Athéisme : l'homme debout. Vivre sans Dieu et sans religion  >  Vos contributions    > Moïse et les 10 commandements


Moïse et les 10 commandements

(Texte humoristique)


par Foufou de Bassan  -  23/10/2015




Les textes publiés dans Vos contributions (rouge foncé) ne représentent que l'opinion de leurs auteurs.




Alors Dieu dit à Moïse : Voici mes dix commandements :

Tu n'auras pas d'autres dieux devant ma face

Moïse pensa en lui-même : il veut l'exclusivité, c'est normal

Tu ne te feras pas d'idoles et tu ne les serviras pas.

Et Moïse se dit : ça c'est logique avec le premier commandement, il veut l'exclusivité alors il élimine les concurrents

Tu ne prononceras pas le nom de l'Éternel ton Dieu en vain.

Et Moïse se dit : pourquoi pas, c'est inutile de gaspiller sa salive

Souviens-toi du jour du repos, pour le sanctifier.

Et Moïse fut heureux : l'interdiction de travailler le dimanche est un premier rempart contre le grand capital qui cherche a exploiter pour son seul profit le travail des masses prolétariennes des camarades travailleurs (et aussi travailleuses)

Honore ton père et ta mère.

Et Moïse se dit : pourquoi pas, j'aime bien mon popa et ma moman

Tu ne tueras pas.

Et Moïse se réjouit : Ah, ça c'est super ! Peace and love comme ils diront dans quelques siècles !

Tu ne commettras pas d'adultère.

Et Moïse pris sa tête dans ses mains en se disant : Et meeeeerde !!!
Il pensa à la petite Sarah avec ses petits seins durs comme du marbre et les frissons que ça lui procurait quand elle s'amusait à promener ses deux petites pointes durcies sur son dos nu. Il pensa à la belle Rébecca qui pourtant n'était pas une violente pour la baise mais qui taillait des pipes douces et veloutées comme personne d'autre et surtout pas madame Moïse. Il pensa à l'ardente Rachel qui criait tellement pendant l'amour qu'il avait demandé à ses fidèles lieutenants de jouer de la trompette durant leurs ébats afin de les rendre plus discrets.

Mais Moïse était un homme courageux. Tous ces souvenirs lui donnèrent la force de se redresser devant Dieu et de lui dire :
- Mon Dieu, tu ne crois pas que c'est un peu dur ce que tu nous demandes là ?
Moïse s'attendait à être foudroyé sur place mais à son grand étonnement Dieu le regarda avec une lueur d'interrogation, presque de gêne, dans le regard
- Tu trouves que je suis trop dur ?
- Ben oui, mon Dieu
Dieu avait l'air sincèrement ennuyé, il regarda Moïse et dit :
- Moïse, tu as peut être raison, je m'excuse. Alors voilà, je vais assouplir ce que je viens de te dire : il faudra que tu trouves de bonnes raisons et que tu y mettes un peu les formes, mais tu pourras tuer si tu veux !


Foufou de Bassan



Voir les pages d'accueil sur l'humour et la Bible



Athéisme : l'homme debout. Vivre sans Dieu et sans religion   Vos contributions    Haut de page    Contactcontact   Copyright ©