Athéisme : l'homme debout. Vivre sans Dieu et sans religion  > Revue de Presse  > Les Mormons

Les Mormons

Revue de presse


En quelques lignes, l'essentiel d'une sélection* d'articles de la presse écrite
(*) L'exhaustivité n'est pas recherchée.
Si un article qui vous paraît important a été omis, signalez-le



Codes couleur :
En noir : synthèse la plus objective possible des articles ou des points paraissant importants.
En rouge foncé : citation ou extrait de l'article. Titre en gras.
En mauve : commentaire ou appréciation particulière de "atheisme.free.fr"


Les mormons, au nom du (pros)père (Antoine Besse)
Marianne - 28 mai 2017

"Le premier temple mormon vient d'ouvrir ses portes en France au Chesnay, dans les Yvelines. Radiographie d'une religion accusée de sectarisme, forte de 16 millions de membres, implantée dans 130 pays, et qui ne prêche pas la pauvreté...
Quel rapport entre l'invention des diamants synthétiques, la construction du centre culturel polynésien à Hawaii et la visite de Jésus en Amérique ?.... On les doit aux mormons ! L'Eglise de Jésus-Christ des saints des derniers jours (EJCSDJ), son petit nom, n'est pas restée les deux pieds dans le même sabot depuis sa création en 1830. En moins de deux siècles, ce groupe sectaire d'illuminés chassés vers le désert de l'Utah est devenu une religion mondialisée de 16 millions de membres revendiqués, présente dans plus de 130 pays... dont la France.
La preuve, le premier temple en France vient de s'implanter au Chesnay, dans les Yvelines. C'est le 156e mondial... Tahiti a le sien, mais la France métropolitaine était l'un des derniers territoires d'Europe occidentale sans son temple mormon, lieu important pour cette religion (reconnue comme telle au Journal officiel en 2009) puisqu'il s'y pratique deux rites majeurs : les mariages et les baptêmes. Or, l'ouverture du Chesnay est l'aboutissement d'un projet lancé en 1998, qui avait échoué à Saint-Cloud et à Villepreux."
[...]
https://www.marianne.net/societe/les-mormons-au-nom-du-prospere-0


Les mormons français se montrent au grand jour (Arthur Laffargue)
Le Monde - 7 avril 2017

"L'Eglise de Jésus-Christ des saints des derniers jours, nom officiel des mormons, inaugurait vendredi devant la presse son premier temple en France.
Le temple du Chesnay fermera ses portes aux non-mormons le 13 mai, avant d'être consacré le 21 mai. [...]
Importante pour les fidèles, la construction du bâtiment immaculé de 7 000 m2 permet aussi à la communauté mormone, généralement associée à la ville de Salt Lake City (Utah), de se dévoiler au grand jour. Ils revendiquent 38 000 fidèles en France métropolitaine, et 22 000 en outre-mer. "Ce chiffre est fondé sur le nombre de baptêmes, nuance Bernadette Rigal-Cellard, professeur d'université à l'université de Bordeaux Montaigne et auteure du livre La Religion des mormons. Mais, comme dans l'Eglise catholique, ce n'est pas parce que vous êtes baptisé que vous êtes pratiquant.""
[...]
http://www.lemonde.fr/religions/article/2017/04/07/les-mormons-francais-se-montrent-au-grand-jour_5107957_1653130.html?xtmc=religion&xtcr=72


Le fondateur de l'Eglise mormone a eu entre 30 et 40 femmes (avec AFP)
L'Obs - 11 novembre 2014

"C'est la première fois que l'Eglise mormone reconnait et détaille les multiples mariages de son prophète, jusque-là présenté comme le mari fidèle de son épouse Emma.
Joseph Smith, fondateur au XIXe siècle aux Etats-Unis de l'Eglise mormone, une religion connue pour sa polygamie ensuite abandonnée, a eu lui-même entre 30 et 40 femmes, dont une de 14 ans, a admis pour la première fois cette Eglise.
Considéré comme le prophète de l'Eglise de Jésus-Christ des saints des derniers jours (LDS), nom officiel de l'Eglise mormone, Joseph Smith (1805-1844) aurait ainsi "scellé", selon le mot mormon, des unions, pas toujours consommées, avec des femmes parfois déjà mariées et une jeune fille de 14 ans.
Lui-même réticent, il aurait été à trois reprises enjoint par un ange de procéder à ces "mariages pluriels", rejetés ensuite par l'Eglise officielle en 1890."
[...]
http://tempsreel.nouvelobs.com/monde/20141111.OBS4670/le-fondateur-de-l-eglise-mormone-a-eu-entre-30-et-40-femmes.html
(C'est l'avantage d'être prophète, on peut faire dire à Dieu ce qui nous arrange.)


