Athéisme : l'homme debout. Vivre sans Dieu et sans religion  >  Vos contributions    > Contrepèteries > 13



Contrepèteries sur la religion   -   Page 13



Rassemblées et transmises par Gral  -  16 octobre 2005

Retour au début des contrepéteries




Les contrepets démoulent les sages ! (d’après Lalune)
ATTENTION ! Certains jeux de mots peuvent choquer la sensibilité ou la pudibonderie, aussi, déclinons-nous toutes responsabilités dans les interprétations que ferait le lecteur des phrases qui suivent cet avertissement.
Toutes ressemblances de l’énoncé de celles-ci avec une situation concrète autre que celle énoncée dans la phrase, elle-même, ne sauraient être que le fruit de l'imagination ou/et de l'interprétation qu'en ferait le lecteur. En aucun cas, elles ne sauraient être en rapport avec le contenu du texte énoncé par lui-même.

  • "Aux vengeurs du satin", titre du livre qui se fait au couvent des Saluces ; **
  • À "La Madeleine", il y a des bars d'édiles ;
  • À Noël, on envoie (en voit) des masses de crèches !
  • À propos de l'hostie, il serait dommage de laisser cette nourriture religieuse pourrir !
  • À Rome, bien des vendeuses pétillantes proposent leurs fripes ; **
  • Après la séance de photos, les nonnes portent leurs clichés à l'étau ;
  • Après les fous des dieux, nous avons les fous de labyrinthes et leur base ; **
  • Asile religieux : Faut-il crécher les masses ?
  • Au large, le marin prie Vénus quand il ne peut plus donner sa pêche aux moules ; **
  • Aux fortifications de Messala, enchérit…
  • Aux states, jésus aurait-il été lynché comme bouddha ?
  • Bacchus aimait regarder les nymphes déguster tout plein de pinot ;
  • Boulette religieuse, le pape se retranche : on ne parle pas d'Allah au pope ; **
  • Ce chartreux, pas drôle, a ramassé une bonne verveine ;
  • Ce goy aime le blanc, et même quelquefois, il se goure de blanc ; **
  • Ce jésuite entre deux cuites refuse d'aller à la chasse ;
  • Ce jésuite glandait sur le banc de son compagnon :
  • Ce jésuite n'hésite pas à taguer les tendres !
  • Ce jésuite parle des Pouilles et de ses cotes ;
  • Ce jésuite trouve que l'habit scout l'éreinte et dit à son coturne que sa vieille tante revient de France et a du shit à gâcher et qu'il songe à censurer ; ****
  • Ce jésuite, fin cuistot, prend l'homard par son dos ;
  • Ce moine souffre d'hépatite virale ;
  • Ce n'est pas certain de faire des contre-pieds ;
  • Ce pape est bien connu pour ses naines historiques ;
  • Ce poulpe est tentaculaire ! (Enchevêtré !)
  • Ce prêtre écossais n'oublie pas l'habit du culte ;
  • Ce rabbin en a vu des préfaces épurées ;
  • Ce rabbin recherche des ordis ; **
  • Ce Tito était caché par la cloison ;
  • Certains ont-ils souhaité de bonnes fêtes de Pâques à notre précédent pape ?
  • Ces moines sont toujours pressés pour dîner ;
  • Ces religieux ont des vues acides pour les vies
  • Cet aumônier joue avec les gosses et tire les fidèles, vers sa paroisse ;
  • Cet Inquisiteur jésuite à la mine partiale s'est fait menacer de foudres sur le tard ; **
  • Cette jeune nonne fait de sa couche un bond hystérique !
  • Cette lavandière, femme douteuse, se fait de la mousse ; **
  • Cette none accouche en riant !
  • Cette vieille gourde aime bien la messe ;
  • Cette vierge toute amochée est assommée et alitée ; **
  • Dans ce jardin édénique, le sage rêve de cornichons ;
  • Dans ce pensionnat religieux, les écolières nous montrent l'effet de leurs trousses ;
  • Dans cette cuisine à côté des herbes de Provence, le moine trouve des herbes des Vosges ;
  • Dans le jugement de dieu, les juges remettent leur peine de justice ;
  • Dans les contrepets la bible est citée ;
  • Deo gracia, le mépris en chanson ! * ou **
  • Des cas fumeux sont traités par la Rote romaine
  • Égrillard, ce moine nous parle de la fiction des éléments roses ;
  • En Alsace, les bigotes se signent ;
  • En Bretagne, ce curé veut ramener sa pêche aux moules ;
  • En hiver, les jésuites n'ont pas dérapé en jouant au tennis ;
  • En novembre, que de malheurs !
  • Encuvez-moi ça et venez vous asseoir sur mon lit !
  • Fêtes de fin d'année ; les réveillons se courent pour les vœux et le gui ! **
  • Il est bien connu que le doute égare et que les faibles sont douces !
  • Il n'est pur à Nice que ce jésuite !
  • Je te donne une phobie pour ça !
  • Jeanne d'Arc se rend vite acculée ;
  • Jésus, en triste menuisier utilisait-il la kapok ;
  • Joseph a-t-il eut les mines de Marie ?
  • L'assaut d'hommages ravit les jésuites ;
  • L'aumônier para se fait léger pour mieux chuter !
  • L'aumônier s'adressant à un scout : nettoie donc ce feu !
  • L'aveugle aime sentir le vent ;
  • L'économe du couvent n'aime pas trouver des rats dans le vivier ;
  • L'Eglise a lutté contre l'hérésie en action ;
  • L'Eglise blesse la femme !
  • L'Eglise ne soutient pas la constitution et proteste ;
  • L'évêque embaume les suisses ;
  • L'excision ne se pratique-t-elle pas pour un climat toqué ?
  • L'hiver, la neige du ravin passe du blanc au gris ;
