Athéisme : l'homme debout. Vivre sans Dieu et sans religion  >  Revue de Presse  >  Judaïsme > 2006

Judaïsme

2006

Revue de presse


En quelques lignes, l'essentiel d'une sélection* d'articles de la presse écrite
(*) L'exhaustivité n'est pas recherchée.
Si un article qui vous paraît important a été omis, signalez-le


Codes couleur :
En noir : synthèse la plus objective possible des articles ou des points paraissant importants.
En rouge foncé : citation ou extrait de l'article. Titre en gras.
En mauve : commentaire ou appréciation particulière de "atheisme.free.fr"


Gay Pride confinée dans un stade à Jérusalem (Michel Bôle-Richard)
Le Monde - 12 novembre 2006 (1/10 de page)

"Les juifs orthodoxes n'en voulaient pas. Le Vatican avait demandé aux autorités israéliennes de l'interdire. Le maire de Jérusalem, Uri Lupolianski, y était opposé. Mais finalement la Gay Pride a eu lieu dans la ville sainte, vendredi 10 novembre, pour la cinquième fois consécutive. Jamais une telle manifestation n'avait soulevé autant de raffut."


Une pétition pour l'égalité hommes-femmes dans le divorce religieux juif (Xavier Ternisien)
Le Monde - 7 novembre 2006 (1/10 de page)

"Dans son édition du 6 novembre, le mensuel Tribune juive publie une pétition de l'association Parole de femmes, qui réclame "l'égalité hommes-femmes dans notre société comme dans nos religions". Signé notamment par Isabelle Adjani, Fadela Amara, Elisabeth Badinter, Corinne Lepage, Ivan Levaï, Luc Ferry, Marek Halter, l'ancienne "lofteuse" Kenza ou encore Rika Zaraï, ce texte demande pour les femmes juives la possibilité "de posséder en toute égalité le droit de divorce afin de ne plus être otage de la bonne grâce du mari en cas de séparation".".


Juifs et chrétiens renvoyés à leur ghetto spirituel (Nicolas Weill)
Le Monde - 25 août 2006 (1/8 de page)

A propos du livre de Teixidor, professeur honoraire au Collège de France, le "Judéo-christianisme" (Gallimard).
"Le véritable thème de cette étude est plutôt la fortune et l'avenir d'une illusion qui prétend que les deux confessions seraient solubles l'une dans l'autre. Pour les chrétiens avec l'espoir de la conversion des incrédules, pour les juifs avec l'idée que le judaïsme pourrait se trouver une place comme religion de la raison.
La réfutation de l'idéologie prêtée aux fondamentalistes américains selon laquelle juifs et chrétiens seraient les invités d'un grand festin, dont l'islam serait l'exclu, constitue également l'un des enjeux sous-jacents de cette étude."



Nous, Juifs contre les frappes d'Israël
Libération - 9 août 2006 (1/6 de page)

Appel signé par Raymond Aubrac, Rony Brauman, Rachel Choukroun, Stéphane Hessel, Marcel-Francis Kahn.
"Vingt-quatre ans après les massacres de Sabra et Chatila et l'appel de Pierre-Vidal Naquet, nous condamnons les attaques meurtrières de Tsahal et demandons un cessez-le-feu immédiat au Liban." (Pierre Vidal-Naquet, historien juif, ayant eu ses parents assassinés à Auschwitz, est mort récemment. Il était anti-négationniste et résolument opposé aux excès du sionisme).
[...] "Et reviennent, comme toujours, les appels à l'union sacrée et au soutien inconditionnel à Israël lancés par les institutions qui prétendent représenter la totalité des voix juives en France. Cela non plus, nous ne pouvons l'accepter. Comme en 1982, comme à de nombreuses reprises depuis, les soussignés, Juives et Juifs, reprennent les termes du dernier appel signé par Pierre Vidal-Naquet quelques jours avant sa disparition : "Assez ! Trop, c'est trop !" Il faut un cessez-le-feu immédiat et total, aussi bien au Liban qu'en Israël, en Cisjordanie et à Gaza."


"Pork and Milk" : confessions en rupture avec le fanatisme juif (Jean-Luc Douin)
Le Monde - 29 mars 2006 (1/8 de page)

Dans son documentaire de 52 mn, "Pork and Milk", Valérie Mréjen a recueilli à Tel-Aviv des témoignages de jeunes qui, bien qu’issus de familles ultra-orthodoxes, ont décidé de rompre avec le fanatisme religieux.
"Tous ont échappé au joug du Talmud qui interdit de manger du porc, des fruits de mer et des poissons à écailles, de mélanger viande et produits laitiers dans un même repas. Tous ont violé la loi du shabbat qui interdit de travailler du vendredi au samedi soir, d'utiliser l'électricité, de monter dans un véhicule, de fumer, faire la cuisine. Tous ont refusé d'"aller vers la réponse" (devenir religieux) pour "aller vers la question" (la quitter)."
Mais, s’affranchir de la sorte a un prix : sacrifier la famille, ressentir la culpabilité d'avoir blessé les parents, perdre ses repères et "le sentiment difficile à évacuer d'être "une menace spirituelle"".


Comprendre le hassidisme (Dominique Bourel)
Le Monde - 13 janvier 2006 (1/4 de page)

A propos du livre de Jean Baumgarten "La naissance du hassidisme, Mystique, rituel et société, XVIIIe-XIXe siècle" (Albain Michel). Un livre d’érudit pour comprendre l’histoire et comment une petite confrérie mystique polonaise, née au milieu du XVIIIe siècle, est devenue une des composantes majeures de l'ultra-orthodoxie juive.
"Au-delà des institutions et des systèmes théologiques, les hassidim sont entrés autrement dans la modernité la plus sophistiquée, celle des portables et des computers. On devrait toujours se méfier des mystiques."


>>> Suite de la revue de presse : Judaïsme - 2005

Voir la page d'accueil sur le judaïsme


Athéisme : l'homme debout. Vivre sans Dieu et sans religion   Accueil Revue de presse    Haut de page    Contact   Copyright ©