la servante."
"Vous pourrez aussi en acheter des enfants des étrangers qui demeureront chez toi, et de leurs familles qu'ils engendreront dans votre pays; et ils seront votre propriété."
(Lévitique 25:44-46)
Comment pouvoir prendre au sérieux de telles betises ? Ce sont des paroles vides d'intelligence mais pleines de cruauté, de barbarisme (l'esclavage, bien sur! )et surtout de la bétise et de l'ignorance les plus pures.
(JL Tours / 04/05/05 - 16h06 / Extraits de la Bible)

"Comme je l'ai fait comprendre,avec ces deux citations [ci-dessous],les hommes d'église n'ayant droit à la sexualité sont comme restés dans l'enfance. Est-il donc raisonnable de se confier à une institution gouvernée par des personnes n'étant pas encore sortis de l'enfance ?"
(JL Tours / 04/05/05 - 15h59)

"(Pensée n°2, page 71)"
Autre raison que vous avez de l’ignorance du prêtre. La sexualité. La sexualité est au nœud de toute existence sacerdotale. Et cela on le cache. Songez, ce serait ignoble de penser que ces surhommes, ces anges, ont des corps et qui pèsent terriblement. Pourtant, c’est là le vrai, le simple vrai, le quotidien le plus quotidien. Qui osera le dire, du public ou des prêtres ?
Ce sexuel est si important qu’on le cache, qu’on doit le cacher.
Le prêtre se cache, le prêtre est secret. Il ne parle jamais de la seule chose qui l’occupe. Il a honte le malheureux. Toute la cohorte sacerdotale, toute la hiérarchie en bloc, sans une fissure, jette un voile sur le confrère. Dieu sait si l’autorité est hantée par ce problème, si elle tremble chaque jour de se réveiller ayant à parer un scandale…
Les fidèles ne sont pas moins zélés à ce jeu de cache-cache : tout ça c’est des calomnies ! Quand ils ont la preuve que c’est vrai, ils disent : « C’est une exception. » A ce titre, ils se taisent, étendent un rideau de fumée protectrice, pour qu’on n’égare pas de soupçons sur les autres, sur l’ensemble qui lui est pur. Les fidèles, dans beaucoup de pays, représentent une énorme clientèle même de la presse dite indifférente et prétendue rationaliste. Celle-ci n’aurait garde d’écarter un si profitable cheptel. L’argent n’a pas d’odeur. Alors, les journaux, sous prétexte d’être élégants, de ne pas blesser de respectables convictions - et aussi parce que la direction, incrédule par situation, est au fond, prête à se confesser au premier rhume - les journaux, dis-je n’abordent pas le sujet prêtre si ce n’est pour en dire des choses banales, lénifiantes, insignifiantes, idiotes à vrai dire.
Le prêtre s’ignore, voilà le secret des secrets. Ça a l’air absurde, c’est pourtant la plus simple évidence.
C’est que le prêtre est par essence un refoulé.
Celui qui connaît le refoulement selon Freud, s’explique tout.
Le prêtre répond dans l’ordre masculin à ce qu’est chez les femmes, la femme frigide
(JL Tours / 04/05/05 - 15h54 / Auteur : Paul Jury / Mémoires d'un prêtre)

"Quel est le nœud de la vocation sacerdotale ?"
Le célibat, la continence. Le jeune homme sait qu’il doit renoncer à la femme, à la sensualité, à l’amour. C’est-à-dire, à ce qu’à son âge on convoite le plus au monde. Il vivra au dessus de lui même, se jettera par dessus bord. Fait horrible, considérable, il cessera de vivre, de vouloir vivre plutôt, car jusqu'ici il n'a guère fait que d'espérer vivre, attendre l'heure où, devenu adulte, il sera enfin à lui même. Non, lui dit on; renonce à jamais à être à toi comme ton père, reste enfant. Toute ta vie, une bonne te fera traverser la rue.
(JL Tours / 04/05/05 - 15h49 / Auteur : Paul Jury / Mémoires d'un prêtre)

"Le christianisme est une véritable copie des mythes antiques (ils étaient intelligents eux au moins et ont formés les plus grandes civilisations de l'histoire). En échange de ce véritable vol, ils (les premiers Chrétiens) détruisirent les vestiges de ces cilisations (romaine mais surtout Egyptienne, la plus grande de l'histoire), enfin ce qu'ils réussirent à détruire, pour en faire une copie de leur propre goût. Au final le Catholiscisme n'est rien, sinon une institution barbare, cruelle,encourageant le peuple a l'ignorance, menteuse (plus particulierement les Papes) et faisant enfin des millions de morts (préservatif, guerres de religion). Merci à la loi de 1905 !!!"
(simple athée / 30/04/05 - 16h11 / Auteur : JL Tours / MOI MEME)

"Jean-Paul 2 est l'un des hommes ayant le plus de morts sur la conscience. A cause de ses idées sur le préservatif ,il y a eu des milliers de morts, en Afrique notamment. Est-ce le devoir d'un pape ? Il a largement eu le temps d'y réfléchir. Comment reposer en paix avec de telles horreurs sur la conscience surtout quand on est Pape?"
(simple athée / 30/04/05 - 15h51 / Auteur : JL Tours / MOI MEME)

