Athéisme : l'homme debout. Vivre sans Dieu et sans religion  >  Revue de Presse  >  Athéisme > 2010-2012

Athéisme

2010-2012

Revue de presse


En quelques lignes, l'essentiel d'une sélection* d'articles de la presse écrite
(*) L'exhaustivité n'est pas recherchée.
Si un article qui vous paraît important a été omis, signalez-le



Codes couleur :
En noir : synthèse la plus objective possible des articles ou des points paraissant importants.
En rouge foncé : citation ou extrait de l'article. Titre en gras.
En mauve : commentaire ou appréciation particulière de "atheisme.free.fr"


Grande-Bretagne : bientôt une église pour les athées (Anissa el Jabri)
Le Point - 26 décembre 2012

"Promis, juré, Sanderson Jones et Pippa Evans ne détestent pas Noël... C'est juste, avancent ces deux comédiens londoniens, brushing blond pour l'une, cheveux longs et barbe rousse pour son camarade, qu'ils célèbrent le 25 décembre uniquement comme un très beau rendez-vous social. Oui aux grandes tablées familiales et aux repas à rallonge, à la dinde, au champagne, aux cadeaux sous un sapin savamment décoré, mais non à l'encens et à la messe de minuit : Sanderson et Pippa sont des athées militants. Et décidés à se faire entendre.
Certes, Pippa Evans a bien avoué au London Evening Standard qu'elle a traversé à l'adolescence "une très grande période chrétienne, profondément croyante". Mais, aujourd'hui, ce qui compte pour cette actrice de stand-up dans le vent, c'est la création toute proche de la première église britannique pour les non-croyants. Son cofondateur, également comédien, Sanderson Jones, explique : "Nous voulons toutes les choses positives qu'on peut partager en tant que communauté religieuse, toutes ces choses qui font de nous des personnes meilleures, parce que c'est bien de faire des choses pour les autres, mais, tout ça, sans qu'un Dieu y soit impliqué"."
[...]
http://www.lepoint.fr/societe/grande-bretagne-bientot-une-eglise-pour-les-athees-26-12-2012-1605980_23.php


Afficher son athéisme (Gazeta Wyborcza)
Courrier International - 18 octobre 2012

"Comme leurs homologues américains, britanniques et espagnols, les athées polonais veulent lutter contre l'omniprésence de la religion catholique et clamer haut et fort qu'ils sont, eux aussi, de bons citoyens." [...]
http://www.courrierinternational.com/article/2012/10/18/afficher-son-atheisme


Une Amérique sans Dieu, c'est peut-être pour bientôt (Philippe Bernard)
Le Monde - 13 octobre 2012

"Serait-ce la fin d'une exception américaine ? Près d'un citoyen des Etats-Unis sur cinq se déclare désormais "athée", "agnostique" ou "rien de particulier", selon une enquête sur les affiliations religieuses que vient de publier l'institut Pew. Alors que les Etats-Unis semblaient déroger à la tendance à la déconfessionnalisation qui caractérise les nations développées, le pays connaît, ces dernières années, une évolution accélérée dans cette direction.
Au début des années 1970, en pleine vague de contestation et de vogue des cultures alternatives, seuls 7 % des Américains osaient s'affirmer sans affiliation religieuse, contre 15 % en 2007. Ils sont aujourd'hui 20 %. "Une évolution aux allures de séisme", insiste le New York Times. Jamais depuis que des statistiques existent sur le sujet la désaffection à l'égard des religions n'aura été aussi marquée.
Sur ces 46 millions de personnes, 13 millions se déclarent athées ou agnostiques, et près de 33 millions "sans affiliation religieuse particulière". Toutes catégories confondues, ceux que l'on nomme les "sans" ("nones") sont désormais à peine moins nombreux que les catholiques (22 % de la population). L'importance de ces derniers ne faiblissant pas en raison du flux d'immigrés latino-américains."
[...]
http://www.lemonde.fr/elections-americaines/article/2012/10/13/une-amerique-sans-dieu-c-est
-peut-etre-pour-bientot_1775048_829254.html?xtmc=religion&xtcr=32


Fazil Say. Athée risques et périls (Marc Sémo)
Libération - 12 juillet 2012

"Ce célèbre pianiste turc revendique un athéisme sans complexe qui lui vaut un procès dans son pays, de plus en plus islamisé.
Face au clavier, il devient un autre. C'est un cannibale du piano. Il l'enveloppe de tout son corps et l'étreint. Des grappes de notes staccato, sèches, claquent comme des rafales puis elles deviennent plus rondes mais avec toujours la même puissance. Fazil Say fredonne, scande le rythme de la tête, roule des yeux. Un jeu total. On adore ou on exècre. [...]
Mais, il est aussi un homme engagé. «Un artiste ne vit pas dans un aquarium», explique-t-il, revendiquant sa fidélité à une certaine idée de la laïcité et de la République fondée par Mustafa Kemal sur les décombres de l'Empire ottoman. Il tient à la Turquie «qui a créé les conservatoires de musique classique et accueilli les Juifs fuyant le nazisme» rappelait, dans son autobiographie, ce musicien qui ose proclamer son athéisme dans une Turquie toujours plus conservatrice et bigote. «C est un choix personnel», explique-t-il. Ses relations avec l'AKP, le parti issu du mouvement islamiste, au pouvoir depuis 2002, sont pour le moins difficiles. En parlant, il pèse chaque mot. Une parole mal interprétée pourrait aggraver encore sa situation judiciaire alors qu'il doit être jugé en octobre pour "insulte à la religion". Fazil Say risque, au titre de l'article 216 du code pénal, jusqu'à un an et demi de prison. "La pression du conservatisme religieux est de plus en plus forte et je pense qu'il est temps pour moi de m'installer au Japon", lançait-il fin avril dans une interview au grand quotidien Hürriyet."
[...]
http://www.liberation.fr/monde/2012/07/12/fazil-say-athee-risques-et-perils_832961


