Athéisme : l'homme debout. Vivre sans Dieu et sans religion  > Quelques réponses > Preuves de Dieu > Réactions


Quelques réponses...

aux "preuves" de l'existence de Dieu

Réactions d'internautes



En noir, le texte de la page concernée
En rouge foncé, le commentaire de l'internaute.
En violet, la réponse de atheisme.free.fr




Bonjour, voilà deux pensées du jour :
1) Si un déiste vous demande de lui démontrer l'inexistence de son dieu, demandez-lui de démontrer l'inexistence des autres dieux auxquels lui ne croit pas.
2) Les chrétiens sont monothéistes, mais Yaveh lui ne l'est pas. Quand on sait qu'on est seul quelque part, sur une île ou dans l'univers par exemple, on ne cite pas les "autres". L'expression "autres dieux" est citée plus de 60 fois dans l'Ancien Testament (d'inspiration divine).
(Berlherm / 24/01/2012 - 09:48)



Voir ma vision d'une Wiccane à propos de la preuve de l'existence ou non de Dieu.
(Garfield / 12/02/10 - 22:07)



"Concernant la preuve en science, certains internautes ont utilisé Karl Popper. Je ne suis pas sûr qu'il ait été bien lu. Selon son principe de réfutabilité (falsifiabilité), il précise que ce qui est réfutable est scientifique, ce qui ne l'est pas est idéologique. Dieu n'est pas réfutable, comme vous l'avez dit, il n'y a aucun moyen de prouver son inexistance, Dieu est donc idéologique."
(28/09/07 - 13:17)



Je n'ai pas trouvée comment repondre directmt à ce sujet. ct juste pour dire k concernant la théorie de Popper à savoir l'irréfutabilité... il dit aussi k mm si de nombreuses choses ne peuvent pas être réfutée, cela ne veut pas dire kell sont vraies en prenant exemples egalmt des paroles magiques qui auraient la capacité de guérir ou autre...c pas parck je tient un discours logique et k mon destinataire ne peut me réfuter que g absolumt raison... sinon bcp de chose seraient vraies...
(AA / 04/08/05 13:15)



Vous essayer de réfuter les preuves de l'existence de Dieu sur votre site. La première chose qui serait à signaler, c'est que vous n'avez aucune connaissance de ces preuves, car les gens qui les connaissent vraiment ne les appellent pas des preuves, mais des voies, car ce sont des voies qui mènent à l'existence de Dieu. La plupart des gens qui les appellent des preuves sont issus de l'époque contemporaine et parle toujours de preuve au sens mathématique du terme.

Le but de ces pages n'est pas de répondre aux "preuves" théologiques des philosophes, mais de rassembler des éléments de réponse à ce qui est présenté comme de vraies preuves par des croyants "de base" (si vous me permettez l'expression). Les arguments de croyants donnés comme exemple sont pour la quasi totalité issus des courriers ou formulaires que je reçois.

Vous dites ensuite qu'il a fallu quelques lignes à Kant pour réfuter ces "preuves". Cependant, vous ne dites malheureusement pas dans quel livre il le fait, car je doute que vous ayez déjà lu Kant par vous-même. Si vous l'aviez fait et que vous aviez étudié ces réfutations des "preuves" de l'existence de Dieu, vous auriez pu comprendre que Kant se trompe dans son argumentation. Après Kant, Hegel détruit très facilement l'argumentation de Kant et conclue que les "preuves" de l'existence de Dieu sont valides, dans "Encyclopédie" et "Les Preuves de l’existence de Dieu ".

Ce sont des lectures "indirectes" de Kant ("La Seule Base possible pour la démonstration de l’existence de Dieu", et "Critique de la faculté de juger"), car je ne lis pas couramment le "jargon philosophique".
Quant à Hegel, le peu de chose que je sais de lui, ne me fait pas mettre ses œuvres en tête de liste des livres que j'ai envie de lire. Avec un philosophe spéculatif, d'inspiration religieuse, et qui a écrit que "ce qui est rationnel est réel", on peut s'attendre à tout. Jusqu'à présent, je n'avais lu nulle part qu'il avait réussi à prouver l'existence de Dieu, mais je veux bien chercher.


(PNM / 03/05/04 11h51)



Dans la partie "Quelques réponses..." :

"L'athée n'a pas à prouver que Dieu n'existe pas. C'est aux croyants de prouver le contraire."
C'est mal barré... la notion même de "croyance", "foi", se distingue du fait qu'elle ne nécessite pas de preuve (sinon il ne s'agit plus d'une croyance, c'est une connaissance). Alors il est au tour des athées de prouver la non-existence de Dieu (puisque quand on ne croit pas en quelque chose, c'est qu'on se fonde uniquement sur les faits)... et là aussi c'est mal barré.
Vous dites vous-même que la foi ne nécessite pas de preuve, c'est donc la moindre des choses de ne pas demander aux incroyants d'en fournir pour prouver le contraire.
En outre la non-croyance ne se fonde pas sur des faits, mais sur des arguments et un minimum de scepticisme.


