Athéisme : l'homme debout. Vivre sans Dieu et sans religion  >  Revue de Presse  >  Pédophilie > 2011

Pédophilie

2011

Revue de presse


En quelques lignes, l'essentiel d'une sélection* d'articles de la presse écrite
(*) L'exhaustivité n'est pas recherchée.
Si un article qui vous paraît important a été omis, signalez-le



Codes couleur :
En noir : synthèse la plus objective possible des articles ou des points paraissant importants.
En rouge foncé : citation ou extrait de l'article. Titre en gras.
En mauve : commentaire ou appréciation particulière de "atheisme.free.fr"


Amnesty accuse des prêtres pédophiles en Irlande de "torture" (avec AFP)
Le Monde - 26 septembre 2011

"Les abus sexuels commis par des religieux catholiques sur des "dizaines de milliers" d'enfants en Irlande pendant plusieurs décennies peuvent être qualifiés pour certains d'actes de torture, a estimé lundi 26 septembre l'organisation Amnesty International lors de la présentation de son rapport "In Plain Sight" à Dublin. Pour Colm O'Gorman, directeur d'Amnesty Irlande, lui-même victime de tels abus, ces viols sont "sans doute le plus gros échec en matière de droits de l'homme dans ce pays".
L'Irlande, pays en grande majorité catholique, a été traumatisée ces dernières années par la révélation d'une série de scandales relatifs aux abus sexuels commis sur des enfants par des membres du clergé et couverts par leur hiérarchie.
"Des enfants ont été torturés. Ils ont été brutalisés, battus, affamés et abusés. Ces victimes n'ont pas beaucoup eu droit à la justice", a-t-il poursuivi. Colm O'Gorman a indiqué qu'un rapport judiciaire concernant les foyers et autres institutions pour enfants de 1936 à nos jours décrivait des abus entrant dans "le cadre légal de la définition de la torture donnée par le droit international"."
[...]
http://www.lemonde.fr/europe/article/2011/09/26/amnesty-accuse-
des-pretres-pedophiles-en-irlande-de-torture_1578076_3214.html


Scandales pédophiles: des victimes jugent les gestes du pape insuffisants
Le Nouvel Observateur - 24 septembre 2011

"Benoît XVI a parlé à des victimes de prêtres pédophiles pour la première fois dans son pays natal, une rencontre qui l'a ému, mais qui était jugée insuffisante samedi par des associations de victimes.
"Pour nous, c'est un camouflet, car cette rencontre n'est pas suivie par des actions", a déclaré à l'AFP Peter Bringmann-Henselder, président de l'association allemande des enfants des orphelinats.
"La rencontre avec le pape ne changera rien au fait que des prêtres abusent d'enfants ou que des évêques étouffent ces scandales", a estimé, dans un communiqué, l'association de victimes de prêtres pédophiles catholiques SNAP ("Survivors network of those abused by priests").
Des dizaines de ses représentants ont manifesté samedi en marge de la messe célébrée par le pape sur la place de la cathédrale d'Erfurt (est).
Fondée aux Etats-Unis, la SNAP a récemment déposé un dossier "pour crimes contre l'humanité" devant la Cour pénale internationale (CPI), une démarche essentiellement symbolique."
[...]
http://tempsreel.nouvelobs.com/actualite/societe/20110924.AFP1125/scandales-pedophiles-des-
victimes-jugent-les-gestes-du-pape-insuffisants.html


Des victimes de prêtres pédophiles portent plainte contre le pape pour "crime contre l'humanité" (avec AFP)
Le Monde - 13 septembre 2011

"Des victimes de prêtres pédophiles ont déposé une plainte devant la Cour pénale internationale (CPI) contre le pape et d'autres responsables de l'Eglise catholique pour "crime contre l'humanité", a annoncé, mardi 13 septembre, l'association Survivors Network of those Abused by Priests (SNAP).
Des dirigeants de cette association d'anciennes victimes ont présenté une "requête de déclaration de compétence juridictionnelle" auprès de la CPI, selon un communiqué de l'association. Ils accusent ces responsables du Vatican d'"avoir toléré et rendu possible le camouflage systématique et largement répandu de viols et crimes sexuels contre des enfants dans le monde entier".
Au pape, s'ajoutent sur la liste de SNAP trois cardinaux exerçant ou ayant exercé des responsabilités de premier plan à la Curie"
[...]
http://www.lemonde.fr/europe/article/2011/09/13/des-victimes-de-pretres-pedophiles-portent
-plainte-contre-le-pape-pour-crime-contre-l-humanite_1571819_3214.html


Pédophilie : le Vatican s'efforce d'éteindre la mèche irlandaise (Patrick Hertzog)
Le Nouvel Observateur - 4 septembre 2011

