Athéisme : l'homme debout. Vivre sans Dieu et sans religion  >  Vos contributions    > Turan Dursun


Turan Dursun



par Aurélien  -  13/03/2006




Les textes publiés dans Vos contributions (rouge foncé) ne représentent que l'opinion de leurs auteurs.



Célèbre athéiste turc : l'écrivain Turan Dursun


Dursun est né en 1934 dans le village de Gumustepe dans le district Sakisla de Sivas en Turquie. Son père était un imam (prêtre musulman) qui rêvait de faire de son fils le plus éminent écolier religieux de son temps "Sans égal en connaissances même à Basra et Kufe". Pour cette raison il n’envoya pas son fils Turan, à l’école primaire officielle (où il aurait reçu peu ou pas d’éducation religieuse). En conséquence, Turan a passé son enfance sous la supervision d’un nombre de scheiks et de tuteurs religieux dans de différents endroits derviches. En ce temps, le but principal du jeune Turan était de remplir les souhaits de son père. Son ambition et son talent étaient tels qu’il finissait généralement des années de cours en seulement quelques mois. Il apprit le kurde en 3 ou 4 mois juste pour être capable de comprendre les lectures des instructeurs kurdes qui avaient les meilleurs connaissances de l’Islam en ce temps là.

Il était encore un enfant quand il apprit les dialectes "safy" et "nahy" de l’Arabe aussi bien que les formes de la langue arabe de pas seulement le 11-12ème siècle mais aussi du 7-8ème siècle. Quand il atteint l’age de 17 ans, il avait lu le kazviniye et obtenu l’Icazet (un degré de qualification en Islam)

Turan avait encore à obtenir un diplôme de l’école primaire officielle afin de se qualifier comme mufti (un imam en charge d’autres imams) – ce qu’il fit bientôt, et démarra sa carrière comme un imam de village. Ensuite il donna des lectures dans les madrasats (universités religieuses) d’Istanbul, Carsamba, Ucbas, et Ismailaga.

De 1958 à 1966 il était le mufti de Tekirdag, Gemerek, Altindag et Silvas. Bien qu’il soit regardé comme un étranger par les cercles islamiques de ce temps, pour son intérêt peu commun au kémalisme (l’idéologie officielle de la République Turque fondée sur les principes de la laïcité et de la démocratie) et son opposition aux strictes applications des lois islamiques (la charia). En conséquence de quoi il fût envoyé pour remplir des postes sans importances dans les lointaines régions du pays.

En ce temps il devint connu auprès du public comme le "religieux scolaire éclairé". En suivant cela, il abandonna ses devoirs parce qu’il sentit qu’il ne croyait plus dans les principes de l’Islam.

Dursun entra dans le travail de préparer des programmes avec des contenus religieux pour le réseau de télévision officiel, et en 1989 il commença à écrire pour le magazine hebdomadaire "2000’e Dogru" (Droit vers l’an 2000). Malheureusement, quelques temps après Dursun – en ce temps le père de trois enfants grandissants, fut assassiné.


Source en anglais et en Turc : http://www.turandursun.com


Aurélien



Athéisme : l'homme debout. Vivre sans Dieu et sans religion   Vos contributions    Haut de page    Contactcontact   Copyright ©