Athéisme : l'homme debout. Vivre sans Dieu et sans religion  >  Vos contributions    > Biographie de Laine Gebel


Biographie de Laine Gebel


par Laine Gebel  -  15/08/2016




Les textes publiés dans Vos contributions (rouge foncé) ne représentent que l'opinion de leurs auteurs.




Laine Gebel, écrivain, auteur, compositeur, interprète, né le 27 octobre 1977, artiste précoce que l'on peut qualifier de polymathe à ce jour tant il a été et est toujours en quête de savoir et d'innover dans ses métiers, commence déjà à dessiner des oeuvres et de nombreuses copies dès son plus jeune âge. Vers ses quatre et cinq ans, avant de s'endormir, c'est lui-même qui conte des histoires à sa mère en donnant vie aux objets alentours. A sept et huit ans, il avait déjà une véritable maîtrise en dessin. Le chant, la peinture, la musique, les questions existentielles et la mode excentrique l'attirent déjà très jeune. Vers la même époque, il monte son propre laboratoire de chimie et dévore diverses revues scientifiques. Lors des vacances, il préfère aller travailler dans les laboratoires d'une pharmacie pour en apprendre plus. L'électronique le passionne aussi: beaucoup de jouets et autres objets finissent démontés et reconstruits en tout autre chose: robot, alarme, sonnette musicale, pièges sonores etc. Toujours à cette époque, 1884-1886, il avait connu les premiers jeux vidéo chez son ami et s'était juré de travailler dans ce domaine avec lui plus tard: chose que l'ami a faite, quant à Laine Gebel, il reste fidèle à ce domaine qu'il surnomme, en 2008, le 10èmeart (l'art qui les contient tous) et s'est créé une véritable collection d'oeuvres vidéoludiques. Dès ses dix ans, il écoute de la musique classique, française et un peu de new wave, parfois jusqu'à dix heures d'affilée: les bases musicales qu'il reçoit et qu'il garde jusqu'en 1990. Il sait déjà que si ce n'est pas dans les sciences, ce sera les arts qu'il embrasserait, bien qu'il aurait préféré maîtriser ces deux univers, il sait que son penchant autodidacte lui fait défaut dans le milieu scolaire.

1990, toujours dans le dessin, la musique et le cinéma (tous les genres mais un faible pour le fantastique) il en apprend davantage grâce au leader d'un groupe qui devient l'un des deux artistes qui orienteront ses oeuvres: Robert Smith de The Cure. Après des années d'écoute et de recherche pour parfaire sa collection de raretés, il étudie aussi la poésie de ce groupe et les auteurs qui influencent celui-ci. C'est en 1992 que Laine Gebel écrit ses premiers poèmes. En 1995, sentant qu'il pouvait faire mieux, il décide de détruire ses premiers textes, seul deux ont été épargnés. Ilcontinue de s'améliorer dans tous les arts sans pour autant rejeter les sciences: il passe plus de temps à s'intéresser à comment créer ses propres compositions et c'est là que la science et l'art se rejoignent à ses yeux, grâce à la musique électronique. Sceptique au début, mais il voit très vite qu'avec un bon professeur rencontré en 1996, que la musique MAO offre encore plus de possibilités que la traditionnelle, c'est une autre façon de l'apprendre, tout aussi difficile si l'on veut en plus frapper dans l'originalité. Après une première démo en 1997, Laine Gebel créé sous le nom de trois projets très différents (Ex Nihilo, Cicérone et Cogito) 11 Cds, 8 cassettes et 2 Best of sortis sur un label belge. Beaucoup de journaux ont été surpris par autant de créativité: non seulement l'auteur compose tout jusqu'au mixage final, mais s'occupe aussi des pochettes, des livrets, des poèmes et de la distribution. En 2007, une année après un double album officiel peu promu, un album de raretés de 1998 à 2007 a vu le jour mais n'a été distribué qu'en très peu d'exemplaires: aussi, le dernier album prévu pour 2008 «The unreal room», n'est jamais sorti mais reste en suspens...

Petit retour dans le passé: lors de son premier album, il s'adonne aussi à la décoration d'intérieur, transformant un salon basique en un chef d'oeuvre pouvant servir pour le cinéma. A ce jour, 15 oeuvres de décoration.

Après de nombreuses chansons, poèmes et textes philosophiques, il commence à penser à en faire un recueil en regroupant logiquement ses meilleurs textes. C'est en 2006 que les deux premiers livres sortent chez les éditions Diogène et c'est durant la même période qu'il découvre mieux J.-J.-Rousseau, un des philosophes qu'il affectionne particulièrement. Laine Gebel décide d'aller encore plus loin que les poèmes, les thèses ou la chanson, il veut une véritable histoire comme il savait tant les raconter autrefois à ses proches. Il s'essaie en 2002 avec une nouvelle et étudie pour trouver sa propre méthode. De 2007 à 2014 Laine Gebel doit calmer sa productivité pour de sérieux soucis de santé et choisit, entre autres, de fermer son premier site officiel : il ne se concentre que sur ses oeuvres littéraires de manière plus posée. A ce jour, Laine Gebel souhaite se relancer en rééditant ses premiers livres qui sont non seulement retravaillés à plusieurs niveaux, mais contenant aussi une sélection de nouveaux textes se mariant parfaitement avec l'ambiance générale de la première édition: les deux volumes sous le nom de «Dégradé», préparant le terrain de l'hexalogie colorée de romans dystopiques sur laquelle il travaille depuis des années, un travail qui au départ n'était qu'une nouvelle, est devenu quelque chose de très complexe. En parallèle, d'autres livres en ébauche, d'autres dessins, l'ambition de terminer ses thèses sur l'inexistence du Temps, d'autres oeuvres musicales dont l'idée originale de composer les B.O. des livres et en secret, depuis des années, l'envie de voir l'une de ses inventions se concrétiser. Pour présenter les oeuvres passées, présentes et futures de Laine Gebel, un nouveau site officiel sera en ligne en 2016.

Site Internet :WWW.LAINEGEBEL.COM
Aussi sur Facebook, Twitter et Myspace.



Voir la page : Quelques oeuvres de Laine Gebel



Athéisme : l'homme debout. Vivre sans Dieu et sans religion   Vos contributions    Haut de page    Contactcontact   Copyright ©