Athéisme : l'homme debout. Vivre sans Dieu et sans religion  >  Vos contributions    > L’Ordre des Chevaliers de Malte


L’Ordre des Chevaliers de Malte

Le fer de lance de la dixième Croisade


par Cide  -  18/04/2008




Les textes publiés dans Vos contributions (rouge foncé) ne représentent que l'opinion de leurs auteurs.




Le président Bush a qualifié de croisade le sursaut vengeur et belliqueux qui s’est emparé des États-Unis d’Amériques après le 11 septembre 2001. Il est très probable que la légèreté du personnage fait que dans sa bouche le mot ne portait pas toute sa connotation historique. N’empêche qu’il ne savait pas si bien dire.

Les événements actuels lui donnent entièrement raison. Reprenons-les par le début pour bien comprendre. En 1291, le mamlouk Alashraf Khalil rassemble toutes les forces disponibles en Égypte et en Syrie pour conquérir Saint Jean d’Acre (Akka en Arabe), dernier refuge des croises en terres d’Islam, et finir le travail commencé par Saladin un siècle plus tôt. Le siège fut long et les combats furent rudes et meurtriers. Et pour cause une poignée d’irréductibles chevaliers courageux et religieusement fanatisés refuse de rendre les armes. Mourir en servant la chrétienté est pour eux l’ultime consécration. Ces hommes sont rassemblés dans un mouvement militaro-religieux qui s’appelle l’Ordre militaire de Saint-Jean de Jérusalem, plus connu, ultérieurement, par les chevaliers de Malte.

Commence alors une longue errance pour ces fanatiques de Jésus qui les amena successivement à Chypre, Rhodes, Malte et enfin, en 1834, Rome.

Depuis le temps était de bon conseil. Les hommes qui n’ont pas réussi à conserver le Krak des chevaliers par leurs armes ont opté pour la ruse.

En effet, l’ordre fait parler de lui de nouveau en participant activement à la stratégie américaine dans le moyen orient. L’extraterritorialité de l’ordre qui lui confère le statut d’un état sans territoire est d’une grande utilité pour la guerre menée par l’Amérique dans le monde contre le terrorisme. Les nouveaux mercenaires de guerre qui tuent et violent en Irak sont majoritairement porteurs des passeports délivrés par cet état virtuel. Un avantage qui les met à l’abri de poursuites judicaires. Mieux encore, les noms les plus actifs dans cette guerre -Cheney, Blair, Bush-sont majoritairement des chevaliers de l’ordre. Il est de notoriété publique que l’ordre, qui est de confession catholique, est sous l’autorité de ce panzer pape qu’on connait si hostile à l’islam et dont la visite actuelle à Bush et surtout le lieu de la rencontre, la base militaire d’Andrews, confirme une fois de plus la connivence entre ces deux croises du 21eme siècle.


Cide



Athéisme : l'homme debout. Vivre sans Dieu et sans religion   Vos contributions    Haut de page    Contactcontact   Copyright ©