Utah : la Cour suprême suspend le mariage gai (AFP)
La Presse.ca - 6 janvier 2014

"Fin décembre, l'Utah a fait appel à la Cour suprême pour suspendre une décision de justice qui a déclaré "inconstitutionnelle" une loi de 2004 interdisant le mariage entre personnes de même sexe. Cette décision avait de fait légalisé le mariage gai en Utah.
La Cour suprême des Etats-Unis a provisoirement suspendu lundi les mariages homosexuels en Utah, que le gouverneur de cet État de l'Ouest américain veut interdire.
Fin décembre, l'État avait fait appel à la Cour suprême pour suspendre une décision de justice qui a déclaré "inconstitutionnelle" une loi de 2004 interdisant le mariage entre personnes de même sexe. Cette décision du 20 décembre avait de fait légalisé le mariage gai en Utah, comme c'est le cas dans 17 autres États. Mais Gary Herbert, le gouverneur de l'État, où vit une importante communauté mormone, a interjeté appel devant une cour de l'Ouest américain.
Dans une brève décision, apparemment sans opposition d'aucun de ses neuf juges, la plus haute instance du pays a accepté lundi la demande du gouverneur de l'Utah et de son ministre de la Justice Sean Reyes, et suspendu les mariages homosexuels "dans l'attente d'une décision finale de la cour d'appel du 10e circuit", selon ce document."
[...]
http://www.lapresse.ca/international/etats-unis/201401/06/01-4725962-utah-la-cour-supreme-suspend-le-mariage-gai.php


Les mormons autorisés par la Cnil à numériser l'état civil français
Le Nouvel Observateur - 13 juin 2013

"FamilySearch International, l'entreprise généalogique des mormons, a obtenu l'accord de la Cnil pour utiliser les documents d'archives publiques librement communicables (registres d'état civil, tables décennales et cahiers de recensement) afin de les numériser, de les transférer vers les États-Unis, puis de les indexer avant de les publier sur leur site Internet, comme le relève le site Streetpress.
Leur but ? Accomplir certains sacrements religieux à leurs ancêtres. La pratique consiste à baptiser ou marier des personnes de manière posthume, par "procuration" - et donc sans leur accord.
L'Eglise des Saints des Derniers Jours dispose déjà de 70% de l'état civil français à la suite d'un accord conclu avec les archives nationales dans les années 1960."
[...]
http://tempsreel.nouvelobs.com/societe/20130613.OBS3162/les-mormons-autorises-par-la
-cnil-a-numeriser-l-etat-civil-francais.html


Les mormons, tous unis derrière le candidat Romney (Jim Rutenberg - The New York Times)
Courrier International - 31 juillet 2012

"Avec leur soutien financier et leur lobbying, les mormons constituent un appui sans faille à la candidature du républicain Mitt Romney à la présidence.
Vers la moitié du XIXe siècle, des familles nouvellement converties convergèrent des quatre coins des Etats-Unis et de l'Europe vers la ville mormone de Nauvoo, dans l'Illinois, pour aider leur prophète, Joseph Smith, à construire une nouvelle Jérusalem. Bientôt chassés par des voisins hostiles qui tuèrent le prophète et son frère Hyrum, ils partirent vers l'ouest à pied ou à cheval, traqués par les Indiens, le choléra et l'armée américaine, avant de trouver refuge dans l'Utah.
Plus de 150 ans plus tard, des descendants de ces premières familles de mormons ouvrent ensemble à un nouvel objectif : offrir la Maison-Blanche à Mitt Romney, dont l'arrière-grand-père, Miles Romney, s'était installé à Nauvoo en 1841 avant de se joindre à ce terrible exode. Ces familles - les Marriott, les Rollins, les Gardner et autres - ont formé un rempart financier et un réseau de soutien pour épauler Mitt Romney à chaque étape importante de sa carrière politique."
[...]
http://www.courrierinternational.com/article/2012/07/31/les-mormons-tous-unis-derriere-le-candidat-romney


