Athéisme : l'homme debout. Vivre sans Dieu et sans religion  >  Revue de Presse  >  Interreligion, oecuménisme

Interreligion - Oecuménisme

Revue de presse


En quelques lignes, l'essentiel d'une sélection* d'articles de la presse écrite
(*) L'exhaustivité n'est pas recherchée.
Si un article qui vous paraît important a été omis, signalez-le


Codes couleur :
En noir : synthèse la plus objective possible des articles ou des points paraissant importants.
En rouge foncé : citation ou extrait de l'article. Titre en gras.
En mauve : commentaire ou appréciation particulière de "atheisme.free.fr"


Près de Jérusalem, l'inauguration d'un "mémorial Lustiger" rassemble chrétiens et juifs (Laurent Zecchini)
Le Monde - 24 octobre 2013

"C'est un moment exceptionnel de partage entre chrétiens et juifs qui s'est déroulé, mercredi 23 octobre, dans les jardins de l'abbaye bénédictine d'Abou Gosh, village arabe situé à une vingtaine de kilomètres de Jérusalem. Pendant quelques heures, ce fut comme une parenthèse dans des relations judéo-chrétiennes parfois difficiles et historiquement tumultueuses, nourrie d'un désir commun de se rassembler pour rendre hommage à la mémoire d'Aron Jean-Marie Lustiger.
Le cardinal André Vingt-Trois, archevêque de Paris (à droite) et le patriarche latin de Jérusalem Fouad Twal lors de l'inauguration du mémorial Aron Jean-Marie Lustiger, dans les jardins de l'abbaye bénédictine d'Abou Gosh, le 23 octobre 2013.
Parce qu'il était né juif avant de se convertir au christianisme à l'âge de 14 ans, l'ancien archevêque de Paris a suscité de son vivant des réactions parfois exacerbées dans l'une et l'autre communauté, en raison de sa double appartenance, de la revendication de son identité duale, juive et chrétienne. Sans doute la sérénité qui habite l'abbaye et son église des Croisés, domaine français au coeur d'Israël, a-t-elle inspiré les témoignages de ceux qui se sont exprimés pour évoquer le souvenir de Jean-Marie Lustiger, c'est-à-dire la part prépondérante qu'il a prise, pendant plusieurs décennies, pour favoriser le dialogue judéo-chrétien."
[...]
http://www.lemonde.fr/proche-orient/article/2013/10/24/pres-de-jerusalem-l-inauguration-
d-un-memorial-lustiger-rassemble-chretiens-et-juifs_3502236_3218.html?xtmc=religion&xtcr=25


Pakistan : 100 maisons chrétiennes brûlées par des musulmans après une dispute (AFP)
Le Point - 10 mars 2013

"Une dispute sur la religion entre un chrétien et un musulman ivres a déclenché l'émeute de samedi au cours de laquelle des musulmans ont incendié plus de 100 maisons chrétiennes dans l'est du Pakistan, ont indiqué dimanche la police et des témoins.
Ce saccage est un signe supplémentaire des tensions religieuses qui agitent ce pays à plus de 95% musulman, marquées par une vague d'attentats contre la minorité chiite (20% de la population) qui ont déjà fait plus de 250 morts cette année, une évolution inquiétante à l'approche des élections générales prévues en mai.
Plus de 3.000 musulmans en colère ont pris d'assaut et en partie détruit samedi Joseph Colony, un quartier chrétien de Lahore, la grande ville de l'est, après l'arrestation d'un chrétien accusé d'avoir tenu trois jours auparavant des propos blasphématoires contre Mahomet, le prophète de l'islam.
Ces violences n'ont pas fait de victimes.
Le blasphème, passible de la peine de mort au Pakistan, est un sujet hyper-sensible dans le pays, où des accusations mêmes infondées peuvent déclencher des manifestations violentes de musulmans criant au sacrilège."
[...]
http://www.lepoint.fr/monde/pakistan-100-maisons-chretiennes
-brulees-par-des-musulmans-apres-une-dispute-10-03-2013-1638319_24.php


