Athéisme : l'homme debout. Vivre sans Dieu et sans religion  >  Vos contributions    > La prière des professionnels


La prière des professionnels

Source : La Bible de Jérusalem


par Sotirios Tzilopoulos  -  02/05/2009




Les textes publiés dans Vos contributions (rouge foncé) ne représentent que l'opinion de leurs auteurs.




Il y en a beaucoup qui prient encore, et surtout s’ils se trouvent en danger, mais je crois que les prières des professionnels ressemblent parfois à de marchandages.

Les psaumes ou prières chantantes de l’Ancien Testament ont été écrites par des professionnels juifs, et l’Église Orthodoxe les utilise encore. Voici quelques exemples de prières qui s’adressent à Dieu :

Psaumes 24,7 "Ne te souviens pas des égarements de ma jeunesse, mais de moi, selon ton amour souviens-toi !"
= Quelqu’un pourrait dire : si tu n’as pas pu me créer vieux, au moins oublie les égarements de ma jeunesse. Tu as dit que tu m’aimes, prouve-le !

140,4 "Retiens mon cœur de parler mal, de commettre l’impiété en compagnie des malfaisants".
= Un autre plus obéissant pourrait dire : oublie ma liberté de parole, et règle mon cœur suivant ta volonté.

145,8-9 "Yahvé rend la vue aux aveugles, Yahvé redresse les courbés, Yahvé protège l’étranger, il soutient l’orphelin et la veuve".
= Le rédacteur pense qu’énumérer les besoins des hommes pourrait inciter son dieu à faire des miracles pour soulager leurs souffrances, et mériter ces louanges.

29,9-10 "Vers toi, Yahvé, j’appelle, à mon Dieu je demande pitié : Que gagnes-tu à mon sang, à ma descente en la tombe ? Te loue-t-elle, la poussière, annonce-t-elle ta vérité ?"
= Le rédacteur pense que Dieu a intérêt de prolonger sa vie sur la terre, parce que le mort va à la tombe, il devient poussière, et la poussière ne rend aucun service à Dieu, elle n’annonce pas sa vérité !

6,5-6 "Reviens, Yahvé, délivre mon âme, sauve-moi, en raison de ton amour. Car, dans la mort, nul souvenir de toi : dans le Shéol (Hadès, Enfer ou Tombe) qui te louerait ?"
= Le prieur, comme un bon marchand, dit à son dieu : Tu aimes les louanges ? Délivre-moi de la tombe, parce que mort je vais t’oublier et je ne pourrais pas te louer.

87,10-13 "Mon œil est usé par le malheur. J’appelle, Yahvé, tout le jour, je tends les mains vers toi : Pour les morts fais-tu des merveilles, les ombres ses lèvent-elles pour te louer ? Parle-t-on de ton amour dans la tombe, de ta vérité au lieu de la perdition ? Connaît-on dans les ténèbres tes merveilles et ta justice au pays de l’oubli ?"
= En d’autres termes, je te prie toute la journée, aide-moi, pour les morts tu ne peux rien faire, il n’y a aucun espoir, ils ne parlent pas de ta vérité, ils ne peuvent pas se lever pour te louer !

102,15-16 "L’homme ! Ses jours sont comme l’herbe, comme la fleur des champs il fleurit; sur lui, qu’un souffle passe, il n’est plus, jamais plus ne le connaîtra sa place".
= Le rédacteur croyait que l’homme meurt, et disparaît pour toujours.

145,3-4 "Ne mettez point votre foi dans les princes, dans un fils de la glaise, il ne peut sauver ! Il rend le souffle, il retourne à sa glaise, en ce jour-là périssent ses pensées".
= Les Orthodoxes utilisent toujours ces psaumes - prières à l’Église et même à la maison, mais en même temps ils prient les hommes (saints) qui sont morts depuis longtemps, dans l’espoir qu’ils guérissent de leurs maladies !

Ainsi, les prières des professionnels deviennent incompréhensibles pour les pauvres en esprit, qui s’interroge : pourquoi Dieu tolère-t-il une belle vie, et même des parachutes dorés pour certaines personnes, pendant que d’autres meurent de malnutrition et des maladies ?



Sotirios Tzilopoulos



Athéisme : l'homme debout. Vivre sans Dieu et sans religion   Vos contributions    Haut de page    Contactcontact   Copyright ©