Quand les mormons tentent de convertir Anne Frank (Jérôme Hourdeaux)
Le Nouvel Observateur - 24 février 2012

"Les mormons américains sont au cour d'un scandale qui pourrait bien finir par éclabousser le plus célèbre d'entre eux, le candidat à l'investiture républicaine pour les élections présidentielles Mitt Romney.
Au centre de la polémique, se trouve une pratique tolérée par l'Eglise de Jésus-Christ des saints des derniers jours, nom officiel de cette religion. Pratique qui consiste à baptiser des personnes de manière posthume, par procuration, et sans leur accord...
La généalogie occupe une place particulièrement importante chez les mormons qui disposent d'une base de données interne considérable, permettant à chacun de retrouver ses ancêtres et de savoir s'ils étaient mormons. S'il l'un d'eux ne l'est pas, ses descendants peuvent demander son baptême posthume par procuration. Une cérémonie est alors organisée dans un temple et le représentant du défunt est baptisé en son nom.
Mais, au fil des années, cette pratique semble avoir connu certaines dérives avec l'inscription dans la base généalogique des mormons de célébrités et surtout de personnes d'autres confessions, et notamment de Juifs morts dans les camps de concentration. Cette pratique avait bien entendu déclenché la colère des représentants de la communauté juive. Ce conflit, qui remonte maintenant à plus d'une vingtaine d'années, avait été en partie réglé par un accord signé en 1995 aux termes duquel l'église mormone s'engageait à ne plus baptiser de Juifs, à moins qu'ils ne soient les ancêtres directs de mormons."
[...]
http://tempsreel.nouvelobs.com/les-internets-vous-parlent/20120224.OBS2210/quand-
les-mormons-tentent-de-convertir-anne-frank.html


Des mormons si branchés (Bérangère Cagnat)
Courrier International - 18 novembre 2011

"Oubliés les missionnaires d'antan aux costumes sombres : désormais, les adeptes de "l'Eglise de Jésus-Christ des saints des derniers jours" travaillent leur image de marque.
Dans le camp républicain, ce n'est pas un mais deux mormons qui briguent cette année l'investiture du Parti conservateur : l'ex-gouverneur du Massachusetts Mitt Romney, déjà candidat en 2008 et dont la foi avait défrayé la chronique, et Jon Huntsman, ancien ambassadeur des Etats-Unis en Chine. Et ce n'est pas tout, à Broadway, la comédie musicale The Book of Mormon fait salle comble depuis le printemps et a raflé de très nombreuses récompenses.
"Pendant des décennies, l'image des fidèles de l'Eglise de Jésus-Christ des saints des derniers jours se résumait à celle des jeunes missionnaires à vélo bien peignés et affublés d'un costume sombre", souligne The New York Times, "aujourd'hui leur image a bien changé". L'église qui compte plus de 6 millions de membres aux Etats-Unis, dont 30 % sont basés dans l'Etat de l'Utah (où l'Eglise possède également son siège rutilant à Salt Lake City), est en train de redéfinir son image, analyse le quotidien, en particulier depuis le lancement à la fin de l'année dernière d'une grande campagne publicitaire commanditée par l'Eglise elle-même et baptisée "I'm a Mormon". Une campagne qui met en scène une grande variété de fidèles tels Brandon Flowers, le chanteur du groupe de rock The Killers, ou encore un champion de surf hawaïen."
[...]
http://www.courrierinternational.com/revue-de-presse/2011/11/18/des-mormons-si-branches


Questions sur des mormons (Claire Chartier)
L'Express – 24 novembre 2008 (1/4 de page)

