Athéisme : l'homme debout. Vivre sans Dieu et sans religion > Vos contributions > Enrichissons l'athéisme > Réaction


Réponse à "Enrichissons l'athéisme"


par Foufou de Bassan  -  29/10/2007




Les textes publiés dans Vos contributions (rouge foncé) ne représentent que l'opinion de leurs auteurs.




Bonjour

Le texte sur "Enrichissons l'athéisme" est intéressant mais je trouve qu'il indique une fausse direction. Je reprends en italique certains arguments développés dans ce document avec mes commentaires.

"Ce qui me fait peur c'est que l'athéisme reste avec les mêmes arguments de bases et ne fasse bientôt plus le poids fasse aux nouvelles façons de penser de certains experts chrétiens ou d'autres religions"

"C'est justement ce que nous devrions développer, un athéisme plus poussé, connaisseur de ce qui se dit dans les milieux religieux, et plus développé dans ses analyses."

Il serait dangereux de calquer notre raisonnement athée en opposition aux arguments des croyants. Nous n'avons pas à justifier notre athéisme, nous n'avons pas à prouver que Dieu n'existe pas ! Effectivement, si nous essayions de le prouver nous tomberions dans le piège car on serait alors obligé d'utiliser, pour les démonter, des arguments théologiques, domaine dans lequel certains croyants sont de grands connaisseurs.
Donc nous n'avons pas à "faire le poids" dans un combat où les règles seraient fixées par les croyants.

"A ce que j'ai lu certains de ces experts ne croient même pas en un Dieu créateur mais plus en une divinité présente en tout, dans nos sentiments, etc... et que Jésus serait une des voies à suivre pour s'approcher de la relation avec Dieu."

Cette forme de croyance panthéiste n'est pas nouvelle, c'est de l'animisme. Et je ne vois pas comment la croyance en Jésus au sens religieux peut conduire à l'animisme.

"Un autre exemple de mauvais argument serait la non existence de Jésus, comme cela est toujours soutenu par Michel Onfray qui se fonde sur les thèses d'Alfaric je crois. Si son historicité n'est pas à 100% prouvée, tout le monde ou presque est d'accord pour dire qu'il a existé"

L'historicité de Jésus serait prouvée ? Ah bon !
Il est possible qu'il y ait eu un dénommé Jésus, qui se croyait fils de Dieu mais actuellement les asiles psychiatriques sont remplis de milliers de personnes qui se prétendent fils de Dieu ou, du moins, envoyés par lui. Il est possible que ce Jésus avait un baratin facile comme les prédicateurs de nos sectes actuelles, qu'il était un peu guérisseur, donc on a brodé tout plein d'histoires sur lui.
Donc, on ne peut pas dire que "tout le monde ou presque est d'accord pour dire qu'il a existé" dans sa dimension telle qu'exposée dans les évangiles. Si on dit cela c'est qu'on est croyant ! Mais un athée ne peut pas dire cela, que Jésus est fils de Dieu, né d'une vierge, sinon ce n'est plus un athée !!!!

"un athéisme scientifique, à savoir chercher et montrer qu'il y a de nombreux scientifiques athées et sollicités leur vision de l'univers afin d'apporter une culture scientifique plus développée à nous autres athées, en montrant des modèles explicatifs de la création de l'univers jusqu'à l'apparition de la vie puis de l'homme."

Mais justement, cela est la caractéristique de l'athéisme et de son pendant, le rationalisme. Les théories de la création de l'univers et de l'évolution ont été utiles pour l'athéisme à tel point que, ne pouvant être réfutées, les croyants ont inventé cette connerie du "dessein intelligent" pour essayer que Dieu ne soit pas totalement hors-jeu.

"Des gens comme Onfray sont des athées qui, malgré leur bonne foi, ne connaissent rien des religions et des recherches qui y sont faites, et font passer dès lors le monde athée comme un ramassis d'ignares dogmatiques à la réflexion peu développée."

C'est un peu vache pour Michel Onfray ! Et puis il n'y a pas besoin d'être super calé en théologie pour être athée. Je suis athée, mais je ne me considère pas comme un "ignare dogmatique" mais simplement j'estime qu'il est inutile de se battre avec des croyants que je ne pourrai convaincre de mon athéisme pas plus qu'ils ne pourront me convaincre de leur croyance. Ils ont la foi en un Dieu, c'est leur affaire, moi je ne l'ai pas, c'est mon affaire ! Par contre je me bats pour qu'ils ne viennent pas m'em… en m'imposant des règles morales dictées par leur religion.

En conclusion, je reprendrai l'argument de Michel Onfray qui regrette à juste titre que le mot "athée" se définisse en opposition à Dieu : a (abscence) + thée (Dieu). Michel Onfray regrette qu'il n'y ait pas un mot positif et non par opposition pour remplacer "athée". Comme lui, je plaide pour un athéisme indépendant de Dieu et indépendant des religions car; quand on est en opposition; on est dépendant.

Donc vivons notre athéisme de façon positive comme un grand souffle de liberté et d'Humanité (avec H majuscule…) et comme je disais plus haut, surtout, surtout, surtout, ne tombons pas dans le piège tendu par les croyants qui nous mettraient dans l'obligation de justifier notre athéisme.

Bien cordialement


Foufou de Bassan



Voir la réponse de Un athée parmi tant d'autres : Pour une solidarité entre athées.

Voir la page d'accueil sur l'athéisme



Athéisme : l'homme debout. Vivre sans Dieu et sans religion   Vos contributions    Haut de page    Contactcontact   Copyright ©