Athéisme : l'homme debout. Vivre sans Dieu et sans religion  >  Humour   > Jean Paul 2 à Lourdes > 2/2


Jean Paul 2 à Lourdes  -  Page 2/2



Lourdes : "Disneyland de la piété" *… et du kitsch



Ville de Lourdes


(*) Titre emprunté au Dossier du Canard (enchaîné) d'octobre 1990

Les "apparitions" de la dame en blanc, ont été une véritable aubaine pour cette ville où règne, à défaut de la Vierge, une belle unanimité pour ne pas tuer la poule aux oeufs d'or.

"Lourdes, c’est un spectacle. On peut considérer que les bénévoles et les brancardiers sont les acteurs, et les pèlerins les figurants."
(Un hôtelier / Les Dossiers du Canard / Octobre 1990)

4200 habitants au milieu du XIXe siècle. 15 000 environ aujourd'hui.
Cinq millions de pèlerins ou visiteurs par an.
Trois hôtels par habitant !?
339 selon les "Pages Jaunes".
270 selon l'Office de Tourisme, plaçant la ville mariale au 2ème rang en France après Paris.

Lourdes, la ville où le mètre carré de trottoir se vend le plus cher !

Le miracle des cierges :
non ce ne sont pas les apparitions que l'on peut voir si l'on regarde trop longtemps la flamme, mais la bonne fortune des fabriquants et revendeurs.

cierges de Lourdes
Les marchands du Temple

Les hommes d’Eglise et les pèlerins semblent avoir oublié les paroles de l’Evangile, qui pourtant leur tient à coeur.

"15 - Ils arrivèrent à Jérusalem, et Jésus entra dans le temple. Il se mit à chasser ceux qui vendaient et qui achetaient dans le temple; il renversa les tables des changeurs, et les sièges des vendeurs de pigeons;
16 - et il ne laissait personne transporter aucun objet à travers le temple.
17 - Et il enseignait et disait : N'est-il pas écrit : Ma maison sera appelée une maison de prière pour toutes les nations ? Mais vous, vous en avez fait une caverne de voleurs."

(Evangile selon Marc XI)

La bataille de l'eau "Lourdes" :
Un récipient en plastique, made in China, un peu d'eau du robinet, une bénédiction ecclésiastique et quelques euros, pour des années de protection divine, jusqu'au prochain pélerinage.

Pour ceux qui n'ont pas envie de se déplacer, on peut même acheter "La bouteille Marie" sur Internet (Lourdes-store.com) pour 12,78$.

Efficacité, en nombre de guérisons, de l'eau de Lourdes, par million de pèlerins :
5000 en 1858
500 en 1900
200 en 1930
1 en 1950
(Source : Dr Thérèse Valot et Dr Guy Valot / Lourdes et l'illusion / 1957)

Un groupe de nonnes revient au couvent après un pélerinage à Lourdes. Soeur Marcelle les interpelle alors qu'elles regagnent leurs chambres et, apercevant leurs lourds bagages, interroge :
- Avez-vous ramené quelque chose ?
L'une des nonnes ouvre sa valise qui contient plusieurs petites bouteilles et explique :
- J'ai rempli ces flacons d'eau miraculeuse pour en faire profiter tous les malades que nous cotoyons...
Soeur Marcelle examine les bouteilles, en débouche une, la renifle et s'écrie :
- Mais, c'est de la vodka !
Et la nonne :
- C'est un miracle ! Un miracle !




