Athéisme : l'homme debout. Vivre sans Dieu et sans religion  >  Revue de Presse  >  Les évangiles

Les évangiles

Revue de presse


En quelques lignes, l'essentiel d'une sélection* d'articles de la presse écrite
(*) L'exhaustivité n'est pas recherchée.
Si un article qui vous paraît important a été omis, signalez-le



Codes couleur :
En noir : synthèse la plus objective possible des articles ou des points paraissant importants.
En rouge foncé : citation ou extrait de l'article. Titre en gras.
En mauve : commentaire ou appréciation particulière de "atheisme.free.fr"


Judas, une nouvelle Passion (Jérôme Cordelier)
Le Point - 18 mai 2006 (1 page)

"La découverte en Egypte de l'Evangile apocryphe selon Judas relance les supputations sur l'"apôtre noir" du christianisme. Derrière le débat spirituel, intrigues, appétits financiers et querelles politiques."
[...]
"Après Marie Madeleine, popularisée par "Da Vinci Code", Judas. Aux fondements de ces réhabilitations en série, des Evangiles apocryphes ressortis des limbes de l'Histoire. "Plusieurs courants marginaux, qui étaient nombreux et divers au début du christianisme, ont cherché à s'approprier des personnages de second ordre pour les mettre au premier plan", dit le bibliste Michel Quesnel.


Un codex copte du IIIe siècle, publié aux Etats-Unis, éclaire le rôle de Judas dans l'histoire chrétienne (Pierre Barthélémy et Henri Tincq)
Le Monde – 9 avril 2006 (1/6 de page)

"Faut-il réhabiliter Judas ?" La National Geographic Society de Washington vient de rendre public la traduction d’un manuscrit rédigé en copte, retrouvé en Egypte en 1970. Sa restauration a permis de reconstituer un véritable puzzle de près de 1000 morceaux. Une datation au carbone 14 le situe entre les années 220 et 340. Malgré son authentification, ce manuscrit ne constitue pas une révélation : "l'existence d'un Evangile de Judas en langue grecque est connue depuis longtemps. Dès 180 après J.-C., l'évêque Irénée de Lyon combat cet Evangile apocryphe dans son fameux traité Contre les hérésies. Les savants en fixent même la rédaction au début du IIe siècle (entre 130 et 170) et l'attribuent à un groupe gnostique, celui des Caïnites (de Caïn, la figure biblique). Le manuscrit copte restauré est donc une copie et une traduction de cette version grecque plus ancienne."
Rodolphe Kasser, ancien professeur de coptologie à l'université de Genève, considère qu’il faut éviter de s’emballer sur une éventuelle révision du rôle de Judas : "cet Evangile de Judas est "une interprétation postérieure imaginée au IIe siècle. Vous ne trouverez, dans le document copte, aucune information historique nouvelle sur le véritable Judas." Voilà qui réduit la portée du "scoop mondial" du National Geographic !"


"L'Evangile selon Judas" sort du purgatoire (Pascal Riche)
Libération - 7 avril 2006 (1/8 de page)

Le "National Geographic" a rendu public, à Washington, un manuscrit trouvé à la fin des années 70. "Le document contient une traduction, en copte dialectal, d'un texte grec. Le texte révèle des conversations privées entre Jésus et Judas, à quelques jours de Pâques. «Jésus dit à Judas : "Tu surpasseras tous les autres. Car tu sacrifieras l'homme qui me sert d'habit"», peut-on lire. Ou encore : «Jésus dit à Judas : écarte-toi des autres. Je t'enseignerai les mystères du royaume. Tu pourras l'atteindre, mais pour cela, tu souffriras beaucoup.»"
Doit-on réhabiliter Judas ? "La plupart des responsables de l'Eglise catholique haussent derechef les épaules. C'est une «fantaisie religieuse», a tranché Walter Brandmuller, chef du comité pontifical pour les sciences historiques, à Rome."



Athéisme : l'homme debout. Vivre sans Dieu et sans religion   Accueil Revue de presse    Haut de page    Contact   Copyright ©