Explication: selon Karl Popper (et selon tous les scientifiques d'aujourd'hui), ce n'est pas parce que tous les corbeaux qu'on connaît sont noirs qu'on peut dire que tous les corbeaux sont noirs. Il suffit de trouver un corbeau blanc pour prouver que cette loi est fausse, et tant qu'on n'en trouve pas, on ne peut pas savoir si tous les corbeaux sont noirs.
De ce fait, la science est toujours réfutable... alors si quelqu'un dit "Dieu existe", c'est irréfutable parce qu'il n'y a aucun moyen de prouver que c'est faux. La seule manière de mettre fin aux doutes des athées serait que la preuve de l'existence de Dieu soit faite... mais la preuve de sa non-existence est impossible.
Je suis tout à fait d'accord avec ce principe (Karl Popper), c'est la base du raisonnement scientifique, qui peut remettre en question du jour au lendemain (et c'est tout à son honneur), une théorie qu'il considérait comme valable ou applicable la veille. Mais, en général, c'est pour produire quelque temps après une théorie plus globale qui permet d'expliquer le fait nouveau.
Le concept de Dieu ne relevant pas de l'expérience observable, ce principe ne peut s'appliquer dans son cas. Il n'y a, en effet, rien à mettre en contradiction avec quoi que ce soit.
Votre exemple du corbeau tombe donc à plat. Cependant la science a toujours été prête à examiner avec sagacité, objectivité et en présence de savants objectifs, tout événement "surnaturel" ou "manifestation divine".


Mais est-il vraiment utile de chercher à savoir qu'est-ce qui est vrai ?
Qu'est-ce qui correspond le plus à la réalité ? En fin de compte, quand on parle de croyances, personne ne cherche à savoir si elles s'avèrent juste ou non, l'important est qu'on croit...
Il y a quelques siècles les gens croyaient que la foudre était la conséquence d'une colère divine.
A la lumière du passé, il me paraît important de ne pas continuer à "gober" n'importe quoi.


Comme le disait l'auteur de Science-Fiction Philip K. Dick (Minority report, Blade Runner...) "La réalité est ce qui continue d'exister quand on n'y croit plus". Croire est donc la meilleure façon de s'approcher de cette réalité: croire en tout plutôt que croire en rien parce que "ce n'est pas prouvé", prouvons que ce n'est pas vrai alors ! (ah non, c'est vrai c'est pas possible).
Ce n'est pas la meilleure définition de la réalité.
Les athées sont avant tout des sceptiques et quand ils sont en face de quelque chose qui les dépasse, ils préfèrent faire preuve d'humilité et constater qu'ils ne savent pas plutôt que de croire à des solutions toutes faites.


La conclusion de ce que j'essaie d'exprimer est simple: il ne faut pas mêler rationalité avec croyance: tout d'abord parce que les interrogations seraient sans fin, nul ne possède l'élément qui rallierait chacun, mais aussi parce que la croyance est un réflexe naturel de l'homme (et on a tellement tendance à se dire que tout ce qui est naturel est bon, ça doit sûrement être vrai...), les athées ne sont pas plus près de la réalité que les autres sous prétexte qu'ils ne croient pas en Dieu.
Si croire est un réflexe qui paraît naturel, c'est surtout parce que cette façon de penser est transmise de génération en génération par la famille et l'entourage sur des enfants qui ne sont pas en mesure de faire la part des choses.

Si on ne croit pas en un dieu, on est entouré d'un million d'autres croyances. Vous croyez aux fantômes ? À la superstition ? Aux effets bénéfiques d'Actimel ? Au meurtre de JFK par la CIA ? Ou alors vous contentez vous de vous dire "je sais pas, je cherche pas" quand il y a une
interrogation ? On laisse tous notre imagination vagabonder à chaque fois qu'on en a la possibilité: deux avions tombent sur les WTC, c'est les Palestiniens ? Ben Ladden ? Deux pilotes ivres ? Le simple fait d'y penser, c'est déjà accorder une préférence à une croyance, et ça c'est pas plus con que croire que Dieu existe... C'est tout juste humain.
C'est toute la différence entre une croyance (en une divinité ou au surnaturel) et une opinion.

PS: mais chacun fait ce qu'il veut :-p Félicitations pour votre site complet et intéressant ;-)

(JPD / 02/05/04 23:35)


Athéisme : l'homme debout. Vivre sans Dieu et sans religion   Accueil "Quelques réponses"    Haut de page    Contact   Copyright ©