Athéisme : l'homme debout. Vivre sans Dieu et sans religion  >  Revue de Presse  >  Lourdes

Lourdes

Revue de presse


En quelques lignes, l'essentiel d'une sélection* d'articles de la presse écrite
(*) L'exhaustivité n'est pas recherchée.
Si un article qui vous paraît important a été omis, signalez-le

Voir également les rubriques Le pape Jean Paul 2 à Lourdes et Eglise catholique en France.


Codes couleur :
En noir : synthèse la plus objective possible des articles ou des points paraissant importants.
En rouge foncé : citation ou extrait de l'article. Titre en gras.
En mauve : commentaire ou appréciation particulière de "atheisme.free.fr"


"Les gens du voyage ont voulu montrer leur force à Lourdes" (Laura Thouny)
L'express - 24 août 2010

"L'aumônier des gens du voyage raconte le pèlerinage des gitans catholiques à Lourdes, alors que celui-ci prend fin ce mercredi 25 août.
Daniel Elzière est l'aumônier national des Gitans et gens du voyage.
Quel succès le pèlerinage a-t-il rencontré cette année ? A-t-il été affecté par la récente polémique sur les Roms et les gens du voyage ?
Nous étions inquiets, nous pensions que les pèlerins pourraient être moins nombreux que les années précédentes. Le risque pour eux est en effet de retrouver leurs terrains vides au retour, et de ne pas pouvoir récupérer leurs emplacements. Avec le discours actuel du gouvernement, qui les a plongés dans le rejet et les amalgames avec les Roms, ce risque était plus fort.
Mais c'est le contraire qui s'est produit: nous avons reçu plus de monde que l'an dernier. On compte en effet près de 1200 caravanes sur le site, soit environ 200 de plus qu'en 2009. Je pense que les gens du voyage sont venus plus nombreux pour montrer la force qu'ils représentent face à ces évènements, ainsi que pour prier pour leur peuple."
[...]
http://www.lexpress.fr/actualite/societe/les-gens-du-voyage-ont-voulu-montrer-leur-force-a-lourdes_914417.html


Alerte à la bombe et évacuation massive à Lourdes (avec AFP et Reuters)
Le Monde - 15 août 2010

"Les sanctuaires de Lourdes ont été évacués lors des célébrations de l'Assomption, dimanche 15 août, à la suite d'une alerte à la bombe.
"L'alerte à la bombe a été reçue au commissariat. Elle annonce que quatre bombes vont exploser à 15 heures sur le site des Sanctuaires", a indiqué le responsable du service de presse des Sanctuaires, Pierre Adias. "On est en train d'évacuer les Sanctuaires et on empêche surtout les personnes parties déjeuner d'y entrer. Tout se passe dans le calme". Les deux messes de la matinée étaient terminées quand la police a commencé à évacuer les pèlerins. On ignore si les autres cérémonies prévues pour la journée - messes et processions - auront lieu."
[...]
http://www.lemonde.fr/societe/article/2010/08/15/les-sanctuaires-de-lourdes-evacues-apres-une-alerte-a-la-bombe_1399185_3224.html


"A Lourdes, les Tamouls ont deux pèlerinages" (père José Marie de Antonio)
Libération - 15 août 2009

Le père José Marie de Antonio, de la Pastorale des migrants des Hautes-Pyrénées :
"Il n’y a pas que des catholiques à Lourdes. Dans la foule des pèlerins présents pour les célébrations du 15 août, on remarque des femmes en sari et rond rouge ou bijou au milieu du front. Le père José Marie de Antonio, de la Pastorale des migrants des Hautes-Pyrénées, connaît bien ces Tamouls originaires d’Inde ou du Sri Lanka, ainsi que les adeptes d’autres religions non chrétiennes qui viennent au sanctuaire.
Pourquoi les Tamouls viennent-ils à Lourdes ?
On a vu les premiers arriver à la fin des années 80. Ils ne pouvaient pas aller en vacances chez eux, n’avaient pas de temple en région parisienne où vit la majorité d’entre eux, alors ils venaient ici. Aujourd’hui, deux pèlerinages sont organisés, pour les Tamouls d’Inde en juillet, et pour ceux du Sri Lanka en août. La majorité sont de religion hindouiste, une religion très syncrétique. Ils voient dans la vierge Marie une déesse bienfaitrice comme le dieu à tête d’éléphant, Ganesh. Dans les petits autels qu’ils ont chez eux, ils apposent souvent une statue en plastique de la vierge."
[...]
http://www.liberation.fr/societe/0101585410-a-lourdes-les-tamouls-ont-deux-pelerinages


Assomption : 50 000 pèlerins à Paris et à Lourdes (C.G.)
Le Figaro – 14 août 2008 (1/8 de page)