Les bains

"L'eau froide le terrifiait. Il racontait encore que, la première fois, il avait éprouvé un saisissement si atroce, qu'il s'était juré de ne recommencer jamais. A l'entendre, il n'y avait pas de pire torture. Puis, l'eau, comme il le disait, n'était guère engageante ; car, de crainte que le débit de la source ne put suffire, les pères de la Grotte ne faisaient alors changer l'eau des baignoires que deux fois par jour ; et, comme il passait dans la même eau près de cent malades, on s'imagine quel terrible bouillon cela finissait par être. Il s'y rencontrait de tout, des filets de sang, des débris de peau, des croûtes, des morceaux de charpie et de bandage, un affreux consommé de tous les maux, de toutes les plaies, de toutes les pourritures. Il semblait que ce fut une véritable culture de germes empoisonneurs, une essence des contagions les plus redoutables, et le miracle devrait être que l'on ressortit vivant de cette boue humaine."
(Emile Zola / 1840-1902 / Lourdes / 1896)



Les guérisons miraculeuses

De tout temps, les religions ont su exploiter la souffrance humaine, pour séduire et attirer sous leurs ailes sombres, ceux que la malchance ou le destin avait frappé.

Guérisons énigmatiques, d’origine inexpliquée : effet placebo, méthode Coué, choc émotionnel…
"Depuis la mise en place du Comité médical international, le nombre de guérisons inexpliquées enregistré à Lourdes a fortement baissé depuis 1947. De 1858 à nos jours, on dénombrait 6.000 guérisons signalées (dont 66 seulement seront proclamées miraculeuses), soit 43 guérisons par an en moyenne. Avant 1914, on peut compter 57 guérisons reconnues par an (avec un maximum de 144) pour une fréquentation moyenne de 5.600 malades par an, soit environ une guérison pour 100 malades. Pour la période de 1914 à 1928, le rapport du nombre de guérisons à celui des malades aurait été d'une guérison officielle pour 700 malades. De 1928 à 1947, il y avait une guérison pour environ 1.600 malades. De 1947 à aujourd'hui, sur un peu plus de 1.000 guérisons alléguées, le Bureau médical n'en a retenu que 57, reconnues comme certaines, "définitives et inexplicables"."
(Sandrine Cogat-Droulez / Religion, science et miracles, Le cas de Lourdes)

Soit la Vierge Marie perd en efficacité, soit l’œil plus pressant de la science repousse les limites de l’inexplicable.

"Le phénomène PK a donc chuté par un facteur de plus d'un million au cours du temps. Cette chute claire est retrouvée lors de l'examen de tout autre phénomène paranormal (l'intensité des "faits" paranormaux chute évidemment parallèlement à la sophistication accrue des moyens de contrôle) quel qu'il soit, de la PK à l'eau de Lourdes (le pouvoir de guérison de cette dernière a subi la même chute depuis les apparitions de 1858 et les premières guérisons...)
(Henri Broch / Laboratoire de zététique de Nice)
PK = psychokinèse ou télékinèse ou pouvoir de l'esprit sur la matière

Il y a certainement beaucoup plus de guérisons énigmatiques dans les hôpitaux français qu'à Lourdes.



"De 1858 à 1972, guérisons miraculeuses à Lourdes reconnues par les autorités médicales : trente-quatre. Guérisons miraculeuses constatées par les autorités religieuses : soixante-douze.
Accidents mortels de circulation sur la route du pèlerinage : quatre mille deux cent soixante-douze."

(Michel Audiard / 1920-1985 / Audiard par Audiard)

"Si le malade meurt, c'est le médecin qui l'a tué; s'il guérit, ce sont les saints qui l'ont sauvé."
(Proverbe italien)



"Mon père est allé à Lourdes, il ne lui reste plus que Lisieux pour pleurer."
(Michel Colucci, dit Coluche / 1944-1986)

"Je suis allé à Lourdes avec ma femme. Il n'y a pas eu de miracle. Je suis revenu avec."
(Seymour Brussels)

"Une personne en fauteuil roulant va à Lourdes et prie : S'il vous plaît Marie, faites quelque chose pour moi.
Et Pouf des pneus neufs !!!"


"Un paralytique revient d'un pèlerinage à Lourdes à demi satisfait.
- Certes, dit-il, je me trouve toujours dans l'impossibilité de remuer ni pied ni patte mais, au moins, ce grincement continuel que j'avais dans les roues de mon fauteuil roulant a complètement disparu."