  • L'hôtesse recherche des hôtes sans pudeur ;
  • La bonne du curé, abusée, apprit la feinte ensuite...
  • La fête d'Halloween : Une longue veille pour des petites courges ;
  • La nonne a vu le dos du vicaire qui revendique les baisses de fardeau ; **
  • La pique des suisses les démange ;
  • La pire agape, ce jésuite mange seul, une fête sans délation ; **
  • La radiographie de la "Joconde" révèle la natte de la belle Mona (Lisa)
  • La rage des vins, ce moine met son gros plant guère vert dans des fûts à Nantes ;
  • La reine présenta sa tante au bouffon ;
  • La révérende se demande si des bigotes…
  • La révolution pour ces jésuites : Une marée de sans-culottes ;
  • La soule du frère apiculteur vaut mieux que son miel ;
  • La transe des saintes, faibles, aussi…
  • Lassés, les cathares parlent d'effet pression de l'Inquisiteur ;
  • Le 22 janvier 1506, les suisses ont pris une cuite au Vatican avec le pape Jules II qui parlait souvent d'anis ; **
  • Le bond de son cœur réjouit le moine ;
  • Le but anime ces religieuses ;
  • Le cardinal de Richelieu avait trop de fêtards dans ses relations ;
  • Le cathare s'enfuyant a été dénoncé ;
  • Le cœur des femmes n'aime pas les violons ;
  • Le concierge du couvent a été retrouvé ;
  • Le curé de cette église veut tout repeindre en beige verni ;
  • Le curé lute dans le pétrin ;
  • Le curé mycologue aimait le goût de ce clitocybe au sirop ;
  • Le curé parle souvent de ma ville et de messe ;
  • Le jésuite pointilleux chasse les closes !
  • Le moine aime la coquette qui se peigne ;
  • Le musicien de colère a pété le contrepoint !
  • Le pape demande à son camérier s'il ne fait pas trop grandir le blanc !
  • Le pape hait Kafka comme beaucoup de monde ;
  • Le pape observe novembre à travers sa mitre
  • Le pape prie pour les malheurs de novembre
  • Le pape se méfie des prêtresses que l'on veut pure ;
  • Le pope russe aime qu'on lui cède…
  • Le pou de latrines ne s'attrape pas sur la voie des berges ; **
  • Le prêtre parle d'union devant le pape et le jésuite voudrait mettre le feu ;
  • Le soleil et l'air pur donnent à ces moines défricheurs des bouilles de cagnard ;
  • Le surnom de cet Inquisiteur était "l'âme du corps" ! (Contrepet ou inversion)
  • Le vent siffle, est-ce Eole  encore ? Non, c'est l'alizé qui soupire dans le beffroi ! ***
  • Les athées sont souvent en butte aux rites
  • Les ayatollahs ne raffolent guère du Madiran chambré !
  • Les charmes émanent des religions orientales ;
  • Les croquemorts jouaient encore au billard !
  • Les femmes s'accoutrent pour aller à confesse avec leurs amples jambes ;
  • Les gueux sont fiers d'habiter leurs gîtes ;
  • Les hébreux parlent-ils souvent, à Sion, d'Effel ?
  • Les hospitaliers chinent les matelas ;
  • Les jésuites cherchent à avoir la pureté d'un dieu ;
  • Les jésuites fouillent les fronts pour connaître nos vies intérieures !
  • Les jésuites ne parlent jamais de sots maudits ;
  • Les jésuites ont-ils des hommes héros ?
  • Les jésuites se démerdent dans la foule ;
  • Les moines copistes se repassent leurs mines, ce sont des mines papales ; **
  • Les moines guerriers parlent souvent d'écho de leurs conquêtes ;
  • Les moines reconnaissent les Graves à leurs blancs ;
  • Les moinillons sont censurés en tong ;
  • Les nonnes bretonnes présentent leurs potes malouins ;
  • Les nonnes n'aiment pas les récurrences ;
  • Les nonnes nous révèlent leurs desseins un peu tard et ont les seins à l'extérieur ; **
  • Les nonnes sont de braves goûteuses ;
  • Les pièces de ce pape pourraient recevoir des nippes
  • Les prêtres-ouvriers lavent leurs robes à l'usine ;
  • Les rois mages suivaient l'étoile du nord ;
  • Les urnes sont bridées pour les élections ; **
  • Les vicaires sont tombés entre deux suisses se livrant à la défense des messes ; **
  • Lors de ses campagnes, Napoléon savait reconnaître l'écorce d'un tronc !
  • Luttant contre la drogue, cet aumônier visiteur défonce le shit avec sa batte !
  • M'sieur l'curé y a pu d'missels !
  • Moine, la peau de votre crâne est pisseuse ;
  • Moines, c'est l'heure du pinard, buvons celle-ci, nous avons le plaisir de s'accouder ! ***
  • Moines, qu'avez-vous comme oiseaux ? Des pervenches, mère !
  • Ô Allah confesse les musulmanes (qui) sont prises !
  • Pâris, cet efféminé…
  • Passion de fellah ; la tentation des fellouzes ; **
  • Pauvre Juliette : Ô myope athée !
  • Père, cette gosse brasse à la limite…
  • Ponce Pilate a-t-il dépouillé jésus et ses cotes ?
  • Pour l'hiver, les jésuites veulent fioul dans le fond pour se chauffer ;
  • Prisonnier, Ce Templier repoussait les deux bêtes qui agaçaient ses fils ;
  • Quand la môle souffre, cet organisme a mal ; **
  • Suivre la messe abuse le moine !
  • Thomas a plongé trois fois encore dans le doute du christ ;
  • Un ton pour Clio encore !
  • Une pub à Taizé pour vendre ses cornichons "à la grillée" !
  • Vishnou le laid !
  • Voilà la bouffe, les moines se taisent au réfectoire ;
  • Voilà la Noël, neige en hiver, mettez vos bottes, moi, les flocons, ça me gratte ; ***

