Athéisme : l'homme debout. Vivre sans Dieu et sans religion  >  Revue de Presse  >  La femme et la religion > 2006

La femme et la religion

2006

Revue de presse


En quelques lignes, l'essentiel d'une sélection* d'articles de la presse écrite
(*) L'exhaustivité n'est pas recherchée.
Si un article qui vous paraît important a été omis, signalez-le



Codes couleur :
En noir : synthèse la plus objective possible des articles ou des points paraissant importants.
En rouge foncé : citation ou extrait de l'article. Titre en gras.
En mauve : commentaire ou appréciation particulière de "atheisme.free.fr"


Existe-t-il un féminisme islamique ? (Xavier Ternisien)
Le Monde - 19 novembre 2006 (1/6 de page)

"Peut-on sérieusement parler d'un "féminisme musulman", expression en passe d'être à la mode puisqu'elle a été au centre d'un colloque à Paris, les 18 et 19 septembre, à l'initiative de l'Unesco et de la Ligue de l'enseignement, et d'un congrès qui s'est tenu à Barcelone du 3 au 5 novembre ? La situation des femmes dans de nombreux pays musulmans, plusieurs prescriptions de la charia, la législation islamique (polygamie, héritage, châtiments corporels, règles de pudeur qui s'appliquent au corps féminin, etc.), incitent plutôt à penser que, décidément, l'islam et la défense des droits des femmes sont incompatibles."
Pour Françoise Gange, philosophe, le contentieux serait plus ancien et lié au monothéisme, "fâchés avec le féminin".
"En France, des jeunes femmes, souvent voilées, veulent extirper les pratiques traditionnelles du religieux proprement dit. Elles remettent en question, au nom de l'islam, les mariages forcés, l'excision, les crimes d'honneur et les violences domestiques. Au risque de choquer les laïcs aussi bien que les intégristes, Malika Hamidi, coordinatrice du groupe European Muslim Network, affirme tranquillement : "Le Coran est porteur d'un message émancipateur, complètement compatible avec la revendication féministe." Certaines de ces jeunes femmes militent dans le Collectif des féministes pour l'égalité, qui rassemble des femmes musulmanes et non musulmanes."


Des islamistes contre les femmes violées (D.R.)
L'Humanité - 17 novembre 2006 (1/10 de page)

Le Pakistan vient de modifier une loi sur le viol et l'adultère qui obligeait notamment les femmes violées de trouver 4 témoins hommes et "bons musulmans" ou leur faisait encourir la lapidation en cas d'adultère.
"Cette révision de la loi ne passe pas auprès des islamistes. Ils ont appelé hier à manifester."
Quant au président pakistanais, il a annoncé à la télévision que "les femmes ne seront plus victimes puisque la disposition relative au viol et à l’adultère est inscrite maintenant au Code pénal (laïque) du Pakistan".
"L’abrogation de l’ancienne loi aurait été préférable mais, compte tenu du contexte religieux et politique, ce premier pas est un signe encourageant, à condition que les élus ne fassent pas marche arrière face à la pression des islamistes."


Une pétition pour l'égalité hommes-femmes dans le divorce religieux juif (Xavier Ternisien)
Le Monde - 7 novembre 2006 (1/10 de page)

"Dans son édition du 6 novembre, le mensuel Tribune juive publie une pétition de l'association Parole de femmes, qui réclame "l'égalité hommes-femmes dans notre société comme dans nos religions". Signé notamment par Isabelle Adjani, Fadela Amara, Elisabeth Badinter, Corinne Lepage, Ivan Levaï, Luc Ferry, Marek Halter, l'ancienne "lofteuse" Kenza ou encore Rika Zaraï, ce texte demande pour les femmes juives la possibilité "de posséder en toute égalité le droit de divorce afin de ne plus être otage de la bonne grâce du mari en cas de séparation".".


Les "féministes" musulmanes en congrès (François Musseau)
Libération - 6 novembre 2006 (1/5 de page)

Ce mouvement, réuni à Barcelone pour la deuxième année, n'a rien à voir avec le mouvement de libération sexuelle du féminisme occidental. Tout en se revendiquant du Coran, il propose une vision égalitaire (homme/femme) de l'islam en rejetant la vision patriarcale qui en a été faite. Pour la Pakistanaise Shareen Sardar Ali, "on assimile la loi divine à un corpus de lois et de préceptes machistes énoncés dans un contexte de sociétés dominées par l'homme. C'est de tout ce poids répressif qu'il faut aujourd'hui nous débarrasser."
Certaines, parmi les centaines de participantes venues du monde entier, ont pu observer des avancées dans la lutte pour les droits de la femme musulmane depuis le premier congrès.


Assomption : la femme dans tous ses états (Jean-Robert Armogathe)
Le Figaro - 15 août 2006 (1/10 de page)

Jean-Robert Armogathe est aumônier à l’École normale supérieure.
"En ce 15 août, l’Église catholique célèbre l’assomption de la Vierge Marie, c'est-à-dire la montée au ciel de la Mère de Dieu, dans sa réalité physique. Mais la célébration va bien au-delà de l’événement rappelé : on sait bien que les chrétiens ont peiné à admettre que le corps virginal qui a donné chair à Dieu ait pu connaître la corruption du tombeau."


L'opposition koweïtienne s'impose, mais aucune femme n'est élue (Mouna Naïm)
Le Monde - 1er juillet 2006 (1/10 de page)

"L'alliance des islamistes et des libéraux, qui bénéficiait de 29 sièges au sein de l'ancienne Assemblée, sort renforcée du scrutin en remportant 35 des 50 sièges du nouveau Parlement. La part du lion revient aux courants islamistes, sunnites notamment. Aucune femme ne réussit à faire son entrée à l'Assemblée."


Le Maroc nomme des femmes imams
Le Monde - 19 mai 2006 (20 lignes)

Les autorités marocaines veulent former des femmes imams (mourchidates). Une première promotion de femmes, toutes diplômées de l'Université, vient de terminer une année de formation.
"Pour les autorités du royaume, il s'agit de relever "le niveau de l'encadrement religieux" et, surtout, de ne pas laisser le champ libre aux associations islamistes féminines, très actives sur le terrain."


>>> Suite de la revue de presse : La femme et la religion : 2005


Athéisme : l'homme debout. Vivre sans Dieu et sans religion   Accueil Revue de presse    Haut de page    Contact   Copyright ©