La meilleure manière de se suicider est de se rendre à Lourdes, à la bonne période... (celle où l'on expose les malades aux mouches). Il vous suffit alors de vous rendre dans la Grotte, et de prendre le micro devant la foule rassemblée... (l'acoustique est phénoménale) : "Arrêtez... tout ça, c'est des escroqueries..... La Vierge, elle est apparue à Tarbes..."
Et là, courrez vite, car vous allez avoir derrière vous les centaines de commerçants qui veulent vous jeter dans la piscine avec un crucifix de 150 kilogs aux pieds.. ainsi, si vous vous en sortez, c'est un miracle...
(Patrice Toulouse / 11/04/07 - 10:36 / Auteur : René Cousinier)




Réactions d'internautes


Je tiens à donner mon avis sur l'article suivant.
Lourdes : "Disneyland de la piété" *? et du kitsch
Ayant été plusieurs fois à lourdes en pélérinage en tant que brancardier. Je ne suis pas vraiment choqué de voir que Lourdes est perçue comme cela (voir pas du tout). Bien sûr, il y a beaucoup d'abus et d'exagération. Le commerce de la foi y est vraiment très impressionant.
Lourdes, c'est vrai, est un spectacle. Il remplit la poches des vendeurs. Les poches de l'Eglise et le coeur de beaucoup de malade d'un peu d'espoir. J'oublie sûrement les poches des picks pockets (Les voies de Dieu sont impénétrables mais les poches ne sont pas à l'abri des mains fureteuses) et les estomacs des brancardiers de diverses boissons entre deux mouvements de malades.
The show must go on.
Trés joli site, j'y revient souvent. Il esr drole et complet. Allez bonne continuation.
PS: Lourdes m'a sauvé de ma foi. J'ai trouvé l'athéisme moins cher.
(18/05/06 - 19:56)


Bonjour,
La phrase "Je suis l'Immaculée Conception", que la Vierge est supposée avoir prononce а Bernadette est fautive dans toutes les langues, y compris en gascon, la langue que parlait Bernadette. La "conception" ne peut designer une personne mais seulement le processus de concevoir. La phrase correcte serait plutot : "Je suis l'Immaculee concue".
source : un site orthodoxe, les orthodoxes ne croient majoritairement pas en l'Immaculée Conception.
(la vie est belle / 06/12/05 - 20:10)


Je suis tombée par hasard sur votre site en cherchant des informations sur Bernadette Soubirous.
Aussi, comme beaucoup de personnes, j'ai été choquée par vos propos que ce soit par rapport à Lourdes ou à la vie de Bernadette. Je vous demande de bien vouloir vous renseigner sur les faits de l'époque et de respecter la vérité. Je tiens tout de même à vous dire que je suis plutôt de votre avis quand vous parlez "des vendeurs du temple". Mais il faut savoir que des organismes à Lourdes logent et nourissent dans de parfaites conditions et à contribution moderées, les familles dont les revenus ne permettent pas l'herbergement dans un hôtel.
(A. LECERF / 17/09/04 - 11h56)


Je me demande si la précision concernant le père acolique de Bernadette Soubiroux grandit la majuscule que vous dites mettre à l'homme.
(Oniris / 04/09/04 - 13h52)


Je ne suis pas d'accord avec ce que vous mettez sur votre site je trouve cela ignoble et je crois même, je suis sûr que vous n'etes jamais allé à Lourdes en tant que brancardier!!!!!! et je trouve inadmissible ce que vous dites sur Lourdes et les phrases comme : Lourdes : "Disneyland de la piété" *… et du kitsch, "Lourdes, c’est un spectacle. On peut considérer que les bénévoles et les brancardiers sont les acteurs, et les pèlerins les figurants." Je ne peux pas accepter.
(antoine b / 11/07/04 - 01h41)


Athéisme : l'homme debout. Vivre sans Dieu et sans religion   Accueil Humour    Haut de page    Contact   Copyright ©