Athéisme : l'homme debout. Vivre sans Dieu et sans religion  >  Vos contributions    > Que valent les Evangiles ?


Que valent les Evangiles ?

Quel crédit peut-on leur accorder ?


par J.-P. Chavaz  -  27/02/2012




Les textes publiés dans Vos contributions (rouge foncé) ne représentent que l'opinion de leurs auteurs.




Il fut un temps où les croyants trouvaient parfaitement naturel qu'à l'approche de la mort ceux qui avaient été mécréants pendant toute leur vie retournent au bercail de la religion. Ma mère était d'ailleurs du même avis. En ce qui me concerne, à quatre-vingt ans, je n'ai qu'une seule envie : conforter les fondements de mon athéisme qui m'accompagne depuis mon adolescence.

Pour les chrétiens bon chics bon genres, les paroles d'évangile sont des vérités incontournables, quelque chose de sacré mais pour tous ceux qui ont pris le parti de ne pas croire au caractère divin de ces ouvrages, ce ne sont que des racontars. D'ailleurs comment pourrait-il en être autrement. Ce Jésus dont on vante aujourd'hui encore et plus que jamais les vertus si exceptionnelles n'a laissé aucun écrit de sa main et son existence supposée n'est signalée par aucun témoin objectif de l'époque. Par ailleurs quand un évangéliste qui n'avait pas connu le personnage de son vivant se met à raconter des épisodes de sa jeunesse, il cite la fuite de sa famille pour échappe aux Massacres des Saints Innocents perpétrés sur les ordres du roi Hérode, le lecteur peut s'attendre au pire. Si ce massacre avait eu lieu, un vrai crime contre l'humanité, il aurait été certainement relaté par des historiens. Or il n'en est rien. L'évangéliste a donc inventé ce macabre "fait divers" pour faire "mousser" le personnage central de son texte. Comme d'ailleurs la virginité de Marie, sa mère. après accouchement !?!? Compte tenu de ces énormes supercheries, comment peut-on accorder un quelconque crédit aux révélations contenues dans les quatre évangiles canoniques ????????? Qui semblent être tous sortis du même tonneau ! Et pourtant, les vrais croyants sont toujours disposés à gober tous les bobards que les Eglises veulent bien leur servir jusqu'à plus soif.

Encore aujourd'hui, cela n'empêche nullement le pape Benoit XVI d'affirmer urbi et orbi que l'Eglise catholique romaine détient la Vérité absolue, elle qui fut l'instigatrice de l'exploitation éhontée de ces histoires de bondieuseries.

Des historiens de tous bords ont tenté de dresser un portrait du Jésus historique. A l'époque, la Palestine était peuplée exclusivement de Juifs qui tentaient tant bien que mal de résister à l'occupant romain. Ces Juifs vivaient dans l'attente du Messie qui selon une prophétie devait coïncider avec la fin du monde. C'est dans cette ambiance très particulière que le dénommé Jésus commença à battre la campagne en prêchant la bonne parole, Juif très pieux, il était accompagné par des Juifs triés sur le volet, ses disciples Si bien qu'aujourd'hui tout le monde s'accorde à reconnaitre que les tous premiers "chrétiens" étaient tous juifs et que le "christianisme" a essaimé hors de Palestine par l'intermédiaire de communautés juives ayant émigré dans l'ensemble du pourtour méditerranéen. Il faut rappeler qu'à l'époque, les Juifs représentaient plus de dix pourcents de l'ensemble de la population romaine. Il faut signaler également que Zoroastre qui avait créé en Perse au VIIème siècle avant notre ère la première religion monothéiste tenait un discours de paix et de liberté dans la même veine que celui prêté à Jésus dans le Nouveau Testament !?!?! qui n'a été défini qu'au IVème siècle pour mettre de l'ordre dans les diverses croyances (chrétiennes) qui s'était développées après la disparition du Seigneur.

Cette mise au point était d'ordre théologique mais aussi et surtout d'ordre politique étant donné que par la grâce de l'empereur Constantin 1er, l'Eglise chrétienne allait accéder au rang de religion d'Etat.

L'Eglise catholique romaine est à l'origine de la persécution des Juifs au cours du 1er et 2ème millénaire avec la Shoah en point d'orgue. Très tôt, elle avait accusé les Juifs d'être un peuple déicide pour avoir contribué à la mise à mort de Jésus. Cette accusation est mensongère car ceux qui ont exigé la mise à mort de Jésus n'étaient qu'un clan minoritaire du peuple juif collaborant activement avec l'occupant romain. Par ailleurs, selon l'Eglise, Dieu avait manigancé le sacrifice du Fils pour libérer les hommes du péché originel qu'il avait lui-même infligé à Adam et Eve ainsi qu'à leur descendance. Le Sanhédrin et Ponce Pilate n'ont été que des marionnettes actionnées par Dieu le père dans cette sinistre pièce de théâtre. Alors pourquoi cette lourde accusation à l'encontre du peuple juif ??? Pour des raisons purement politiques. Comme déjà mentionné, le judaïsme s'exportait bien. L'Eglise qui souhaitait étendre son influence en Occident le considérait donc comme un dangereux concurrent. Le meilleur moyen de freiner son expansion était alors de le discréditer en le faisant passer pour déicide. Et ça a marché. !!

Compte tenu de ce qui précède, peut-on vraiment être fier de nos racines chrétiennes ????????????????????????


J.-P. Chavaz



Voir les pages d'accueil sur la Bible et sur le christianisme




Athéisme : l'homme debout. Vivre sans Dieu et sans religion   Vos contributions    Haut de page    Contactcontact   Copyright ©