A Assise, les chefs des religions dénoncent la guerre en leur nom (Marion Cocquet)
Le Point - 27 octobre 2011

"Les dignitaires religieux rassemblés, jeudi à Assise (centre de l'Italie), ont dénoncé les guerres perpétrées au nom de leurs fois, en affirmant qu'elles les trahissaient, alors que le monde est confronté à la montée du fanatisme religieux.
Arrivés en train spécial du Vatican, une foule mélangée et colorée de 300 religieux a débarqué tranquillement du train à grande vitesse "Frecciargento" ("Flèche d'argent") en gare d'Assise.
Descendant des sept wagons, ils se sont acheminés vers la basilique Sainte-Marie des Anges à quelques centaines de mètres. Tuniques de couleur safran des moines bouddhistes, turbans des sikhs, tuniques noires des patriarches orthodoxes et calottes rouges des cardinaux catholiques se mêlaient dans une ambiance bon enfant."
[...]
http://www.lepoint.fr/societe/a-assise-les-chefs-des-religions-denoncent-la-
guerre-en-leur-nom-27-10-2011-1389828_23.php


Des tensions entre coptes et musulmans agitent le centre de l'Egypte (avec AFP)
Le Monde - 21 avril 2011

"L'Egypte a renforcé la présence policière et militaire dans la province de Minya, au centre du pays pour mettre fin aux violences meurtrières provoquées par un conflit entre une famille chrétienne et une autre musulmane à propos de la construction d'un dos-d'âne, a indiqué jeudi 21 avril une source sécuritaire.
Deux musulmans ont été tués, et un couvre-feu a été imposé dans la ville d'Abou Qorqas. La communauté s'est vengée en brûlant mercredi des maisons et des commerces appartenant à des coptes (chrétiens d'Egypte). "Le calme est revenu dans la ville, mais la situation reste tendue", a indiqué la source de sécurité.
Ces violences interviennent alors que des milliers de personnes continuent de manifester dans la province voisine de Qena contre la nomination d'un gouverneur chrétien, dans une région qui a souvent été le théâtre de tensions religieuses et où les relations entre musulmans et chrétiens sont fragiles.
A Qena, les manifestants ont bloqué une importante ligne de chemin de fer et plusieurs des routes principales, affirmant qu'ils ne partiraient que lorsque Imad Mikhaïl serait démis de ses fonctions.
Le gouvernement égyptien a fermement condamné ces appels, estimant que les objections basées sur la religion étaient "inacceptables". "Le gouverneur de Qena n'a pas démissionné et ne démissionnera pas et il n'y a pas d'alternative", a affirmé le porte-parole du gouvernement, Ahmed al-Samman."
[...]
http://www.lemonde.fr/afrique/article/2011/04/21/l-egypte-renforce-la-securite-dans-le
-centre-apres-des-tensions-religieuses_1511064_3212.html


Egypte : la plus haute institution islamique suspend son dialogue avec le Vatican
Le Monde - 20 janvier 2011

"La plus haute institution de l'islam sunnite, Al-Azhar, dont le siège est au Caire, a annoncé, jeudi 20 janvier, qu'elle suspendait ses réunions avec le Vatican en raison de remarques du pape Benoît XVI qui "attaquent" l'islam. Le Vatican a réagi peu après, affirmant vouloir poursuivre le dialogue.
Al-Azhar explique dans un communiqué que "le gel a été provoqué par les attaques répétées contre l'islam du pape Benoît XVI (...). Le pape a répété que les musulmans opprimaient les non-musulmans vivant avec eux au Moyen-Orient". Ces réunions avaient lieu jusqu'à présent deux fois par an.
"Quoi qu'il arrive, la ligne d'ouverture et de désir de dialogue du conseil pontifical pour le dialogue interreligieux reste inchangée", a déclaré de son côté le porte-parole du Vatican, le père Federico Lombardi. "Le conseil pontifical pour le dialogue interreligieux est en train de rassembler les informations nécessaires en vue d'une bonne compréhension de la situation", a-t-il précisé."
[...]
http://www.lemonde.fr/proche-orient/article/2011/01/20/egypte-la-plus-haute-institution
-islamique-suspend-son-dialogue-avec-le-vatican_1468385_3218.html


