Athéisme : l'homme debout. Vivre sans Dieu et sans religion  >  Vos contributions    > Et dieu dans tout ça ? > 3


Et dieu dans tout ça ?

Troisième partie


par Gral  -  19/05/2013




Les textes publiés dans Vos contributions (rouge foncé) ne représentent que l'opinion de leurs auteurs.




À la fin de notre seconde partie nous mentionnons que tout est dans l'homme mais à notre connaissance si rien ne se crée et si rien ne se perd, il y a quand même usure et vieillissement de tout y compris dans le renouvellement des cellules. Le fameux "croissez et multipliez" entraîne un étiolement de la qualité des cellules reproductrices. De même que les principes de consommation effrénée conduisent vers une paresse physique et intellectuelle et non pas vers une civilisation de loisir, pour les loisirs il faut du temps et le nerf moteur qu'est l'argent.

Concepts d'évolution régressive

Peut-on parler d'un vieillissement racial ? Certains auteurs n'hésitent pas à l'écrire.
Le singe et le gorille ne seraient pas nos cousins mais nos descendants.
Annihilant la théorie de la filiation africaine génétique de l'être humain, certains ossement feraient remonter l'origine de l'homme antérieur à plus de 1,8 million d'années bien qu'il ait été trouvé des traces de pas prouvant une bipédie datant de plus de 3,5 millions d'années 1
Le poids des os qui diminue >> squelettes plus légers
Le nanisme diminution de taille : géants >> pygmées
Atrophie voir disparition de certains éléments organiques comme les dents de sagesse.,
La perte des sens qui existe toujours chez les animaux.
Le monothéisme n'est pas une évolution de l'esprit mais une régression. La preuve flagrante en est que c'est une facilité qui tend vers une perte d'imagination
Les universalistes >> perte des connaissances "encyclopédiques"
La spécialisation amène souvent l'espèce à une impasse et à l'extinction.
Une certitude pourrait être donnée par une mortalité précoce chez les ouvriers qui décédaient souvent vers 60 ans, date à laquelle avait été placé l'âge de la retraite.

Diminution du volume crânien, certains fossiles montent une capacité de 1750 à 1300 cm3 (Homo neanderthalensis) alors que le volume actuel n'est que de 1350 à 1200 cm3 et l'Homo floresiensis présentait un volume de 350 cm3 qui s'expliquerait par un isolement conduisant à une régression plutôt qu'à une adaptation voire peut-être les deux.
La régression actuelle entraîne l'émergence de nombreuses maladies ainsi que chez les animaux élevés pour la consommation en élevage intensif (se souvenir de la grippe aviaire).
Ainsi que du risque de franchissement de la barrière humain-animal.

Akhenaton avait prôné un monothéisme solaire que les prêtres des autres dieux se sont empressés de faire disparaître à la mort de celui-ci hélas, l'idée à fait son chemin et les prières à un dieu sourd ne sont plus exaucées alors qu'avec une centaine de dieux, le temps d'arriver au dernier pour le même résultat peut nous faire penser qu'il y en a encore d'autres que l'on a omis de prier.

Une chose nous parait amusante, si Dieu nous a créés à son image ; quelle est la raison de cette évolution/régression ? Où est sa perfection ? Il serait grand temps de se libérer l'esprit de ces fadaises. Non ?


Note :
  1. À Laétoli en Tanzanie, il a été trouvé des traces de pas (humain) de bipèdes âgées de 3,5 millions d'années (http://www.hominides.com/html/references/empreintes-pas-laetoli-deloison.php) http://www.universcience.fr/fr/science-actualites/enquete-as/wl/1248100298951/-/


Gral


Et dieu dans tout ça ? Quatrième partie.

Voir la page d'accueil sur les croyances



Athéisme : l'homme debout. Vivre sans Dieu et sans religion   Vos contributions    Haut de page    Contactcontact   Copyright ©