Prime :
  • Omar, il ramène le porc de Sabine (2-3 formes)
  • My God, c'est trop, merci beaucoup ! (Franglais !)
  • À la SPA, GWB avoue que les pelisses le font dégainer !
  • Les marins Bretons raffolent des airs à la mode ;
  • Les marins Bretons potes affranchissent les caps
  • Les Bretons savent bien qu'il faut le lard pour réussir la brandade de morue ;
  • Lavant son bidon sur le quai, la Bretonne observait son mari mouillant la carène ; **
  • Contrepet animé ; vive les fous de contrepèteries **
  • Ami lecteur, pouvons-nous dire que le contrepet amuse les foules… ** (dont un enrhumé !)

Ne pas confondre :
  • Le Deo gracia avec le Geai (jet) crado (scripturaire et phonétique !)
  • Le Macintosh et chose le matin (pub ?)
  • J'ai mangé ce Tagine à la moelle et Léa, j'ai mangé ce matin à la geôle
  • Souhaite le Graal avec et large à souhait
  • Salut le coco et Solo le kakou (franglais : u = ou !)

Sources :
http://membres.lycos.fr/guzza13/contre.htm
Et pour ceux que cela pourrait intéresser, voici un site de dictionnaires français/français en ligne : http://www.lexilogos.com/francais_langue_dictionnaires.htm
Et voici un site des mots français : (il nécessite beaucoup de mémoire)
http://www710.univ-lyon1.fr/~jciehl/Public/educ/IF3/archives/2003/dico.txt


"Quand le vin est tiré, il faut le boire.". Ce proverbe se contrepète, je vais aller boire le mien et cesser (pour un laps de temps) cette collection d'environ 2250 contrepets sur votre site préféré pour ne pas tomber dans le contrepet trop éculé ou commettre des doublons. Il y a aussi certains contrepets classiques que je n'ai pas mentionnés. Pour les amateurs de contrepèteries, je vous conseillerais de visiter les sites dont j'ai donné les adresses, vous y trouverez d'autres contrepets religieux dont j'aurais pu m'inspirer et que j'ai laissés à leurs auteurs.
Par jeu, il y a quelques contrepets enchevêtrés à la limite de l'anagramme.

gral, pète tout contre et rie.

PS : Faut-il se méfier de l'ami requin ?
Le piège, dès que je termine une page, je trouve du matériel pour débuter une autre page.
Ami lecteur, j'espère que vous faites des progrès*… Je vous rappelle qu'il faut utiliser le contrepet avec modération et parcimonie, sous peine d'indigestion contrepétrique !


(Gral / 16 octobre 2005)



Suite   >>>   D'autres contrepèteries transmises par Gral



Athéisme : l'homme debout. Vivre sans Dieu et sans religion   Vos contributions    Haut de page    Contactcontact   Copyright ©