"Des hommes politiques, des responsables de différentes confessions religieuses et des journalistes français sont interrogés par téléphone, sous prétexte de sondage, sur leur perception des mormons. Une opération qui tombe à point pour l'Eglise de Jésus-Christ des Saints des Derniers jours, qui connaît de nombreux revers et peine à s'implanter en France... [...] Impossible à savoir, la voix du téléphone jurant ne détenir aucune information à ce sujet. Du moins comprend-on, à force d'insistance, que l'enquête a choisi pour cible -outre des journalistes- des hommes politiques et des responsables de différentes confessions religieuses, invités à répondre "de façon anonyme". Il va donc falloir en passer par le questionnaire pour lever le lièvre. "D'après vous, les groupes suivants doivent-ils être considérés comme des religions ou des sectes?" Le sondé a le choix entre les catholiques, les calvinistes, les mormons, les scientologues...
Très vite -tiens donc!- il n'est plus question que des mormons. "Que pensez-vous de l'Eglise de Jésus-Christ des Saints des Derniers jours, quelles sont ses valeurs?"
[...]
"La société Apco Insight -que nous avons tenté de joindre, sans succès (mais qui a répondu après coup: lire notre article) - ne se revendique pas de l'Eglise de Jésus-Christ des Saints des Derniers jours et les mormons n'apparaissent pas nommément dans cette opération de lobbying, classique aux Etats-Unis. Toutefois, elle ne peut que tirer bénéfice de ladite enquête. L'Eglise, née en 1830 aux Etats-Unis, a connu de nombreux revers ces derniers mois. Au Texas, une secte dissidente du mouvement, qui pratiquait la polygamie et le viol sur mineures en son sein, a été dissoute après une descente de police dans le ranch qu'occupait la communauté. La nouvelle est évidemment parvenue jusqu'en France, où les mormons, détenteurs de plusieurs chapelles sur le territoire, peinent à passer au stade supérieur: l'édification d'un temple de grandes dimensions." […]
http://www.lexpress.fr/actualite/societe/religion/questions-sur-des-mormons_707982.html


52 fillettes extraites d'une secte au Texas (C.M.)
Le Figaro – 5 avril 2008 (1/8 de page)

"Ce ranch d'Eldorado, dans l'Etat du Texas, était sous la surveillance des autorités américaines, depuis son rachat en 2003 par l'Eglise Fondamentaliste des Saints des Derniers Jours (FLDS en anglais, courant fondamentaliste mormon).
Samedi, cinquante-deux fillettes et jeunes filles âgées de six mois à 17 ans ont été évacuées des lieux. Une intervention qui a pour origine un appel concernant des mauvais traitements sur une pensionnaire du ranch, âgée de 16 ans. Après un début d'enquête, au moins 18 d'entre elles auraient fait l'objet d'abus ou risquaient d'en subir dans un avenir très proche.
Les petites filles et adolescentes ont été transférées dans un endroit secret de San Angelo, au nord du ranch. Les services de protection de l'enfance tentent de leur trouver des foyers d'accueil.
La FLDS est dirigée par Warren Jeffs, un polygame, arrêté en 2006 près de Las Vegas pour complicité de viol, et qui purge aujourd'hui une peine de réclusion à perpétuité. Il fait également l'objet de poursuites fédérales en Arizona et Utah."
[...]


États-Unis : les candidats passés au crible de leur foi (Philippe Gélie)
Le Figaro – 6 décembre 2007 (1/6 de page)

"Mitt Romney le mormon suscite des réticences. Les autres candidats doivent aussi s’expliquer sur leur croyance en Dieu.
Il y a près d’un demi-siècle, les Américains hésitaient à élire le premier président catholique de leur histoire. Aujourd’hui, ils se demandent si un mormon peut être porté à la Maison-Blanche. Conscient que sa religion risque d’entraver sa candidature à l’investiture républicaine, Mitt Romney, ancien gouverneur du Massachusetts, a décidé d’aborder la question de front. Il doit prononcer aujourd’hui un discours à l’université A & M. du Texas, sous les auspices de l’ancien président George H.W. Bush, intitulé : "La foi en Amérique".
Selon son porte-parole, Kevin Madden, «il exprimera ses vues sur la liberté religieuse, la grande tradition de tolérance qui a contribué au progrès de cette nation et la contribution de sa propre foi à sa présidence s’il est élu.» C’est surtout ce dernier point qui retiendra l’attention : d’après les sondages, un tiers des Américains se déclarent réticents à élire un mormon."
[...]


