Athéisme : l'homme debout. Vivre sans Dieu et sans religion > > Laïcité > Manifestation du 10/12/05

Manifestation du 10 décembre 2005
pour la défense et la promotion de la loi de 1905


manifestation du 10 décembre 2005

Pour célébrer le centième anniversaire de la loi de 1905 de séparation des Eglises et de l’Etat, plus de 12 000 manifestants ont défilé le 10 décembre 2005 à Paris entre la place de la République et Richelieu-Drouot.

L'objectif était de défendre et restaurer la laïcité :
- restauration de la loi de 1905 !
- abrogation du Statut clérical d’Alsace Moselle !
- respect du principe : "Fonds publics à la seule Ecole publique !"
- abrogation de toutes les lois antilaïques !
- avènement d’une laïcité sans frontières !

Il est bon de préciser que cette mobilisation des "forces laïques" a eu lieu sans le moindre concours des grands médias, sans le moindre financement public, sans le soutien des grands partis politiques.

Le cortège était conduit par Marc Blondel et les 50 premiers signataires de l'Appel aux laïques, suivis par 2 000 francs-maçons et francs-maçonnes, essentiellement du Grand Orient de France. Venaient ensuite les associations comme l'Union des Athées, le Comité-Laïcité-République, le Mouvement Europe et Laïcité (CAEDEL), l'Union rationaliste, l'Association du Chevalier de la Barre d'Abbeville et celle de Paris, Laicité-Liberté, les espérantistes et bien d'autres. Il y avait également un cortège international derrière la banderole de l'Union Internationale Humaniste et Laïque (IHEU). Toutes les fédérations départementales de la Libre Pensée, aux innombrables banderoles, rangées par ordre minéralogique, étaient représentées et regroupaient à elles seules environ 5000 manifestants. Le cortège se terminait par la Fédération Anarchiste.

A la fin de la manifestation, s’est déroulé un meeting avec différents intervenants :
  • Marc Blondel, syndicaliste et libre penseur :
    "C'est la laïcité qui est la garantie de l'Egalité entre citoyens, c'est la contestation de tous les privilèges dus à la religion, à la naissance. C'est la laïcité qui construit la Fraternité nécessaire à la mise en place de la solidarité. C'est la laïcité enfin qui libère l'individu de toute soumission devenant ainsi facteur de la Liberté."

  • Jean-Michel Quillardet, Grand Maître du Grand Orient de France a rappelé le rôle des francs-maçons dans la défense la République et la laïcité et leur attachement à la loi de 1905.

  • Babu Gogineni, directeur exécutif de l'IHEU, a affirmé que la laïcité appartenait au patrimoine universel de l'Humanité et qu'il n'y a pas de démocratie sans laïcité et sans séparation des Eglises et de l'Etat.

  • Christian Eyschen, secrétaire général de la Libre Pensée :
    "Il faudra bien que les gouvernements et les ministres comprennent enfin cette chose si évidente : la laïcité vit dans la conscience des millions de citoyens de ce pays ! Y toucher, c'est remettre en cause la démocratie et la République."

La manifestation en images


manifestation du 10 décembre 2005
La tête du cortège et les francs-maçons


manifestation du 10 décembre 2005
L'Union des Athées et la Libre Pensée


manifestation du 10 décembre 2005
La Fédération Anarchiste et la fin du cortège



Voir la page d'accueil sur la laïcité


Athéisme : l'homme debout. Vivre sans Dieu et sans religionAthéisme : l'homme debout. Vivre sans Dieu et sans religion    Laïcité    Haut de page    Contact   Copyright ©