Athéisme : l'homme debout. Vivre sans Dieu et sans religion  >  Revue de Presse  >  Judaïsme > 2007

Judaïsme

2007

Revue de presse


En quelques lignes, l'essentiel d'une sélection* d'articles de la presse écrite
(*) L'exhaustivité n'est pas recherchée.
Si un article qui vous paraît important a été omis, signalez-le


Codes couleur :
En noir : synthèse la plus objective possible des articles ou des points paraissant importants.
En rouge foncé : citation ou extrait de l'article. Titre en gras.
En mauve : commentaire ou appréciation particulière de "atheisme.free.fr"


Le Consistoire s'inquiète de la tenue d'examens en période de fêtes juives (Stéphanie Le Bars)
Le Monde – 28 novembre 2007 (1/10 de page)

"Le Consistoire central et l'association du rabbinat français ont saisi la Haute Autorité de lutte contre la discrimination et l'exclusion (Halde), le 19 novembre, sur la situation des étudiants juifs pratiquants, convoqués à des examens universitaires les samedis (jour chômé dans la religion juive) et les jours fériés." [...]
"Selon des observateurs du fait religieux, il semble que, face à une surenchère de demandes religieuses, nombre d'administrations soient moins enclines au compromis que par le passé, notamment afin d'éviter de créer des précédents."


Le Consistoire de Paris en appelle au soutien de l'Etat (Stéphanie Le Bars)
Le Monde – 25 octobre 2007 (367 mots)

"Pour faire face à ses problèmes financiers, le Consistoire de Paris, chargé d'organiser la vie cultuelle de la communauté juive de la capitale et de la région parisienne, mène, jusqu'au 25 octobre, une campagne destinée à mieux faire connaître ses activités et à récolter des dons. Parallèlement, ses responsables en appellent à l'aide de l'Etat. Son président, Joël Mergui, reconnaît les difficultés "classiques et récurrentes" d'un organisme au financement fondé sur les dons, et annonce un déficit annuel d'un million d'euros, pour un budget de 21 millions." [...]


Le Web contre "l’ignorance" et les "stéréotypes" antijuifs (Edouard Launet)
Libération - 5 septembre 2007 (1/8 de page)

De nombreux établissements scolaires sont confrontés à un racisme antijuif. Pour Gérard Rabinovitch, chercheur au laboratoire Sens, éthique, société du CNRS, "il était temps de dire que les Juifs n’existent pas qu’en cendres." Le site de référence sur la judaïsme, education.france5.fr/judaisme, dont il vient de superviser la réalisation, tente d'apporter des "sources solides" aux professeurs de géographie et d'histoire.


Le kaddish perdu des juifs de Corse (Antoine Albertini)
Le Monde – 2 septembre 2007 (1/4 de page)

Début de l'article sur une communauté juive en Corse en voix d'extinction : "ans la petite salle de la synagogue, derrière les façades de la rue du Castagno qui dévale vers le vieux port de Bastia, des mains ridées étreignent les franges du tallith, le châle traditionnel de prière juif. Ce samedi d'août, trois vieux messieurs psalmodient dans un hébreu un peu hésitant la prière du shabbat, les yeux clos, le regard tourné vers un passé où les rires des enfants de réfugiés juifs d'Alep ou de Tibériade encombraient les ruelles du vieux quartier génois de la ville.
Un passé où la minuscule synagogue Beith Mer, installée en 1934 dans un ancien appartement, ne pouvait pas accueillir toutes les familles venues prier pour Yom Kippour ou Rosh ha-Shanah. Un passé où le vieux Nahmani avait convié le petit peuple bastiais, bonnetiers juifs et tenanciers de cantines, pisciaghje ("poissonnières") et pêcheurs, prêtres de l'église Saint-Jean toute proche, catholiques et juifs mêlés, à célébrer sur la place du Marché la naissance de son onzième enfant. Un fils, enfin, après dix filles !
C'était dans l'autre siècle... Celui qui avait vu 744 hommes, femmes et enfants débarquer dans le port d'Ajaccio un matin de décembre 1915, expulsés d'une Palestine encore sous le joug ottoman et que se disputaient Britanniques et Français d'un côté, Turcs et Allemands de l'autre."
[...]


A coeur et à Crif (Catherine Coroller)
Libération - 29 mai 2007 (1/6 de page)

Un portrait de Richard Prasquier, 62 ans, cardiologue, le nouveau président du Crif, qui "affiche un abord engageant mais se veut intransigeant dans sa défense de la communauté juive de France."
Extrait : "Sur le fond, Richard Prasquier se veut aussi intransigeant que Roger Cukierman [son prédécesseur] ". Comme lui, il affiche une vision partiale des rapports judéo-musulmans. [...] Comme Roger Cukierman, il revendique un soutien inconditionnel à Israël, et voit dans l'antisionisme de certains milieux gauchistes et islamistes un nouvel habit de la "haine ancestrale des Juifs"."