Un gourou polygame sous les verrous (Laurent Mauriac)
Libération - 31 août 2006 (1/10 de page)

Etats-Unis. Warren Jeffs qui était recherché pour complicité de viol sur des mineures a été arrêté par le FBI. Il aurait entre 40 et 60 épouses et est le aussi le gourou d'une secte d'inspiration mormone qui défend la polygamie pour ses membres. "Sa secte, l'Eglise fondamentaliste de Jésus-Christ des saints des derniers jours, compte environ 10 000 membres. La plupart habitent dans deux villes voisines, Hildale dans l'Utah et Colorado City dans l'Arizona. "Il reste beaucoup de poches isolées de polygamie aux Etats-Unis, concentrées dans ces deux Etats", explique Sarah Barringer Gordon, historienne des religions et professeure à l'Université de Pennsylvanie. Cette pratique est pourtant combattue par l'Eglise mormone officielle. Celle-ci a d'ailleurs pris soin de préciser sur son site Web qu'elle n'avait aucun lien avec Warren Jeffs. Elle refusait, hier, de répondre aux journalistes pour "éviter toute connexion" avec lui."


Un seul Dieu mais plusieurs épouses (Julian Borger)
Courrier international- 28 juillet au 3 août 2005 - (1 page)

La polygamie est interdite depuis un siècle aux Etats-Unis, mais elle demeure une pratique courante chez les mormons, en particulier dans l’Utah, berceau de cette religion. C’est notamment le cas de la secte apocalyptique "L’Eglise véritable et vivante de Jésus-Christ des saints des derniers jours" (TLC en anglais) qui considère la polygamie comme un idéal. Son prophète, James Harmston, vient d’ailleurs de vouer aux enfers, Rachael, l’une de ses dix-huit épouses, de quarante-trois ans sa cadette, pour avoir refusé de partager son lit.
"Entre 30 000 et 100 000 Américains vivraient actuellement dans des familles polygames." La plupart d’entre eux vivent coupés du monde dans des communautés qui confèrent "à l’homme l’autorité suprême, institutionnalise la maltraitance envers les femmes et les enfants", selon leurs détracteurs. Même si la polygamie est interdite aux USA, les poursuites sont rares. Cependant récemment l’attention des média a été attirée sur l’affaire des "garçons perdus", ces adolescents chassés de la secte de l’Eglise fondamentaliste de Jésus-Christ des derniers jours et de leur famille pour permettre aux autres hommes d’avoir plusieurs épouses. Warren Jeffs, leur chef est en fuite (Cf article de Libération ci-dessous).
Des pressions se mettent en place pour que la justice intervienne contre les prophètes polygames. "Mon pays," déclare l’un des opposants, "va dans d’autres pays pour protéger les droits d’autres populations. Mais ici, aux Etats-Unis, nous avons une société tout aussi répressive que celle des talibans."


Etats-Unis : les garçons perdus de la dissidence mormone (Pascal Riché)
Libération - 17 juin 2005 - (1/2 page)

La Fundamentalist Church of Jesus Christ of Later-Day Saints, forte de plusieurs milliers adeptes, est une secte qui s’est séparée de l’Eglise mormone en 1890. Sa particularité est de prôner la polygamie : un homme doit avoir au moins trois femmes pour atteindre les sommets du paradis. Conséquence : pour perpétuer la polygamie, elle doit "dégonfler le stock de mâles" et pour cela arrache des adolescents à leur famille sous prétexte de délinquance (écouter du rock, porter des chemises à manches courtes, draguer des filles...). "Certains de ces adolescents ont été abandonnés comme des chiens, sur le bord des routes d’Arizona ou d’Utah." Quand ils tentent de retrouver leurs familles, celles-ci, sous la pression, les renient. L’un d’eux, à propos de sa mère, dit en pleurant : "Je suis mort à ses yeux".
Après plusieurs plaintes, dont une pour abus sexuels, un mandant d’arrêt a été lancé contre le gourou de la secte, Warren Jeffs, qui a pris la fuite. Les autorités restent prudentes dans la traque du fuyard qui semble "capable de tout". En effet, elles "se souviennent du drame de Waco, lorsqu’en 1993 une centaine de fidèles de la secte des Davidiens s’étaient retranchés pour protéger leur gourou et avaient péri pour la plupart dans les flammes, après un assaut du FBI".




Athéisme : l'homme debout. Vivre sans Dieu et sans religion   Accueil Revue de presse    Haut de page    Contact   Copyright ©