Nigeria. Entre 200 à 500 morts dans des violences inter-religieuses (avec AFP)
L'Express - 8 mars 2010

"Le bilan des attaques de villages chrétiens, ce samedi, dans le centre du pays, fait état de 200 à 500 personnes tuées. Des éleveurs d'une ethnie musulmane seraient à l'origine de ces assauts meurtriers.
A 200 kilomètres de la capitale Abuja, ville nouvelle du Nigeria, trois villages chrétiens ont été l'objet d'attaques à la machette. "Jusqu'à 500 personnes ont été tuées dans cet acte abominable, perpétré par des éleveurs Fulani", a déclaré par téléphone le responsable de la communication de l'Etat du Plateau. 95 personnes ont déjà été arrêtées. De nombreuses maisons ont été incendiées. (...)
Selon plusieurs sources locales, les attaques ont été conduites de manière coordonnée dans la nuit de samedi à dimanche par des éleveurs de l'ethnie Fulani, majoritairement musulmane, contre trois villages de l'ethnie Berom, majoritairement chrétienne, au sud de Jos. (...)
Selon le militant, ce massacre a été commis en représailles aux violences inter-religieuses survenues en janvier à Jos et dans sa région, où plus de 300 personnes, essentiellement des musulmans, les nomades Fulani, avaient été tuées par des chrétiens, les sédentaires Berom."
[...]
http://www.lexpress.fr/actualite/monde/afrique/au-moins-500-morts-au-nigeria-dans-des-violences-inter-religieuses_853594.html


Benoît XVI et les juifs : le dialogue malgré tout (Jean-Marie Guénois)
Le Figaro - 16 janvier 2010

"Le Pape se rend dimanche à la synagogue de Rome. Une visite préparée avec d'autant plus de soin que la controverse née de la béatification annoncée de Pie XII a failli faire échouer cette rencontre symbolique.
Vu du ciel, un petit kilomètre sépare la synagogue de Rome de la basilique Saint-Pierre. Vu de l'histoire, vingt-deux siècles opposent ces deux édifices. Il a fallu attendre les années 1960 pour que le pape Jean XXIII ose y faire arrêter sa voiture… Sans descendre, vitre baissée, il a béni les fidèles de la plus ancienne synagogue d'Europe.
L'acte décisif, on le doit à Jean-Paul II, le 13 avril 1986. Il y entra «en tant que» pape. Une première dans l'histoire des religions. Il y prononça l'un des discours majeurs de son pontificat, où il qualifia les juifs de «frères aînés» des chrétiens.
Benoît XVI, son successeur, y est attendu dimanche après-midi. Dans un contexte beaucoup plus lourd. Il y a presque un an, jour pour jour, il a levé l'excommunication de l'évêque Williamson, négationniste de la Shoah. Et il vient de donner son aval au processus de béatification de Pie XII. Cette décision inattendue de Benoît XVI, juste avant Noël, a d'ailleurs failli conduire à l'annulation de l'invitation formulée par la communauté juive de Rome."
[...]
http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2010/01/16/01016-20100116ARTFIG00124-benoit-xvi
-et-les-juifs-le-dialogue-malgre-tout-.php



>>> Suite de la revue de presse :
Athéisme : l'homme debout. Vivre sans Dieu et sans religion   Accueil Revue de presse    Haut de page    Contact   Copyright ©