"Le Vatican s'est efforcé samedi de réfuter avec précision les accusations de l'Irlande qui lui reproche d'avoir couvert des abus pédophiles récents, une démarche dont le "sérieux" a rapidement été salué par le gouvernement de Dublin.
Attendu depuis la virulente charge, mi-juillet, du Premier ministre irlandais contre le Vatican, le long argumentaire de 17 pages dénonce très explicitement les "graves manquements" du clergé local, et regrette à nouveau les "terribles souffrances" infligées par ce "crime hideux".
Le Vatican nie aussi avoir "entravé" les recherches, "interféré" dans les enquêtes, ou encore cherché à "saper" les mesures prises par le gouvernement irlandais. (...)
Le rapport d'enquête sur le diocèse de Cloyne avait fait l'effet d'une nouvelle bombe, alors que l'Eglise était déjà discréditée depuis la publication en novembre 2009 d'un autre rapport sur des abus sexuels commis pendant des décennies et passés sous silence par leur hiérarchie dans la région de Dublin.
Le pape Benoît XVI, qui prône la tolérance zéro à l'égard des crimes de pédophilie, avait dénoncé l'inertie de la hiérarchie catholique.
Le "rapport Cloyne" a provoqué un supplément de colère et de découragement parmi les catholiques."
[...]
http://tempsreel.nouvelobs.com/actualite/societe/20110903.AFP6518/pedophilie
-le-vatican-s-efforce-d-eteindre-la-meche-irlandaise.html


Irlande, l'Eglise au ban (Jean-Michel Demetz)
L'Express - 7 août 2011

"Le réquisitoire du chef du gouvernement contre l'hypocrisie du clergé local et du Vatican, accusés d'étouffer les affaires de pédophilie, marque un tournant. Dans ce pays si religieux, le catholicisme est aujourd'hui en pleine crise et les fidèles désertent.
Chaque dimanche matin, John Deegan se rend à la cathédrale Sainte-Marie de Dublin. Mais, alors que les fidèles, âgés ou issus de l'immigration philippine, se hâtent afin de ne pas rater le début de la messe, cet Irlandais de 50 ans, grimé en prêtre satanique, s'installe sur le trottoir avec ses calicots vengeurs. Car John n'a pas pardonné. Enfant, il a subi des violences dans une école catholique de son village de Loughanure, dans le Donegal rural. La nuit de Noël 1979, il a fini par interpeller le curé en pleine célébration. Mis au ban du village, il a dû s'exiler en Ecosse. Les prêtres sont venus vider sa chambre chez sa grand-mère, où il logeait : tous ses effets et meubles furent brûlés dans la rue "afin de purifier la maison du démon". Depuis, les tortionnaires de John ont été condamnés, mais il ne donne toujours pas l'absolution à une Eglise irlandaise qui a systématiquement couvert les crimes de pédophilie commis par les siens, à grande échelle : "Je continuerai à manifester jusqu'à ce que l'Eglise de Rome et son armée de pédophiles quittent ce pays." (...)
Pourtant, le 20 juillet dernier, la dénonciation du rôle de la hiérarchie catholique a atteint un seuil inédit. Ce jour-là, sans prévenir, au Dail, la chambre des députés, le Taoiseach - le chef du gouvernement - Enda Kenny incrimine le "dysfonctionnement, la déconnexion, l'élitisme, le narcissisme qui prédominent dans la culture du Vatican". Un Vatican où "la torture et le viol d'enfants ont été minimisés ou gérés afin de préserver la primauté de l'institution, son pouvoir, son rang et sa réputation". Jamais le Saint-Siège n'avait été l'objet d'une telle accusation publique de la part d'un chef de gouvernement. Jamais le pape n'avait été aussi directement pris à partie. Un réquisitoire d'autant plus cinglant qu'il est dressé par un pratiquant. (...)
Ce climat délétère traumatise des fidèles, consternés de voir leurs prêtres manquer à leur devoir d'exemplarité. Si les croyants vont encore à la messe dans les campagnes, la désaffection a gagné les villes. Peter, un père de famille trentenaire, a déserté une Eglise qui le "dégoûte" et dont il ne supporte plus la "pauvreté spirituelle". Désormais, il retrouve des amis, le dimanche, dans des groupes de prière et d'entraide - hors de l'Eglise. Cette dernière a-t-elle encore un avenir ? L'âge moyen des prêtres est de 64 ans. Le nombre de vocations est en chute libre. Lors de la visite de Jean-Paul II, en 1979, le séminaire comptait un millier d'élèves ; aujourd'hui, ils sont 56.
La crise du catholicisme irlandais pourrait accélérer la sécularisation de l'Etat. C'est en tout cas l'espoir de Michael Nugent, un activiste anticlérical : "Dans les années 1980, nous tentions de convaincre nos concitoyens de desserrer l'étau de l'Eglise ; aujourd'hui, il nous reste à persuader nos élus que le pays est mûr pour un plus grand pluralisme"."
[...]
http://www.lexpress.fr/actualite/monde/europe/irlande-l-eglise-au-ban_1018344.html