"Le leadership des Juifs de France soumis à des tensions" (Martine Cohen)
Libération – 12 mai 2007 (1/6 de page)

Entretien de Catherine Coroller avec Martine Cohen, sociologue au CNRS, à propos de l'élection dimanche du successeur de Roger Cukierman à la tête du CRIF (Conseil représentatif des institutions juives de France).
La communauté juive se trouve presque émiettée dans des organisations militantes très variées. "Depuis le début des années 70, une pluralité de manières d'être juif s'est affirmée, et une pluralité d'institutions juives sont apparues comme représentatives, chacune dans son domaine. Mais la pluralité s'est transformée en dispersion ou concurrence. Le Consistoire [créé par Napoléon en 1808 pour organiser le culte israélite, ndlr] est de plus en plus contesté par de nouveaux courants religieux plus visibles : les ultraorthodoxes, les loubavitch, les libéraux... Depuis les années 2000 et la seconde Intifada, le Crif lui-même est contesté."
Pour Martine Cohen, il s'agit plus de divergence sur la stratégie politique et les alliances que de diversité. Elle considère que le Crif a trop attendu pour établir des relations avec les musulmans : "au lieu de se préoccuper vigoureusement du racisme anti-maghrébin au côté d'autres associations, les dirigeants du Crif ont préféré mettre en avant la spécificité de l'antisémitisme ­ ce qui n'est pas contestable en soi. Mais, du coup, les Juifs sont apparus comme exclusivement centrés sur eux, préoccupés d'eux-mêmes. Or ce qui est compréhensible, au niveau individuel et psychologique, me semble regrettable de la part de dirigeants qui se veulent responsables "politiques."


Un rabbin agressé à la gare du Nord
Le Monde – 21 avril 2007 (1/8 de page)

"Le rabbin de la communauté juive du Nord-Pas-de-Calais, Elie Dahan, a été insulté, agressé et légèrement blessé à l'oeil, jeudi 19 avril, dans un couloir de métro, gare du Nord. "Il m'a crié : "Sale feuj, tu me regardes, je vais te frapper". Et là, il m'a donné un grand coup de pied puis un grand coup de poing dans la foulée", a raconté le religieux qui décrit son agresseur comme "un jeune homme de type antillais, d'une vingtaine d'années". Le Conseil représentatif des institutions juives de France (CRIF) a exprimé "sa vive émotion"." [...]


Les évolutions religieuses récentes fragilisent le Consistoire (Stéphanie Le Bars)
Le Monde - 13 mars 2007 (1/8 de page)

Extrait : "Un millier de personnes ont célébré, dimanche 11 mars, à Paris, le bicentenaire de la réunion du Grand Sanhédrin, qui fut le prélude à la création du Consistoire central, chargé d'organiser la vie cultuelle de la communauté juive de France. Deux cents ans après, le système consistorial voulu par Napoléon a fait ses preuves, notamment dans sa capacité à intégrer les diverses communautés arrivées en France au cours du XXe siècle, mais il doit faire face à des problèmes financiers et à une radicalisation des communautés religieuses."


Cuba : Une communauté juive sans rabbin (Caren Osten Gerszberg)
Courrier International - 15 février 2007 (2/3 de page)

"Près de 90 % des 15 000 juifs de Cuba ont quitté l’île au lendemain de la révolution. Ceux qui sont restés tentent de perpétuer leurs rites et leur culture tant bien que mal."
Les juifs qui sont restés à Cuba étaient peu pratiquants. De ce fait, les lieux de prière étaient peu fréquentés. Extrait : "La communauté juive a continué à décliner au cours des années, et ce n’est qu’après la chute de l’Union soviétique, en 1992, quand Cuba a amendé sa Constitution et accordé la liberté religieuse, qu’elle a commencé à se reconstruire. Des rabbins chiliens, argentins, panaméens et mexicains sont venus enseigner aux juifs restés sur l’île comment prier et célébrer les rites, tandis que des organisations juives canadiennes envoyaient de la nourriture kasher pour la Pâque."


Les Juifs dans la nation (Jean-Luc Allouche)
Libération - 12 janvier 2007 (1/10 de page)

Sous titre : "Livre. L'histoire d'une intégration." A propos du livre de Pierre Birnbaum, "L'Aigle et la Synagogue. Napoléon, les Juifs et l'Etat" (Fayard).
Conclusion de l'article : "Le passionnant ouvrage de Pierre Birnbaum retrace, d'une plume érudite, cette histoire assez peu connue par les "nouveaux Juifs", très assurés d'eux-mêmes, qui ont oublié le long combat de leurs aïeux pour se faire accepter par la nation. La leçon devrait aussi être méditée par ceux qui accusent les Juifs français d'être "les derniers des républicains". Parce que, tout simplement, ces derniers en ont payé le prix."


Dieu, la maman et ses filles (Daniel Franco)
Libération – 1er janvier 2007 (1/4 de page)

Pour le philosophe Daniel Franco, le judaïsme reste diabolisé aux yeux du christianisme et de l'islam qui, pourtant, en dérivent.
Voir la suite du résumé de l'article : Dieu, la maman et ses filles


>>> Suite de la revue de presse : Judaïsme - 2006

Voir la page d'accueil sur le judaïsme


Athéisme : l'homme debout. Vivre sans Dieu et sans religion   Accueil Revue de presse    Haut de page    Contact   Copyright ©