"Si Dieu existait, qu'il créait le monde et les hommes selon sa volonté (qui devrait au départ être une forme de sagesse), pourquoi le monde d'aujourd'hui est-il un tel merdier ?"
(Sans pseudonyme / 30/04/05 - 15h42 / MOI MEME)

"G. W. Bush est contre l'euthanasie, contre l'IVG et cite Dieu dans tous ses discours, et parallèlement à ça, détient le triste record d'exécutions dans les prisons de son Etat..."
(Filoo / 29/04/05 - 00h35 / Auteur : JF Kahn je crois / TV)

"Dieu n'existe pas, il ne m'a jamais payé une bière."
(Filoo / 29/04/05 - 00h25 / Auteur : Filoo / )

"Lorsque, seul à ma fenêtre, je réfléchis sur l'apport de Dieu dans le monde, je me sens de plus en plus, seul à ma fenêtre..."
(Marco / 26/04/05 - 09h42 / Auteur : Marco)

"LE PLUS BARBARES DES HOMMMES C'EST ALLAH"
(VIVE LE SURHOMME / 20/04/05 - 18h21 / Auteur : ATEF/ANNABA/ALGERIE / MOI)

"Être croyant, c'est faire le choix de se poser des questions et avoir la foi c'est faire le pari de confier sa vie à quelqu'un que l'on ne connait pas et être athée, c'est croire que l'homme suffit à lui-même pour son existence."
(remi / 20/04/05 - 17h35)

"Dieu s'ennuie tellement qu'il a créé les carnivores pour avoir du spectacle."
(Hari / 20/04/05 - 12h28 / Auteur : Krishna)

"Dieu n'est pas religieux ; seul l'être humain ressent ce besoin" cqfd... "
(Z@z' / 19/04/05 - 22h57 / Auteur : qu'importe)

"Un être doué d'esprit critique meurt athée s'il est né croyant mais meurt croyant s'il est né athée."
(Ben / 18/04/05 - 16h11 / Auteur : Moi aussi)

"Le doute est le premier pas vers la science ou la vérité ; celui qui ne discute rien ne s'assure de rien ; celui qui ne doute de rien ne découvre rien."
(CP / 17/04/05 - 14h04 / Auteur : Diderot / phrases (censurées) de l'Encyclopédie.)

"Les religions sont comme les incendies. Elles deviennent dangereuses dès qu'elles prennent de l'empleur."
(Zigondin / 16/04/05 - 03h40 / Auteur : Moi)

"Le terme de religion n'est que le copyright des plus anciennes sectes."
(Clair voyant / 15/04/05 - 08h04 / Auteur : moi)

"Croyants du monde entier, priez et foutez-nous la paix !"
(jlswild / 15/04/05 - 01h48 / Auteur : moi-même)

"Après que Moïse "Copperfield" eut fait apparaître des colonnes de feu et ouvert la mer en deux, il monta sur le mont Sinaï pour y recevoir ses 10 commandemants. C'est quand même étonnant qu'à son retour, son peuple DOUTAIT de lui et adorait maintenant un veau d'or ! Que leur fallait t-il de plus ? Preuve que cette histoire n'est rien d'autre ... qu'une histoire."
(Marco / 14/04/05 - 09h30 / Auteur : Marco)

"Je suis athée, Dieu merci."
(Yves / 14/04/05 - 00h05 / Auteur : Sacha Guitry, je crois, mais sans certitude)

"L'humanité a su s'inventer toutes sortes d'horreurs. Les pires sont les religions et parmi celles-ci les plus dangereuses sont les monothéismes liberticides."
(Yves / 13/04/05 - 23h57 / Auteur : moi-même)

"Heureux, les bienheureux, les malheureux restent entre eux, au royaume de Dieu."
(Olivier Dub / 09/04/05 - 21h44 / Auteur : Olivier Dub / )

"L'existence est absurde, sans raison, sans cause et sans nécessité"
(darksid_1 / 05/04/05 - 19h00 / Auteur : Jean-Paul Sartre / L'Être et le néant)

"Tous ces dieux hypothétiques créent des tyrans fanatiques."
(brainstorm / 05/04/05 - 12h42 / Auteur : moi-meme)

"Le rire tue la peur, et sans la peur du diable, il n'est plus besoin de dieu."
(CP / 04/04/05 - 21h55 / Auteur : Umberto Eco / Le nom de la rose)

"J'ai dévoré la Bible... elle fut douce en bouche mais amère dans mes entrailles. Aussi la recrachais-je quelques mètres plus loin..."
(G.L. / 04/04/05 - 09h13 / Auteur : Moi / (mon imagination))

"Dieu est la réponse en questions à toutes les questions sans réponses que se posent les hommes."
(DedenK / 03/04/05 - 12h49 / Auteur : Elden Knight)

"Dieu a fait l'Homme à son image. L'exhibitionniste lui rend hommage."
(CP / 02/04/05 - 20h09 / Auteur : Jacques Prévert)

"Croire en Dieu ou utiliser son cerveau ? Telle est la question."
(Milo45 / 01/04/05 - 19h41)


>>>   Suite des citations d'internautes



Athéisme : l'homme debout. Vivre sans Dieu et sans religion   Votre espace    Haut de page    Contactcontact   Copyright ©