"Moins d'un mois avant la visite en France de Benoît XVI,du 12 au 15 septembre, le culte marial confirme son renouveau.
Des milliers de catholiques pratiquants s'apprêtent à suivre messes et processions prévues un peu partout en France pour le 15 août, fête de l'Assomption, qui célèbre "l'enlèvement" au ciel de la Vierge Marie. Cette année, marquée par la venue en septembre prochain du pape Benoît XVI en France, devrait connaître un éclat particulier, tandis que le culte marial confirme son renouveau. À Paris, quelque 20 000 fidèles sont attendus. Certains ont participé dès hier soir à la désormais traditionnelle procession fluviale qui ouvre les festivités, dans l'île de la Cité."
[...]
(Il y a quelques décennies, ils étaient des millions...)
http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2008/08/15/01016-20080815ARTFIG00004
-assomption-pelerins-a-paris-et-a-lourdes-.php


L’Eglise ne fait plus de miracles (Frédéric Pagès)
Le Canard Enchaîné - 29 mars 2006 (1/8 de page)

Mgr Perrier, évêque de Tarbes-Lourdes, considère que les progrès de la médecine rendent désormais impossible "la reconnaissance de toute guérison miraculeuse." Avec des thérapies agissant à long terme, "il sera toujours possible de dire que, finalement, c’est le traitement qui a agi pour la guérison". Mgr Perrier définit alors trois types de guérison : "inattendues", "confirmées" et "exceptionnelles".
Le Canard ironise alors sur cette nouvelle position : "La manœuvre est grossière : en jetant les miracles avec l’eau de la piscine, le boss de Lourdes veut couper l’herbe sous le pied aux mécréants de notre acabit." Quant aux Portugais de Fatima doivent se frotter les mains.
"Que devient notre patrimoine théologique ?" Ne brade-t-on pas, pour répondre à la demande, des miracles contre des guérisons "bon marché et sur le pouce à la mode des évangélistes protestants qui gagnent des parts de marché" ?
La déclaration de l’évêque de Tarbes-Lourdes montre bien que "l’Eglise d’en haut se méfie toujours des foules simplettes qui crient au miracle pour un oui ou pour un nom."


Lourdes à deux doigts du miracle (Eric Favereau)
Libération - 17 mars 2006 (1/8 de page)

Une femme aurait guéri d’un cancer réputé incurable. Pour admettre le miracle, c’est long et compliqué, et "au final, cela ne change pas grand-chose : n'y croient que ceux qui veulent y croire puisque, en dernier ressort c'est le religieux qui tranche".
Le CMIL (Comité médical international de Lourdes) a annoncé "un cas de guérison exceptionnelle à Lourdes". Cependant l’épiscopat n’a pas encore reconnu cette guérison comme un miracle.
Un cancérologue explique : "Nous, médecins, ne sommes jamais capables d'écrire l'avenir d'un patient, sauf de manière statistique. On peut dire qu'il y a à peine 1 % de chances de survie, mais après ? Pour moi, ce qui s'est passé est scientifiquement inexplicable.".
L’affaire se présente cependant bien pour que cette guérison devienne un miracle.
Ce que ne dit pas l’histoire, c’est pourquoi la Vierge de Lourdes a choisi cette personne et pas telle autre. La grande loterie du Seigneur est impénétrable. Et pourquoi toutes les guérisons scientifiquement inexpliquées ailleurs qu’à Lourdes ne sont pas considérées comme des miracles ?


Un miracle reconnu à Lourdes (G.A.)
Le Figaro - 14 novembre 2005 - (15 lignes)

Cinquante-trois ans après l’événement, l'archevêque italien de Salerne "vient de considérer que la guérison d'Anna Santaniello, 94 ans, survenue en 1952 à Lourdes, est un miracle". La miraculée, atteinte d’une grave maladie cardiaque, arrivée en brancard à Lourdes, était "sortie toute seule et s'était mise à marcher", après un bain dans une piscine. La guérison n’avait aucune explication scientifique, mais jusqu’à présent l’Eglise n’y avait pas vu "signe de Dieu".


"Vade retro", Sarkotanas ! (Dominique Durand)
Le Canard enchaîné - 9 novembre 2005 - (1/8 de page)

"Emoustillé" par le parterre des évêques de France réunis à Lourdes pour leur assemblée plénière, Nicolas Sarkosy a fait savoir qu'il s'y rendrait volontiers s'il y était invité. Il lui fut répondu par la négative, même pour une courte apparition. L'évêque de Lourdes, Jacques Perrier a déclaré que leur assemblée était "un lieu de travail, pas un barnum ! Vous rendez-vous compte du bazar que cela provoquerait et des interprétations possibles ?" Dans le contexte des émeutes dans les banlieues, Sarko aurait été capable "d'enflammer les saintes huiles", ironise le Canard enchaîné. Pour l’évêque, même si une église a reçu des jets d'essence, cette conférence entre évêques, "ne se prête pas à ce genre de rencontre". D'ailleurs, une réunion est prévue le 28 novembre entre le ministre de l'Intérieur et Mgr Ricard pour parler du rapport Eglise-Etat à l'occasion du centenaire de la loi de 1905.


Voir, dans la rubrique Humour : Le pape à Lourdes, "Le Disneyland de la piété".

Voir la page d'accueil sur le catholicisme



Athéisme : l'homme debout. Vivre sans Dieu et sans religion   Accueil Revue de presse    Haut de page    Contact   Copyright ©