Tous les athées en prison ? (Brève)
Courrier International - 5 avril 2012

"Un jeune fonctionnaire de Padang (Sumatra-Ouest) encourt six ans de prison pour avoir formé un "groupe d'athées" sur Facebook, écrit The Jakarta Post. La loi en vertu de laquelle il pourrait être condamné est entrée en vigueur sous le général Suharto après son coup d'Etat en 1965 et sa chasse contre les communistes, obligeant tout citoyen indonésien à adhérer à l'une des cinq (aujourd'hui six) "religions officielles" et interdisant l'athéisme. Les militants des droits de l'homme de Padang qualifient cette loi d'obsolète dans une Indonésie devenue démocratique. "Pourquoi ne pas condamner tous les athées indonésiens ? Nous ferions mieux de nous occuper avant tout des corrupteurs qui dégradent ouvertement les enseignements religieux", a réagi le directeur du Centre pour le dialogue interreligieux."
http://www.courrierinternational.com/breve/2012/04/05/tous-les-athees-en-prison


Du droit à l'athéisme (Michel Onfray)
Le Monde - 6 février 2011

Michel Onfray est philosophe.
"L'athéisme est une idée neuve en Europe, tellement neuve qu'elle semble encore à naître... A travers les siècles, les tenants du pouvoir clérical ont traité d'athées un agnostique comme Protagoras, un polythéiste comme Epicure, un fidéiste comme Montaigne, un panthéiste comme Spinoza, ou un déiste comme Rousseau parce qu'ils ne croyaient pas bien dans le bon dieu, autrement dit : dans le dieu qui fait la loi du lieu et du moment. L'épithète fut longtemps une insulte, avant disparition de l'effet injurieux dans la seconde moitié du XXe siècle, puis, récemment, retour à l'offense qu'elle fut pendant des siècles.
Il fallut, au XVIIe siècle, les travaux d'un Pierre Bayle pour qu'on envisage enfin l'hypothèse d'un athée vertueux, tant le sans-Dieu passait naturellement pour un homme sans loi, puisque sans foi. Or on sait depuis que la foi n'interdit pas d'être aussi sans loi car, Simon de Montfort en témoigne : la croyance en Dieu est dialectiquement l'occasion de meurtres en son nom. Nombre de croyants postmodernes sacrifient en effet au cri de guerre du massacreur de cathares, qui affirmait : "Tuez-les tous, Dieu reconnaîtra les siens" ! (En fait Arnaud Amaury, légat du pape, je suis au courant, pas besoin d'assaillir le courrier des lecteurs...)
Qu'on le veuille ou non, la France est bien "la fille aînée de l'Eglise" car, au sens éthologique, l'imprégnation judéo-chrétienne de notre civilisation pendant plus d'un millénaire n'est plus à démontrer. La Déclaration des droits de l'homme et du citoyen, relisons le prologue, s'effectue "en présence et sous les auspices de l'Etre Suprême", et non selon les principes mécréants d'un Jean Meslier, pour nommer le premier athée français - un prêtre, soit dit en passant, dont il faut lire de toute urgence le Testament, découvert à sa mort, en 1729, la Bible des athées, si je puis me permettre...
La mode, ces temps-ci, est à la laïcité. Mais cette laïcité est bien souvent un fourre-tout qui permet aux judéo-chrétiens de conserver les nombreux acquis de l'ancienne religion longtemps dominante, et aux musulmans de revendiquer une place dans le concert monothéiste pour défendre leur religion, le tout au détriment de l'athéisme."
[...]
http://www.lemonde.fr/idees/article/2011/02/05/du-droit-a-l-atheisme_1475617_3232.html


Tolérance (Le billet de Maurice Ulrich)
L'Humanité - 7 avril 2010

"Ah l’Église, décidément l’Église, encore l’église. Disons pour être justes une partie de l’Église, espérons une petite partie de l’Église qui semble ne plus savoir à quels saints se vouer… On peut être athée et respecter la foi et les religions. Mais les évêques australiens respectent-ils les athées et l’athéisme ? Ils n’y vont pas par quatre chemins en tout cas : « Le nazisme, le stalinisme, les crimes de masse, l’avortement ou les relations sans lendemain : tout cela, promu par un athéisme d’État ou une culture de laïcité, a entretenu l’illusion que l’on pouvait vivre mieux sans dieu », a déclaré à l’occasion du vendredi saint l’évêque du diocèse de Parametta, tandis que le cardinal archevêque de Sidney condamnait lui aussi l’athéisme. C’était, il est vrai dans un but pieux, afin de ne pas laisser les fidèles se détourner de la foi en raison des scandales de pédophilie. "L’athéisme a été expérimenté à grande échelle et les effets ont été dévastateurs", a encore déclaré l’évêque. En fait les prêtres pédophiles ont été ses victimes, voire athées eux-mêmes peut-être. Il faut rétablir la sainte Inquisition."
http://www.humanite.fr/2010-04-07_Idees-Tribune-libre-Histoire_Tolerance


Suite de la revue de presse : Athéisme


Athéisme : l'homme debout. Vivre sans Dieu et sans religion   Accueil Revue de presse    Haut de page    Contact   Copyright ©