Athéisme : l'homme debout. Vivre sans Dieu et sans religion  >  Vos contributions    > Dieu et les animaux


Dieu et les animaux


par InputOutput  -  21/02/2017




Les textes publiés dans Vos contributions (rouge foncé) ne représentent que l'opinion de leurs auteurs.




On dirait le titre d'une fable.
C'en est une, écoutez plutôt :


Dieu s'emmerdait.
Il était seul et solitaire depuis une éternité (au sens propre du terme), dans une immensité aussi noire qu'infinie.
Il décida donc, d'un claquement de doigts, de faire un poil de lumière en générant à l'aide de ses pouvoirs magiques une fantastique explosion à partir de rien (dans l'état actuel de nos connaissances, on appelle ça le "big-bang").
Cette gigantesque explosion, de par sa température extrême, sa force et sa vélocité, créa des multitudes de réaction chimiques et physiques de toutes sortes, créant exactement comme il l'avait planifié des milliards et des milliards de galaxies, de systèmes solaires et de planètes.
Mais comme il voulut concentrer son attention pour ne pas se laisser distraire et ainsi mener au mieux son travail de Créateur, il décida se focaliser son attention sur une seule planète : la nôtre (chouette alors !).

Il se mit donc sur son logiciel d'imagerie de synthèse préféré, et dessina en 3D toutes choses sur Terre : volcans, collines, mers, fleuves, arbres, fleurs...
C'était tellement bien fait et il était tellement doué pour ça que c'est la raison essentielle qui explique son incontestable existence aux yeux de millions (milliards ?) de personnes sur Terre.
Pour le fun, il ne créa pas les animaux ni les hommes tout de suite.
Il eut l'idée d'inventer la théorie de l'évolution (que seuls les imbéciles aveugles contestent encore), pour faire progresser lentement les êtres vivants afin qu'ils s'adaptent encore mieux à leur milieu qu'il ne l'aurait fait lui-même.
Quand il vit que l'Homme prit le mauvais chemin, il décida d'inséminer artificiellement une vierge choisie au hasard (manque de bol elle avait déjà choisi son mari, mais bon, c'est pas grave), afin de donner naissance à son fils (il aurait pu le créer "comme ça" mais ça n'aurait pas été marrant).
Il lui a fait prêcher la bonne parole puis l'a laissé se faire tuer sauvagement pour qu'on puisse tous être pardonnés ("Merci Dieu" comme on dit).
Ensuite, il a dicté un bouquin à des personnages triés sur le volet, dans lequel il explique (ils expliquent ?) en gros que si on est gentil et que l'on courbe l'échine assez bas, on ne sera même pas mort quand on sera mort, et nous et tous nos proches vivront longtemps, heureux et en bonne santé.

En fait, ça ne fonctionne pas, j'ai de très bons exemples autour de moi.
Ça ne fonctionne pas au point que la planète Terre est un exemple même d'injustice et d'inégalités entre ses habitants (je ne peux pas dire pour les autres planètes), de violence gratuite, de haine, de guerre et de maladie, partout.
Pour excuser l'incompétence de Dieu, certains invoquent donc le "libre arbitre" de l'être humain, qui serait (depuis quand exactement ?) responsable de tout.
Entendons-nous bien, responsable de tous les problèmes, car tout ce qui se passe bien, c'est grâce à Dieu, hein, que ce soit bien clair !


Alors si même les hommes, chouchous du grand Créateur, ne peuvent pas espérer un petit coup de pouce pour vivre heureux, qu'en est-il des animaux ?
Et bien il semblerait que ces derniers n'aient été conçus que pour nous aider dans nos travaux quand ils sont trop pénibles pour nous et pour nous nourrir.
Il y a le rare cas des animaux de compagnie (quand ils ne finissent pas abandonnés sur les routes par leurs animaux de maîtres), avec lesquels nous pouvons partager ensemble quelques moments de bonheur simple et sans arrière-pensée.
Et oui, car les animaux, bienheureux qu'ils sont, ne pensent pas.
Ils se contentent, d'instinct, de satisfaire leurs besoins naturels, à savoir manger, boire, dormir et se reproduire autant que possible.
Il's n'ont donc pas peur de mourir ni d'être malades, peuvent passer toute leur vie enfermés et torturés sans se plaindre, et ne se posent donc pas non plus de questions sur le "sens" de leur existence.
Dieu, dans sa malignité extrême, ne les a en effet pas dotés, volontairement, de suffisamment d'intelligence pour qu'ils aient besoin, du coup, de s'inventer un Dieu. Malin, non ?
Mais du coup, comme ils ne peuvent pas prier non plus, c'est la cata pour eux : des milliers d'espèces vivantes disparaissent chaque année de la surface du globe, sans que Dieu ne puisse rien faire pour eux, puisqu'il n'est pas alerté par leurs prières comme il l'est par celle des humains.
Dans certains endroits sur Terre, et même en France, un pays paraît-il développé, de pauvres minables enserrés dans des costumes à paillettes continuent même à torturer et tuer des animaux pour le plaisir sadique d'une foule de crétins en délire.
C'est comme ça. Ils n'avaient qu'à croire en Dieu, ils auraient vécu des vies de bonheur parfait, tout comme tous les êtres humains de cette magnifique planète.

Mais bon, arrêtons-nous là. Je plaisante !
Rappelez-vous, je vous l'ai dit au début. Tout cela n'est qu'une fable. Une fable pour les faibles d'esprit, les peureux et les désespérés...


PS : Si vous voulez continuer à vous "poiler" sur le sujet des animaux et de la religion, allez donc faire un tour sur ce site ( http://chretiens2000.over-blog.com/2014/09/les-animaux-ont-ils-conscience-de-dieu.html ) pour avoir les "réponses à vos questions" ;-)


InputOutput
Site personnel : evolut10nnaire.blogspot.com



Voir la page d'accueil sur Dieu



Athéisme : l'homme debout. Vivre sans Dieu et sans religion   Vos contributions    Haut de page    Contactcontact   Copyright ©