Pédophilie : un ex-évêque catholique canadien poursuivi
Le Nouvel Observateur - 6 mai 2011

"Un ex-évêque catholique canadien de 70 ans poursuivi pour importation et possession de pornographie infantile a plaidé coupable mercredi à Ottawa et le Vatican a aussitôt annoncé que des sanctions allaient suivre.
Raymond Lahey, à l'époque évêque du diocèse d'Antigonish en Nouvelle-Ecosse, avait été trahi en septembre 2009, lors d'un contrôle à l'aéroport d'Ottawa, par ses voyages à l'étranger dans des pays où l'on trouve facilement de la pornographie infantile, et une hésitation concernant son ordinateur.
La mémoire de l'ordinateur et d'autres unités de stockage contenaient de nombreuses images de garçons, dont certains âgés de huit à dix ans, selon les estimations de la police.
L'ex-évêque est aussi poursuivi au civil par un pensionnaire d'un orphelinat qui l'accuse d'abus sexuels commis dans les années 80, que l'ecclésiastique dément.
Cet établissement, l'orphelinat Mount Cashel à Saint-Jean de Terre-Neuve, a été fermé en 1990 après la découverte que son personnel avait pendant de longues années abusé sexuellement de quelque 300 pensionnaires."
[...]
http://tempsreel.nouvelobs.com/actualite/societe/20110504.AFP0643/pedophilie-un-ex-eveque-catholique-canadien-poursuivi.html


Le Vatican sous pression après les confessions d'un évêque pédophile (avec AFP)
L'Express - 16 avril 2011

"Les autorités religieuses belges exigent que le Saint-Siège prenne des sanctions contre l'ancien évêque de Bruges.
Le dégoût provoqué en Belgique par l'impunité dont bénéficie un ancien évêque convaincu de pédophilie éclabousse le Vatican. Le Saint-Siège est prié par les évêques du royaume de le punir sous peine de ruiner leurs efforts pour regagner la confiance des fidèles.
Exfiltré par le Vatican dans une communauté religieuse en France pour faire pénitence et se faire oublier, l'ancien évêque de Bruges, Roger Vangheluwe, 74 ans, a choqué la Belgique en accordant jeudi et vendredi des entretiens à des chaînes de télévision. Il y a confessé avoir abusé de deux enfants et minimisé ses actes, décrits comme "un jeu", "une sorte d'habitude".
La retraite obligée demandée par le Vatican "n'est pas une punition, mais une période de réflexion", a-t-il en outre affirmé, se vantant de nombreux témoignages de soutien, notamment de communautés religieuses.
"Le Vatican doit prendre une réelle sanction", s'est insurgé Mgr Guy Harpigny, évêque de Tournai, chargé du dossier sur la pédophilie dans l'Eglise catholique belge. "Beaucoup attendent une réduction à l'état laïc, voire une exclusion de l'Eglise", a-t-il déclaré."
[...]
http://www.lexpress.fr/actualite/monde/le-vatican-sous-pression-apres-les-confessions-d-un-eveque-pedophile_983561.html


Pédophilie: un ex-responsable de l'Eglise catholique inculpé aux USA
Le Nouvel Observateur - 11 février 2011

"Deux prêtres, un ancien prêtre et un enseignant catholique ont été inculpés jeudi pour actes de pédophilie sur de jeunes garçons par la justice américaine, qui a dans le même temps inculpé un ancien dirigeant de l'Eglise catholique pour avoir tenté d'étouffer l'affaire.
Le responsable, Mgr William Lynn, occupait une haute charge au sein de l'archevêché de Philadelphie (est des Etats-Unis) et avait à ce titre le devoir de signaler et d'enquêter sur les allégations d'abus sexuels portées contre des prêtres chargés de l'éducation d'enfants.
Or, selon le procureur Seth Williams, Mgr Lynn, bien qu'il "n'ait pas lui-même violé d'enfants", était au courant d'accusations crédibles contre des prêtres et a continué à les laisser en contact avec des enfants."
[...]
http://tempsreel.nouvelobs.com/actualite/societe/20110211.AFP2572/pedophilie-un-ex-
responsable-de-l-eglise-catholique-inculpe-aux-usa.html


Suite de la revue de presse : Pédophilie


Athéisme : l'homme debout. Vivre sans Dieu et sans religion   Accueil Revue de presse    Haut de page    Contact   Copyright ©